Hé, Robinette, on ne peut pas construire une nation avec des traîtres…

Publié le 8 novembre 2020 - par - 10 commentaires - 1 264 vues
Traduire la page en :

Joe Biden, de son vrai nom Joseph Robinette Biden, qui se voit déjà en vainqueur et successeur de Donald Trump à la tête de États-Unis, veut se présenter comme un « rassembleur », ce que la presse aux ordres se fait un devoir et un plaisir de répercuter partout dans le monde.
« Je vous promets de ne pas être un Président qui divise mais qui unit », a-t-il clamé quelques heures après sa dite victoire, non encore validée pour le moment.
Non, Robinette, les États-Unis ne seront jamais une nation unie. Il ne peut y avoir d’union entre les patriotes et les traîtres au sein d’une même nation.

Trump a révélé au monde que l’Amérique est un pays de patriotes. Aucun Président avant lui n’a été aussi patriote que lui.
Toi, Robinette, tu as révélé au monde que l’Amérique est un pays qui contient des traîtres. Qui aime les traîtres. Dont toi-même.
Tu avais à peine entamé ta campagne électorale que tu promettais de mettre fin au décret migratoire de Donald Trump visant à interdire l’entrée des ressortissants de six pays majoritairement musulmans sur le territoire américain. Tu as besoin des musulmans pour te maintenir au pouvoir. Comme tous les traîtres… Comme tous les traîtres prêts à vendre leur pays pour un verset de Coran…
Tu ne caches d’ailleurs pas ton attachement à l’islam. Tu souhaites que la foi islamique soit enseignée dans les écoles des États-Unis. Seul un traître de grand calibre comme tu l’es peut vouloir imposer un tel enseignement à son pays.

J’imagine que tu t’entraînes à lever ton cul au ciel, cinq fois par jour…
Tu as oublié ce que les musulmans ont fait à ton pays le 11 septembre 2001. C’était sept ans avant que tu n’arrives à la Maison-Blanche dans le sac à dos de Hussein Obama. Plus de 3 000 morts et près de 17 000 blessés.
Et tu veux aujourd’hui faire oublier cet évènement et enseigner l’islam aux Américains. Pour qu’il y ait plus de « 11 septembre », hein Robinette ?
Alors que le slogan de Trump est « Make America great again », le tien semble être « Make islam great again in USA ».
On ne peut avoir une nation unie tout juste une nation tout simplement quand on a des traîtres.
Ni aux États-Unis ni ailleurs.

Là où il y a des traîtres, ce n’est pas seulement que la construction d’une nation est impossible. C’est la patrie qui est en danger.
C’est le cas de la France. Les traîtres sont partout. Dans les partis politiques, dans les médias, au Palais Bourbon, à l’Élysée…


On sait, Robinette, que tes facultés psycho-cognitives sont fortement altérées, mais n’as-tu pas entendu parler de ce qui s’est passé ces derniers temps en France et en Autriche ?
Tu as une fibre de traître. Tu as déjà renié tes origines religieuses. Tu proviens d’une famille de huguenots français, des protestants qui ont émigré en Amérique pour sauver leurs vies. Mais tu les as reniés et tu t’es converti au catholicisme.
Il ne serait pas étonnant que, demain, tu te convertisses à l’islam. Pour une poignée de dollars.

Tu es un corrompu, Robinette. Tu vis des largesses de beaucoup de pays étrangers. Toi et ton fils. Tu ne l’as jamais démenti.
Robinette, tu vas non seulement t’incliner, mais demander à tous les Américains de faire de même.
C’est ainsi que tu entends faire sortir l’Amérique des « ténèbres ». Pour la plonger dans les ténèbres de la charia…
Dans un discours prononcé le 20 août dernier, en acceptant l’investiture démocrate pour la présidentielle du 3 novembre, tu avais scandé : « Je serai un allié de la lumière, et non des ténèbres ».
L’islam est-il un allié de la lumière, Robinette ?
Tu es tellement sénile que tu ne tiendras pas longtemps à la Maison-Blanche.
On a vu ta femme te souffler ce que tu dois dire.
Elle va toujours être avec toi, ta femme ? Même dans les rencontres internationales ?
Tu vas faire honte à l’Amérique.

Robinette, je te conseille de démissionner tout de suite.
Pour que l’Histoire ne retienne pas que Robinette a été le plus con de tous les Présidents qui se sont succédé à la tête des États-Unis.
Tu prétends vouloir sauver l’Amérique de la Covid-19. Mais tu es toi-même un coronavirus. Le pire de tous les temps.

Le Coviden-20…

Messin’Issa

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
Soazig NEDELEC

Bravo..très bien..
Donald Trump n’a pas dit son dernier mot…

Fabiola FERRANTE

C’est envoyé !!
Il faut dire que Robinette Bidet aurait mieux fait carrière dans la plomberie avec un nom pareil !!
Les Palestiniens “reprennent espoir” !! : lu sur le petit bandeau en bas d’écran de C News !
Je crains déjà assez comme çà l’invasion musulmane OPEN DOORS dans tout l’Occident sans avoir un président des USA qui les aime… My God !
Les Américains ne savent pas dans quel engrenage ils ont mis le doigt !

Claude

Bravo pour votre article, il est super .

ça nous remet du baume au coeur, franchement comment supporter une telle infâmie, et les journaleux pourris de la presse française qui osent s’en mêler aussi, en ne voyant pas ce qui se passe chez eux, chez nous.

Toujours cette façon de dire , Biden le président élu … ah oui , par qui ! depuis quand les médias élisent ils les présidents , il faut attendre la déclaration de la Cour Suprême, ce qui n’est pas le cas, puisqu’il y a recomptage dans plusieurs états, ou des fraudes énormes, répugnantes sont avérées , par exemple , faire voter les morts ,

Merci à Poutine, ce chef d’Etat qui reste dans la légalité, il attend les résultats OFFICIELS. dommage que tous ces chefs d’états , soit moins pointilleux sur la question de légalité .

BERNARD

Robinet incontinent Biden est une épave soutenue par des traîtres… bon vent les USA !

S’ils n’ont rien de mieux à mettre au pouvoir, bien des pays s’en réjouissent.

labellejardinière

Si j’en crois Wikipédia (on peut lui faire confiance à ce niveau-là), Biden est bien issu d’une famille catholique, des immigrés irlandais – et ce des deux côtés de son arbre généalogique.
La seule exception étant une grand-mère, paternelle (c’est elle la “Robinette”, dont Joseph perpétue ainsi le souvenir), qui descendait de huguenots français ayant d’abord émigré en Angleterre (après la révocation de l’édit de Nantes, on peut l’imaginer), puis en Pennsylvanie (colonie anglaise), y faisant souche avant la famille Biden, sans doute arrivant aux E-U, elle, après la Grande Famine du 19e, qui ravagea l’Irlande (là, je suppose – Wiki n’en fait pas mention). JRB n’est donc pas un “converti” au catholicisme, mais le rejeton d’une famille catho.
La Pennsylvanie est encore majoritairement catho.

Fabiola FERRANTE

Merci LABELLEJARDINIERE pour ce rectificatif !
Il est chrétien, espérons que demain il ne deviendra pas mahométan…!
Il a déjà rassuré les Palestiniens… Il ne faudrait pas qu’il en rassure trop.
Merci Mon Dieu, je n’ai pas eu d’enfants.
Quel cauchemar !

robin

Selon Louis Beaucarnot, l’origine d’Allen ROBINETTE, l’ancêtre de sa grand-mère qui s’est marié à Londres en 1653 et décédé aux EU, est incertaine:
https://www.rfgenealogie.com/infos/la-genealogie-bien-americaine-de-joe-biden
Cependant, “Robinette” est un matronyme français, très rare, présent en Picardie. Probablement le “surname” de la fille d’un dénommé Robin !
Quant à Joseph Robinette Biden Junior dit Jo Biden, lui-même explique ainsi l’origine de ce nom : “c’est le nom de ma grand-mère maternelle. C’est un nom français. Cela remonte à très longtemps. Il paraît que les Robinette sont venus avec Lafayette et ne sont jamais repartis. Je n’en sais rien. Pas garanti.”
Il ne s’intéresse même pas à ses ancêtres !

robin

Toujours selon Beaucarnot : … “Ajoutons que par l’épouse castillane de ce roi [Edward Ier], on va découvrir à Biden, comme à Trump et aux autres, des ancêtres Oméyades, jusqu’à trouver, dans l’arbre déposé par Tim Dowling, comme aïeul de Biden à la 47e génération et sous le numéro sosa 88 250 563 956 270, un certain Muhammed Ibn AbdAllâh Al-Mustafa Banu Hachim (570-632), qui n’est autre… que Mahomet.”

finance

Excellent ! Bravo !

Malou30

La fin de votre article est super ! C’est vraiment tout biden ! Ces élections sont pathétiques.du gd guignol !

Lire Aussi