1

Hidalgo préfère les culs nus de la Gay Pride aux maillots de bain dans les parcs parisiens


                       Bien                                       Pas bien                                             Bien

 

Qu’on se le dise ! La reine Hidalgo ne tolérera pas un laisser-aller indécent dans sa bonne ville de Paris.

Passons pour les rats qui, voyant le soin qu’Anne réserve aux clandestins, se sont cru autorisés à squatter certains quartiers de la capitale… Mais concernant les humains, abandonner les bonnes manières en se faisant bronzer en maillot de bain sur la pelouse du parc Monceau, certainement pas !

Franchement les gens, soyez un tout petit peu plus attentifs et essayez de comprendre que dorénavant en France (et depuis un petit bout de temps déjà !), la Liberté n’est plus du tout ce qu’elle était, puisque devenue à géométrie variable, selon les citoyens auxquels elle s’adresse.

Pour résumer, certains sont plus égaux que d’autres, comme disait Coluche, plagiant George Orwell qui avait déjà tout compris.

Ainsi il est bon, pour éviter tout impair, d’enregistrer une bonne fois pour toutes, que selon que vous êtes un Gaulois d’origine (pas un habitant de Lutèce, juste un Français de souche… même si cela en défrise certains !), ou un pauvre clandestin contraint d’abandonner pays, femme et enfants pour venir se réfugier dans l’Eldorado socialiste sis en France métropolitaine, cette sacro-sainte Liberté qui figure fièrement au fronton de nos édifices nationaux, sera quasi exclusivement réservée à la seconde catégorie.

C’est pourtant simple à comprendre ! Dès que vous avez enregistré ceci, vous êtes parés et pourrez vivre benoîtement… du moins tant qu’un voisin jaloux ne vous aura pas dénoncé à une association droitdelhommiste comme un affreux facho-raciste parce que vous avez refusé de laisser un pauvre clando voler votre voiture, et lui avez mis une bonne raclée (amen) sous les encouragements d’une petite foule de Français rancis… dont le voisin n’a pas réussi à noter tous les noms.

Du coup c’est vous qui serez trainé devant les juges pour non-respect de la liberté d’un pauvre hère, tellement malheureux chez lui qu’il est forcément tenté par tout ce que les citoyens, inconscients de leur chance, possèdent et étalent sadiquement sous son nez !

Mais oh la boulette : j’allais omettre de signaler une troisième catégorie d’individus, bénéficiaires d’un traitement spécial et encouragés dans leurs grotesques et impudiques exhibitions, par son excellence Anne Hidalgo, qui ne rechigne pas à s’afficher avec ses protégés, ici lors d’une manif LGBT (Lesbiennes-Gays-bi-Trans).

La Marche des Fiertés, ça s’appelle… les marcheurs on les voit bien, quant à la « Fierté », on s’demande où elle a bien pu passer ; chaque année on la cherche, chaque année elle est introuvable !

Pourtant ils la cherchent la fierté… ils la cherchent !

Rassurez-vous, des fois c’est pire !

Et quand on a la bénédiction de la mairesse de Paris, on a droit à un parcours officiel prévu à l’avance. Ici celui de 2018

https://www.lemonde.fr/societe/article/2018/06/30/la-marche-des-fiertes-s-apprete-a-defiler-dans-paris_5323730_3224.html

Il parait même que cette année la Ville de Paris a eu droit à son propre char, mais je n’ai malheureusement pas trouvé de photo, et c’est vraiment dommage parce que personnellement (et j’ai des copains qui pensent comme moi) j’aurais bien vu ce char qui devait être magnifique, fièrement conduit par un Ian Brossat resplendissant… peut-être.

https://www.msn.com/fr-fr/actualite/france/la-ville-de-paris-aura-son-char-à-la-marche-des-fiertés/ar-AAyfRJ0

Chaque année c’est un déferlement de déjantés devant lesquels s’extasie toute la bobocratie de la capitale et des environs ; certains élus d’ailleurs avaient prévu de se rendre au défilé de cette année, mais l’histoire ne dit pas si ce sont ceux qui sont habituellement assidus sur les bancs de l’Assemblée, se votant  exceptionnellement une petite récré, ou bien ceux qui au contraire ne rateraient aucune occasion de se faire remarquer… autrement que par leur travail.

Personnellement j’opterais pour la seconde option, mais je dis ça, je dis rien…

Si sur la photo plus haut, les adultes affichent un ridicule achevé, c’est leur problème, mais que penser des enfants que des parents dégénérés ont conduits à un tel cirque totalement écœurant ? Il me semble que si les services sociaux faisaient leur travail, il y aurait matière à faire, d’après cette photo, une « recherche dans l’intérêt des familles », comme ils disent, dans le but de retirer ces enfants à leurs grotesques et inconscients géniteurs.

Certains adultes ne méritent pas d’avoir des enfants !

Mais dans cette même ville dont l’édile bobo-socialo-islamo-collabo est si indulgente envers les minorités agissantes, ses électeurs ou futurs électeurs qu’elle brosse (aidée de Brossat… facile, mais j’ai pas pu résister !) soigneusement dans le sens du poil… il est à déplorer l’extrême sévérité de la police municipale, envers quelques paisibles flâneurs du Parc Monceau, ayant choisi de lutter contre la chaleur en se mettant torse nu pour les hommes, ou en maillot de bain pour les femmes, sur les pelouses.

« Des agents du parc municipal leur ont opposé la « réglementation générale des jardins et bois appartenant à la ville de Paris », affichée dans tous les parcs municipaux. Une circulaire de 2010 évoque, entre autres articles, le comportement et la tenue décente exigée des visiteurs…
« Lise faisait partie de ces « indécents ». Depuis, elle ne décolère pas. « Mais c’est quoi précisément, une tenue décente ? Cela fait 20 ans que je viens ici, 20 ans que je m’y mets en maillot de bain, jamais je n’avais vécu ça ! »

« Mais le problème est ailleurs ! Le problème, c’est que ce qui était autorisé depuis toujours, et encore l’été dernier, serait soudain interdit ! C’est de l’interprétation pure, à la défaveur des Parisiens qui n’ont pas l’argent pour aller à la plage. C’est liberticide, à se demander si l’on nous interdira bientôt de pique-niquer ! »

« J’ai toujours habité ce quartier, je suis toujours venue bronzer ici dès les beaux jours et je n’ai jamais eu ce genre de reproche ! » s’étonne Marie, 62 ans, qui lézarde en maillot deux-pièces sur un drap de plage »

http://www.leparisien.fr/paris-75/a-paris-tenue-correcte-exigee-dans-les-jardins-08-07-2018-7812255.php#xtor=AD-1481423552

Plutôt curieux qu’un règlement qui jusqu’ici était appliqué avec souplesse, dès lors qu’aucune exhibition n’était à déplorer, se mette aujourd’hui à être suivi à la lettre.

Mais j’y pense… Ne serait-ce pas par le plus extrême des hasards, parce que, même vêtues de maillots de bain, la nudité de ces femmes impudiques indisposerait très fortement l’une des communautés préférées de m’dame Hdalgo ?

Ou bien c’est moi qui vire, vieille chieuse aigrie, repliée sur soi, et totalement incapable de saisir la grandeur d’âme et de pensée de la si gracieuse Anne Hidalgo se dévouant sans compter à son bon peuple ???

Le débat est ouvert !

Parce que quand c’est nous, les Gaulois chrétiens ou athées, qui sommes incommodés par les affreux burkinis… on peut aller se rhabiller (enfin c’est une expression), et « on » s’empresse de faire annuler les arrêtés municipaux des maires patriotes ! Deux poids, deux mesures ça s’appelle !

Josiane Filio, au nom de la Liberté d’expression