Harlem Desir et ses complices, guettent au trou de la bien-pensance

Le Commissaire Politique Harlem Désir a de nouveau trouvé un os à ronger contre C. Guéant. L’inculture de ce Commissaire Politique, toujours prêt à se jeter sur tous les prétendus « dérapages », devrait, à l’occasion, se pencher sur cette phrase de J.F. Champollion : « Le degré de culture d’une société se mesure d’abord à la place qu’y occupent les femmes ». Et qui c’est ça ? Ce Champollion, on va lui envoyer les sbires du MRAP, de la LDH, de SOS racisme (au singulier et à sens unique) et toutes les pseudo associations (anti)racistes de la pensée unique qui maintiennent sous contrôle étroit et permanent à des fins politicardes et surtout financières la société Française.

Ce Môssieur et ses complices n’ont qu’un souhait c’est de purger la France de toute « Liberté d’Expression ». Va-t-on en arriver à un système d’annihilation de la pensée où tout le monde espionne tout le monde, où tout le monde moucharde tout le monde quelque soit sa place dans la société ou la hiérarchie. Le simple fait de penser, de s’exprimer différemment va-t-il devenir un véritable cauchemar, une véritable descente aux enfers avec une « J »ustice totalement inadaptée à juger de ces harcèlements incessants, dignes des films « l’Aveu » et « le Procès ».

Jusqu’où laissera t-on ces nouveaux totalitaristes dénoncer « La Liberté d’Expression » surtout lorsqu’elle lève le voile sur l’emprise islamique et les conflits entre des civilisations dont les valeurs sont totalement conflictuelles ?

Cassandra Troie

image_pdf
0
0