Hollande a déclaré la guerre à la haine : c’est mignon…

Eclatderire2Don Quichotte luttait contre les moulins à vent, François Hollande se bat contre la haine. C’est ce qu’il déclarait, impeccablement coiffé, ce mardi soir au 20h de France 2 dans une brève allocution adressée aux « Françaises, Français » après l’égorgement d’un prêtre en son église pendant la célébration de la la messe. « Il faut faire la guerre à la haine », une guerre implacable, impitoyable, jurait-il les yeux pleins de haine, cette même haine qui déformait le visage placide de son ministre Cazeneuve deux jours plus tôt sur cette même antenne, quand il dénonçait les méchants Français qui osent critiquer son action – ou son inaction, ou son incompétence, ou ses compromissions, ou ses manipulations – face au danger mortel qui nous menace tous.

C’est vrai, ce n’est pas beau, la haine, et tout le monde la déteste. Mais haïr la haine, qu’est-ce que cela veut dire si, au-delà des abstractions, on ne s’en prend pas aux gens qui incarnent cette haine ? Alors, qui sont ces gens ? Ici, nos regards auraient tendance à se tourner vers certains égorgeurs, trucideurs, décapiteurs, écraseurs, et autres tueurs en série qui terrorisent la France depuis trop de temps, et qui nous promettent encore de nombreux lendemains-qui-chantent (mais « habituez-vous », c’est l’aimable conseil de Manuel Valls). Tous des musulmans, par le plus grand des hasards. On aimerait donc pour le moins supposer que la formule du président, une fois décryptée, signifie : « Nous sommes en guerre contre une certaine catégorie de musulmans, ceux que l’on nomme islamistes, ou encore radicaux ». Et de fait, même si le terme d’islamisme est soigneusement évité, le djihadisme, le terrorisme et la radicalisation sont expressément pris pour cibles dans le début du discours.

Pourtant, j’ai comme un doute. Si je replace la petite phrase présidentielle dans son contexte, celui de la polémique qui s’enfle et s’envenime autour de la personne du ministre Cazeneuve ; si j’observe d’autre part la lourde et menaçante insistance mise par l’orateur sur la nécessité de l’union nationale (la sienne), je vois tout à coup le message hollandais s’éclairer d’un nouveau jour. La haine qu’il dénonce avec tant de véhémence, ne serait-ce pas d’abord et avant tout celle qu’il prête aux patriotes ? Autrement dit, dans le mouvement même où il appelle à une sorte d’union sacrée, bien nécessaire en effet, il la rend impossible en stigmatisant de façon à peine voilée les citoyens lucides qui réclament que soient prises d’urgence les mesures qui seules pourront nous conduire à la victoire.

Une fois de plus, François Hollande se trompe d’ennemi. Mais Chamfort l’avait déjà dit en son temps : « En France, on laisse en repos ceux qui mettent le feu et on persécute ceux qui sonnent le tocsin. » François Hollande se trompe aussi de haine. Celle qu’il porte aux patriotes lui fait croire que ceux-ci fonctionnent comme lui, et sont habités par les mêmes sentiments. Il ignore, ou fait semblant d’ignorer, que ce n’est pas la haine qui motive l’action des amoureux de la France, mais la colère, l’humiliation, l’indignation, l’exaspération devant ce que subit et ce que devient « notre malheureux pays » (pour reprendre une expression chère à Gérard Marin, ce héros et ce héraut, qui vient de nous quitter).

« Cette guerre, nous la gagnerons », martèle le président. Peut-être, mais qui la perdra ?

Denys Asconius

image_pdf
0
0

25 Commentaires

  1. Bien monsieur, l’article est de bonne facture et l’analyse du mot haine est tout aussi intéressante. Faire la guerre à la haine est un drôle de concept politique et notre présipute l’a mis en application en demandant une frappe sur une position de l’EI, résultat de sa guerre à la haine: Une centaine de civils innocents.
    Concernant nos zones de non-droit, je ne sais pas si son concept pourra être utile, nos avions militaires n’étant pas prévus pour ce genres d’opérations.
    F.Hollande se trompe trop souvent, économiquement, géopolitiquement, socialement et industriellement, beaucoup d’erreurs pour un seul homme, serait-il simplement plein de haine de ne pas réussir et de trop souvent échouer?? Heureusement qu’il est entouré d’une foultitude de conseillers tout aussi haineux et incompétents que lui. Ces neuf mois vont être longs, très très longs!
    Vous avez raison, c’est vrai que ce n’est pas beau la haine et je sens que je vais réussir à la haïr, peut-être??

  2. Hollande c’est le vertige de la connerie, l’art de la parole creuse, le maestro du vide.

      • Pourriez-vous, juste une fois, sortir de votre registre et éclairer les lecteurs d’un avis intelligent, et laisser les commentaires du style:pipi, caca et inversion de mots à vos amies du club de bridge. Vous pouvez même utiliser un registre épuré avec des mots simples!

  3. la haine ils en connaisse un morceau aller tuer des civils en Syrie et ailleurs, d’ailleurs ça s’appelle comment ? d’être un va-t-en guerre ça s’appelle comment ? les gens qui n’ont pas de haine ne tuent pas ou ne donnent pas l’ordre de tuer ou ne laisse pas des « gens » tuer d’autres personnes quand ils ont le pouvoir d’arrêter cela. Pour l’instant les « patriotes » n’ont tué personne. Nous peuple de France nous sommes haïs, désormais nous le savons et nous subirons le même sort que les civils syriens si nous n’agissons pas. Que Dieu les tance……

  4. Faire la guerre a la haine…ok
    Qui fait la guerre a la paix..?c est pas nous…c est pas nous…
    Toujours et encore des paroles verbales…….

  5. ce gugusse hollande n’ est pas normal !!! ce n’ est pas possible !!!!
    visiblement ce gugusse n’ a plus toute sa tete et doit etre démis de ses fonction et interné chez Daesh !!!!!!

  6. D’accord avec vous , Prof histoire-geo, « La France est en guerre contre qui …? votre question peut inquiéter parce qu’il y a eu, en 1958, un Pinocchio venu en Algérie où il déclarait, à la foule qui l’accueillait, « ..Je vous ai compris !  » mais à qui s’adressait – il à ce moment là ? l’histoire nous l’a révélé trop tard . Alors, effectivement, méfions nous de ces déclarations à l’emporte pièces.

    • Je ne parlerais de la France dans ce cas là mais de la gôche. Ce sont les socialauds et les gauchistes qui sont en guerre contre la France depuis les annees 19560 et surtout après 68 et il faut rajouter Giscard puis Chirac et maintenant Sarkozy et Juppe….

  7. Alors, il faut faire la guerre à tous les islam istes. Ils ont tous la haine du Français.

  8. Ses petits discours sont préparés d’avance car il sait que d’autres attentats vont arrivés. Un pour chaque genre de massacre.

  9. a déclaré la guerre à la haine …comme c’est mignon
    dans le journal al manar de hier:
    La France a tué 164 civils dans un raid en représailles à l’attaque de Nice

    Selon le responsable syrien, les autorités françaises ont souhaité frapper les positions de l’Etat islamique, dans le village de Toukhan al-Koubra au nord du pays, dans le cadre des opérations de la coalition internationale. Or, a-t-il indiqué, «Daesh a pris en otage les [habitants de ce village] et s’en est servi comme boucliers humains».

    «Lorsqu’ils ont appris que le président français avait déclaré que la France allait venger [les attentats de] Nice, les commandants de Daesh ont donné l’ordre [à leurs forces] d’EVACUER ce village» a précisé le diplomate. Par conséquent, lorsque les avions militaires français ont bombardé cette position, les combattants djihadistes avaient fuit celle-ci… mais les civils s’y trouvaient encore.

  10. Hier, j’ai regardé le film « le jouet »à un moment il évoque 6OOO employés donc 6000 jouets. Je fais le rapprochement 65 millions de français donc 65 millions de jouets.Nos dirigeant s’amusent avec et après avoir trop joués , les casse et puis les emplace

  11. Demain, il vont nous sortir une nouvelle Loi :  » Il est interdit de ressentir de la haine !  » Et après demain il sera même interdit de s’engueuler … !

    • bien vu. les socialos sont excellent pour faire des lois de lois.
      Scotter 1er est mignon:  » la haine c est le F Haine »… trop fort.
      on ira loin avec ces mollusques

  12. Relire L’étrange défaite de Marc Bloch. La France a déjà perdu la guerre pour les mêmes raisons qui l’ont conduite au désastre en 1940 : refus de désigner l’ennemi, refus de le combattre avec tous les moyens disponibles, lâcheté et aveuglement des élites au pouvoir.

    Les incantations de Hollande rappellent tragiquement le fameux slogan « nous vaincrons parce que nous sommes les plus forts » – eh bien non, quand on a face de soi des millions de musulmans bouffis de haine et de revanche contre un pays auquel ils doivent pourtant tout, que tout ce qu’on leur oppose est l’amour du prochain et la paix à n’importe quel prix, au bout du chemin la défaite est inéluctable.

  13. ben moi je l’ai la haine, la haine de ce gouvernement et de tous ses membres, la haine de tous ces politiques, lâches, veules et corrompus, la haine de tous les musulmans, coupables ou non, la haine de toutes ces voilées et ces connards en pyjama, la haine de tous ceux qui s’en prennent a ma culture a mon patrimoine, a mon pays et a mes traditions, hey! hollandecouillesmolles tu viens me combattre ou tu a trop peur…

  14. Ho la! Il faut que je me soigne parce que la, je devient carrément Hollandouillophobe et ca craint…

    • Je diagnostique plutôt de la politicarophobie, il n’y a pas de traitement contre ça, c’est même sain en France, comment ne pas être phobique des traitres à la Patrie.

  15. S’il veut mener la « guerre à la haine », il va falloir qu’il travaille activement dans les citées, car c’est quand même là qu’il y en a le plus de la haine, qu’il fasse donc !

    • Pour cela, il faudrait qu’il retrouve la notice d’emploi du karsher égaré par son prédécesseur

Les commentaires sont fermés.