Henri Guaino a tapé juste : mépris des victimes, abus de pouvoir…

 Coup de gueule de Henri Guaino : "mépris des victimes, abus de pouvoir... la justice ne mérite plus son nom"

Fabuleuse prise de parole à l’Assemblée.
Henri Guaino n’est pas des nôtres, il est même affilié à un parti que nous vilipendons ( et il y a de quoi) violemment, mais nous sommes parfois tentés de dire le même genre de choses à propos de certains juges (on se souviendra du Mur des Cons, qui résume tout le scandale de la situation) :
« Des pervers, des psychopathes, des militants aveuglés par leur idéologie, des gens auxquels l’ivresse de leur toute puissance fait perdre tout discernement ! »
http://www.francetvinfo.fr/faits-divers/affaire/video-pour-le-depute-henri-guaino-certains-magistrats-sont-des-pervers-et-des-psychopathes_1148823.html
Ecoutez, dégustez, et profitez aussi du visage décomposé de Valls qui n’a rien trouvé à répondre, sauf à en appeler à une République qu’il a largement contribué à trahir et à dénaturer.
Il est fou de constater que Henri Guaino a tenu ce discours la veille du suicide de notre avocat Joseph Scipilliti, réduit à la dernière extrémité par le « système » judiciaire dont il fait un portrait au vitriol dans son « j’accuse » Journal-indélicat.compressed. Or, depuis son décès nous recevons beaucoup de témoignages d’avocats, de policiers, d’employés de ministères… qui ont vécu des choses comparables.
Il est fou de constater aussi que Henri Guaino a tenu son discours 3 jours avant l’annonce de la condamnation de Charles Aslangul pour avoir défendu une femme agressée.
Il est fou de constater que Henri Guaino a tenu son discours 3 jours avant la tentative de suicide du docteur Bonnemaison (pronostic vital engagé au moment où j’écris), condamné pour avoir aidé à mourir des personnes en fin de vie, incurables…
3 exemples d’une justice folle. Pour ne pas parler des plaintes et condamnations de patriotes qui pleuvent…
Certes, Henri Guaino sait de quoi il parle. Il vient d’être condamné à 2000 euros d’amende pour outrage à l’encontre du juge Gentil.
http://www.lemonde.fr/societe/article/2015/10/22/henri-guaino-condamne-a-2-000-euros-d-amende-pour-avoir-outrage-le-juge-gentil_4794962_3224.html
http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2015/10/29/l-obsession-d-henri-guaino-contre-les-juges_4799299_4355770.html
Il avait notamment dit, en 2014 :
« Est-ce que les juges sont au-dessus de la constitution ? Non. Tout marche sur la tête. On est chez les fous. La justice est devenue folle. On ouvre la voie au chaos constitutionnel […] Il y a juste l’envie de certains de trouver quelque chose de scandaleux. Certains juges font passer leurs convictions politiques avant l’éthique de leur fonction. »
Il est clair que toutes ces affaires posent de graves, très graves questions quant à la pérennité de notre modèle et, surtout, au maintien des gens en place qui, grâce à une institution qui prétend qu’il y aurait indépendance des 3 pouvoirs, prétend imposer un modèle politique à tous, et notamment aux accusés.
Christine Tasin
P.S. On se demandera, une fois de plus, ce qu’un patriote, un souverainiste, un amoureux de la France comme Henri Guaino fiche à l’UMP/Les Républicains.
Il a voté non à Maastricht en 1992.
Il a voté non au TCE en 2005
Il a écrit les superbes discours de Sarkozy pendant la campagne de 2007, discours que l’ancien Président de la République s’est empressé de renier dès qu’il a eu le pouvoir, ce qui l’a mené à la défaite de 2012.
image_pdfimage_print

11 Commentaires

  1. Oui M. Guaino s’est ressaisi mais un peu tard !
    Il a malheureusement bien collaboré avec un certain Sarkozy qui, n’oublions pas, s’est lui aussi largement servi de la justice à son profit personnel.
    M. Sarkozy a également instauré ce début de dictature que Hollande a maintenant démultipliée ce qui a entrainé la dégénérescence de nos institutions mais aussi la fonction présidentielle. En quelque sorte, il a mis en place le terreau pour la chienlit socialiste dans laquelle nous sommes empêtrés. Et ce qui se passe aujourd’hui n’est que le résultat de la politique du précédent gouvernement.
    Monsieur Guaino, tout comme Mme Morano, a senti le vent tourner et on se demande pourquoi ce monsieur ne s’est pas déclaré publiquement avant car les abus de la Hollandie se font maintenant depuis plusieurs années. Un réveil vraiment tardif qui en dit long sur ses véritables motivations.

    • Je suis assez d’accord, arrêtez d’encenser Mr Guaino parce qu’il vient de retourner un peu sa veste en dénonçant ce que tout le monde sait : La justice Française est orientée, pilotée et incontrôlable (et au dessus de toute responsabilité)
      Il est bel et bien l’enfumeur, le menteur de l’ UMP dont j’ai bien le souvenir pendant la présidence Sarkosienne.

      • Rappelons tout de même que M. Guaino avait soutenu la Manif Pour Tous contre la loi perverse de Taubira. On retour à la réalité, donc, ne date pas d’aujourd’hui.

    • Bonjour, Thémis, vous m’aviez manqué, j’ai remonté votre note dont je ne comprends pas qu’elle soit négative.
      J’en profite donc pour placer ici mon commentaire, car en effet, C. Tasin se pose une question qui contient sa propre réponse : c’est au moins qu’il n’est pas un homme courageux contrairement à ce qu’elle pense. Il se défend quand le système l’attaque lui mais sinon il s’en fout des autres. Avoir de la pluralité chez les Repus, ce n’est rien d’autre qu’une stratégie pour ratisser large ; comme nous votons surtout par défaut, en choisissant le moindre mal, proposer tout et son contraire à l’électorat permet de donner à chacun quelques motifs de satisfaction, et il n’en faut pas plus pour donner son bulletin par les temps qui courent.
      Mais travailler pour le FN, c’est s’exposer aux quolibets, aux insultes, aux diffamations, aux procès, à la censure, à l’inélection, à une image bannie etc… etc… La plupart sont certainement sincères pourtant, comme Jacques Myard, mais c’est pareil, pas de vrai courage. Quand on pense au nombre de brillants esprits qui ont exactement les mêmes opinions que celles défendues par le FN et sont trop lâches pour franchir le pas, on se doute que sans ce problème, le FN serait déjà aux commandes du pays tant les ralliements les plus profitables auraient plu ( de pleuvoir, même si plaire reste sensé ) dans ses rangs.

      • Cher Herbert,
        Cela me fait chaud au coeur de me dire que je vous ai manqué !
        Et oui la démocratie c’est ça, il en faut pour tous les goûts. Il faut accepter que d’autres ne soient pas d’accord et que la majorité impose son candidat ce qui a été notre malheur depuis des décennies.
        Pour mon commentaire, une note négative n’est pas un problème. L’important est de faire réagir ! Dommage que les personnes qui ont trouvé mon commentaire négatif n’aient pas argumenté leur désapprobation car c’est le dialogue qui fait avancer les choses. C’est bien pour cela que le gouvernement en place fait tout pour l’interdire !
        Aujourd’hui comme en 2017, nous n’avons plus le choix. Il n’y a que le FN qui peut nous redonner espoir et redresser le pays.
        Quant aux collabos passés et présents, ils ne perdent rien pour attendre et c’est bien pour cela que certains sont en train de retourner peu à peu leur veste. Ils perçoivent de plus en plus la colère du peuple et commencent à se caguer dessus.
        M. Guaino n’est pas le premier et ne sera pas le dernier ! Si comme je l’espère le FN fait une percée sensible aux régionales, vous allez voir la cohorte de vendus qui va vouloir faire amende honorable !

        • C’est tout le mal que je nous souhaite chère Thémis et merci pour votre réponse. Je croise les doigts de chaque membre et j’allume des cierges !

  2. Ça ne doit pas être facile tous les jours pour Henri Guaino, avec le sentiment d’appartenir à un camp (un clan ?) qui trahit tout ses idéaux…
    Il doit souvent se poser la question : Que faire ?…
    Il ne peut pas rejoindre le FN !
    Il ne peut pas créer un nouveau parti de droite !
    … Resterait la solution d’un ministère important dans un gouvernement « d’ouverture » si Marine est élue en 2017, mais là c’est de la fiction pure.
    A moins que… plus tard, avec Marion… Un rêve !…
    Quoiqu’il en soit, il est rassurant de voir qu’il reste encore des incorruptibles en politique, fidèles à leurs idées et à la France (éternelle ?). Merci M. Guaino.

    • Oui, c’est un rêve, mais il est beau, ça redonnerait peut-être l’envie aux Français d’aimer leur pays.

  3. il assure ses arrières en cas de renversement de situation. comme morano et bien d’autres.
    aucun interet.

  4. Bord politique mis à part, Henri Guaino est un homme de valeur qui aurait sa place dans un gouvernement futur, quelque soit le bord politique de ce futur gouvernement. Il est dommage que de tels hommes (il y en a) soit enfermés dans le carcan des idées de droite ou de gauche. Les vérités, la réalité dérangent à droite comme à gauche, il serait temps de les accepter et d’agir.

Les commentaires sont fermés.