Hayange : la Fête du Cochon célébrera le « Vivre ensemble à la Française »

HayangeCochon2016Notre fondateur, Pierre Cassen, a repris le fil de ses entretiens. Il a rencontré Fabien Engelmann, maire FN de Hayange, auteur de « Du gauchisme au patriotisme », à quelques jours de la 3e Fête du cochon, qu’il organise, avec son équipe, dans sa ville.

 

Riposte Laïque : C’est donc la 3e Fête du cochon que tu organises avec ton équipe depuis que tu es maire d’Hayange. Quoi de nouveau, cette année ?

 

Fabien Engelmann : Cette année, notre Fête du Cochon célèbrera le « Vivre-Ensemble » à la française. Dans ces temps troubles, je voulais réaffirmer fortement notre volonté de vivre libres, ensemble, et loin des dérives communautaristes. La France a une Histoire, des valeurs et des racines, qu’il est impératif de rappeler. Nous voulions ouvrir cette fête populaire à tous ceux qui sont heureux de vivre en France, ceux qui se reconnaissent dans nos traditions séculaires, dans l’esprit de village d’antan, ceux qui ont le cœur bleu blanc rouge.

 

A Hayange, nous chérissons l’identité marquée et le terroir de notre pays. Alors cela passe évidemment par des stands de restauration française, mais aussi par la mise en valeur de notre patrimoine. 

 

Nous accueillerons la « Compagnie des Métiers d’Autrefois » avec un rémouleur, un forgeron, une papetière ainsi qu’un atelier des pigments. Ce sera en quelque sorte un mini village de la belle époque avec des professions souvent disparues, qui méritent d’être (re)découvertes par le public.

 

HayangeCochon20162La musique tient également un rôle prépondérant lors de nos manifestations. Herbert Léonard sera d’ailleurs la grande star de la Fête du Cochon version 2016, mais nous accueillerons aussi les traditionnels Troubadours Bavarois, un groupe pop-rock local appelé BluMea, Jean-Claude Bader et son hommage à Johnny Hallyday, Bernard Sauvat et son « Professeur est un rêveur », ainsi que les Free Birds, tout droit sortis des années 60-70 !

 

Ce qui ne changera pas cette année, c’est que l’amitié et la fraternité seront toujours au rendez-vous…

 

Riposte Laïque : Tes adversaires, dès le début, ont vu dans cette initiative une provocation, voire une agression, contre la communauté musulmane. Comment réagit la population, et plus largement, quel est son sentiment face au harcèlement permanent dont tu fais l’objet, de la part de groupuscules gauchistes et des médias parisiens ?

 

Fabien Engelmann : Nous invitons tous les amoureux de la France et de notre patrimoine à venir passer un beau moment en famille ou entre amis, autour du cochon. Loin de nous l’idée de faire de la provocation, comme aiment à le clamer les médias bobo-gauchos et autres militants socialo-communistes.

 

Je considère simplement que nous sommes dans un pays libre. Nous sommes donc libres de nous rassembler, de boire de l’alcool si nous le souhaitons, de manger ce que l’on veut. 

C’est une simple manifestation de notre esprit de liberté, de nos revendications de peuple fier. Et à cela, la population de Hayange, mais aussi les habitants du pays « réel », répondent très positivement. Sinon, comment expliquer la fréquentation toujours plus croissante ?

 

Je ne me focalise plus sur une presse parisienne, bien trop déconnectée de la réalité et qui semble servir de référentiel aux dirigeants de notre pays. Du haut de leur tour d’ivoire et adepte du parisianisme à outrance, ils réagissent de manière épidermique à ceux qui souhaitent faire bouger les choses, et qui dirigent avec leur conviction et non par électoralisme ou par intérêt. Alors forcément , ils s’acharnent. Mais le peuple français n’est pas dupe : il ouvre les yeux et ne les croit plus, ni les médias, ni le pouvoir.

 

Un mandat local est une responsabilité forte, et j’ai mis un point d’orgue à être en permanence disponible pour les administrés. Ce sont les échanges qui font avancer le projet. J’ai une volonté forte pour Hayange et ses quartiers, je veux rattraper le temps perdu par 17 ans de gestion inerte socialo-communiste. Et ce n’est pas une poignée de nervis gauchistes, même pas élus et qui ne représentent qu’eux-mêmes, qui freinera ma détermination. 

 

Riposte Laïque : Depuis 2015, tu es devenu conseiller régional. Quel est ton premier regard sur cette nouvelle expérience et quel type d’actions pouvez-vous mener à la Région ?

 

Fabien Engelmann : La prise de conscience et le fait marquant de ce mandat a eu lieu bien avant la prise de fonction. 

Le cinéma de M. VALLS avec M. MASSERET, les démissions, la pression psychologique exercée et la portée de ces élections ont encore montré le vrai visage de ce système oligarchique.

 

Comment peut-on parler de convictions ou donner des leçons de conduite lorsque l’on est élue malgré-nous comme la socialiste  RICHARDOT ? La soupe est bien trop bonne. La manifestation de l’opportunisme électoraliste à son paroxysme.

 

Puis, aux premiers conseils, nous avons vu l’application de ce système, avec ses privilèges et ses petits arrangements. Le groupe socialiste se voit confier la présidence de la commission des finances alors que nous sommes le premier groupe d’opposition. De décision en décision, nous captons le mode de gestion de ce système UMPS, piloté par idéologie et non pour l’intérêt des habitants de la région.

 

Les dépenses dispendieuses et inutiles sont légion, mais nous veillons, avec le groupe des Patriotes Front National, à faire entendre la voix de nos électeurs. De ceux qui ne peuvent plus avoir confiance en un Président qui se fait huer par sa famille politique, qui se fait rejeter par les autres présidents de région, qui se prétend humaniste de droite et rallie le bonimenteur Sarkozy.

 

De mon côté, je porte des amendements, répercute les observations de nos riverains, lance les alertes auprès de l’exécutif régional sur certains domaines de compétences que j’estime importants. C’est un combat sans relâche, contre un ordre établi, contre une volonté européenne de tout standardiser et de disposer de grands « Landers » qu’ils contrôleraient en outrepassant l’Etat. Ce système se fissure aujourd’hui, par le rejet des Français, par la réalité qui rattrape leurs projections idéalistes.

 

Riposte Laïque : Le maire que tu es, avec ta conscience de ce qu’est l’Islam, est forcément inquiet après les multiples attentats qui ont ensanglanté la France. A ton niveau, quelles dispositions as-tu prises pour protéger au mieux tes concitoyens ?

 

Fabien Engelmann : Puisque l’Etat fuit ses responsabilités, il a fallu réagir, à notre échelle, aux attaques qui ont été portées contre la France. 

 

Concrètement, j’ai accéléré les recrutements de nouveaux fonctionnaires de police municipale et j’ai entrepris les démarches pour les armer. Nous avons intensifié la présence de ces fonctionnaires sur le terrain. 

 

Mais ces mesures de prévention ne doivent pas être les seules. Il faut que l’Etat prennent ses responsabilités contre une idéologie mortifère, dégradante et qui mène une guerre de conquête contre l’Europe. N’en déplaise à la bien-pensance, il faut avoir le courage de porter les mots sur les maux qui frappent notre civilisation.

 

Riposte Laïque : Es-tu satisfait des mesures prises par ce gouvernement ? Sinon, qu’attendrais-tu de nos dirigeants actuels, pour protéger au mieux les Français ?

 

Fabien Engelmann : Encore faudrait-il que des mesures soient prises. Je ne parlerais pas des mesurettes, des effets d’annonce et des reculades du gouvernement. La déchéance de nationalité, le rétablissement des frontières ou le rétablissement de la double peine ont été évoquées. Mais après les coups de bâton de la « maîtresse » Union Européenne, le chien est bien vite revenu sur ses pas.

 

Aujourd’hui, de vraies et nombreuses décisions fortes doivent être prises. La dissolution des associations communautaristes ou ayant des liens étroits avec le fanatisme religieux, comme l’UOIF par exemple. Le rétablissement de nos frontières avec la suspension immédiate des accords de Schengen. La fermeture rapide de toutes les mosquées radicales. L’expulsion des ressortissants étrangers condamnés pour crimes et délits ainsi que la réforme de l’asile et l’application de l’expulsion. La suppression du regroupement familial et du droit du sol. La vraie et stricte déchéance de nationalité pour les radicalisés binationaux.

Le chemin est long encore, et il faudra du courage pour l’appliquer, mais j’ai bon espoir que tout cela débutera en 2017…

 

Riposte Laïque : Quels sont tes principaux projets, après cette 3e fête du Cochon, dans l’année qui vient ?

 

Fabien Engelmann : Après 2 ans de gestion prudente, nous avons pu faire respirer et rétablir la santé financière de la commune. Il est désormais temps pour nous de lancer des projets structurants, de relance de la ville.

 

Nous continuerons de travailler pour animer Hayange et ses quartiers, pour que les habitants se réattribuent leur commune.

De nombreuses campagnes de travaux ont été initiées afin de rafraichir un peu notre ville, comme les voiries de nos quartiers, ou nos écoles, avant la transformation des places du centre-ville prévue pour 2017. Nous avons lancé des discussions avec les commerçants et nous allons exploiter un grand espace laissé à l’abandon pour y faire venir des enseignes et relancer la vie économique de la Ville. 

 

Notre politique de sécurité a d’ores et déjà commencé à être renforcée. Nos policiers municipaux seront prochainement armés, les rondes seront plus nombreuses que jamais et de nouvelles caméras de surveillance seront installées sur le territoire de notre commune. 

 

Enfin, nous renouvellerons des initiatives comme « l’Île aux Enfants » l’été prochain, dont la première édition fut un réel succès.

 

En bref, l’année qui arrive sera encore riche en actions et en décisions, pour porter la volonté de nos habitants et redonner à notre ville un élan qui lui est nécessaire. 

 

Propos recueillis par Pierre Cassen

image_pdf
0
0

14 Commentaires

  1. La France devrait changer son emblème du coq à une belle hure de sanglier !!! ça devrait faire dégager une bonne partie des boukaks !!!

    • malgres tout avec les allocs ,le paradis social rien ne peux les arreter,tant qu’il y a du profit

  2. la presse locale(réplo)ne fera pas de pub pour cette festivité francaise,mais pour les tensions interne!!!!!!!!

    • en esperant que plus tard,l’on interdise pas comme le braderie de Lille, annulee cette annee

  3. J’ aimerai tant participer a cette fête ! C’ est la France « d’ avant « .J ‘espère que nos jeunes la retrouveront . Bravo à monsieur le Maire !

  4. Mangez et faites manger du Porc !
    La SEULE viande garantie non halal !!!!!!!!!

  5. Je connais très bien cette région pour y avoir passé une partie de ma jeunesse et quelques belles vacances inoubliables. il y avait les fêtes dédiées à St Nicolas et au père Fouettard, Épiphanie…
    Bravo à Fabien Engelmann et à sa 3è fête du cochon et félicitation pour sa gestion communale.

  6. BRAVO! C’est cela la dignité d’esprit et de coeur: quand on est chez soi, on n’a pas honte de nos traditions, au contraire, c’est un témoignage d’affection filiale, un devoir de passer aux suivants, une joie de vivre et de fêter, la main tendue à ceux qui pour mieux vivre ont immigré chez nous. Dignité qui, lorsqu’on voyage ou qu’on émigre, fait que l’on respecte les us et coutumes des pays hôtes et qu’on se réjouit si à leur tour il nous tendent la main et non le couteau.

Les commentaires sont fermés.