1

Hausse du tarif EDF de 5,9 %, et vos gueules les Gilets jaunes !

Au 1er juin, les tarifs régulés de l’électricité seront relevés de 5,9 %.

Ainsi en a décidé l’Europe des technocrates.

Devant la révolte des Gilets jaunes, Macron avait fait profil bas. Mais maintenant que la gauche putride et ses leaders syndicaux ont noyauté le mouvement à grands coups de Ric, alliés au massacre des manifestants historiques, et à la campagne électorale du Grand Débat national de Macron, la voie est libre. Et il va falloir raquer.

Et raquer bien davantage encore puisque le président Macron veut tripler le parc d’éoliennes  https://ripostelaique.com/macron-augmente-le-prix-de-lelectricite-pour-payer-les-eoliennes-des-ecolos.html

En attendant, sa majorité gouvernementale et parlementaire n’entend pas faire machine arrière. Tous reprennent en chœur, c’est pas nous, c’est l’Europe qui décide. Justement ça tombe bien pour mettre les bons bulletins dans les urnes, le 26 mai.

Macron et de Rugy attendent 150 pigeons pour les plumer, sans sujet tabou, sauf l’immigration, comme dans le Grand Débat national.

« Je souhaite que l’on puisse avoir des citoyens tirés au sort pour compléter cette assemblée et lui permettre de représenter toute la société », a affirmé le logé gratos de l’Élysée.

De quoi s’agit-il ?

 » Le ministre de la Transition écologique et solidaire, François de Rugy,  a dévoilé le fonctionnement de la Convention citoyenne sur le climat, instance inédite annoncée par Emmanuel Macron en avril dernier. »

« Il n’y aura pas de sujet tabou », assure François de Rugy.

« Cette assemblée citoyenne sera composée de 150 Français tirés au sort en croisant les listes électorales et des listes des abonnés au téléphone pour « mobiliser y compris des gens qui se sont désintéressés des élections » de source Le Parisien https://www.rtl.fr/actu/politique/climat-pas-de-sujet-tabou-pour-les-150-citoyens-tires-au-sort-assure-de-rugy-7797663051

On se demande, par ailleurs, le pourquoi des listes des abonnés au téléphone (sic).

Électricité : François de Rugy confirme une hausse « évaluée à 5,9 % » pour l’été

https://youtu.be/LcKQsGQY92M

Extrait de la DÉLIBÉRATION N°2019-028 

Délibération de la Commission de régulation de l’énergie portant proposition des tarifs réglementés de vente d’électricité.

Participaient à la séance : Jean-François CARENCO, président, Christine CHAUVET, Catherine EDWIGE, Hélène GASSIN, Jean-Laurent LASTELLE et Jean-Pierre SOTURA, commissaires.

La présente délibération de la Commission de régulation de l’énergie (CRE) porte proposition aux ministres de l’Énergie et de l’Économie d’une évolution des TRVE.

NDLR JC : TRVE = tarifs réglementés de vente d’électricité.

En application des dispositions de l’article L. 337-4 du code de l’énergie. La CRE propose cette évolution afin de prendre en compte les augmentations substantielles des coûts sous-jacents à la construction des TRVE liées notamment :

S’agissant des tarifs réglementés de vente d’électricité en France métropolitaine continentale.

Le niveau moyen des TRVE est déterminé selon la méthodologie dite « par empilement des coûts » conformément à l’article L. 337-6 du code de l’énergie.

Sur ce fondement, le mouvement tarifaire proposé consiste en une évolution du niveau moyen de :

+ 7,7 % HT, ce qui représente 8,3 €/MWh, soit + 5,9 % TTC, pour les tarifs bleus résidentiels ;

+ 7,7 % HT, ce qui représente 8,3 €/MWh, soit + 5,9 % TTC, pour les tarifs bleus professionnels.

Il ressort de ces auditions que la majorité des acteurs considère que la proposition de la CRE est conforme à la méthodologie de construction tarifaire prévue par le code de l’énergie et aux précédentes délibérations de la CRE et permet de prendre en compte au plus tôt les évolutions des fondamentaux économiques.
La DGCCRF s’est toutefois interrogée sur la prise en compte de l’écrêtement de l’ARENH dans les TRVE, rejointe par les associations de consommateurs qui s’alarment de l’ampleur de l’augmentation proposée.

Le texte complet de la délibération : https://www.cre.fr/Documents/Deliberations/Proposition/Proposition-des-tarifs-reglementes-de-vente-d-electricite

En plus de l’électricité et des autres factures, il faudra encore ouvrir le porte-monnaie.

Vous paierez et vous paierez aussi dans d’autres domaines. Jacques Toubon vous le promet.

https://ripostelaique.com/pour-toubon-la-france-refuse-trop-souvent-de-soigner-ses-etrangers.html

Vous réglerez également l’ardoise des projets de Macron les plus fous.

https://ripostelaique.com/macron-est-un-fou-mais-cest-un-honnete-homme.html

Et puis vous alimenterez les radars de Macron-Philippe-Castaner.

https://ripostelaique.com/reponse-aux-gj-davantage-de-radars-et-de-repression-pour-les-automobilistes.html

N’oubliez pas non plus la députée de l’Allier – Vichy, Bénédicte Peyrol, qui veut saigner les misérables.

https://ripostelaique.com/benedicte-peyrol-depute-lrem-veut-que-les-plus-pauvres-paient-des-impots.html

Pour les campagnards, attendez-vous à riper de vos pénates…

https://ripostelaique.com/letat-veut-forcer-les-gens-a-habiter-en-ville.html

… et bientôt sans chemise et sans pantalon.

https://ripostelaique.com/gilets-jaunes-apres-nos-vieilles-voitures-ils-sen-prennent-a-nos-chaudieres.html

Payez pour les retraites des fonctionnaires européens.

https://ripostelaique.com/fonctionnaires-europeens-6-ans-de-cotisation-5-000-euros-de-retraite-par-mois.html

Une petite surprise en plus.

https://ripostelaique.com/gilets-jaunes-des-deputes-veulent-vous-soustraire-30-000e.html

Et je vous ai gardé le pire pour la fin. Valeurs Actuelles vous prévient.

Macron consacre 5 Milliards d’euros par an pour les clandestins dits « migrants »

Extrait d’une tribune du journaliste Yves Mamou (auteur de Le grand abandon, les élites françaises face à l’islamisme), parue dans Valeurs Actuelles fin avril.

« Les dépenses liées au processus migratoire peuvent se décliner ainsi (pour 2018) :

– Hébergement et allocations : l’exercice du droit d’asile représente 1,35 milliard d’euros en autorisations d’engagement et 1,21 milliard d’euros en crédits de paiement dans le projet de loi de finances pour 2019. Soit une hausse par rapport à 2018 de 36 % en autorisations d’engagement et de 18 % en crédits de paiement.

– À ces principaux postes (allocations et hébergement), il faut ajouter les frais de fonctionnement des 3 500 agents des administrations chargées de gérer l’asile : OFPRA, CNDE, OFII et guichets de préfecture. 250 à 300 millions d’euros environ.

– Aide médicale d’État (AME) : les clandestins ne sont pas seulement rémunérés et hébergés, ils sont également soignés quand ils apportent la preuve qu’ils résident depuis plus de trois mois en France. L’Aide médicale d’État (AME), financée sur le budget de l’État, avoisine aujourd’hui le milliard d’euros pour une distribution de soins qui touche 300 000 personnes environ

– Prise en charge des mineurs non accompagnés : depuis 2015, des bandes de « gamins » de 12 à 25 ans, venus généralement du Maroc et d’autres pays d’Afrique du Nord, se multiplient sur le territoire national. 

Ces bandes subsistent de rapines et sèment la terreur au sein des populations locales. 

Quarante mille d’entre eux sont pris en charge par les collectivités locales au titre de l’Aide sociale à l’enfance contre 25 000 en 2017 et 13 000 en 2016. Sachant que le coût annuel d’une prise en charge, prévue dans le cadre de l’Aide sociale à l’enfance (ASE), atteindrait 50 000 euros par an, la facture devrait frôler les 2 milliards d’euros à la fin de l’année. L’aide de l’État aux départements n’est que de 17 % de la dépense (340 millions) selon les dernières propositions de Jacqueline Gouraud, ministre des Territoires. À ces 340 millions s’ajoutent 240 millions d’euros de frais d’ « évaluation » payés par l’État avant placement dans les services sociaux des collectivités.

… en 2018, l’État a su budgéter environ cinq milliards d’euros pour financer l’immigration, mais cherche désespérément une somme équivalente pour financer les retraites que ces mêmes immigrés sont censés contribuer à payer. » source  https://www.europe-israel.org/2019/05/alors-que-limmigration-est-la-principale-crainte-des-francais-macron-consacre-5-milliards-deuros-par-an-pour-les-clandestins-dits-migrants-pas-sur-que-les-contribuables-so/

Jacques CHASSAING