Handicapée, Malou s’est fait voler son fauteuil électrique

Publié le 30 décembre 2013 - par - 1 673 vues
Share

Pendant que ça s’étripe et que ça s’écartèle

Au plus haut du pouvoir au sujet d’une quenelle,

Pendant que ça légifère à corps et à cris

Sur l’interprétation d’un geste ou pas nazi,

Que même le président y va de sa critique,

Malou s’est fait voler son fauteuil électrique.

Mais ça ne fera pas la une des journaux

Qu’à la rubrique chiens écrasés avec photo.

C’est qu’il est des priorités prioritaires

Dans ce pays qui jadis était solidaire.

En perdant son fauteuil, elle perd sa liberté

Mais ça n’émeut ni le PS ni l’UMP

Ils ont sans aucun doute autre chose à penser

Dans cette querelle et cette bataille de boutiquier.

C’est bien la peine d’imposer pour dans deux années

Des lois aberrantes sur l’accessibilité

Où chaque centimètre devra être compté,

Mais où les usagers doivent leur fauteuil payer.

Car oui, mesdames, messieurs, vous êtes handicapés ?

Maladie, accident, pour pouvoir vous mouvoir

Vous êtes obligés de vos propres deniers,

Régler ce qui est l’indispensable accessoire.

Car la sécu rembourse comme pour les yeux, les dents

A minima, encore qu’il faille en être content…

Alors aux trois salauds, et je pèse mes mots,

Qui ont volé l’engin de 125 kilos

Puisse ma colère athée et un courroux divin

Vous faire victime et que vous en ayez besoin !

Quand on est lâche au point de voler un fauteuil

Qui fait l’autonomie d’une personne désarmée

On ne s’étonne pas de la haine qu’on recueille

Et puisse cette info sur les réseaux circuler.

Oréliane

http://www.leparisien.fr/espace-premium/air-du-temps/ils-m-ont-vole-ma-liberte-29-12-2013-3446473.php

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.