Hervé Gourdel a été décapité parce qu’il était infidèle

Publié le 29 septembre 2014 - par - 2 064 vues
Share

herve-gourdelN’en déplaise aux Kabyles, c’est dans le massif du Djurdjura que Hervé Gourdel fut décapité par les hordes sanguinaires, les Jund Al Khalifat, cette succursale de l’état islamique au Maghreb. Maintenant, ils doivent se déterminer, car face à la bête immonde qui se cache dans leur contrée, il n’est plus possible pour eux de rester dans l’expectative ?

Leur hésitation à combattre l’islam wahhabite équivaut à accepter le fait accompli, alors à eux de prouver le contraire et de se montrer à la hauteur de l’événement sanglant qui a secoué les consciences. Le monde entier attend leur réaction, car feu Hervé Gourdel était leur invité. Selon leur coutume ancestrale, ils devaient le protéger, et pourtant, ils savaient que le Djurjura reste le repaire des fous de Dieu, les aliénés d’Allah. Ils se sont déshonorés en laissant Hervé Gourdel se faire égorger comme un mouton de l’aïd.

Que peut-on déduire de cette macabre décapitation ? Eh bien, l’islam est une religion de barbares qui exige du sang pour terroriser les non musulmans et plaire à Allah, leur dieu assoiffé de terreur. Le temps des palabres est fini, car voici venu le moment de la détermination face à la religion de paix et d’amour. Il ne faut plus écouter les incantations des dignitaires musulmans ( hypocrites) qui savent que c’est dans le coran que le Calife Abu-Bakr- Al-Koreïchi-Al-Husseini alias le calife Ibrahim tire sa légitimité. Toute autre explication, n’est que de l’enfumage pour semer le trouble dans les esprits de ceux qui ne connaissent pas l’islam.

Le monde entier vient de découvrir une fois de plus, la barbarie de l’islam et les musulmans ne pourront plus dire que ce que fait l’état islamique n’est pas l’islam, car la décapitation d’Hervé Gourdel est venue rappeler aux uns et aux autres le vrai visage de la religion inventée par Mahomet à la Mecque en 610 de l’ère chrétienne. Et depuis cette date, l’islam n’a utilisé que la terreur, le vol, le viol et les razzias pour exister.

Quand les musulmans affirment que l’islam est une religion de paix et d’amour, savent-ils que l’époque du mensonge est révolue ?

Non, ceux qui ont décapité Hervé Gourdel ne sont pas des martiens mais bel et bien des musulmans qui croient en Allah et son Envoyé quoiqu’en pensent les théologiens islamiques qui ont toujours considéré les chrétiens comme des chiens d’infidèles à soumettre ou à égorger.

Ceux qui doutent encore n’ont qu’à écouter les prêches du cheikh Al-Qaradaoui, le président des savants musulmans pour s’apercevoir de la dangerosité de l’islam.

Les soldats du califat ne font que suivre les pas de Mahomet, qui avait commencé à décapiter ses adversaires, une fois que sa position fut dominante à Yathrib ( Médine).
Ils se sont inspirés des méthodes barbares de leur prophète.

Qui peut nier à notre époque que Mahomet n’avait pas décapité, tué, violé et volé pour imposer sa religion ? A l’heure d’internet, personne ne peut ignorer la barbarie de l’inventeur de l’islam. Au nom d’Allah, n’avait-il pas pillé et tué pour s’enrichir ? N’avait-il pas utilisé les assassinats politiques pour affirmer sa suprématie ? Et pour avoir le cœur net, il suffit de lire le livre d’Ibn Hicham ( écrit au IX siècle) : sira nabaouiya ( vie du prophète).

Ignorer ces faits historiques, c’est travestir l’histoire et c’est dédouaner les méfaits de l’islam à travers les âges.
L’islam, ne s’était-il pas imposé aux peuples qu’il domine actuellement par l’épée et pas par conviction?
Feu Hervé Gourdel fait partie de ces millions de victimes dont l’islam est responsable.
Le temps de démasquer l’islam est venu, alors pourquoi la caste politico-médiatique reste-t-elle dans le déni de vérité? A-t-elle des intérêts à défendre ?
L’islam, n’est-elle pas une religion criminogène ? Dire le contraire comment le font les musulmans qui refusent de se regarder dans un miroir, est une forfaiture mais aussi de la takkia et un mensonge éhonté qui ne tiennent plus la route.
L’islam refuse au non musulman la liberté de conscience, il veut qu’il soit soumis, dhimmis ou décapité. Point barre.

Dans le coran, n’est-il pas écrit dans la sourate 2 versets 190 et 191 :
« Combattez dans le sentier ceux qui vous combattent… »
« Et tuez-les, où que vous les rencontriez ; et chassez-les d’où ils vous ont chassés : l’association est plus grave que le meurtre… »
Dans la sourate 8, versets 39, 57, 60 et67, il est écrit :
« Et combattez-les jusqu’à ce qu’il ne subsiste plus d’association, et que la religion soit entièrement à Allah. Puis, s’ils cessent, ils seront pardonnés, car Allah observe bien ce qu’ils oeuvrent. »
« Donc, si tu les maîtrises à la guerre, inflige-leur un châtiment exemplaire de telle sorte que ceux qui sont derrière eux soient effarouchés. Afin qu’ils se souviennent.
« Et préparez pour lutter contre eux ( les mécréants) ce que vous pouvez comme force et comme cavalerie équipée, afin d’effrayer l’ennemi d’Allah et le vôtre, et d’autres encore que vous ne connaissez pas en dehors de ceux-ci mais qu’Allah connait. Et tout ce que vous dépensez dans le sentier d’Allah vous sera remboursé pleinement et vous serez point lésés. »
« Un prophète ne devrait pas faire de prisonniers avant d’avoir prévalu ( mis les mécréants hors de combat) sur la terre… »
Ce dernier verset est sans équivoque.
Et feu Hervé Gourvel fut égorgé parce qu’il était infidèle selon le coran.
Pas d’amalgame disent les musulmans mais pourquoi refusent-ils de s’en prendre au coran qui leur enseigne d’assassiner les mécréants et les apostats ?
Ils se posent en victimes, alors que c’est leur religion qui est coupable de barbarie. Détourner le cours de l’histoire ne résout pas la problématique de l’islam qui pose de sérieux problèmes à l’humanité.
Leur beau modèle de Médine ( Mahomet) n’avait-il pas décapité plus de 800 juifs de la tribu de Banu Qorayza de Yathrib en 627 de l’ère chrétienne après la bataille du Fossé qui avait opposé les musulmans aux Banu Qoraïch ( rapporté par Ibn ISHAQ) ?
L’envoyé d’Allah, n’avait-il pas affirmé selon sahih Bukhari : « J’ai été désigné pour combattre les hommes aussi longtemps qu’ils ne disent pas : il n’y a de dieu qu’Allah. »

M. Dalil Boubekeur et consorts auront-ils l’audace de reconnaître les crimes perpétrés par leur prophète bien aimé ?
Chiche, on attend leurs versions des faits historiques rapportés par des chroniqueurs musulmans comme eux.

Hamdane Ammar

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.