1

Hé, Robinette, on ne peut pas construire une nation avec des traîtres…

Joe Biden, de son vrai nom Joseph Robinette Biden, qui se voit déjà en vainqueur et successeur de Donald Trump à la tête de États-Unis, veut se présenter comme un « rassembleur », ce que la presse aux ordres se fait un devoir et un plaisir de répercuter partout dans le monde.
« Je vous promets de ne pas être un Président qui divise mais qui unit », a-t-il clamé quelques heures après sa dite victoire, non encore validée pour le moment.
Non, Robinette, les États-Unis ne seront jamais une nation unie. Il ne peut y avoir d’union entre les patriotes et les traîtres au sein d’une même nation.

Trump a révélé au monde que l’Amérique est un pays de patriotes. Aucun Président avant lui n’a été aussi patriote que lui.
Toi, Robinette, tu as révélé au monde que l’Amérique est un pays qui contient des traîtres. Qui aime les traîtres. Dont toi-même.
Tu avais à peine entamé ta campagne électorale que tu promettais de mettre fin au décret migratoire de Donald Trump visant à interdire l’entrée des ressortissants de six pays majoritairement musulmans sur le territoire américain. Tu as besoin des musulmans pour te maintenir au pouvoir. Comme tous les traîtres… Comme tous les traîtres prêts à vendre leur pays pour un verset de Coran…
Tu ne caches d’ailleurs pas ton attachement à l’islam. Tu souhaites que la foi islamique soit enseignée dans les écoles des États-Unis. Seul un traître de grand calibre comme tu l’es peut vouloir imposer un tel enseignement à son pays.

J’imagine que tu t’entraînes à lever ton cul au ciel, cinq fois par jour…
Tu as oublié ce que les musulmans ont fait à ton pays le 11 septembre 2001. C’était sept ans avant que tu n’arrives à la Maison-Blanche dans le sac à dos de Hussein Obama. Plus de 3 000 morts et près de 17 000 blessés.
Et tu veux aujourd’hui faire oublier cet évènement et enseigner l’islam aux Américains. Pour qu’il y ait plus de « 11 septembre », hein Robinette ?
Alors que le slogan de Trump est « Make America great again », le tien semble être « Make islam great again in USA ».
On ne peut avoir une nation unie tout juste une nation tout simplement quand on a des traîtres.
Ni aux États-Unis ni ailleurs.

Là où il y a des traîtres, ce n’est pas seulement que la construction d’une nation est impossible. C’est la patrie qui est en danger.
C’est le cas de la France. Les traîtres sont partout. Dans les partis politiques, dans les médias, au Palais Bourbon, à l’Élysée…


On sait, Robinette, que tes facultés psycho-cognitives sont fortement altérées, mais n’as-tu pas entendu parler de ce qui s’est passé ces derniers temps en France et en Autriche ?
Tu as une fibre de traître. Tu as déjà renié tes origines religieuses. Tu proviens d’une famille de huguenots français, des protestants qui ont émigré en Amérique pour sauver leurs vies. Mais tu les as reniés et tu t’es converti au catholicisme.
Il ne serait pas étonnant que, demain, tu te convertisses à l’islam. Pour une poignée de dollars.

Tu es un corrompu, Robinette. Tu vis des largesses de beaucoup de pays étrangers. Toi et ton fils. Tu ne l’as jamais démenti.
Robinette, tu vas non seulement t’incliner, mais demander à tous les Américains de faire de même.
C’est ainsi que tu entends faire sortir l’Amérique des « ténèbres ». Pour la plonger dans les ténèbres de la charia…
Dans un discours prononcé le 20 août dernier, en acceptant l’investiture démocrate pour la présidentielle du 3 novembre, tu avais scandé : « Je serai un allié de la lumière, et non des ténèbres ».
L’islam est-il un allié de la lumière, Robinette ?
Tu es tellement sénile que tu ne tiendras pas longtemps à la Maison-Blanche.
On a vu ta femme te souffler ce que tu dois dire.
Elle va toujours être avec toi, ta femme ? Même dans les rencontres internationales ?
Tu vas faire honte à l’Amérique.

Robinette, je te conseille de démissionner tout de suite.
Pour que l’Histoire ne retienne pas que Robinette a été le plus con de tous les Présidents qui se sont succédé à la tête des États-Unis.
Tu prétends vouloir sauver l’Amérique de la Covid-19. Mais tu es toi-même un coronavirus. Le pire de tous les temps.

Le Coviden-20…

Messin’Issa