Harcelé par la justice française, Mohamed Louizi entame une grève de la faim illimitée

Publié le 20 février 2018 - par - 55 commentaires - 2 722 vues
Share

Il y a quelques jours, notre ami Pascal Hilout publiait un article critique sur Mohamed Louizi, qui voulait sauver l’islam de l’islamisme.

https://ripostelaique.com/mohamed-louizi-veut-liberer-lislam-de-lislamisme-un-illusionniste-musulman-de-plus.html

Ce texte restait dans le ton du débat démocratique, et il était normal que les responsables de Riposte Laïque, fidèles à leurs traditions d’expression libre, le publient. Tout comme, et il le sait, Mohamed Louizi aurait pu y répondre, et être publié de la même façon, s’il l’avait souhaité.

Mais j’apprends, à l’instant qu’il vient d’entamer une grève de la faim, illimitée, pour protester contre le harcèlement judiciaire dont il est victime, depuis ses courageuses dénonciations des Frères musulmans, confrérie à laquelle il a appartenu.

Les détails qu’il donne – et je crois être bien placé pour apprécier ce que représente la multiplication d’interrogatoires et de plaintes, et le sentiment d’avoir affaire à une justice trop souvent partisane – sont tout simplement révoltants. Cela confirme que, dans notre pays on harcèle nos compatriotes nés musulmans, qui ont quitté l’islam (comme Pascal Hilout ou Mohamed Louizi). Mais dans le même temps, on laisse tranquille les islamistes qui, à l’image de Marwan Muhammad, ne cachent même plus leur volonté d’islamiser la France, ou qui appellent ouvertement leurs coreligionnaires à l’insurrection, comme vient de le faire l’ancien porte-parole du CCIF.

Harcelé moi-même par le Parquet, les associations dites antiracistes et des associations musulmanes, parce que je refuse l’islamisation de mon pays, je témoignerai, dans les heures qui viennent, sur les derniers rebondissements, ahurissants et inimaginables, dont je viens d’être victime.

Par ailleurs, il ne m’appartient pas de juger la méthode choisie par Mohamed Louizi (chacun aura compris que ce ne seront jamais mes méthodes de combat), mais sa détermination, et le texte publié ci-dessous, méritent le plus profond respect.

Enfin, une pétition a été lancée par deux associations laïques de gauche, qui ne pas portent pas Riposte Laïque, et son fondateur, dans leur coeur. Mais foin des sectarismes, l’initiative a le mérite d’exister. Par contre, si vous signez, ajoutez dans votre présentation, après votre prénom et votre nom, « lecteur de Riposte Laïque », ou « militant de Résistance républicaine ». On veut bien aider, mais pas passer sous la table…

http://www.ufal.org/laicite/appel-a-la-fraternite-laique-ne-laissons-pas-mourir-mohamed-louizi/

Pierre Cassen

TEXTE DE MOHAMED LOUIZI

La France et l’islamisme : J’entame un jeûne de protestation volontaire.
☆☆☆☆☆

Ni les larmes de ma femme et de mes trois enfants ; ni l’angoisse de ma mère (64 ans), de mon père (76 ans) et de ma famille, en France et au Maroc ; ni l’inquiétude de mes proches amis et de mon avocat ; ni les risques réels pour ma santé et pour mon travail, rien, strictement rien et personne ne peut me détourner de cette décision sans appel, que j’ai prise, en connaissance des risques et des conséquences, après une longue et mûre réflexion depuis dix jours. Je vous annonce, chers amis, que dès cette nuit, à 00h00, avant presque un mois, jour pour jour, de mon 40ème anniversaire, j’entamerai un jeûne de protestation volontaire.

Dans un premier temps, cette action justifiée (au moins dans mon esprit) et non-violente (ne s’en prenant à personne) prendra la forme d’une grève de la faim dont l’issue est totalement imprévisible. Je cesserai de m’alimenter et je continuerai, un temps, à m’hydrater. Mon seul et unique aliment, les jours et semaines suivants, sera de l’eau sucrée et salée, pour ne pas priver totalement mon organisme d’un strict minimum de sucre et de sels minéraux. Mon «vrai» dernier repas, je le prendrai ce soir en famille à 21h00. Suivant l’évolution (ou pas) de cette situation intenable, je me réserve le droit de transformer cette grève de la faim en une grève de la soif : je ne m’alimenterai(s) plus. Mon jeûne de protestation volontaire deviendra(-it) absolu, aux conséquences médicales irréversibles. J’en suis conscient !

Vous comprendrez aisément que : trop, c’est trop ! Alors que je venais d’être mis en examen (et non pas condamné), ce mercredi 7 février 2018, par une juge d’instruction au TGI de Lille, dans le cadre d’un 5ème procès «pour diffamation», intenté contre mon article «Présidentielle: Emmanuel Macron, otage du vote islamiste?»[1], par un de ses proches soutiens au moment de la campagne électorale, un certain Rachid El-Kheng, j’ai passé hier, le vendredi 16 février, plus de deux heures d’interrogatoire au commissariat de Wattrelos — alors que j’habite à Roubaix ! — parce qu’un Parquet francilien (n° 17/333/000/063) a ouvert une 6ème enquête me visant et a accepté la plainte (n° 2018/3701) de l’islamiste franco-marocaine Fatima En-Nehary !

Pour redécouvrir son profil, vous pouvez relire l’article que je lui avais consacré: «PJD France: Fatima En-Nehary, un profil radical protégé sous le voile?»[2]. Souvenez-vous, il s’agit de cette islamiste ultra-active sur les réseaux sociaux qui, suite à la publication de mon essai «Plaidoyer pour un islam apolitique» (Michalon-2017) m’avait excommunié publiquement[3] en me qualifiant de «Zindîq»[4] (زنديق) — hérétique et apostat — délivrant symboliquement un «permis à tuer» contre moi — sur sa page Facebook, suivie par presque 50.000 personnes dont de nombreux islamistes radicaux. Au vue de la dangerosité de ce qualificatif mortifère pour ma sécurité et pour celle de ma petite famille, j’avais porté plainte contre elle au commissariat de Roubaix[5], le 28 septembre 2017. A ce jour, je n’ai aucune information quant à la suite donnée (ou pas) à cette plainte.

Pis, à l’issue de l’interrogatoire d’hier, l’agent de la Police Judiciaire a voulu joindre une copie de ma plainte à ma déposition mais en vain. Plusieurs minutes à chercher dans le portail du Ministère de l’Intérieur, censé regrouper toutes les plaintes, elle n’a trouvé aucune trace de celle-ci. Du moins, pendant que j’étais dans son bureau. Elle a cherché par date (28 septembre), par commissariat de dépôt (Roubaix), par nom du plaignant. Rien à faire. L’islamiste Fatima En-Nehary a déclaré vivre désormais dans la peur. Lors de sa plainte, elle a déclaré aussi que l’on a piraté son compte Facebook (sans produire aucune preuve matérielle) et que l’on a supprimé, curieusement me diriez-vous, toutes ses publications scandaleuses, que j’ai décryptées par ailleurs dans mon article susmentionné. J’ai joint à ma déposition les captures d’écran de toutes ces publications disparues de son compte.

Elle m’attaque pour «diffamation, dénonciation calomnieuse et mise en danger de la vie d’autrui». Rien que ça! C’est elle qui m’excommunie publiquement depuis la banlieue parisienne, et c’est moi, pauvre de moi, qui me retrouve, pour la 6ème fois consécutives, en moins de 2 ans et demi, dans le box des accusés. Cela rappelle cette prose sublime du poète irakien Ahmed Matar qui raconte l’histoire d’un citoyen qui fut mordu par le chien du souverain. Malgré la morsure et la douleur, le pauvre s’est retrouvé dans le box des accusés, suite à la mort du chien. Le parquet de sa majesté lui a reproché que sa chair était empoisonnée. Les juges de sa majesté l’ont condamné à mort!

L’on ne pourrait qu’être admiratif du Parquet, dépendant directement de l’Exécutif et sous son contrôle effectif, pour sa 6ème réactivité d’affilée. Ne parlons même pas de tous ces moyens de l’État (alors que les caisses sont vides) qui au lieu d’être orientés pour lutter efficacement contre la radicalisation islamiste, ils sont, par le fait du Parquet, orientés vers ceux qui dénoncent le projet islamiste et ses acteurs. Il valide systématiquement toutes les plaintes visant à limiter ma liberté d’expression et ordonne des enquêtes alors qu’il peut, «en même temps», dirait l’autre, classer sans suite d’autres plaintes. Le Parquet de Nanterre, pour ne pas le nommer, a même osé requérir «ma condamnation» dans l’affaire du Lycée Averroès. Heureusement, les magistrats, attentifs à ma défense et à mes arguments, ne l’ont pas suivi et ont débouté le frère musulman Amar Lasfar et ses alliés et témoins. Toujours est-il, je ne suis qu’un citoyen ordinaire qui constate une grave dérive pouvant avoir raison de la République et de la laïcité. Je ne cesse d’alerter à son sujet. Je ne suis qu’un simple citoyen qui n’a jamais publié la moindre enquête sans qu’elle ne soit étayée. Aucune information que j’ai publiée n’a été, à ce jour, démentie ou condamnée. Bien au contraire !

En effet, en plus des articles déjà validés par la Justice — 3 procès gagnés — d’autres se voient validés par d’autres enquêtes, menés par de vrais journalistes (puisque je ne suis qu’un blogueur). Souvenez-vous de mon article: «Mediapart, la qatarie?»[6], interrogeant le sens politique de la traduction en arabe de l’essai d’Edwy Plenel, «Pour les musulmans», par le Qatar ainsi que sa diffusion gratuite à presque 15.000 exemplaires dans le monde arabe. L’enquête très fouillée (10 pages) que consacre à Edwy Plenel la journaliste Sophie Des Déserts (grand reporter au service enquêtes de Vanity Fair) dans les colonnes du 54ème numéro (février 2018) du magazine, ce que je pointais du doigt, se révèle plus que fondé. La journaliste écrit: «Hakim El-Korchi [le traducteur, ndlr] avec son association grenobloise, Interstices, est connu des services de renseignements pour son appartenance à la mouvance des Frères musulmans. Plenel dit l’ignorer.»[7]-[8] Ma question de 2015 prend désormais une autre dimension.

Souvenez-vous de mes enquêtes concernant le «Garage solidaire du Hainaut » et le réseau de l’islamiste Iquioussen à l’ombre de la maire socialiste de Denain, Anne-Lise Dufour-Tonini. Souvenez-vous de mon enquête: «De quoi la quenelle au Sénat est-elle le nom?»[9]. Curieusement, jamais attaquée en diffamation. L’islamiste Soufiane Iquioussen et son ami, l’ex-maire socialiste de Merville, Jacques Parent, ont préféré attaqué «en diffamation», séparément, mon deuxième article: «La promotion de l’islamiste Iquioussen : France 2 récidive»[10]. Jacques Parent a été débouté. Le procès de l’affaire Iquioussen se tiendra prochainement. Une chose est certaine, le «Garage solidaire du Hainaut» a déposé le bilan. Il n’est plus. Certainement pas à cause de l’article incriminé, de l’aveu même de Soufiane Iquioussen dans la presse locale. Mais, force est de constater que c’est toujours ma personne qui est trainée devant les tribunaux «pour diffamation» alors qu’il y aurait, selon mes sources, une enquête ouverte à Valenciennes «autour de la famille Iquioussen au sujet de la faillite du «Garage solidaire» avec l’évaporation d’environs 400.000€ des comptes du «Garage solidaire» et l’apparition miraculeuse de la même somme pour finaliser le financement du rachat de [l’ancienne] école [privée catholique] Sainte Reine » à Denain, transformée en logements locatifs appartenant à l’islamiste Hassan Iquioussen et à son associée. Aucun média n’en a parlé, pour l’instant, alors que des personnes ont été auditionnées. Quant à mon enquête «La caverne d’Amar Lasfar»[11], à ma connaissance, bien que les chiffres dévoilés et analysés parlent d’eux-mêmes, le président des Frères «Musulmans de France» semble bénéficier d’un statut d’intouchable.

Il se pourrait que ce billet soit le dernier. On espère mon silence. On multiplie les opérations «Jihad des tribunaux» à mon encontre, aidé d’un Parquet curieusement très réactif. Je ne demande aucun statut particulier. Je ne demande aucune Justice d’exception. Je ne souhaite pas me soustraire de la Justice. Je me rendrai avec le peu de force qui me resterait à toutes les convocations. J’assume ce que j’ai écrit. Je n’en retire aucune virgule. Toutefois, je dénonce toutes ces procédures abusives ayant obtenu, par six fois consécutives et dans un temps très court, l’assentiment du Parquet. Je mesure la gravité de la situation. Face à celle-ci, je n’ai plus ni les moyens, ni les ressources mentales et psychologiques pour y faire face. Depuis 2006, je subis dans la dignité une mort sociale, voulue par les Frères musulmans, coupé de 95% de ma famille. Depuis 2015, mon agenda judiciaire s’accélère frénétiquement. Sans aucune prétention, je sais que mes écrits dérangent bien des projections : les projections des islamistes, les projections de ceux qui veulent vider la République de sa substance laïque, de son essence démocratique, pour la soumettre aux islamistes.

Si je dois faire silence, ce sera par ma décision. En attendant que l’État se ressaisisse, qu’il réexamine, sans parti pris, toutes ces plaintes, hélas validées par le Parquet, et qu’il fasse le tri entre ceux qui veulent protéger la laïcité et la République de ceux qui veulent les détruire pour instaurer, à terme, l’islamisme et ses lois, je vous annonce, chers amis, que dès cette nuit, à 00h00, j’entamerai un jeûne de protestation volontaire, la conscience tranquille, et l’esprit apaisé. En n’ayant aucune certitude de ce que va advenir de mon état de santé dans quelques jours, dans quelques semaines, dans quelques mois, je vous demande de pardonner mes propos. Si je dois faire silence, mes écrits restent accessibles: «Pourquoi j’ai quitté les Frères musulmans» (Michalon-2016), «Plaidoyer pour un islam apolitique» (Michalon-2017) et «Libérer l’islam de l’islamisme» (Fondapol-2018).

J’irai tous les jours à mon travail. J’annule tous mes rendez-vous extra-professionnels. Ma fille de quinze ans prendra soin de publier, en commentaires de ce post, quelques très courts enregistrements vidéo, pour que je puisse vous dire quelques mots, de temps en temps. Gandhi disait: «Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde!» Je l’ai fait par une plume non-violente et sans détour ; par des écrits (à risque) et engagés du côté de l’humanisme, de la laïcité et de la République. J’ai refusé tous ces carcans idéologiques qui sèment les haines et les ruptures. J’ai fait abstraction à toutes les «identités meurtrières». J’ai refusé la soumission aux injonctions islamistes que je dénonce. Je n’ai pas circoncis mon fils. Son corps ne m’appartient pas. Il n’appartient pas, non plus, à ladite communauté musulmane d’ici ou d’ailleurs. Je n’ai pas voilé mes filles. Leurs cheveux, comme leurs corps, ne m’appartiennent pas. Ils n’appartiennent pas, non plus, à ladite communauté musulmane d’ici ou d’ailleurs. Le chemin vers Dieu ne passe ni par le «zizi» de mon fils, ni par les cheveux de mes filles. Avoir la foi en Dieu, avoir la foi en l’humain, n’est ni histoire de zizis coupés, ni histoire de cheveux voilés.

Quant à ma formidable femme, plongée dans ses tristes pensées depuis hier, j’ai toujours essayé d’être ce mari attentif. Elle a traversé avec moi toutes les épreuves passées. Me revoilà lui infliger, malgré moi, une nouvelle épreuve. Témoin de mon désarroi, elle me dit toujours : Demain est un autre jour. Patience !

Si la mort m’appelle, voici ma dernière volonté, je refuse que l’on rapatrie mon corps vers le Maroc. Je rejette le concept «terre d’islam». Que l’on m’enterre au cimetière public de la ville de Roubaix. Je refuse que l’on m’enterre dans ce territoire islamiste nommé «carré musulman». Depuis 2006, j’ai cessé d’être ce Frère musulman qui chante, face-caméra, le «vivre-ensemble» et exige de la République, dans les coulisses du pouvoir, des territoires dédiés pour le «mourir-séparé». La paix entre les vivants passe, à ne point douter, par la paix entre les morts. Dis-moi comment tu communautarises tes morts, je te dirais quel type de société tu prépares pour demain. Dès cette nuit, place au jeûne de protestation volontaire, à mes risques et périls. Puisse la laïcité retrouver la joie des grands jours. Puisse la République sortir saine et sauve du guet-apens islamiste qui obscurcit son âme et jette son voile sur son horizon.
Mohamed Louizi

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Fomalo

Soit c’est un exercice brillantissime de taqqya révélant un virtuose du genre, soit c’est vrai, « grosso modo »… .) Dans un cas comme dans l’autre, je m’étonne que ce Louizi prolixe n’ait pas apostasié publiquement. Il y a eu des précédents avec Salman Rushdie, Taslima Nasreen et P . Hillout, toujours sous fatwa, mais qui ont trouvé des appuis déterminés et pas chez leurs ex-frères. Alors M. Louizi, c’est le Mahomet VI qui veille au grain, plutôt que le bon peuple laïque de France?

dufaitrez

Voilà enfin ! Un « Mohamed » admirable !
Puisse-t-il déteindre sur tous les autres !
Lui, attaqué, les « autres » protégés !
On comprend mieux SA révolte, la Notre, aussi !

Francois Desvignes

Momo devrait franciser son prénom et son nom.
C’est par ce genre de fissure qu’on fait céder les barrages.

pierre estrelka

QUI peut encore « avoir confiance dans la Justice de son pays » ?

Lili

Aaaaahh, enfin !!
Voila une bonne nouvelle de justice divine : une juge s’est faite agressée dans le train par un ‘jdeuns » pas inconnu…. l’avait-elle laissé sortir une fois de trop ??
Si elle est du mur des cons…… bienvenue dans la vraie vie, la notre !!
http://www.fdesouche.com/958487-une-magistrate-du-tribunal-agressee-son-assaillant-juge-ce-mercredi-la-voix-du-nord

wika

Merci pour cette info, @Lili, ça redonne le moral, enfin partiellement

Lili

:-)…c’est un début, pourvu que ça dure….

Lili

C’est confirmé, c’est bien une collabo de compétition, retour de batôn …. voici le lien….( j’espère que ça passera)…
comment image?w=600&h=60

Fifi

C’est effectivement le retour de bâton.
En revanche, quand les agressions les concernent directement, seulement eux, les magistrats, ils demandent comme par hasard, plus de fermeté judiciaire, à la différence des Français dont ces magistrats se foutent royalement de les laisser se faire agresser, voir tuer par tous ces délinquants que les juges laissent délibérément en liberté…
http://www.leparisien.fr/hauts-de-seine-92/magistrats-agresses-la-procureur-de-nanterre-tire-la-sonnette-d-alarme-12-01-2018-7498005.php

Lili

Donc, vive l’agression de juges et de politiques !!
Alléluia…..

Simone GUTIERREZ

Excellent , Lili .
Nos  » zélites  » se sont tellement coupées du Peuple et de sa proverbiale sagesse qu’ elles ont complètement perdu de vue le dicton  » on récolte ce que l’ on sème  » .

provence83

Il faut choisir ! Le coran avec ses versets assassins et barbares, oeuvre de mahomet le parfait  » salaud » n’est pas négociable car il est dit que les humains ne peuvent réformer ce texte dit  » sacré  » . Il n’y a pas d’islam a deux vitesses . Ou on reste musulman et on se plie à ce dogme obscur, ou on le quitte ! Les se disant modérés sont de 2 sortes: 1/ ceux qui son contents de vivre à l’occidentale, sans ce carcan, et ils s’exposent à la foudre de dieu, 2/ ceux qui font semblant de l’être,… lire la suite

GOALOU

La société française sombre un peu plus chaque jour .Dire la vérité est scandaleux .
Comme disait Montesquieu : »Il n’y a point encore de liberté si la puissance de juger n’est pas séparée de la puissance législative et de l’exécutrice . »

stephanie

Exercice de takkhya réalisé à la perfection, bravo!

Patrice LUCCHINI

Non, absolument pas. Louizi est absolument sincère et même s’il se trompe en croyant que l’islam peut être sauvé de l’islamisme, ce que je ne crois pas. C’est un militant laïque qui dénonce sans relâche le travail de sape des frères musulmans. Il mérite qu’on le soutienne.

batigoal

Sauf si en réalité, derrière le pretexte de la laicité, le message est en fait les etrangers dehors, et les arabes en particulier. La takkhya a bon dos.

Respectvaleurs

Il est du même côté de la barricade. Je partage votre point de vue. On ne peut pas toujours se permettre de faire la fine bouche.

Sylvie Danas

Non seulement je suis portée à croire à sa sincérité, mais il milite pour l’une des seules solutions réalistes qui existe au problème de l’invasion jihadique. Imaginer qu’on va pouvoir bouter hors du pays 12 millions de musulmans, comme certains ne sont pas loin de le suggérer ici, c’est rêver debout. Quand on en est à se degré d’irréalisme, il faut aller se faire examiner le cerveau. La seule chose qu’il soit possible de vaincre, c’est le fondamentalisme. Encore faudrait-il s’en occuper, plutôt que de se contenter de Padamalgam incantatoires. Mais Mohammed Louizi oublie de dire qu’il faut commencer par… lire la suite

patphil

le gouvernement des juges aux ordres a encore frappé! le « nouveau monde » politique ressemble de plus en plus à l’ancien, en pire!

jan le Connaissant

 » on harcèle nos compatriotes nés musulmans, qui ont quitté l’islam (comme Pascal Hilout ou Mohamed Louizi).  »

Mohamed Louizi a quitté l’islam ? ! Vous voulez dire qu’il a apostasié, comme Pascal Hilout, monsieur Cassen ?
Comprend plus rien…
Il aurait donc rejetté le contenu  » fasciste du coran , et rejeté ce personnage salopard Mahomet ?

isabel+machado

« Je n’ai pas circoncis mon fils. Son corps ne m’appartient pas. Il n’appartient pas, non plus, à ladite communauté musulmane d’ici ou d’ailleurs. Je n’ai pas voilé mes filles. Leurs cheveux, comme leurs corps, ne m’appartiennent pas. Ils n’appartiennent pas, non plus, à ladite communauté musulmane d’ici ou d’ailleurs. Le chemin vers Dieu ne passe ni par le «zizi» de mon fils, ni par les cheveux de mes filles. Avoir la foi en Dieu, avoir la foi en l’humain, n’est ni histoire de zizis coupés, ni histoire de cheveux voilés. » Tout cela devrait suffire à faire taire les haineux primaires… lire la suite

jan le Connaissant

les cheveux voilés sont une obligation du coran , une prescription du, personnage Allah!
Donc il rejette , cet homme, cette partie du coran ? ( et d’autres )
C’est grave , mais c’est beau , c’est de l’apostasie ! Est ce qu’il l’assume ?
( il n’est pas permis pour un musul de rejeter quoi que ce soit du coran )

Joël(1)

J’ai lu et je dois dire que cette personne est, je le pense à l’aune de ce que lis respectable, mais vraiment il n’y a rien à faire nous ne sommes pas compatibles! C’est beaucoup trop compliqué avec des populations extra Européenne! La vie d’un citoyen Français par ses responsabilités familiales, professionnelles et civiles sont telles que je n’ai pas la force de m’appesantir sur des conflits de là bas! Je suis désolé, mais j’en ai marre de la vie d’autres peuples! Je ne suis pas Mère Thérésa. Qu’ils s’en aillent! Je sais qu’il y aura des dégâts collatéraux malheureux… lire la suite

lafronde

Joël ! La vie quotidienne des africains et des musulmans ne me dérangent pas trop, tant qu’elle ne gênent ni notre vie de famille, leur Sûreté, leur scolarité, nos carrières, ni notre Liberté. Or l’UE et la République, régimes matérialistes et progressistes nient notre liberté identitaire, notre communauté nationale historique, notre liberté d’expression à propos de l’impact de l’immigration et qui mettent cette-ci à charge de notre Société d’accueil. Vous et moi en avons marre, parce que l’UE et la République clientéliste nous DICTENT un contrat – vivre ensemble, solidarité forcée et censure – que nous n’avons PAS choisi entre… lire la suite

joël (1)

Et moi cela me dérange!!! Je vous invite donc dès à présent de bien vouloir faire une demande de visas pour qu’avec votre famille vous puissiez vous rendre chez ceux de l’Afrique qui vous « enrichisse » visiblement… Pour ma part veuillez ne pas me faire parvenir la facture de vos désidératas communautaire! Vous ne pouvez ignorer les dégâts collatéraux de populations prolifiques, oisives et violentes! Cela ne vous aura pas échappé tout de même. Salutation.

Jon-Erik Harper

Il fait une grève de la faim ou le Ramadan ? Rires

Martin (du Gard)

OH, cest malin ! Moi, ça ne me fait pas rire. Pendant le ramadan ils ne jeûnent pas, ils se goinfrent ! Seul le timing est modifié : Ils se privent pendant les heures du jour pour mieux exciter leur appétit qui, la nuit, devient pantagruélique, gargantuesque. Vous ne le saviez donc pas Jon-Erik ? Faites vous le confirmer par la mé-maire Hidalgo.

Des espoir(s)

A propos de la mé-maire Hidalgo, qu’attendent les parisiens pour la faire dégager? Il faut bien commencer par l’un d’entre ces collabos qui livrent la France à des hordes barbares! Elle est maire de la capitale, son éviction avec coups de pieds au derrière ne serait que le début de la restauration de la souveraineté nationale. Cela servirait d’épouvantail aux autres maires clientélistes arabo-islamiques. Il faut un commencement à tout: une grogne générale d’un Mai 68 à l’envers, pour mettre de l’ordre dans ce capharnaüm collabo-gauchiste et raviver les principes patriotiques légitimes. Est-ce bien compliqué? Oui les français sont absorbés… lire la suite

Dixie jules

Remarque inappropriée et désobligeante lui a au moins le courage de ses convictions tout en étant né et éduqué musulman a compris l’imposture de cette secte qu’il rejette et nous prévient des risques encourus si nous ne nous bougeons pas le cul je suis un anti islam acharné et je lui accorde mon soutient

quiditvrai

Mohamed Louizi, je vous soutiens dans votre démarche de la révision en votre faveur de la décision du parquet de vous incriminer.
Mais vu que vous refusez d’incriminer l’Islam comme source de terreur, je serai indifférent à vos souffrances , voire à votre mort.

hathoriti

D’accord avec vous !

Charlie 732

Sauf quelques individus incrédules.
On ne pourra jamais s entendre avec des arabes et encore plus des musulmans on ne vit pas de la même façon et basta.

batigoal

Si evidement je suis pas d’accord avec vous, vous avez au moins l’honneteté d’ecrire votre façon de penser et ne pas vous refugier derrière l’argument de la takkhya.

Marcel A.

Et je voudrais ajouter si cette gréve de faim aurait été faite par quelqu’un de Riposte Laïque ou Résistance Républicaine ces Associations jamais auraient bougé pour soutenir quelq’un de notre camp qui comme dans notre cas nous sommes déterminés à combattre l’Islam , l’Islam le problème son Coran et la sunna de l’A jusqu’à la Z , vouloir donner un beau visage c’est de la mensonge la taqiya.

pierre estrelka

Le coran, c’est de « co à n ».

Marcel A.

Je soutien ce Monsieur mais son problème qui lui reste musulman, il n’existe pas l’Islam modéré ou radical c’est l’Islam tout court, il devrait quitter cette secte c’est le seul choix crédible le reste vouloir modérer un islam qui depuis 1400 à été le même je crois que est se tromper et se mentir avec lui même

Piche, Nicole Piche.

Oh !!!! ça va, il peut voir venir le gros.
Con ! la tête de Hamster.

lafronde

Mr Louizi ! Votre cause est juste au plan moral, utile pour la Liberté du genre humain, et gagnable au tribunal ! Il vous faut un bon avocat, une aide financière de vos amis et de vos soutiens, que suscitera j’espère (par une souscription ?), l’action que vous menez. Tenez bon ! Voyez les tribulations qu’ont du endurer P. Cassen et C. Tasin ! Votre lutte nous concerne tous, car les Etats ouest-européens renient leur Droit libéral pour un droit complaisant avec la loi coranique. Ce qui est une régression de la civilisation européenne, et sans doute le signal de… lire la suite

GAVIVA

beau numero de takkiya, je n’y crois pas un instant. Si ce type était un tant soi peu sincère dans sa démarche il serait déjà MORT.

Laurent Barre

S’il n’a pas circoncis sont fils alors il n’est plus musulman.

Nina

Il est musulman.

GAVIVA

pour faire le djhiad de biais, TOUT EST PERMIS, pour endormir la méfiance des mécréants. Même manger du porc, boire de l’alcool ETC.

Jemenfoutiste

Oui il y a une petite erreur dans l’article, il n’est plus un membre des frères musulmans mais est toujours musulmans.

christine L

Cher Monsieur, vous êtes admirable d’intelligence et de détermination, qualités qui ne pardonnent pas dans notre société pourrie ! Cependant, comme votre famille, je vous conjure de revenir sur votre décision d’aller jusqu’au bout de votre intention aussi noble soit elle. En effet, nous avons BESOIN d’hommes tels que vous pour alerter les foules et combattre ces dangers mortels que sont l’islam et tous ces suppôts et ce n’est pas en mourant que vous nous aiderez à gagner cette bataille où TOUTES les forces, y compris la vôtre, devront être engagées. Pensez à la joie de toutes ces ordures à… lire la suite

Lucien

Je n’arrive pas à verser la moindre larme sur le sort de cet individu. Pour info, se trouve à Saint Jean d’Angely (17) un aussi triste individu qui entame une (3°) grève de la faim pour nous faire pleurer. Ce sinistre individu, déchu de la nationalité française se trouve être marocain MAIS la france refuse de le donner aux autorités marocaine de peur qu’il lui arrive des emmerdements.Pauvre france( volontairement je ne mets plus la majuscule). J’oubliais, le gugus est en résidence surveillée et coûte chaque mois 2200 euros aux contribuables. Rassurez vous, son épouse, enseignante, se trouve à son… lire la suite

Jemenfoutiste

Bonjour compatriote du 17

Lucien

Salut l’ami !!!!

Nina

Il lutte contre le salafisme et non contre l’islam . Il est musulman.

Lili

Vous n’êtes plus « frère musulman » et c’est très bien, mais….vous êtes toujours musulman…. là est le hic.

Lili

Arrêtez de pleurnicher !!
Gnangnan… »laissez l’islam tranquille ». l’islam il est très jontil, ji li jire sur le koron de la mecque wallah zebi…!! dit la sœur des frères musulmans…gnangnan..; islam = salafisme, c’est kif-kif bourricot !! Pas besoin des muzzos pour l’éradiquer !
Va faire ta propagande ailleurs !

Sylvie Danas

C’est une évidence @Nina. Cependant il faut aussi rendre illégale toute version du Coran qui contient des versets inacceptables. Et en sanctionner aussi bien la publication que la déclamation. Car tant que ces versets seront là, la pompe aspirante de l’islam vers de jihadisme continuera de fonctionner… Car certains boute-feux s’en serviront.

batigoal

J’ai particulièrement apprécié l’antépenultieme paragraphe qui résume parfaitement ce que devrait etre la relation entre l’homme et dieu C’est vrai quel que soit la religion. Courage mr Louizi dans votre combat qui me parait juste. J’essaierai de lire vos essais.

Robert Le Priellec

Compte tenu du temps consacré à ce harcèlement, on peut donc conclure que les « magistrats » collabos et leurs larbins de la Maison Poulaga ne passent pas tout leur temps à sucer de la bite dans les mosquées. A noter.

Garde Suisse

Concernant votre plainte que l’agent n’a pas pu retrouver. Normalement, à l’issue de votre dépôt de plainte au commissariat, vous auriez dû recevoir un « récépissé de dépôt de plainte » comme tout un chacun qui dépose une plainte, à défaut une copie certifiée conforme de cette plainte. Si vous n’avez pas ces documents, je pense qu’il faut que vous fassiez une action auprès du Ministère de l’Interieur.

PANDRE

Dépôt de plainte ou main courante!!!!!! C’est pas la même chose. Si dépôt de plainte, y a obligatoirement récépissé. C’est la LOI. Et s’il y a plainte, elle est obligatoirement transmise au parquet compétent, qui donne la suite à donner à l’affaire (classement ou poursuites). Donc, on doit retrouver la trace de cette plainte au greffe du TGI. Sinon, il y a effectivement un gros problème au niveau du commissariat. Mais avec un avocat, il sera relativement aisé de voir si la plainte a bien été enregistrée. Suffit de s’en donner la peine.