Hayange : Fabien Engelmann vaincu par la coalition contre nature PS-UMP-PCF

Publié le 30 mars 2015 - par - 3 093 vues
Share

Arrivés dans l’après-midi à Hayange sous un ciel pluvieux pour assister au dépouillement des élections départementales, nous nous sommes rendus dans la salle de la mairie où il y a tout juste un an, le 30 mars 2014, notre ami Fabien Engelmann était élu unique maire de Lorraine dans une quadrangulaire avec 34% des voix.

Ses moindres faits et gestes observés à la loupe du seul fait de son appartenance au FN, durant toute une année Fabien a été victime d’un véritable lynchage médiatique permanent : sculpture repeinte, campagne de dénigrement, risque d’inéligibilité, ce qui ne l’a pas empêché d’arriver en tête du 1er tour de ces Départementales avec 40% des voix sur l’ensemble du canton et 48% à Hayange.

Fabien-290315-1

Dans les deux bureaux de la salle Molitor, les premiers comptages auguraient d’une bonne soirée et au fur et à mesure que les résultats des autres bureaux s’affichaient, la préférence pour le candidat FN semblait se confirmer, hormis dans deux bureaux pour Hayange même.

Mais sentant le danger de perdre des places de choix, la clique UMP-PS-PCF avait choisi de nouer une alliance contre nature en se regroupant autour du Parti Socialiste arrivé en deuxième position, ce qui bien sûr a eu pour conséquence une défaite du Front National pourtant plébiscité sur la seule ville d’Hayange par les habitants qui l’ont « expérimenté » durant un an et semble-t-il adopté, quand les autres villes voisines ont préféré opter pour l’évitement, par peur sans doute de « la bêêête immooonde » dont les médias leur rebattent les oreilles.

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=PlramJkx9xI[/youtube]

Fabien-France-3

Les nostalgiques du goulag ont donc lié leurs voix avec les Sarkozystes de l’UMP dans un magma hétérogène pour contre un FN qui menace leurs privilèges par son succès, pour faire gagner un PS massivement discrédité au plan national, tant par son inaction, son incompétence, ses scandales de faux diplômes, ses atteintes dangereusement constantes à la liberté d’expression et à la laïcité, son incapacité à redresser la courbe du chômage, son mépris de la démocratie et des Français ordinaires. On pensera notamment à cette dernière mesure consistant à donner une prime équivalent à 3,30 euros aux retraités… Si ce n’est pas du mépris envers nos aînés, qu’est-ce donc ?

Mais apparemment, les Français en redemandent… La médiocrité et la nullité sont devenues les deux mamelles des électeurs. Mais tel est bien leur choix qu’il faudra bien songer à leur rappeler s’ils s’avisent à l’avenir de se plaindre de ceux qu’ils s’obstinent à caresser.

Bien qu’à Hayange (39,39 % des voix au 1er tour), Fabien Engelmann fasse une progression exceptionnelle de 20% de voix en un an seulement, c’est bien l’absence d’implantation du FN dans les autres villes du canton ainsi que le clientélisme lié à ce type d’élections qui ont fait que « seul contre tous », comme il l’a rappelé, le candidat du FN a été vaincu avec 45,3 % des voix du canton.

Resultats-Hayange-2015

Malgré une déception perceptible chez certains de ceux qui croient encore en la France, l’honneur a été sauvé puisque Fabien reste en tête sur sa ville avec 53,32 % des voix. Il a bien sûr fait un discours de clôture, un discours hué par quelques personnes de l’UMPS qui se sont écriées « on est chez nous ! » laissant entendre que les patriotes, eux, ne l’étaient pas.

Caroline Alamachère

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.