Testing : les employeurs ont toutes les raisons de discriminer les musulmans

Publié le 23 mars 2016 - par - 15 commentaires - 1 620 vues
Share

Decapitationisere

Le carré blanc cache la tête de l’entrepreneur Hervé Cornara, décapité par son salarié, Yassin Salhi.

Quel patriote ne s’indignerait pas de la campagne intitulée « Tous unis contre la haine », consacrée à l’antiracisme ? Ces vidéos, repassées ad nauseam sur les télévisions, sont ignobles, tant par l’image que par le commentaire, axé sur les crachats et le sang. Et odieuses, car elles visent à culpabiliser les Français dits de souche d’une manière scandaleusement injuste.

Leur premier objectif est l’islamophobie. Et on nous montre en particulier une séquence où trois Français, du genre skinhead probablement, agressent un Maghrébin isolé. C’est oublier que la quasi-totalité des agressions de ce type sont commises par des Maghrébins, de préférence en groupe, et que les victimes sont des Français de souche. Telle est la réalité, quotidienne et le plus souvent occultée. Et cette réalité va de l’insulte et des menaces usuelles à l’agression physique, voire au meurtre et aux massacres aveugles, comme au Bataclan ou à Bruxelles. Ces massacres sidèrent. Mais le meurtre isolé d’un retraité  français intéresse moins les médias que la mort de racailles qui se sont cachées dans un poste EDF à haute tension.

Pour diluer un peu le problème, cette campagne s’attaque aussi à l’antisémitisme. Là aussi, c’est oublier que la quasi-totalité des actes antisémites commis en France sont le fait de Musulmans.

Cette campagne est couplée avec une « grande enquête », confiée à une société spécialisée dans les opérations de « testing ». Cette enquête a pour but de savoir si les gens qui portent un nom à consonance arabe sont discriminés à l’embauche. Il était parfaitement inutile de mettre le contribuable à contribution pour cela. N’importe qui aurait donné gratuitement la réponse. Et cette réponse est évidemment OUI. La question intéressante était de savoir pourquoi, et, éventuellement, comment y remédier. Le pourquoi est évidemment la méfiance qu’ils suscitent. Et cette méfiance est indépendante de ce que la pensée unique veut ramener à la peur. Ce qui « pourrit » la vie ne fait pas nécessairement peur. Or le patron qui envisage d’embaucher un de ces nouveaux Français sait qu’il multiplie ses chances d’aller au devant de complications : revendications religieuses (auxquelles la loi El Khomri ouvre grand la porte), récriminations de toute sorte, difficultés relationnelles avec les « de souche », voire attentats en interne (AZF Toulouse ?), le tout justifié par le soupçon de racisme et la victimisation qui en découle. Ce qui suscite cette méfiance est objectif et relève de la vie de tous les jours, sans qu’il soit besoin d’évoquer des choses qui pourraient évidemment faire peur, comme la décapitation d’un patron.

On peut aussi aller plus loin et se demander la raison de ces conduites qui provoquent la méfiance des « Gaulois ». Et là, tout s’éclaire : c’est de notre faute ! Je ne fais pas là de l’humour. C’est notre faute, car nous sommes coupables de ne pas les aimer suffisamment et, très naturellement, ils réagissent en étant revendicatifs, voire agressifs, éventuellement violents et in fine meurtriers. C’est notre faute ! J’en conviens en battant ma coulpe. Mais c’est aussi notre droit ! Nous avons le droit de ne pas les aimer, ou plus exactement de ne pas aimer qu‘ils s‘installent en grand nombre sur notre territoire, y prolifèrent, en dénaturent l’identité, y révèrent leur livre saint, le Coran, qui est un torrent fou d’appels au meurtre des infidèles que nous sommes, et attendent, paisiblement et en faisant beaucoup d’enfants ou dans la violence du célibat djihadiste, de nous imposer la loi de leur future majorité. Et ce droit de ne pas les aimer et de ne pas vouloir de leur présence envahissante est légitime, même si l’expression publique de tels sentiments est illégale et si le seul credo qui ait droit de cité dans notre République masochiste est la sacro-sainte « intégration ».

Je ne sais même pas si j’ai le droit de penser (sans même le dire…) que, si j’avais une fille à marier, je préfèrerais qu’elle me donne des petits-enfants avec un grand blond de type nordique, doté d’un QI de 150, plutôt qu’avec un petit brun au QI de 70 et de type méditerranéen, expression policière que j’ai toujours trouvée bizarre car elle ne fait pas de distinction entre les habitants des rives Nord et Sud de la Méditerranée. En effet, cette opinion peut être taxée de racisme. Or, comme la propagande officielle nous le serine, « Le racisme n’est pas une opinion, mais un délit ». A ce compte, les tribunaux risquent de crouler sous les dossiers de futurs beaux-pères ! Mais les Espagnols aimaient ils les Maures…. qu’ils ont mis sept siècles à chasser de chez eux ? Et aurait-il été souhaitable de les « rééduquer » pour qu’ils les aiment ? Je ne le crois pas. C’est pourtant ce que ce gouvernement est en train d’essayer de faire avec la France. Mais je dois à la vérité de dire qu’il n’aura pas été le seul dans cette voie, où la droite collabo est aussi zélée que la gauche caviar.

Le chef de ce gouvernement sera certainement choqué par ce vocable de gauche caviar, car l‘image qu’il souhaite donner de lui est celle du fils de pauvres Républicains espagnols fuyant la dictature franquiste. Et je reconnais qu’il peut donner le change, car son style est fait de hargne, contrairement à l’élégance nonchalante d’un Fabius, qui propose une version moins virulente de cette gauche caviar. Mais sa hargne n’est pas celle du prolétaire, c’est celle de l’imposteur. Car ce n’est nullement un enfant de pauvres. Sa famille se compose, côté paternel, de riches banquiers espagnols franquistes et, côté maternel, de marchands d’art et de colons italiens ayant fait fortune en Afrique. On ne peut donc pas dire que le manque de moyens de ses parents l’a empêché de faire des études un peu difficiles.

Pourquoi les Socialistes et les Ecolos implantent-ils à toute force des populations du Tiers-Monde en France, au point d’en faire un objet de raillerie et de mépris de la part des étrangers qui ont le respect d’eux-mêmes, si ce n’est parce que ces populations suppléent l’électorat populaire de souche qui a déserté leurs partis ? Georges Marchais, Paul Mercieca, vieux Communistes qui aimaient leur Peuple et s‘opposaient à l‘immigration, revenez, les social-traitres sont devenus fous ! Pourquoi cette outrecuidance qui les pousse à nous asséner continuellement des leçons de civilisation française et de valeurs républicaines et droitsdel‘hommistes qui sont devenues en réalité les outils de notre déclin, puis de notre destruction ? Comment le Premier Ministre ose t’il, dans un accès de rage démente, insulter Marion Maréchal-Le Pen à la tribune de l’Assemblée en lui disant qu’elle n’est pas la France, elle dont l’ADN incarne depuis toujours la France que nous aimons. Et j’ajouterai, comment Anne Hidalgo ose t’elle abonder en ce sens en dénonçant à la radio la prétendue « stupidité » de Marion ? De quel droit et en vertu de quels mérites ?

Et puisque j’évoque une Espagnole que la France a, elle aussi, si bien traitée, je me permets de me demander quel effet ferait à ces fiers Espagnols le fait d’avoir un Premier Ministre français, une maire de Madrid française, un patron français de leur principal syndicat, et un Français comme présentateur vedette de leur télévision publique, lesquels se conduiraient comme leurs homologues espagnols en France. Avec, notamment, un Premier Ministre qui insulterait une jeune députée, icône de millions d’électeurs espagnols, à la tribune des Cortès. Je crois l’idée tellement loufoque qu’elle ne pourrait même pas les effleurer. Ou alors, ce serait pour dire « Qu’ils repassent de l’autre côté des Pyrénées et qu’ils y restent ». En pareil cas, les Français, que l’on dit arrogants mais qui se comportent bien souvent comme des paillassons ( leurs plus hautes autorités se disent, d’un air grave, en guerre, mais leurs ministres, dont notamment le plus concerné, celui de l‘Intérieur, continuent à jouer les bisounours et à débiter des fadaises comme des robots mécaniques ), n’hésiteraient pas à dire : « Les Espagnols sont meilleurs que nous ! ».

Eric BURNOUF

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
tête de fer

et je continue pour finir mon post: le cercle « action = réaction » a toujours été vrai; donc plus la propagande « antiraciste » va augmenter; plus le racisme se développera!! à raison!! le nombre de gens que j’entends dire  » y commencent a nous faire ch…. » au sujet de cette propagande……peut-être ont-ils compris??? de même; pour ceux d’entre-vous qui voudraient mettre en location un appart’ ou autre logement; ATTENTION!! il y a des opérations testing là aussi! un collègue a failli en être victime!!! c’était SOS racisme Toulouse qui avait commandité ça!!! ça va recommencer!!! mais y amoyen de les baiser!! 1)… lire la suite

tête de fer

Au vu de l’histoire Cornara; c’est logique que les patrons -les vrais; pas ceux du CAC40 – vont hésiter a prendre des musulmans; de plus la loi El Connerie va les rendre encore plus méfiants!! je suis un ancien Délégué syndical CGT, je ne renierai jamais ce pour quoi j’ai oeuvré, pour mes collègues; pour mes potes, pas de regrets…..Mais une chose m’a choqué: le nombre de muzz qui s’inscrivaient au Syndicat!! pour quoi faire??? d’après moi: pour en prendre les commandes à terme!!! j’ai quitté avec pertes et fracas la CGT; sans regrets non plus: je ne voulais pas… lire la suite

AliceB

Le musulman est à Al oumma al islamiya comme le doigt à la main
en conséquence le koufar ne doit jamais faire confiance à un musulman, même le plus aimable d’entre eux car s’il doit prendre parti, il choisira toujours Al oumma al islamiya, c’est son obligation sous contrainte de l’oumma qui le surveille et le punit jusqu’à la mort s’il transgresse

AliceB

Les gouvernements tuent la France et le peuple par musulmans interposés

myster13

« si ce n’est parce que ces populations suppléent l’électorat populaire de souche qui a déserté leurs partis » c’est tellement vrai ! Et c’est bien le but de ces clips pourris, de montrer aux islamistes que ces collabos au pouvoir les aiment et les préfèrent aux Gaulois qui ne veulent plus d’eux.

Peec

Bonjour Mustapha
Avez-vous essayé d’indiquer que vous êtes athée sur vos cv ?

Mustapha-Vincent

Un problème et pas des moindres est que des athées français comme moi , aux noms arabes, sont soupçonnés de toute sortes de clichés racistes et ajoutez y l’islamophobie, alors que l’athéisme ou la foi est personnel ! Résultat : Combien sommes-nous à être rejetés par notre ‘communauté’ car refusant d’appartenir à l’islam, et en même temps sans emploi malgré les diplômes, les stages, la volonté d’insertion?! C’est L’enfer, la voie royale vers le suicide ! Y-a-t-il quelqu’un chez riposte laique ( rédacteurs et lecteurs) qui soit conscient de cette réalité et à même de conseiller ou orienter pour sortir… lire la suite

myster13

Traverser la méditerranée pour vous noyez dans la masse de vos homonymes ainsi vous ne subirez plus les clichés des méchants français et vous trouverez aisément du travail grâce à tous vos diplômes et stages.

Olivier

Vous tombez dans le racisme gratuit. Il est athée, hors c’est l’islam le problème, pas mustapha. On ne choisi pas la famille dans laquelle on nait, ni même le prénom qui nous a été donné, en revanche on choisit sa religion, et le fait qu’il choisisse de ne pas suivre l’islam est une preuve de sa volonté d’intégration. Les crétins dans votre genre ne font que donner du grain a moudre a ceux qui crient a la xénophobie dès que l’on s’attaque a l’islam.

Sboub

Non ce n’est pas du racisme gratuit.
1/ Il est « français » mais se sent rejeté par sa « communauté ». Quelle communauté? S’il était réellement français de cœur il ne se réfèrerait pas à sa « communauté ».
2/ Ça ne lui vient pas à l’idée tout seul de changer son prénom voire son nom?
3/ Quant au diplômés sans travail: je connais des dizaines de diplômés aux noms arabes qui ont de hauts postes tout comme je connais des dizaines de « de souche » diplômés sans travail.

On voit bien là ses racines: pleurnicher et se victimiser au lieu de se mettre en cause.

myster13

Il le dit lui même, le problème n’est pas qu’il soit athée mais qu’il subit « clichés racistes et ajoutez y l’islamophobie » car il a un nom à consonance pas de chez nous, faudrait au moins lire son commentaire avant de débiter des insanités comme les vôtres. Au milieu des gens se nommant comme lui il n’aura plus à subir une quelconque différence de traitement, ça coule de source. Oui je suis xénophobe car je rejette les gens ne partageant pas le même mode de vie, les mêmes valeurs que moi, ça vous pose un problème ? Tant mieux ! Il… lire la suite

jan-passe-à-l-attaque- !

changez de nom !
Ou appelez vous Mustapha l’Athée !

Olivier

Pour ma part je vous conseille de choisir un nouveau prénom, français, et de l’utiliser. Lors de vos entretiens, la question vous sera posée, vous pourrez expliquer que vous êtes athée et que, pour cette raison, vous utilisez un pseudonyme. Je vous recommande aussi de prendre les renseignements nécessaires auprès du tribunal afin de changer de prénom. Cela constituera une preuve de votre volonté.

nagau06

Quand mon grand père roumain s’est retrouvé sur le sol Français, la première chose qu’il a faite….franciser son nom et son prénom…

JACOU

Loin de vous critiquer je comprends votre problème. Mais sachez aussi que beaucoup de jeunes portant des noms français subissent les mêmes aléas que vous. J’en connais un tas dans mon entourage. Il n’ y a qu’a constater le nombre de chômeurs de tous ages en France.