Henri Pourrat, le Trésor des contes au village : le livre que Macron devrait lire…

Il est l’auteur de Gaspard des Montagnes, en six volumes, une histoire pas si inventée que cela et immortalisée pour l’ORTF (une seule chaîne TV à l’époque) en 1965 par Claude Santelli, Bernard Noël, Francine Bergé, Jean Topart, Marianne Girard, Guy Delorme, Pierre Santini, Jacques Balutin, pour les plus connus.  https://www.notrecinema.com/communaute/v1_detail_film.php3?lefilm=39190

Il était d’Ambert. Il a apporté une œuvre littéraire considérable à la connaissance profonde de l’Histoire de l’Auvergne, ignorée à coup sûr du négationniste de l’identité française, Emmanuel Macron.

Henri Pourrat a rédigé un nombre impressionnant d’articles pour de nombreux journaux et écrit quantité de livres. L’enracinement dans le pays, le terroir, la région et la nation sont au cœur de ses personnages et de ses descriptions.

Il est l’auteur de plus de 400 chroniques littéraires.

Pourrat s’est aussi passionné pour l’industrie et le développement économique et social de la condition paysanne. 

Sans jamais être ennuyeuse, la simplicité d’écriture d’Henri Pourrat est telle que le lecteur risque de ne point refermer un des ses livres avant potron-minet.

L’un de ses ouvrages intitulé « Le Trésor des contes. Au village » compile 161 récits et 6 inédits. Ce recueil de 430 pages est loin des contes habituellement connus. Tous les textes sont très courts, faciles à lire, même dans les expressions de l’époque, tant la teneur est actuelle. 

La particularité de ces contes est leur commune introduction : « Il y avait une fois » suivie rapidement d’une subtilité d’identification de temps ou de lieu. Et parfois même carrément des personnages. Aucun conte ne laisse indifférent. Tour à tour, avec leurs illustrations, ils nous parlent des parents et des enfants, de l’argent et des avares, des métiers, de la chasse, du vin et des buveurs, des remèdes, des médecins et de la mort, des disputes et des farces.

L’ouvrage a été publié sous la direction de Claire Pourrat. Chez Gallimard. nrf. 1979.

Gaspard des Montagnes 

« Au milieu du XIXe siècle en Auvergne, le soir au coin du feu, on raconte que les sombres forêts de sapins du Livradois hébergent autant de brigands que de loups garous. On se souvient du trésor des Grange et de l’homme mystérieux qui, sous le règne de Napoléon, avait fouillé leur maison ».

Henri Pourrat en (trop) bref

La Société des Amis de Henri Pourrat nous résume :

« Henri Pourrat est né le 7 mai 1887 et mort le 16 juillet 1959 à Ambert (Puy-de-Dôme) où se trouve sa sépulture.

Henri Pourrat est un écrivain français très prolifique qui a recueilli en une longue quête, transcrit et ciselé la littérature orale de l’Auvergne et lui a donné une dimension universelle. 1000 contes (une des plus grandes collectes européennes), 500 chansons et des centaines d’expressions populaires, coutumes, dictons, superstitions, etc.

Auteur d’essais, de romans, de biographies, il a également entretenu de nombreuses correspondances (20 000 lettres répertoriées, 1800 correspondants recensés, dont Giono, Cocteau, Jammes, Ramuz, Gachon, Vialatte, Desaymard, Claudel, Sylvestre, etc.). Certaines sont publiées.

Il a reçu le Grand Prix du Roman de l’Académie française pour Gaspard des Montagnes en 1931 et le Prix Goncourt pour Vent de Mars en 1941 » : https://www.henripourrat.fr/spip.php?rubrique2

Les livres écrits par Henri Pourrat

http://www.henripourrat.fr/spip.php?rubrique9

Jacques CHASSAING 

image_pdfimage_print

6 Commentaires

  1. Merci de me le rappeler…Je l’ai lu quand j’avais seize ans….Cinquante ans plus tard, il faut que je m’y remette !!!Merci encore ! Je commande ce soir  » Gaspard », « Les contes… » pour mes soirées d’hiver….

  2. Jamais lu Henri Pourrat, mais cet article en donne l’envie.
    La très bonne adaptation qui fut tirée de Gaspard des Montagnes est disponible en DVD auprès de l’ INA.

    • Travis, pour préciser, les dvds sont édités sous licence INA, mais l’éditeur est KOBA FILM.

  3. Gaspard des Montagne, une grande œuvre poétique, qui vous transporte au coeur des monts d’Auvergne, avec en filigrane, une belle et triste histoire d’amour ; un voyage dans l’espace et le temps, mais aussi un beau souvenir de jeunesse !

  4. Gaspard des Montagnes ! Livre qui a bercé mes rêves de jeune homme, c’était à la fin des années 1970. Passé Saint-Etienne, on accédait aux plateaux de la Haute-Loire. Si ce n’était pas à proprement parler l’Auvergne historique, c’était un pays de forêt et de rivières, de forteresses médiévales, de villages peuplés, non pas de bobos, mais de vrais gens qui, toujours, de générations en générations avaient vécus là. Pays de rêves et de mystères, l’imagination avivée par des auteurs comme Pourrat nous emportait et suffisait à notre bonheur.

  5. J’avais totalement oublié cet auteur. Je vais essayer de retrouver sa littérature dans mes malles de bouquins. Merci Jacques de nous le faire redécouvrir.

Les commentaires sont fermés.