Hervé Ryssen raconte ses 212 jours dans les geôles de la République

Publié le 3 mai 2021 - par - 51 commentaires - 2 975 vues
Traduire la page en :

L’essayiste et militant Hervé Lalin, qui signe Hervé Ryssen, est sorti de prison le 17 avril dernier, après 212 jours d’une incarcération qu’il qualifie lui-même d’« éprouvante ».

Le fondateur de Riposte Laïque, Pierre Cassen, qui ne partage pas le combat d’Hervé Ryssen, avait expliqué, par deux vidéos espacées de quatre mois, son ressenti sur cette incarcération.

Dix jours après sa libération, Hervé Ryssen publiait cette vidéo :

dans laquelle il donne de nombreuses précisions sur ses conditions de détention.

Je me permets de suivre le plan de sa vidéo, en regroupant parfois des éléments épars, et en renvoyant le lecteur au timing de la vidéo sur des points purement narratifs.

***

  1. Comment as-tu été jeté en prison ?
  • Convoqué le 17 septembre par la PJ concernant deux vidéos. L’une sur l’inceste dans une certaine communauté et une autre qui n’est pas de lui mais qu’il n’a fait que partager sur le réseau social VK. Un an de prison ferme… Hors de question qu’à l’avenir Hervé puisse partager une vidéo d’Alain Soral, de Jérôme Bourbon, de Vincent Reynouard, d’Yvan Benedetti, de Pierre Cassen ou de Christine Tasin (ces noms sont nommément cités par Hervé), si ces vidéos ont susceptibles de faire l’objet d’un procès. Il y a à la clé le risque d’un an de prison, voire deux puisqu’il s’agirait d’une récidive. Hervé est donc réduit à ne plus parler de certains sujets, non seulement le judaïsme, mais aussi l’immigration, l’islam
  • Le 18 septembre, Hervé est déféré devant le procureur qui, en 5 minutes chrono lui dit qu’il allait être mis en détention à Fleury-Mérogis. Arrivé au centre pénitentiaire, il est immédiatement placé à l’isolement, l’administration de la prison considérant que le contact avec les autres détenus était trop dangereux pour lui
  • Dans la prison, le bruit (rap à fond, cris, insultes…) est quasiment permanant. Hervé, qui parle d’« univers auditif assez hostile », a rapidement demandé à être mis dans une cellule excentrée. Sans effets durables, apparemment.
  1. L’isolement, est-ce que c’est mieux pour le prisonnier ?
  • Isolement + confinement = plus du tout d’acticités ! Seules « sorties » : parloir avec son épouse, infirmerie une demi-heure une fois par mois, bibliothèque 10 mn une fois par mois. D’autres détenus passent une détention heureuse, remarque Hervé, parce qu’ils sont en promenade avec d’autres détenus « qui leur ressemblent ». Quasiment aucun patriote en prison. Sur 70 ou 80 détenues en promenade, guère que deux blancs. Les autres blancs évitent les promenades, évidemment pour des raisons de sécurité. La grande majorité des détenus (60 à 70%) sont des noirs. Les autres sont des Magrébins. Quelques Gitans. Une poignée de blancs : moins de 5% selon les constations visuelles d’Hervé.
  • L’isolement : au départ vécu comme un privilège, mais s’avère à la longue plutôt une punition…
  1. Qu’est-ce qui t’a aidé en prison ?
  • Le courrier reçu des amis et des soutiens – ce qui n’empêche pas les périodes de « grande dépression » –, sa famille, la prière, le sport (en cellule, donc uniquement de la gymnastique : Hervé Ryssen a perdu 7kg en 7 mois, alors que beaucoup de prisonniers « se laissent aller » et prennent du poids), la musique, le chant (Brassens, Sardou, La Marseillaise, Maréchal nous voilà…)
  • Hervé Ryssen annonce un livre dans lequel il relatera plus précisément sa détention
  • Paradoxe : Hervé Ryssen souffre d’hyperacousie (le bruit extérieur lui est douloureux), ce qui ne l’a pas empêché d’être lui-même bruyant : cris, coups contre les murs, la porte, etc. Son passage au mitard, avoue-t-il, n’est sans doute pas étranger à son comportement dans les premiers mois de sa détention.
  1. Une journée type ?
  • Rituel : 7h du matin la porte s’offre : un surveillant s’assure que vous êtes encore en vie. 9h : promenade (aucun détenu n’y allait : bizarre… [NdHD]) 12h : repas (plat, verre, bol de marque Duralex… ). 13h : bibliothèque. 14h : promenade (là non plus, aucun détenu n’y allait : re-bizarre…). 16h : changement de masque (la dictature sanitaire, même en prison). 17h : courrier. 18h : repas. Terminé jusqu’à 7h le lendemain… De 18h à 23h, l’œilleton de la porte s’ouvre régulièrement ; c’est en effet l’heure des suicides…
  1. Tes occupations en cellule
  1. Le plus difficile à supporter…
  • L’annonce du décès de son père (il se verra refuser l’autorisation de se rendre aux obsèques).
  • Problèmes avec son premier avocat.
  • Problèmes avec un codétenu antillais, qui lui vaudra un nouveau procès pour, soi disant, propos racistes. Ce détenu est soutenu par un maton, lui-même antillais
  1. Publier sur Internet ?
  • Hervé Ryssen a publié quelques messages sur le réseau social Gab. Mais un détenu n’a pas le droit de tenir un blog. Il a donc rapidement cessé de publier sur internet (un passage au mitard lui a suffit)
  1. Nature des problèmes que tu as connu en promenade ?
  • Sac de nœuds… Hervé aurait tenu des propos racistes, ce qu’il conteste formellement. Je vous renvoie à la partie de la vidéo où Hervé en parle : de 21:30 à 33:20. Une affaire qui lui a valu 8 jours de quartier disciplinaire et 10 jours de prison supplémentaires. Hervé Ryssen passera le 29 septembre prochain au tribunal d’Evry pour cette affaire. Il invite ses amis, et en particulier ses amis antillais, à venir le soutenir.
  • Hervé évoque le cas (il y reviendra à la fin de la vidéo) d’un certain Nicolas, identitaire, en prison depuis deux ans pour détention d’armes et « pour s’être exprimer de manière trop explicite sur internet après les attentats de 2015 » : (ici, une pensée pour notre ami Patrick Jardin…).
  • Environ 70% des surveillants sont Guadeloupéens ou Martiniquais
  • La justice en prison est extrêmement expéditive : en 5mn, le lieutenant l’a condamné au mitard. Avertissement d’un Gitan en début de détention : « Méfie-toi des surveillants antillais : ils sont racistes »
  1. Tes soucis judiciaires ne sont pas terminés…
  • Perspective d’un an de prison ferme pour sa vidéo sur l’inceste.
  • 17 février, pire journée qu’il ait vécu en prison, avec le suspense sur la recevabilité de son appel (d’abord refusée, ce qui aurait été catastrophique, puis finalement acceptée par le président de la cour d’appel…). Hervé évoque alors les deux avocats des partis civiles, celui de la Licra et celui de Bureau national de vigilance contre l’antisémitisme (BNVCA) et la haine qui animait tout particulièrement le second « Je ne pensais pas que la cruauté pouvait habiter un être humain de cette manière (…) J’ai vu un homme qui voulait que je souffre » commente Hervé Ryssen. Egalement un procès en perspective pour l’affaire de la caméra cassée lors d’une manifestation  des faits que conteste formellement Hervé. Si vous avez des images de cet incident, n’hésitez pas à les lui faire parvenir (herveryssen@hotmail.fr)
  1. Problèmes avec son premier avocat
  • Là aussi, sac de nœuds : je vous renvoie au passage de la vidéo où Hervé en parle : de 37:55 à 49:30. Selon Hervé Ryssen, cet avocat lui aurait escroqué quelque 90.000 euros en empochant les dons que ses sympathisants (dont je suis…) lui ont faits. A ce propos, Hervé précise que dans les mois qui viennent, il aura à régler plus de 145.000 euros d’ « indemnités » (c’est le mot qu’il emploie) à la justice, rappelant qu’il est interdit de payer des indemnités avec l’argent récolté par appel aux dons. En revanche, ces dons peuvent permettre de payer les frais d’avocat. La totalité des dons correspond à la somme des honoraires demandés par son premier avocat… Sans commentaire. Son actuel avocat est Me Bonneau, avocat pénaliste. Hervé va porter plainte contre son premier avocat.
  1. Vas-tu tout arrêter ?
  • Il le répète : « Je n’ai pas le choix : le fait de partager une simple vidéo qui pourrait faire l’objet de poursuite judicaire me vaudrait un an de prison ferme, voire deux pour récidive. Je n’ai donc pas le choix, sinon je passerais le reste de ma vie en prison. Donc ils ont gagné, pas sur le pan intellectuel : ils n’ont pas fait aucun pli par rapport à tout ce que j’ai écrit depuis 15 ans. Sur le plan judiciaire, évidement, ce sont eux qui ont gagné »
  • Hervé Ryssen précise : « N’envoyez pas d’argent à Me Bonneau. J’ai trouvé un travail, grâce à la mouvance catholique qui m’a beaucoup aidé. Je dois dire que la grande majorité des lettres que j’ai reçues en prison venaient de cette mouvance catholique. Ce qui paraît un peu paradoxal car je n’ai jamais moi-même insisté sur cette partie de ma vie : je suis catholique de culture. J’ai l’impression que les gens sont plus honnêtes dans ces milieux-là ».
  1. Il faut aider Nicolas !
  • Dernier point de la vidéo. Le détenu identitaire Nicolas – en prison depuis 2 ans, et qui pourrait encore y croupir pendant un an dans l’attente de son procès en appel ! – a été transféré à la prison de Nanterre, à l’isolement total. Le juge d’instruction lui a accordé une autorisation de mise en liberté, mais à condition qu’il trouve un travail, partout en France mais préférentiellement sur Grenoble : aide à domicile, paysagiste, bûcheron… « Il faut sauver le soldat Nicolas ! »
  • Hervé Ryssen annonce d’autres vidéos « très prochainement » pour nous apporter d’autres éclaircissements.

Henri Dubost

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Notifiez de
Michel Lapaix

Pas ma tasse de thé ryssen non plus. Mais son expérience est intéressante. Nous devons tous viser un but positif pour la France, pas en passant son temps à taper sur les démons, mais en annonçant le Christ qui, lui, fait dégager tous les démons !

Bobb

Défendre cette ordure et celles du même acabit, Riposte Laïque sent de plus en plus mauvais.

Qu’on s’étonne qu’il aille en prison parce qu’il est blanc, alors qu’à délit égal ou supérieur, les racistes et les antisémites noirs (Nick Conrad, Freeze Corleone, Dieudomerde…) sont toujours épargnés par cette Justice gauchiste, même quand ils assassinent au nom de leur antisémitisme, islamique et/ou indigéniste (Kobili Traoré) est une chose, mais de la à défendre des pourritures néo nazies, comme Ryssen, Soral, Bourdon, Reynouard, il y a un monde : vous oublez que si les Fofana, Merah, Coulibaly, Traoré, Mihoud, ont massacré des Juifs, ils ont été largement encouragé, par une large diffusion de propagande antisémite sur les RS et de l’impunité de leur frérot Dieudomerde.

Lèche-Q ciprien

C’est surtout toi qui sent mauvais. pouaaaah.

En Passant

Nous ne devons jamais, JAMAIS approuver les violences d’État contre la liberté d’expression. Celle-ci doit être entière ou elle n’est pas, elle ne se divise pas.

Les lois mémorielles “antiracistes” (telles qu’exigées et défendues par la LICRA, le CRIF, SOS-Rats, le BNVCA, l’UEJF etc.) ont été la matrice de toutes les dispositions dictatoriales dont nous sommes victimes aujourd’hui. Initialement conçues au seul avantage des Juifs, elles sont devenues des armes dirigées contre nous par toutes les minorités possibles (ethniques, sexuelles etc.).

Ceux qui se réjouissent de la cruauté judiciaire qui frappe Ryssen se condamnent à la subir eux-même, TÔT OU TARD.

Exact. Toute loi mémorielle est scélérate, la liberté d’expression ne se divise pas. Ceux qui éructent des contre-vérités historiques ridicules ne font de mal qu’à leur propre réputation, et en aucun cas aux personnes qui s’en sentent (à tort) offensées.

Il faut relever ici que la première de ces lois scélérates, la loi Gayssot, n’est advenue qu’en raison de la posture victimaire que les juifs ont collectivement décidé d’adopter depuis la deuxième guerre mondiale, au motif du “plus jamais ça”! Qui manquera évidemment son but – car tout ressort abusivement comprimé finit toujours par rebondir.

Dommage pour eux, à coups de lois mémorielles et autres restrictions à la liberté de parole, puisque c’est devenu excusable d’en édicter, il sera bientôt interdit de dire publiquement, voire en privé, que l’assassinat de Sarah Halimi était un crime raciste. Ce n’est qu’une question de temps.

Ça s’appelle l’arroseur arrosé…

Allez savoir pourquoi, ça me procure une sourde jubilation

Upside

Votre sourde jubilation est partagée !

En Passant

Comme je suis d’une grande prudence, ma jubilation n’est pas sourde, mais… elle est muette.

bati

“’en raison de la posture victimaire que les juifs ont collectivement décidé d’adopter depuis la deuxième guerre mondiale” Une posture? Vous êtes sure?

Heraklite

Non la liberté d’expression n’est pas absolue. Elle est encadrée et tant mieux. En privé et entre soi, on peut dire ce que l’on veut. Pas en public. On ne tient pas des propos de haine ou d’incitation à la haine. C’est sur ce dernier point que le bât blesse. La haine on peut l’objectiver : l’insulte, la menace, … Mais l’incitation à la haine devrait être explicite : appel au lynchage, au meurtre, au viol, … J’imagine que Ryssen ne rentre pas dans cette catégorie. Et effectivement on rentre alors dans le délit d’opinion subjectif, même si les lois mémorielles sont là pour finalement l’objectiver. Je suis aussi contre ces lois, contre la taule pour Ryssen (que je ne connais pas) ou pour Soral et Dieudonné que je ne peux pas blairer en dehors de leurs propos anti juifs.

« On ne tient pas des propos de haine ou d’incitation à la haine »…

Désolée de vous contredire, Héraklite, mais la haine, qui est un sentiment et non un acte, n’est ni un crime ni un délit. Donc, y inciter (quoiqu’on en pense par ailleurs) ne peut pas être un délit non plus. Enfin… dans un état de droit digne de ce nom.

En revanche, et là vous avez raison, inciter publiquement à commettre des actes haineux peut être un délit, dès lors que l’acte auquel on incite est (au moins) un délit lui-même.

Mais plus personne ne comprend rien à ces distinctions élémentaires, tant la tambouille journalistique sur ce sujet est frelatée…

Heraklite

Erreur. On ne parle pas de sentiments mais de leur manifestation en parole ou en acte. Les mots blessent et tuent. Il suffit de voir que le harcèlement sur les réseaux sociaux peut conduire au suicide. C’est bien pour ça que j’ai parlé des insultes et des menaces. Imaginez que vous receviez une lettre qui vous menace de mort, vous ne diriez pas que ces quelques mots n’ont aucune importance car ça aurait un impact psychologique sur vous. Vous seriez sur vos gardes, hypertendue, hyper vigile, … Ça vous pourrirait la vie. Bien sûr qu’on peut condamner des propos de haine.

« Les mots blessent et tuent ». Quelle ineptie ! Ils ne blessent que ceux qui ont décidé d’être blessés et encore, ça ne sera que moralement et pas au sens physique, donc il n’y a pas délit.

Des menaces de mort ? Eh bien c’est un acte, et un acte réprimé par la loi. Il ne faut pas confondre insultes et menaces. Ce n’est pas la même chose. Votre cerveau manque de compartiments, ou alors ils sont mal organisés.

Quant aux insultes et même aux injures, pourvu qu’elles ne soient pas publiques et diffamantes, la loi n’a pas à s’en mêler. Seuls pensent le contraire les gauchistes américains qui nous ont concocté le politiquement correct, pour notre malheur.

Je vous invite à méditer cet aphorisme de Confucius, toujours infiniment actuel: « L’invective ne déshonore que son auteur »

Heraklite

Absurde !
Les mots blessent. On le vérifie tous les jours quand on se dispute avec des êtres chers et que l’on dit des mots qui dépassent notre pensée. J’ai parlé de ce que l’on dit en privé et en public. Ben oui l’injure, la diffamation, la menace notamment publiques sont des mots. Ben non les blessures ne sont pas que physiques mais également morales. Quand vous serez en permanence l’objet de propos discriminants, infamants, menaçants vous pourrez toujours vous consoler avec Confucius.
Les mots tuent. J’ai déjà parlé des cas de harcèlement en ligne et des cas de suicide. Il faut apprendre à lire. Les menaces ne sont pas des actes ! Et tout ça n’a rien à voir avec la gauche ! Ceux qui considèrent le blasphème comme un crime sont de gauche ? C’est vous qui avez l’esprit mal câblé.

Pauvres petits chéris! Qu’ils aillent donc apprendre à argumenter, plutôt que d’invectiver à leur tour. Ça ira mieux pour tout le monde.

On ne peut pas restreindre la parole qui n’est que parole, Héraklite, même si elle engendre de l’inconfort chez certains. Car si on commence, on ne sait plus définir où cela doit s’arrêter, et pour quelle raison. Où se situe le curseur ?

Moi je vais répondre à cette question. Le curseur, il n’est pas placé quelque part: il est, depuis des années, en mouvement constant, vers de plus en plus de dictature quant aux mots, dictature que les totalitaires dans votre genre adorent.

Le principe de la liberté de parole ne se divise pas et ne peut connaître de compromis. Car dès qu’on a commencé, il n’y a plus de raison de s’arrêter

Heraklite

En fait vous nagez en plein sophisme. Vous confondez liberté de pensée et liberté d’expression, sentiment et manifestation du sentiment. La liberté d’expression est encadrée par la loi et c’est très bien. Je vous l’ai déjà démontré. On n’est pas aux États Unis. Nos libertés ne sont pas individuelles mais publiques. Bien sûr que le curseur bouge dans un sens ou dans un autre. On a aussi aboli le délit de blasphème. Vous avez quelque chose à y redire ?
Vous avez tellement diabolisé la gauche que vous avez inventé un nouveau point Godwin pour discréditer l’adversaire quand vous ne savez plus quoi dire. Le nombre de fois où on m’aura qualifié de gauchiste, de marxiste ici ! Maintenant je suis totalitaire ! C’est à mourir de rire. Une technique typiquement stalinienne.

Heraklite

Je rajoute que vous avez vous même montré les limites de la liberté d’expression quand vous avez essayé de faire passer la menace de mort comme faisant partie de votre ridicule liberté d’expression indivisible en toute mauvaise foi. Sachez que si la liberté d’expression était totale, ça serait la loi du plus fort pour imposer sa parole. Notre démocratie bien comprise et appliquée ce n’est ni la dictature de la majorité ni celle des minorités mais la mise en œuvre de principes universalistes sur notre sol et pas ailleurs, dont découle un droit qui doit être valable pour tous.

Tyler

Pauvre chouchou, avec sa petite gueule, il fait presque pitié. Je vais pleurer..le petit goebbels de poche a fini au trou. Lui et fofana même combat. J’espère que les virils accents de “maréchal nous voilà” l’auront galvanisé.
L’inceste chez les juifs?? C’est nouveau ça. Une invention de lalin..lol

Henri Dubost

La vidéo de HR sur “l’inceste dans une certaine communauté”, évoquée en début d’article :

https://www.youtube.com/watch?v=bTmhtlwyFEI

Etonnant qu’elle n’ait pas été censurée par YouTube…

Henri Dubost

Les réactions de haine paroxystique qu’on peut lire dans certains commentaires à l’encontre d’Hervé Ryssen témoignent manifestement de la souffrance indicible des victimes de viol et d’inceste dans “une certaine communauté”. Ces gens-là sont dans un douloureux déni de réalité, et préfèrent – c’est un exemple de l'”inversion accusatoire” diagnostiquée par Hervé Ryssen – retourner leur haine vers celui qui leur explique l’origine de leur dépression suicidaire (voir vidéo supra). Freud a consacré l’essentiel de son œuvre à alerter sa communauté. Sans provoquer la moindre réaction de haine chez les juifs. Normal : d’une part, il était lui-même juif, et d’autre part, il a pris soin de présenter ces symptômes morbides comme “universels”, et non simplement associés à “une certaine communauté”.

Patrick Verro

Il faut voir là les causes de cette répression ignoble surtout pour ceux qui dénoncent la pédocriminalité :

L’influence de George Soros et de l’Open society à la CEDH
https://www.youtube.com/watch?v=hTGAtlNwyyA
Une idéologie dominante derrière la Cour européenne des droits de l’Homme ? D’après un rapport réalisé par l’ECJL et Gregor Puppinck avocat à la CEDH, de nombreux juges de cette juridiction seraient affiliés à la très idéologique #OpenSociety.

Anne-Marie G

La peine de prison décrite fait en effet froid dans le dos. Mais quand je lis les réactions de quelques-uns ici, j’ai tout aussi froid dans le dos. Des gens qui se réjouissent de la souffrance indicible de Ryssen, pour avoir critiqué leur religion ou leur culture. Il n’est pas passé à l’acte, aucun chrétien n’est passé à l’acte après l’avoir lu. Par contre un Traoré, lui, est passé à l’acte fort de la haine de sa religion et de l’indulgence a priori dont bénéficient les minorités.
A méditer. Sachez qu’en réagissant ainsi, vous ne faites que nourrir ce que vous appelez “l’antisémitisme”. En France, on est tous pour un et un pour tous face à l’adversité, sinon, il ne faut pas compter sur une solidarité à deux vitesses.

En Passant

Lu, relu et approuvé.
Certaines réactions font en effet frémir. Indignes d’un peuple européen censé être civilisé.

Upside

Vous avez bien raison d’avoir “tout aussi froid dans le dos.”
Vous avez d’excellentes raisons pour ça, il suffit de voir les commentaires de ceux qui se réjouissent de l’incarcération pour pseudo-délit d’opinion. A gerber.

Catholique

Quelle épreuve !
Ce lobby anti-France nous assassine par les amandes et nous ruine financièrement.
Seul chose qu’ils ne peuvent pas nous prendre, c’est notre Foi en Jésus Christ.
Bravo et un grand merci au soutien catholique, sans doute des sympathisants de CIVITAS.
Hervé ta foi ta sauvée ! continu à prier Notre DAME et tes anges gardiens.
Mais le combat continu autrement.
Et aussi un grand merci à Me Bonneau !

Vive le Christ ROI.

jpc

Votre récit fait froid dans le dos quand on connait les raisons de votre emprisonnement, Sommes nous encore un pays de liberté d’expression et de droit ?
Courage à vous et surtout protégez vous, un jour viendra..

D. Lajoie

Effectivement nous sommes en Russie. . Ce mec est le sosie de Poutine. … ou son frère jumeau .

patphil

un anti juif patenté en danger dans une prison infestée de djihadistes !!!
ah oui, il est blanc

BobbyFR94

Je ne peux pas dire que je porte ce type dans mon coeur !!

Les choses “intéressantes” sont, entre autres, qu’il a vu la proportion de gens, en termes d’ethnies j’entends, en taule !!!

Ce qu’il faut en retenir : quasiment aucun “blanc”, que de la si belle “diversité” !!!

Mais un type qui a passé sa vie à vomir sur tous les juifs, alors que si il avait parlé des GAUCHOS, qui, il faut toujours le rappeler, sont loin d’être tous des juifs, sans doute ne serait-il pas allé en prison…

Comme si l’inceste concernait uniquement la communauté juive !! c’est surtout chez les GAUCHOS qu’il faut regarder, mais nous avons des “cas” partout (sic!) !!

Et aussi immoral que cela soit, l’inceste n’est pas puni par la loi, mais l’inceste doublé de pédophilie, OUI !!! et heureusement !!!

Jean-Louis

Je ne partage nullement les idées de Ryssen, mais de la prison ferme pour de simples propos alors que l’assassin d’une vieille dame est reconnu « irresponsable » et ne comparaîtra pas devant un tribunal, me fait douter qu’il existe une justice en France…

D. Lajoie

à Jean Louis. : 2 ou 3 mois sur la paille humide des cachots , c’est excellent pour remettre à leur place les Ryssen , Tapie , Balkany , Léotard , Balladur , Tronc etc…..
212 jours , c’est peut-être un peu beaucoup.

Patrick Verro

“Si tous les hommes moins un partageaient la même opinion, ils n’en auraient pas pour autant le droit d’imposer silence à cette personne, pas plus que celle-ci, d’imposer silence aux hommes si elle avait le pouvoir. (…) Ce qu’il y a de particulièrement néfaste à imposer silence à l’expression d’une opinion, c’est que cela revient à voler l’humanité : tant la postérité que la génération présente, les détracteurs de cette opinion davantage encore que ses détenteurs”, écrivait John Stuart Mill dans son traité De la liberté (1859).
Et pourtant il y eut Socrate et Giordano Bruno qui furent mis à mort, Voltaire Diderot, Rosa Luxemburg, Antonio Gramsci qui furent incarcérés, Soljenitsyne enfermé dans un goulag et bien d’autres qui eurent à subir toutes ces répressions en forme de tortures

Patrick Verro

pour avoir exprimé publiquement leurs pensées intimes…
L’homme ne sera vraiment libéré que quand il aura acquis sa liberté d’expression totale et entière, l’une des valeurs suprêmes de sa dignité et la honte imprescriptible de ceux qui y portent atteinte.

kris

Espérons pour lui que maintenant il a compris et qu’il va arrêter ses conneries. Très surpris de voir autant de pigeons le financer.

En Passant

Vos propos vous déshonorent.

Martel

Si conneries il y a , c’est bien les tiennes ! pourquoi le Christ a été crucifié ?? lui aussi disais la vérité !!!!

En Passant

Propos immondes. Abjects.

El hous

Bien fait ! Qu’il pourisse lui et tous les racistes fascistes…

andre

“les racistes fascistes” t’emmerdent eux n’adorent pas le Veau d’or !

Raoul

On ne peut pas écouter la vidéo de ryssen bizarre pourquoi ? C’est frustrant un complot des gafa ou du Micron ?

Victor Nizard

Ryssen aurait fait partie de la bande de la rue Lauriston en 42. C’est un antisémite de la pire espèce. Ses potes, Soral, Benedetti, Bourbon, Reynouard…pierre et Christine n’ont rien à voir avec ces nazis.

En Passant

Pas besoin d’utiliser le mode conditionnel pour comprendre que vous êtes un anti-français de la pire espèce.

andre

Nizard tu n’arrive pas à la cheville de Ryssen ! oui tu n’es pas un français mais un marranne

En Passant

Hommage soit rendu à RL pour la publication de cet article — n’en déplaise à une tendance présente chez certains contributeurs du site.

Cette affaire effrayante, qui fait suite à bien d’autres, nous rappelle cette vérité élémentaire : tant que des gens comme Hervé Ryssen ou Alain Soral voire Dieudonné sont traités de cette façon, tant que leurs écrits et leurs paroles seront ainsi réprimés par ce qu’on n’ose pas appeler la « justice », nous resterons des citoyens en liberté provisoire, des prisonniers en sursis.

Et ne croyez pas que vous serez absous parce que vos convictions anti-Islam pourraient rejoindre les opinions tenues par un Me Goldnadel. Vous serez considérés comme de malfaisants imposteurs, indignes de vous mêler des affaires des Élus, et punis d’autant plus cruellement.

andre

En Passant, tu n’es pas aveugle ! et surtout ni con, félicitations !!!!

Dark Vador

Rien à carrer de ce que vit hervé ryssen. Il a plus misérable et plus triste comme condition humaine en France. S il veut continuer ses convictions, il n a qu à migrer en Hongrie ou en Pologne, chez ses copains.

Dark Vador

Oh, le pôoooovre ! Je verse ma larme…

Système

Il a des ennuis avec son premier avocat, maître V, très actif au sein de la dissidence et que Ryssen accuse de l’avoir floué de plusieurs dizaines de milliers d’euros. Affaire à suivre…

Cal

Merci pour votre article.

Cyprien

Très émouvant. J’ai failli verser une larme… Puis je me suis souvenu qui il était..

Blanqui

Et..??

Cyprien

Puis c’est tout.

Lire Aussi