1

Hidalgo veut que les déménageurs aillent à vélo, le piano sur le dos…

 

Hidalgo veut que les déménageurs aussi aillent à vélo, le piano sur le dos…

On la savait rincée, tarée, dégénérée mais on n’a pas tout vu. Reste juste à espérer que cette folle dingue ne sera pas réélue…

Jean Louis@JL7508

« On va trouver des solutions pour les professionnels pour passer du camion au vélo »
Interrogée par David Pujadas qui cite le cas des déménageurs et lui demande si elle est sérieuse, Hidalgo confirme que ce n’est pas un gag et vante le « vélo cargo » comme solution🤔

Vidéo intégrée

985 personnes parlent à ce sujet

Elle est belle l’humanité parisienne. On avait débarrassé l’homme de nombre de ses corvées les plus aliénantes, les plus dangereuses, les plus épuisantes, les plus dangereuses…. Quelle erreur !

Hidalgo veille. Hors de question que les Parisiens, surtout les Sans-Dents aux gros bras qui se nourrissent de gros rouge qui tache et de sandwichs au jambon échappent au triste sort des Asiatiques.

C’est ça le progrès pour les pseudo-écolos à Hidalgo, à la Greta… à la Macron, à la con.

Et magazines comme pages web branchées de vous vendre le déménagement en vélo, histoire de faire la nique aux vieux cons pollueurs…Enfin c’est ce qu’ils croient.

Personne n’insiste pour faire remarquer qu’il s’agit de bobos parisiens quittant leur studio pour un F1 à 5 km et non d’un 100 mètres carrés, garage et grenier vidé pour aller à 300 km déposer meubles et cartons dans une maison de 200 mètres carrés, ce qui est tout de même la situation la plus fréquente.

Rien n’est dit non plus de la nécessité d’avoir au moins une dizaine de copains aimant pédaler, aimant réparer les crevaisons, aimant rouler sous la pluie, aimant ramasser en cours de route les cartons qui se sont effondrés et délités sous la même pluie….

Et si votre nouveau logement est situé en haut d’une montée… n’en parlons pas. Même en vélo électrique, ç’est chaud ! Vont l’avoir mauvaise, les Africains quand ils vont comprendre qu’ils ont quitté la brousse pour devoir à nouveau servir de baudet…

Mais le souci avec les dégénérés, c’est qu’une Hidalgo, forte des rêves des bobos est capable d’interdire, carrément, aux camions de déménageurs l’accès au centre de Paris, obligeant nos gros bras à pédaler, avec des cuisses en béton, dans la choucroute parisienne entre le camion demeuré sur le périph et les rues piétonnes…

Quant à moi, si je devais déménager de Paris mes 70 mètres cubes, mes milliers de livres remplissant des centaines de cartons, mes vieux meubles en bois massif sans parler du piano… je ne pourrais pas trouver de déménageur digne de ce nom faisant cela à vélo. Certes, les Hidalgo, les Buzyn, les Villani auront toujours les connaissances, les passe-droit, les autorisations… pour échapper au sort des Sans-dents.

On a fait la révolution de 1789 pour moins que ça. Mais il faut croire que les Tricoteuses et autres Parisiennes parties, la fourche à la main, chercher à Versailles le boulanger, la boulangère et le petit Mitron  avaient un peu plus le sens de leur honneur, de leur grandeur, du respect qui leur était dû.

.

Et puis merde, qu’est-ce que c’est que cette nouvelle mode qui consiste à aimer souffrir et à refuser d’utiliser les outils, machines et véhicules modernes  qui simplifient la vie de l’homme ?

Ils sont bons pour le Cambodge et la Chine… notre prochain avenir ? La régression de l’humanité, avec Hidalgo, Greta et Macron c’est maintenant. Travailler plus pour gagner moins, travailler plus longtemps pour gagner des retraites de misère, pédaler plus longtemps et en baver pour  apprendre à vivre à ce peuple qui, jadis, fort des 30 Glorieuses, s’équipait en voiture et se réjouissait de sortir la petite famille à la campagne le week-end. Maintenant dimanche c’est Hanouna ou le vélo sous la pluie.

Christine Tasin