1

Hilare, Mélenchon fait sauter une bombe agricole avec les cheminots…

 

Le chef des Insoumis Mélenchon a lancé sa bataille du rail en faisant sauter une bombe de chantier en compagnie de manifestants aux drapeaux gauchistes . « Macron, ça va péter » a t-il menacé, sûr de pouvoir compter sur la longue expérience de la CGT en matière de sabotages. Va-t-il se retrouver devant la justice pour incitation terroriste? Si Pierre Cassen ou Christine Tasin, un gros pétard en mains, s’étaient livrés à pareil avertissement, nul doute qu’ils auraient été interpellés sur le champ et traduits devant un tribunal.

Le député Jean-Luc Mélenchon peut respirer. La grève en collier de nacre perlée des privilégiés du rail par son statut en or fait admirablement diversion sur la question de ses comptes de campagne et les prestations médiatiques tarifées de son ami député FI, Alexis Corbière. Lequel épinglé pour ce fait, a bien mérité son Point Poujade.

L’humoriste Charline ne l’a pas loupé :

https://youtu.be/H-IS_6J6vT8

« Macron, ça va péter » : hilare, Mélenchon fait sauter un explosif avec les cheminots

https://youtu.be/Dyf6E2_SkRY

Source :  http://www.leparisien.fr/politique/manifestation-melenchon-fait-exploser-une-bombe-de-chantier-avec-des-cheminots-22-03-2018-7623483.php

Masse en mains maladroites (c’est même dangereux pour un intellectuel dont la tête et les vertèbres sont grippées (1)) le m’as-tu-vu friqué (2) relooké et bien peigné, sans doute revenu de  coûteuses séances de remise en forme, a paradé devant les caméras.) Et les autres de scander : « Mélenchon, président, Mélenchon, président, comme une compensation du Tous ensemble, tous ensemble ouais !. 

Tous ensemble, pour se rendre, non pas aux Chambres sortir les faiseurs de pouvoir par les oreilles, mais au stand des merguez tout proche et en solide compagnie des rougeots bedonnants et des harpies décolorées.

Camarades, n’attendez pas que votre Mélenchon assaille un jour de grand soir le Parlement, lui aussi est est plein aux as d’une vie entière à téter l’argent public de ses mandats. Tout au plus, il vous enverra au casse-pipe et se sauvera en retraite dorée là ou la misère est moins dure : aux pays du soleil.

La CGT a une longue tradition du sabotage

Gérard Brazon l’a parfaitement résumée :  La CGT complice, comme hier, des sabotages de la société française.

« Encore des sabotages de la part de la CGT si peu citoyenne. Source « Valeurs Actuelles » 2810 p 27

Ce n’est pas la première fois que la CGT sabote l’outil de travail en cas d’impuissance ou sous des prétextes divers. Souvent politique comme cette consigne du Parti communiste lors de la guerre d’Indochine: « Refus de la fabrication, du transport et du chargement du matériel de guerre destiné à l’Indochine », immédiatement appliquée, notamment par les syndicalistes de la CGT. À quoi pouvaient donc bien penser ces syndicalistes en sabotant les armes françaises ? Ne réalisaient-ils pas que des soldats de France allaient en mourir, se trouvaient amputés, faits prisonniers et torturés ? »

« Dans les usines d’armement, les armes et les munitions destinées aux soldats de l’Union Française étaient systématiquement sabotées… « L’effet retard » des grenades était volontairement supprimé, ce qui entraînait leur explosion immédiate dès qu’elles étaient dégoupillées, la plupart du temps, dans les mains de leurs servants… Les canons des pistolets mitrailleurs et des fusils étaient obturés avec une balle, ce qui entraînait souvent leur explosion… Les munitions étaient sous chargées ou ne l’étaient pas du tout… Les obus de mortier explosaient dès leur percussion ou s’avéraient inertes… » (Source»

Et on peut rajouter la limaille dans les ponts des camions et les porteurs de valises pendant la guerre d’Algérie.

« Encore une fois, je ne dénonce pas l’adhérent de base, le syndicaliste sous informé voire inculte sur l’histoire de son syndicat. Je dénonce les responsables syndicaux d’hier et ceux d’aujourd’hui qui sont, quoi qu’ils en disent, d’obédience communiste et sèment trop souvent la tempête au prétexte d’un peu de vent. »

Nouvel attentat islamiste. Macron doit interdire les manifestations de la SNCF

Dans mon article  https://ripostelaique.com/sncf-limiter-limpact-financier-pour-les-grevistes-pas-pour-la-population.html je m’étonnai que le président de la République de la France en guerre et en état d’urgence prolongé, tolère qu’une partie des citoyens expose l’autre à tous les dangers : https://ripostelaique.com/manifs-a-la-rentree-melenchon-et-martinez-envoient-un-signal-fort-aux-islamistes.html.

L’actualité vient de confirmer mon inquiétude :

http://www.leparisien.fr/faits-divers/aude-prise-d-otages-en-cours-au-super-u-de-trebes-23-03-2018-7624773.php

http://www.leparisien.fr/faits-divers/direct-coups-de-feu-sur-un-crs-et-prise-d-otages-dans-un-super-u-de-l-aude-23-03-2018-7624818.php

Comment donc le président de la République chef des armées peut-il continuer à autoriser que les manifestations d’une entreprise qui a le pouvoir de bloquer le pays, mobilisent des forces de l’ordre qui devraient être plus utiles à la sécurité des Français attaqués ?

Comment peut-il ne pas réagir à la menace directe de Mélenchon : « Macron, ça va péter » ? Une menace qui aurait de quoi attirer les foudres d’un procureur impartial.

Or si Pierre Cassen ou Christine Tasin, un gros pétard en mains, déclaraient subitement vouloir tout faire péter, nul doute qu’ils seraient expédiés devant la justice et sûrement accusés d’intention terroriste.

Mélenchon, lui, peut déclencher une explosion, même quand la France est actuellement en guerre et en état d’urgence. Même lorsqu’un nouvel attentat islamiste vient d’avoir lieu sur le sol national. Il le peut sans risque et impunément car le fonctionnaire appointé de la Révolution sait nager en eaux troubles.

Il sait jusqu’où il peut aller trop loin. Il sait jusqu’où il peut compter sur Macron, qu’il a contribué à faire élire. Et comme les dirigeants historiques de la CGT courroie de transmission du Parti communiste, il saura trahir ses troupes en sacrifiant quelques lampistes. Eh oui, c’est aussi ça la CGT : « allumez le feu, allumez le feu » (sur l’air de Johnny) et un jour, en fin de manif, un pauvre bougre l’a fait en cramant une poubelle, il s’est retrouvé seul devant la police.

Une autre fois, Philippe Martinez a tenu un étrange discours lors de la privatisation de Renault. En résumé, hormis les salariés des fiefs de production hautement syndicalisés, le sort des employés des succursales de province semblait grandement peu l’intéresser. Eh oui, c’est aussi ça la CGT.

Plus ancien, le mot d’ordre : « il faut investir les déserts syndicaux », n’a jamais connu l’engouement des permanents, détachés du service public, comme il se doit dans les Unions Départementales et les Unions Locales. Pas fous, les gros vont là où il y a du gras. Du pognon. Même si celui du grand patronat volontaire s’ajoute à celui du contribuable contraint. Eh oui, c’est aussi ça la CGT.

Pour la défense des retraites du public au détriment du privé, vous avez pu aussi compter sur la CGT. Eh oui, c’est aussi ça la CGT.

Pour nous éclairer sur le magot des subventions publiques, Contribuables  Associés est revenu sur le sombre passif de la CGT depuis plus de 120 ans dans ce numéro de Tous contribuables ! 100 % numérique et gratuit.

(1) Jean Luc Mélenchon ne voyage pas n’importe comment. Il préfère l’avion au train.

https://youtu.be/eaO-cwcW38c

https://ripostelaique.com/media-lapprenti-patron-de-presse-melenchon-a-bouffe-la-grenouille-en-deux-mois.html

https://ripostelaique.com/melenchon-veut-un-tribunal-dexception-pour-les-journalistes-qui-lagacent.html

https://ripostelaique.com/moralisation-de-la-vie-publique-et-les-potes-a-melenchon.html

(2) L’hologramme friqué nous la joue beausseigne

https://www.capital.fr/economie-politique/jean-luc-melenchon-galere-a-justifier-son-patrimoine-dans-lemission-politique-1258595

« Jean Luc Mélenchon, le millionnaire des insoumis a déclaré un patrimoine de 1,13 million d’euros principalement constitué de biens immobiliers. Plus donc que François Fillon ou Emmanuel Macron. L’insoumission a des limites » :  https://blogs.mediapart.fr/vilmauve/blog/250317/jean-luc-melenchon-le-millionnaire-des-insoumis

Jacques CHASSAING