Halalisation à l’insu de notre plein gré : continuons le combat… grâce à vous !

Publié le 31 mai 2012 - par - 2 313 vues
Share

Tout d’abord, quelques nouvelles des appels à manifester que j’avais signalé dans mon précédent article.

http://ripostelaique.com/manifs-anti-halalisation-a-anglet-pyrenees-atlantiques-et-a-gueret-creuse.html

A Guéret, dans la Creuse, il y avait une petite centaine de manifestants, selon la police et les organisateurs (pour une fois d’accord entre eux…)

C’est peu, mais c’est beaucoup pour un appel à manifester dans une petite ville, et un appel qui n’a évidemment pas été relayé ni dans la presse nationale, ni dans la presse nationale. Et on peut se réjouir d’avoir compté parmi les manifestants Jean Auclair, député UMP du coin, malgré la dérobade de Nicolas Sarkozy sur ce sujet comme je l’ai expliqué dans mes précédents articles.

Des militants portants des masques de vaches et de mouton ont simulé un égorgement rituel, tandis que par vidéo et par tracts, d’autres montraient les atrocités de l’abattage rituel. Rappelons que c’est la communauté de communes de Guéret-Saint-Vaury qui a vendu un terrain de 2 hectares pour un abattoir stipulant expressément qu’il ne fera que du « halal » ! Je ne sais pas qui est président de cette communauté de commune, mais les gens du coin sauront faire le bon choix lors des prochaines élections.

Je rappelle juste notre prochain rendez-vous : jeudi 7 juin, à 10 h 30 sur le marché du Quintaou à Anglet (Pyrénées-Atlantiques).

Il est donc heureux que notre combat contre l’« halalisation » ne s’arrête pas à des pétitions de principe, mais descende dans la rue et fasse concrètement pression sur les élus.

Je me dois aussi de vous tenir au courant des expériences de terrain de nos lecteurs, fussent-ils parfois minimes ; ou minimisés par leurs acteurs alors qu’ils ne se rendent pas compte qu’ils participent à leur niveau à une entreprise nationale. C’est avec ces petits ruisseaux que nous construisons nos grandes rivières.

Ainsi, Alain nous écrit :

« Fidèle lecteur des news de Riposte laïque, je voulais contacter M. Heurtebise pour lui transmettre l’échec de ma tentative par courrier, sur mon inquiétude du tout “Halal“ auprès du supermarché MATCH de 57-Bouzonville (3000 habitants !), où j’ai découvert diverses barquettes de viande de bœuf et veau estampillées d’un code d’abattoir ne figurant pas dans la liste de l’ OABA, également au comptoir de la viande à la découpe, il n’y a aucune affiche sur la provenance de la viande, donc aucune traçabilité. J’ai fait un courrier au directeur du magasin ainsi qu’au Directeur général des supermarchés Match “M. Patrick BONISLAWSKI 59 110 La Madeleine”. Aucun n’a daigné me répondre. Je serai reconnaissant envers M. Heurtebise s’il pouvait à sa manière, appuyer mon intervention auprès de cette enseigne, qui ne se soucie guère de la santé de ses clients et encore moins de la souffrance  animale et cautionne indirectement l’islamisation de notre pays, j’ai 64 ans et je suis très inquiet pour l’avenir de mes enfants et petits enfants. »

Christian a écrit à la SPA. C’est effectivement une association à laquelle nous n’avions pas pensé :

« Bonjour et merci pour votre dossier “Abattoirs. Tout le monde doit savoir.”

Il est important qu’une association comme la SPA diffuse ce genre d’information.

Il faut insister pour que les choses évoluent, hélas trop lentement, et particulièrement dans ce domaine. Pourquoi ? Certes il y a des raisons économiques, mais celles-ci ne doivent en aucun cas conduire à plus de souffrances pour les animaux.

En réalité il y a deux autres raisons sur lesquelles on trouve peu d’informations et dont votre dossier ne dit rien :

1- Chaque animal abattu selon le rite religieux ouvre droit au paiement d’une dîme ( entre 10 et 15 centimes d’euro au kilo, selon nos informations ) sur son poids total, alors qu’une partie seulement de la viande ira dans le circuit rituel et que le surplus ira dans le circuit normal de distribution, sans que le consommateur en soit informé. Celui-ci paie donc quelque chose pour une religion qui n’est peut-être pas la sienne, ce qui par ailleurs est contraire à la laïcité qui est une des caractéristiques fondamentales de notre République.

Cela est intolérable, la viande des animaux abattus sans étourdissement préalable ne doit pas entrer dans le circuit normal de distribution.

2- Certaines associations se sont immédiatement emparées du sujet pour en minimiser l’importance et surtout pour faire croire au public consommateur :
– que cela ne touchait qu’une petite partie des animaux, (40 à 50%, ce n’est pas rien),
– que la qualité de la viande était identique, (ce qui n’est pas tout à fait exact au plan sanitaire),
– enfin et surtout, qu’en parler était de nature à stigmatiser une partie de la population en raison de son appartenance à une religion et que c’était une forme de racisme ; d’où la chape de plomb qui est tombée sur la plupart des médias. Or le racisme n’a rien à voir dans cette affaire.

Heureusement le silence commence à faire un certain bruit et il est maintenant possible de trouver au rayon boucherie de certaines enseignes ( tel Carrefour ) et chez certains commerçants l’indication “ abattage traditionnel “. Il existe par ailleurs une liste des abattoirs qui ne pratiquent pas l’abattage halal ou casher.
Vous avez raison : il faut insister pour obtenir l’obligation de l’étiquetage indiquant le mode d’abattage et surtout en revenir à l’obligation de l’endormissement préalable en application de la législation actuellement en vigueur.
Souhaitant vivement que vous puissiez maintenir la pression auprès des politiques … »

Et Christian nous envoie un article du journal de la SPA qui montre que ça bouge aussi chez eux :

(Cliquez sur l’image pour l’agrandir)

Un autre lecteur nous signale son expérience personnelle :

« Il y a quelques années, c’était en 2009, en allant dans un restaurant indien à Paris, nous avons pris soin de choisir un établissement où il n’y avait pas le logo de couleur verte en arabe.

Nous commandons et par acquis de conscience, je demande confirmation que la viande est bien Non-halal.
Le serveur paru très surpris de ma question.

Il avait l’impression que nous venions d’une autre planète !

Il me dit que toutes les viandes sont maintenant halal et que c’est normal comme ça.

Je lui fais remarquer que nous ne devons pas manger cette viande par rapport à nos convictions religieuses.
Il avait l’impression que nous venions d’une autre époque !!

Il me dit avec force que toutes les viandes sont halal.

Nous décidons donc de changer notre commande, à sa grande surprise.

Donc, briyani au saumon au lieu de briyani au poulet.

Ce jour-là, j’ai senti que j’ai un peu déstabilisé cet homme et cela a dû le faire réfléchir :

Donc en FRANCE, il y a des gens qui ne doivent pas manger halal et il ne le savait apparemment pas.

Quand on fait les courses, dans le doute, on évite d’acheter de la viande et on préfère le poisson, les crustacés…

Vendre à notre insu de la viande halal, sans le logo, c’est vraiment pas sympa.

Il faut absolument mettre en place le logo: HALAL FREE. »

Claude nous rapporte les faits suivants :

« Tu peux rajouter mon témoignage, d’un restaurant indien dans le quartier Montparnasse, ça remonte à 2008 je pense, il n’indiquait pas que la viande était halal, j’ai demandé avant qu’on prenne notre table, le serveur a répondu que la viande était effectivement halal, nous sommes alors tous ressortis en disant « désolés… » pour chercher un autre restaurant, devant le serveur médusé…

La plupart des indiens sont halal, car les cuistots sont en fait « pakistanais »

La quasi-totalité des « grecs » sont halal ; et on peut d’ailleurs relever le fait que « grec » n’a vraiment rien à voir avec « halal », c’est donc de la vraie tromperie, même si généralisée. »

Et enfin, un autre lecteur nous signale l’interpellation de la Fondation Brigitte Bardot au nouveau ministre de l’Agriculture Stéphane Le Foll :

http://www.fondationbrigittebardot.fr/abattage-rituel-Stephane-Lefoll

Il me semble l’avoir déjà signalé, et puis laissons à ce nouveau ministre le temps de répondre (contrairement à son prédécesseur qui s’est défilé sur la question).

Ce même lecteur nous décrit son action militante de terrain :

« J’ai pris connaissance de votre article sur la viande halal dont l’auteur est R. Heurtebise. Je suis très sensible à ce sujet en raison de la souffrance infligée aux animaux. Malheureusement pour ces derniers l’introduction de certaines religions en pleine croissance en France qui demandent à ce que les animaux soient égorgés est réellement une régression pour la cause animale. Nous avons des textes réglementaires qui demandent l’étourdissement avant mais pour des raisons économiques ne seraient pas systématiquement appliqués ?

L’action de l’auteur de l’article est utile car cela permet de montrer aux industriels que la majorité des gens ne veulent pas de cette souffrance. D’ailleurs, parlant de ce sujet autour de moi, je suis surprise d’entendre les gens me dire qu’ils ne savent pas comment les animaux sont tués selon le rituel halal. Alors je leur montre une vidéo d’une vache qui meurt selon ce rite et l’on voit qu elle met un certain temps à mourir. (Je peux vous la transmettre si vous voulez la diffuser) Cela s’appelle de l’information. »

Un autre lecteur nous signale une pétition de l’association « 30 millions d’amis » que vous pouvez signer et envoyer à l’adresse située en haut à droite, et évidemment transmettre à tous les gens que vous connaissez : http://ripostelaique.com/wp-content/uploads/2012/05/abattage_petition.pdf

Le même lecteur nous envoie une vidéo que je déconseille aux âmes sensibles : http://ripostelaique.com/wp-content/uploads/2012/05/VIS_Halal.wmv

Et enfin, nous venons de prendre connaissance d’un énorme scandale de « viande halal » imposée de force et en toute connaissance de cause dans un collège en France, mais nous vous en parlerons dans un prochain article après une enquête détaillée non seulement auprès des plaignants, mais aussi auprès de la direction de cet établissement.

Hé oui, c’est aussi simple que cela : informez votre famille, vos proches, vos collègues, vos voisins, et vous constaterez que très vite qu’ils rejoindront notre combat contre l’« halalisation », et agissez chaque fois que le pouvez !

Roger Heurtebise

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.