Hidalgo veut préempter vos appartements pour les transformer en logements sociaux ! Action !

Publié le 10 décembre 2014 - par - 3 587 vues
Share

 voleuse

Le goulag et Staline c’était une plaisanterie à côté d’Hidalgo et la bande à Hollande !

Résumons : la Mairie de Paris (qui n’a plus un sou vaillant mais qu’importe, les cochons de Parisiens paieront) a identifié dans Paris 257 immeubles en copropriété dans lesquels elle se prépare à préempter les futurs logements que vous mettrez en vente pour les transformer en logements sociaux… 

http://www.lefigaro.fr/immobilier/2014/12/05/05002-20141205ARTFIG00472-preemption-de-logements-a-paris-les-professionnels-de-l-immobilier-incredules.php

« On est en train de pénaliser les Parisiens pour les remplacer par des populations aux origines étrangères » Pierre Lellouche.

http://www.europe-israel.org/2014/12/pierre-lellouche-on-est-en-train-de-penaliser-les-parisiens-pour-les-remplacer-par-des-populations-aux-origines-etrangeres/

Bref, si vous avez tiré au sort la joie d’être copropriétaire dans un de ces 257 appartements (liste secrète pour le moment au demeurant… et il aurait sans nul doute été  jouissif d’avoir été petite souris lors de la réunion de choix. Les protagonistes de la Curée, de Zola, à côté, doivent être des enfants de choeur…)  voici les avantages probables et cumulés : – Votre appartement vaut sur le papier 9000 euros le mètre carré ? La Mairie a le droit de préempter à un prix inférieur au marché… Qu’à cela ne tienne, vous pourrez toujours aller acheter un nouvel appartement à Créteil. Rien de mieux qu’Hidalgo  pour imposer la mixité sociale ! – Les copropriétaires de votre immeuble vont avoir l’ineffable joie de cohabiter avec des gens peut-être sans éducation (ce n’est pas leur faute, nombre des accédants au logement social ne sont pas nés ici, ils ne connaissent pas nos étranges coutumes) et vont penser, pour certains d’entre eux,  que les murs recouverts de mosaïques ou de marbre de l’entrée sont des supports mis à leur disposition pour exercer la créativité de leurs enfants, ceux-ci vont peut-être également prendre le tapis d’ascenseur pour un urinoir et vos boîtes à lettres des boîtes à trésor. Qu’à cela ne tienne, ils pourront toujours vendre à leur tour à Hidalgo pour  aller acheter un appartement à Créteil. Rien de mieux qu’Hidalgo  pour imposer la mixité sociale !

– Les copropriétaires de votre immeuble vont devoir payer rubis sur l’ongle non seulement le coût des réparations des dégradations, mais supporter les cris et jeux des enfants dans la cour commune jusque tard dans la nuit, puisque la majorité des accédants aux logements sociaux viennent d’ailleurs et ne connaissent pas nos coutumes, croient de bonne foi qu’à Paris aussi la communauté de l’immeuble va surveiller et garder sa progéniture.   Quant aux charges, élevées, que l’on connaît… qui va les payer sinon l’ensemble des copropriétaires bon payeurs ? Qu’à cela ne tienne, ils pourront toujours vendre à leur tour à Hidalgo pour  aller acheter un appartement à Créteil. Rien de mieux qu’Hidalgo  pour imposer la mixité sociale !

Bref, comment pourrir la vie à ces cochons de Français qui ont les moyens de vivre encore un peu à l’abri des méfaits du remplacement de population et les obliger à quitter Paris voire la France, écoeurés ? Hidalgo fait ainsi d’une pierre deux coups, remplissant sa capitale de futurs électeurs de gauche, reconnaissants…

Ah oui, je sais, il paraît que tenir de tels propos serait raciste selon  Brossat. Brossat,  élu PCF du 18 ème, adjoint à la maire de Paris chargé du logement et de l’hébergement  a vivement dénoncé un «propos raciste» (mis en gras dans l’article du Figaro. «Il est affligeant que la droite parisienne reprenne à son compte la théorie du Grand Remplacement», a-t-il réagi auprès de l’AFP. 

On nous précise que les appartements destinés à être préemptés sont grands puisque la Mairie de Paris a besoin « d’appartements familiaux »… Comme on nous ressasse que les Français ne font plus d’enfants, que les critères d’attribution de logements sociaux favorisent automatiquement les immigrés puisque le nombre d’enfants et les revenus sont les critères de choix… On sait qui bénéficiera des logements sociaux, les professionnels de l’immobilier doivent être eux aussi salement racistes quand ils disent « Ces adresses ne sont pour l’heure pas rendues publiques. Mais dès les premières opérations de préemption, ces immeubles cibles et ceux aux alentours seront boudés par les acquéreurs potentiels. » Salauds de riches ! 

J’encourage ces salauds de riches à se manifester dès aujourd’hui à la Mairie de Paris puisque ce sera voté les 15, 16 et 17 décembre prochain. J’encourage ces salauds de riches à aller dès à présent demander des rendez-vous à leurs élus à la Mairie de Paris et à assister, en nombre, aux Conseils municipaux des 15,16 et 17 décembre. 

http://www.paris.fr/politiques/conseil-de-paris-debats-deliberations/calendrier-des-seances-du-conseil-de-paris/rub_6769_stand_98002_port_15424

Il n’y a aucun mal à vouloir vivre en France à la française, à vouloir dormir la nuit, à vouloir ne payer que ses propres dépenses, et à ne pas vouloir perdre de l’argent en revendant son bien…

Il n’y a rien de raciste à vouloir vivre en communauté avec des gens qui connaissent, respectent et acceptent les règles de la vie en communauté.   Les faits sont là, et têtus. Plus personne ne veut vivre dans le 93, dans les Territoires perdus de la République. Est-ce raciste de le dire  ? Le vrai racisme c’est de ne pas reconnaître les limites du vivre ensemble et d’abandonner délibérément le peuple qui vous a élu.    

Christine Tasin

Résistance républicaine

Post-scriptum : mon petit doigt me dit que quelques privilégiés, ayant accès à la liste jalousement cachée des immeubles destinés à devenir, de fait, de nouveaux HLM dont on fera fuir les primo-habitants, comme on l’a vu dans les quartiers Nord de Marseille et de nombreux arrondissements parisiens, vont avertir amis et connaissances qui vont se dépêcher de mettre en vente leur 4 pièces cuisine au prix fort, en espérant trouver un gogo pendant qu’il est encore temps..

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.