Hébron : Rina, 13 ans, poignardée, silence complice des medias

Publié le 1 juillet 2016 - par - 19 commentaires

Hébron : Rina, 13 ans, poignardée, silence complice des medias

Elle avait 13 ans, elle dormait encore ce matin quand un terroriste palestinien est entré dans sa maison et l’a tuée de 20 coups de couteau.

20 coups de couteau. La haine aveugle capable de générer une telle violence, envers un enfant, devrait interpeller nos journalistes, nos bobos… Las !

Le silence médiatique est assourdissant.

Ci-dessous les premières réponses  google à la recherche « fille poignardée Hébron »

recherches-google-fille-poignardee-hebron

Imaginez un instant, un instant seulement, les titres et le nombre d’articles que nous aurions trouvés si un soldat israélien avait tué en se défendant une jeune Palestinienne. Bien qu’il soit de l’armée régulière et non un terroriste, bien qu’il ait été obligé de se défendre et qu’il ne soit pas entré comme un voleur dans la maison de Rina, lui, il aurait été lynché sur tous les medias.

ISRAEL : Une Fillette Poignardée A 20 Reprises Parce Que Juive

L’assaillant, un Palestinien de 19 ans qui s’était infiltré en Israël en franchissant la clôture, a été abattu par des gardes.

Un Palestinien s’est infiltré jeudi en Israel où il a tué à coups de couteau une Israélienne de 13 ans endormie chez elle. Il a été abattu par des gardes. Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a dénoncé un meurtre « horrible » et « les appels à la violence » qui poussent, selon lui, à ce genre d’attaque, au cours de laquelle un garde a également été gravement blessé.

Alors que des violences meurtrières secouent Israël depuis octobre, l’attaque de jeudi a visé à tuer une petite fille de 20 coups de couteau alors qu’elle dormait. Le Palestinien s’est infiltré à Kyriat Arba, en franchissant la clôture sécurité, située près de Hébron, dans le sud de la Cisjordanie occupée, a indiqué l’armée.

Tuée dans son sommeil – 20 coups de couteau

Il a pénétré vers 8 h 30 locales dans la maison de Hallel Yaffa Ariel qui dormait – seule dans la maison – après avoir participé la veille au soir à un spectacle de danse à Jérusalem, selon l’armée et les médias israéliens. Poignardée une dizaine de fois dans son lit, elle a été transportée dans un état critique dans un hôpital de Jérusalem où elle a succombé à ses blessures, selon les mêmes sources. Des gardes de sécurité sont arrivés dans la maison et ont tiré sur l’assaillant qui a gravement blessé un des gardes au couteau avant d’être tué, précise l’armée.
Le porte-parole de l’armée a diffusé une photographie de la chambre de la jeune fille, qu’elle partageait avec ses soeurs âgées de 10 ans et 4 ans, montrant le sol et son lit recouverts de sang. « Ma fille dormait tranquillement, calme, heureuse, quand un terroriste est venu et l’a assassinée », a déclaré la mère de la victime, Rina Ariel, aux médias israéliens devant l’hôpital de Jérusalem où la jeune fille avait été transportée.
Bouclage du village de l’auteur

Le ministère de la Santé palestinien a identifié le Palestinien auteur de l’attaque comme Mohammad Nasser Taraïra, âgé de 19 ans, et originaire de Bani Naïm, un village palestinien proche de Hébron, en Cisjordanie. À la suite de consultations avec son ministre de la Défense Avigdor Lieberman, Benjamin Netanyahu a annoncé le bouclage du village de Bani Naïm, la révocation des permis de travail pour les membres de la famille de Mohammad Nasser Taraïra et le début de la procédure pour détruire sa maison. Des mesures habituellement prises à la suite de ce genre d’attaques.
« Le meurtre horrible d’une jeune fille dans son lit met en évidence le caractère sanglant et inhumain des terroristes auxquels nous faisons face, et qui sont poussés par les appels à la violence », a déclaré Benjamin Netanyahu dans un communiqué. Il a ajouté qu’il attendait de la direction palestinienne qu’elle condamne « clairement et sans équivoque » le meurtre et qu’elle prenne des « mesures immédiates pour mettre fin à l’incitation à la violence ».
Père de l’assaillant arrêté

Le père de l’assaillant a été arrêté par l’armée, ont indiqué des sources de sécurité palestiniennes. Des témoins palestiniens ont confirmé que le village de Bani Naïm avait été entièrement bouclé à la mi-journée. Depuis le 1er octobre, les Territoires palestiniens, Jérusalem et Israël sont en proie à des violences qui ont coûté la vie à 211 Palestiniens, 33 Israéliens, 2 Américains, 1 Érythréen et 1 Soudanais, selon un décompte de l’Agence France-Presse.
La plupart des Palestiniens tués sont des auteurs ou auteurs présumés d’attaques, selon les autorités israéliennes. Des dizaines d’autres ont été tués lors de heurts. Nombre des attaques ont été commises au couteau par des individus isolés. Certaines ont aussi été perpétrées à la voiture-bélier ou à l’arme à feu. Le secteur de Kyriat Arba et la ville voisine de Hébron ont concentré une large part des attaques.

http://vie-efficace.blogspot.fr/2016/06/israel-une-fillette-poignardee-20.html
Christine Tasin
http://resistancerepublicaine.eu/2016/06/30/hebron-rina-13-ans-poignardee-silence-complice-des-medias/?
Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
SUD

Israël a la bombe heureusement pour eux!

Laurent Auvigne-Ezran

Merci pour cet article par contre ce territoire ne s’appelle pas “cisjordanie” mais Judée-Samarie le terme cisjordanie a été inventé par le quai d’Orsay afin de déligitimiser la présence Juive en Judée

David

BRAVO MADAME TASIN ! OUI ! LES MEDIAS OCCIDENTAUX SONT INFEODES AUX ARABO-MUSULMANS ! MERCI POUR CET ARTICLE ! VOUS ETES UNE FEMME DE RAISON ET DE COEUR !

Enée

Décidément Christine, allez sur place pour VOIR la réalité du problème en Palestine.

David

Enee. Je SUIS sur place et tous ceux qui soutiennent comme toi les pseudo-Palestiniens( qui sont en fait que des Arabes ordinaires qui squattent comme ils le font partout ailleurs, une region qui ne leur appartient pas en utilisant l’arme du Djhiad), ne sont que des antisemites qui se planquent derriere la pseudo-cause palestinienne pour continuer leur guerre contre les Juifs ! LOSER !

Emille Enriko

Donneuse de Leçons en plus ,mettez en pratique , voyez la verite sur le terrain apres on suivra pe vos conseils , qui pour le moment ne valent rien ….

pauledesbaux

faudrait vous cultiver un peu plus sur cette situation au moyen orient, mais allez-y surtout et peut-être y rester vous serait salutaire à nous aussi paule di Malta

jino

@enée
Rien à foutre du problème en palestine! c’est clair? Les arabes musulmans foutent la merde partout où ils sont sur la planète entière! qu’ils soient dans leur pays ou dans celui des autres. Je ne veux même pas savoir si les palestiniens ont raison ou tort, du moment que ce sont des musulmans, je serai toujours du côté de leurs adversaires. ça fait 50 ans qu’on les pratique dans notre pays, ils ne nous ont amené que du mauvais, on ne peut plus les supporter, vous allez le comprendre ça une bonne fois pour toutes?
Notre souhait le plus cher serait qu’il n’y en ait plus un seul dans notre pays, qu’ils dégagent, maghrébins, syriens, lybiens, irakiens ou palestiniens, du moment qu’ils sont musulmans, tous dans le même panier!

Marinette

Le Den “pourquoi rapporter en France le conflit israélo-palestinien”

Il faudrait peut-être, Le Den, vous mettre un peu au courant. Qui a importé ce conflit ?

Les premiers attentats “musulmans” ont été dirigés contre les juifs.

Citez-moi un attentat de juifs contre la population française ou des incivilités contre notre pays ?

Les islamo-gauchistes qui, pratiquement chaque semaine, organisent des manifestations à Paris “pro-palestine. Pour eux, jamais d’interdictions. Il ne faut surtout pas que les banlieues flambent.

Les mairies communistes mettant la photo d’un terroriste arabo-palestinien sur la façade de la mairie avec drapeau.

Les mouvements BDS qui envahissent les centres commerciaux en vandalisant toutes les denrées venant d’Israël.

Comme si un imbécile écrivait : “les chrétiens français ont importé le conflit islamo-sunnite-chiite-syro-libano-irano-irakien en France”.

Merci Madame Tasin d’avoir rapporté ce “petit fait divers” des médias français.

François P

Une enfant aussi jolie, peine pour la famille. Israël doit vivre. En France les Juifs sont nos amis et nos compatriotes. Après la guerre nous vivions en bonne intelligence. Hélas aujourd’hui ce n’est plus le cas. Le jour où il sera permis de dire la vérité sans risque , le choses s’amélioreront.

pauledesbaux

je compatis oh combien à cette disparition par la barbarie, la lacheté : tuer une enfant dans son sommeil, quelle gloire c’est la gloire du coran appel au meurtre constant et pourtant pas interdit sur aucun territoire là il s’agit de la lacheté des gouvernants aveugles muets et sourds Pauvres Parents, nous pensons très fort à vous et à votre chagrin paule di Malta

borsalino

Les dirigeants Israeliens ne sont pas des couilles molles contrairement à nos politicards français ;ils sauront riposter de la meilleure des manières pour éradiquer ces rats terroristes palestiniens . Paix à son âme à cette petite Israélienne et mes sincères condoléances à sa famille .

WOLFRED

je suis désolé , mais on est concerné au premier degré ,de plus s’en prendre a une fillette est lâche quelque que soit sa nationalité

Le Den

Silence complet ???
J’en ai entendu parlé trois fois sur TF1, Itélé et BFMtv.
Pourquoi rapporter le conflit israelo-palestinien en France?

Si cela avait été le contraire un juif tuant une jeune palestinienne toute la presse en aurait parler, hurler…

Emille Enriko

hahoui Le Den ,,,,ct combien de jours apres ??????? surement pas dans les 2 premiers jours , mais ca nous le savons

J\'adoreLesJeuxVideos

2004, Budapest, lors du «partenariat pour la paix», Kuti Balazs est réveillé par des bruits sourds. Il se retourne et aperçoit, près du lit de son camarade, un homme, une hache à la main, couvert de sang. «Arrête ! Que fais-tu ?» crie-t-il. Le lieutenant azéri Ramil Safarov, 27 ans, vient de décapiter le lieutenant arménien Gurgen Margaryan, 26 ans, dans son sommeil. Safarov assène au moins deux autres coups de hache à sa victime – qui vivait encore, mais respirait à grand-peine, quasiment décapité par son agresseur. «Avec l’air d’avoir accompli quelque chose d’important». 8 ans plus tard, le lieutenant Safarov est accueilli en héros dans son pays, l’Azerbaïdjan, une république musulmane du Caucase. Extradé par la Hongrie corrompue, il est arrivé à Bakou en 2012. Gracié par le chef de l’Etat, Ilham Aliev, fêté en héros, Safarov, aujourd’hui âgé de 35 ans, se voit offrir une maison au centre de Bakou, une promotion au grade de commandant ainsi que le cumul de huit années de traitement.

Anonyme

Meurtre abominable mais soigneusement occulté, même par les associations juives et les médias judeophiles, au nom du ” vivre – ensemble ” en Europe et de la marche vers le grand remplacement.
Pour les remplacistes, y compris juifs, cette malheureuse petite jeune fille n ‘ est qu ‘ une victime collatérale de leur Grande Cause.
Sur le site du Figaro par exemple très peu de commentaires, mais je suppose que la censure a été féroce.
Cette indifférence obscène autour de la mort atroce de cette pauvre petite est à l ‘ image de notre société pervertie et doit nous mettre en garde contre le sort qui attend nos enfants français. Ils seront eux – aussi sacrifiés sans pitié au nom d ‘ une idéologie monstrueuse.

antécumé

J’ai connu deux espèces de Palestiniens :
J’ai connu les les expatriés : cultivés, brillants, intellectuels, dirigeants de grandes entreprises, au sommet de la hiérarchie dirigeante (au Kuwait), mais aussi petits commerçants, médecins, artisans.
Et puis j’ai connu la crasse de Cisjordanie et de la bande de Gaza, les pleurnicheurs, les feignants, les terroristes de tout poil, la lie de la société Palestinienne.
Autant j’ai apprécié les premiers, autant je déteste les seconds.

Lire Aussi