Hollande au Salon, les paysans au tison !

Publié le 27 février 2016 - par - 19 commentaires - 3 055 vues
Share

Hollande-Le-Foll-Salon-Agriculture

« Et voilà ce que François redoutait fort : c’est cette chaude fièvre

du paysan qui ne veut pas se départir de sa glèbe »

(François le Champi – George Sand)

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

L’ambiance était torride ce samedi matin à l’ouverture du Salon de l’Agriculture, avec des paysans chauds bouillants venus exprimer leur sentiment à Fraise-des-Bois, arrivé dès potron-minet avec son ministre de l’Agriculture, et manifestement moins à l’aise en ces lieux hostiles qu’au milieu des vahinés de Papeete.

Dessin-Hollande-Salon-Agriculture

 

Les paysans, soutenus par 81% de la population, sont écrasés de paperasses administratives, de charges, de pressions des grandes surfaces, de fatigue de travailler 365 jours par an, d’importation de pommes du Chili, où pour le coup la quantité de CO2 n’intéresse pas la COP21, et de fraises cultivées hors sol et mûres à Noël pour satisfaire un consommateur crétin qui n’oubliera quand même pas de bien fermer son robinet en se brossant les dents comme les spots télévisés lui auront perfidement appris à le faire entre deux pubs d’eau minérales en bouteille plastique et du dernier I-Phone dont la fabrication génère la destruction d’espaces naturels de la planète.

Leur principal problème, ce sont aussi ces directives européennes assassines si empressées à les éliminer pour faire la part belle aux gigantesques groupes industriels mondialistes à taille inhumaine assoiffés de profits, générateurs de souffrance pour des animaux de batterie torturés qui ne voient jamais le jour et qu’on gave de piquouzes chimiques pour les engraisser (bon appétit !), avec l’apparition de maladies pour les humains consécutives à l’usage massif d’engrais américains tueurs et pollueurs de nos sols français, de poisons insecticides et autres organismes génétiquement modifiés qui, malgré la réprobation des Français, sont autorisées par la Commission Européenne.

Agriculteurs-contents-vous-avoir-nourri

Comble de l’ironie, alors que l’enseigne Intermarché faisait un effort pour payer un peu plus cher la viande de porc à ses éleveurs, la Commission Européenne a refusé pour cause « d’entrave à la concurrence étrangère », partant du principe qu’un tel accord serait « discriminant vis-à-vis des pays tiers ». Intermarché est donc visé par une enquête par le machin européen et risque une amende pour avoir voulu donner un coup de pouce aux éleveurs français ! On marche décidément sur la tête !

Les Français se déclarent à 86% plus favorables aux petites exploitations agricoles privilégiant la qualité des produits plutôt qu’à l’agriculture intensive et les grandes exploitations soumises au dieu Productivité. La France est historiquement et géographiquement une terre paysanne, et on ne renie pas impunément ses racines profondes et ancestrales… ni la qualité d’une gastronomie réputée dans le monde entier et qui passe nécessairement par de bons produits.

Dernièrement, du fumier avait été déposé aux pieds de quelques bâtiments officiels, notamment devant la permanence de Barbara Pompili à Amiens, mais aussi sur quelques routes de France. Des paysans s’étaient également déplacés jusqu’au domicile de Stéphane Le Foll au Mans pour tendre une bâche devant son jardin sur laquelle était inscrit : « Nous sommes comme nos vaches : sur la paille ».

Dans un sondage Odoxa, il est précisé que « parmi ceux qui savent qui est Stéphane le Foll », la cote d’impopularité de ce dernier est de 70% contre seulement 30% de bonnes.

Sondage-cote-Le-Foll

Ce matin encore, l’hypermarché Leclerc d’Angoulême a reçu la visite d’agriculteurs venus avec leurs tracteurs déverser du fumier et des pneus au pied des caddies pour réclamer une « juste rémunération de leur travail ».

Tracteur-Leclerc-Angouleme

Le fils d’un agriculteur explique que des fruits vendus à 1.20€ le kilo à des expéditeurs seront ensuite revendus entre 1,80€ et 2€ aux grandes surfaces qui les mettront en vente aux alentours de 3,50€ dans le meilleur des cas.

Alors ils meurent ces paysans. Ils quittent ce monde sur la pointe des pieds, épuisés et honteux de devoir en appeler à des aides, à des subventions publiques pour juste survivre alors qu’ils ne demandent qu’à vivre correctement de leur travail, quand en 1900, ils faisaient vivre la France, puisqu’ils constituaient à eux seuls, encore à cette époque pas si lointaine, 90% de la population.

Louis, éleveur d’une cinquantaine de vaches laitières dont la première traite de la journée se fait à 5h30 du matin, à l’heure où quelques centaines de kilomètres plus loin les wesh-wesh des cités dormiront jusqu’à 11 heures avant d’aller promener leur Audi à 20 000 euros dans les rues de Bagnolet, témoigne « Se lever tôt tous les matins. Savoir que dans le mois on ne va pouvoir se prélever que 200 ou 300 euros avec 80h de travail par semaine, c’est une véritable torture (…). C’est une torture mais on continue de le faire ». Endetté jusqu’au cou en 2014, il explique qu’il n’avait « plus de raison de vivre, alors un jour, je me suis mis à tresser une corde. J’ai tressé une corde et je me suis dit: ‘C’est bon, on en finit’ ».

Officiellement, 200 agriculteurs se suicideraient chaque année, mais aux dires des associations d’aide, ces suicides se monteraient annuellement à environ 600… Une hécatombe, un drame national.

(vidéo : http://www.francetvinfo.fr/economie/emploi/metiers/agriculture/agriculture-la-profession-de-plus-en-plus-touchee-par-les-suicides_1331611.html)

Ce régime, qualifié de « socialiste » n’a plus rien de social depuis bien longtemps. Cette gauche périmée et déviante n’est plus qu’un appareil constitué de tueurs à gages, une machine à générer du profit pour le bénéfice du rouleau compresseur bruxellois, des patrons d’hypermarchés et des producteurs de semences outre-Atlantique. Ce régime tue les nôtres, les accable, les écrase, les spolie de leurs biens. La France profonde, les « sans-dents », les socialistes les honnissent. Trop pauvres, trop sales, trop bouseux. Même les SDF de Papeete ont dû être déportés pour cacher au regard de sa précieuse majesté la salissure de leur vision, comme on masquait à la vue d’un Siddhârta ou de l’empereur Pu-Yi les pauvres hères qui constituaient la caste du peuple d’en bas. Ainsi, Jean-Claude, qui vit sur les trottoirs de Papeete, « une image du Christ suspendue entre deux tissus », s’interrogeait ces jours-ci sur le régime appliqué dans notre pays : « Pour le président, il faut qu’on dégage de là. On est dans une démocratie, quand même, non ? ». Non, Jean-Claude, c’est fini la démocratie, il faut faire place aux riches, à la cour du roi Hollande, à l’Europe, au monde… à « l’Autre » !

A la Porte de Versailles, le stand du ministère de l’Agriculture a été totalement démonté par des manifestants remontés, et une bouse de vache a même volé en direction de celui qui nous sert de chef d’Etat, ratant de peu sa cible… Ambiance.

Pas moins de cinq personnes ont été interpellées suite à ce démontage, l’un des agriculteurs ayant été blessé lors de l’intervention sous haute tension de la police.

Salon-agriculture-paysan-CRS

Agriculteur-blesse-Salon

Des sifflets et autres huées vexatoires ont fusé, tandis que des agriculteurs vêtus de t-shirts marqués « Je suis éleveur, je meurs », ont réclamé sa démission. Hollande, bombardé de pittoresques noms d’oiseaux tels que « bon à rien ! », « fumier ! », ou encore l’incontournable « connard ! », s’est fait virilement rappeler à l’ordre et à ses obligations constitutionnelles de servir les intérêts de son peuple avant ceux d’illégaux déserteurs. « On n’est pas des migrants », ont justifié les oubliés du régime, ajoutant, fatalistes : « Il s’en fout complètement de nous ».

Le président de la FDSEA (Fédération Départementale des Syndicats d’Exploitants Agricoles) Ile-de-France, s’est indigné de ce que des agriculteurs se voyaient interdits d’entrer dans le Salon par des CRS aux ordres d’un régime socialiste totalitaire : « Le Salon de l’agriculture est interdit aux agriculteurs, c’est une première. Nous ne l’oublierons pas ».

Caroline Alamachère

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
didier labaune

Valls au salon de l’Agriculture, ce lundi 29 février 2016 :
Paysans, vous avez failli en épargnant Hollande, Beulin et Le Foll avant-hier…quelques insultes, quelques bousculades timides…Ils se sont bien moqués de vous en sortant : « c’est tout ce qu’ils ont comme troupes ? », ont-ils dit en se moquant de vous!!!
Aurez-vous un peu plus de dignité, de solidarité, de courage aujourd’hui, il s’agit de légitime défense : en supprimant l’Agriculture Française, ils continuent à détruire la France et son identité, sa fierté : ils tuent vos familles, vos enfants…et continuent l’installation du Tiers-monde dans nos banlieues et déjà dans vos campagnes…
L’objectif des personnages politiques, c’est maintenant 2017. L’objectif des agriculteurs, c’est de pouvoir manger au prochain repas….Allez-vous attendre 2017 pour bouffer ou allez-vous leur mettre la misère aujourd’hui et les virer séance tenante !!?!?!?
A vous de jouer!

Marc

Et dire que ce type compte bien se représenter en 2017 !….La honte, il ne connaît pas !…C’est avant tout un carriériste !…A quand la prochaine révolution pour dégager cette bande de traîtres à notre Nation ? !!!

pax

C’est vêtus d’une burqua que les agriculteurs auraient du insulter ce qui nous sert de président, la seule façon de se faire entendre en France aujourd’hui. Et les médias auraient été obligés d’en faire la Une pendant quinze jours.

Denis

A noter une nouvelle fois les méthodes employées par la police pour arreter ces pauvres gars .IL n’y a pas de quoi etre fier !

Nico57

hollande n’a pas de quoi se plaindre de prendre quelques huées etc quelques minutes dans le salon,il n’est pas mort il n’est pas ruiné il ne doit pas vendre son exploitation car l’union nazeuropéenne a tout fait pour l’écraser comme des milliers de paysans français!! alors il ferme juste bien sa gueule et il assume le fait qu’il ne défend plus la France ni le vrai peuple de France! Sa venue au salon est digne d’une provocation mais il y est obligé c’est vraiment un foutage de gueule comme la plupart des tocards de la politique qui vont défiler sous les caméras mais ne pigeront jamais rien à la beauté de nos terroirs….

Armor

tout pour les parasites qui arrivent
Les nôtres d ‘abord ..

tous les agriculteurs ne sont sont pas des gros profiteurs
mais ils devraient choisir leur camps …

pas celui pour lequel ils ont votés ,en masse
pour aller dans le sens de leurs syndicats à la solde

Agriculteurs de France réfléchissez

Titi26

Quand les français vont ils ouvrir les yeux et arrêter de servir à plat ventre ces incapables traîtres et laches à la France
Quand les paysans vont ils prendre conscience que on les détruit volontairement et réagir de une manière virile
Ça est de leur survie de notre survie qu il se agit

Alize

Des milliards d’euros pour les migrants musulmans parasitus, parasita, parasiti, sacculina carcini, sangsues…
Rien pour les agriculteurs qui, sans compter leurs heures, nourrissent des millions de gens…

pauledesbaux

NOUS SOMMES EN REPUBLIQUE ISLAMIQUE FERMONS NOS GUEULES ET PAYONS DES INCAPABLES (pas pour longtemps je pense) C EST UNE HONTE UNE BALLE ENTRE LES 2 YEUX A TOUT CE QUI TOUCHE DE PRES OU DE LOIN CE GOUVERNEMENT DE VENDU AUX PETRO DOLLARS ils dorment comme des bb le soir venu sans honte ni scrupules dire qu’on a coupé la tête à LOUIS XVI POUR RIEN signé paule di Malta

Jean

Xavier beulin investit depuis 15ans dans nos coopératives fondés par nos arrières grand parents.Il investit avec notre argent (cvo) et pour gagner un maximum d’argent fait baisser les prix d’achat aux producteurs (lait , porc)…Pour éviter de débourser ses bénéfices il préfère demander à l’état de prendre l’argent du contribuable pour aider les éleveurs. CA FAIT 40ANS QUE CA DURE….
LES RESULTATS DES GRANDS GROUPES LAITIERS EN 2015 SONT HALLUCINANT. Et Beulin Besnier Riboud ont les mêmes intérêts …
Ils ont besoins de COUILLONS qui se trompes de cibles : les politiques.
Bravo les paysans continuer à travailler Beulin aurait peur que vous commenciez à réfléchir.

Charles Martel

Agriculteur ne veux plus rien dire ,c’est plutôt des industriels à la solde de Bruxelles et des banques ,les agriculteurs sont devenus les pollueurs de nos terres céréalières ,et par infiltration les cours d’eau et donc notre eau .Honte à vous qui avez sali la paysannerie ancestrale pour en faire un instrument de profit .vous commencez un peu tard à vous rendre compte de vos erreurs .
Les vrais responsables de notre situation agricole ,c’est vous les « agriculteurs »,par votre laxisme par rapport à nos différent politiques qui n’ont jamais voulu vous défendre en se foutant continuant de votre gueule .

raymond

meme si vous avez raison en grande partie,tous les agriculteurs sont pas des gros céréaliers ou tgros eleveurs,et bon nombre d’entres eux ont cede au chant des sirènes,a toutes les promesses ainsi que nombres d’artisans,vous avez un metier?peut etre n’avez vous pas remarque qu’il a evolue lui aussi,,trop d’emprunts pour des machines de plus en plus evoluees,les supers marches qui leur volent le fruit de leur travail,meme si votre nom,m’inspireun grand respect ,soyez plus tolerant et ne rejetez pas la faute des vermines qui gouvernent sur le monde du travail qui eux ne font pas 35 hs la semaine ,pensez vous que le president FNSEA est un de ces malheureux agriculteurs ,c’est un multimilliardaire qui ne represente que les tres gros céréaliers et pas le monde agricole,vous vivez de votre travail?tant mieux pour vous !c’est ce qu’ils voudraient eux aussi

yves ESSYLU

La police fait preuve de son carriérisme habituel envers l’Etat (obligation de refuser d’exécuter un ordre illégal) et de sa haine des Français de souche, elle représente l’ennemi comme en 40
Les flics peuvent chounier sur leur sort, qu’ils se démerdent entre gauchistes

Stouvenel

je m’interroge : feu mon papa m’a toujours dit « le meilleur des flics ne vaut pas la dernière des putains »
avait-il raison ?

berber

les agriculteurs savent ils que la FNSEA noyaute toutes les institutions et tous les financements agricoles et qu’elle est une officine mondialiste?
savent ils qu’en votant umps ,ils votent pour la mondialisation? les accords transatlantiques , les multinationales?
Les‭ ‬lobbies‭ ‬agroalimentaires ont été les plus consultés (‭ ‬étude de C E Observatory‭ )par la Commission européenne dans la phase qui a précédé le lancement des négociations de l’accord de libre-échange transatlantique‭ (‬TAFTA‭) (Selon L’eurodéputé PS Marc Tarabella, «le secteur agricole Européen serait le grand perdant de cet échange) ‬
Et on va nous refourguer du porc à la ractopamine et les OGM fabriqués en masse aux Etats-Unis.

au passage ,merci aux organismes que les «élites mondialistes» ont mis en place l’OMC , comme l’OTAN,L’ONU, le FMI pour mieux asservir les sans dents

didier labaune

sur http://saintdenislabauneump.blogspot.fr/ à 8 heures ce matin
SALON DE L’AGRICULTURE : PAYSANS VOUS AVEZ JUSQU’A MIDI CE 27.02.16 POUR METTRE LA MISERE A HOLLANDE, BEULIN ET LE FOLL!!!
Je ne croyais pas à la solidarité du monde agricole , j’ ai vu dans la Nièvre depuis 40 ans à quel point c’était une illusion… Trop occupé à sauver sa propre peau, le petit agriculteur voyait son voisin disparaître et serrait les fesses en attendant que son tour vienne…le plus tard possible…
Je ne crois toujours pas à cette solidarité, l’égoïsme tue le monde agricole comme il tue la France:
Paysans, ce matin, dès potron-minet, on aurait pu espérer que vous feriez des misères à la bande Hollande, Beulin ( gras président de la FNSEA ) et Le Foll, le « faux dur » sinistre ministre de l’Agriculture!!! Au Salon de l’Agriculture , leur sécurité aujourd’hui est insuffisante face au nombre que vous êtes!!
Ces trois-là sont d’accord pour vous faire crever !!!
Paysans, nul besoin aujourd’hui samedi 27 février 2016 de bloquer une autoroute, une préfecture avec des tracteurs, VOUS LES AVEZ SOUS LA MAIN, vous êtes des milliers Porte de Versailles…et vous les laissez pérorer et s’engraisser de victuailles sur vos stands, se faire couvrir de cadeaux par les « suce-boules » habituels, les nantis, les potes de Beulin !!!
Seuls quelques dizaines de manifestants, les plus malheureux, ceux qui sont au bout du rouleau conspuent aujourd’hui leurs bourreaux !!! Les autres les regardent avec un peu de mépris…Cela me dégoute!!!
C’ ETAIT L’OCCASION DE L’ANNEE POUR LES METTRE « HORS-JEU » DEVANT TOUTES LES TELEVISIONS DU MONDE !!! ET VOUS AVEZ FAILLI !
L’année prochaine peut-être, aurez-vous suffisamment de courage, d’esprit solidaire ???Et combien de suicides en plus, de familles dans la misère…d’enfants sans avenir dans leur région région !?!?!

didier labaune

Hollande à la sortie du Salon de l’Agriculture :  » c’est tout ce qu’ils ont comme troupes les paysans? »
Manuel Valls, Premier Ministre au salon de l’Agriculture, ce lundi 29 février 2016…….
Paysans, vous avez failli en épargnant Hollande, Beulin et Le Foll avant-hier…quelques insultes, quelques bousculades timides…Ils se sont bien moqués de vous en sortant : « c’est tout ce qu’ils ont comme troupes ? »!!!
Aurez-vous un peu plus de dignité, de solidarité, de courage aujourd’hui, il s’agit de légitime défense : en supprimant l’Agriculture Française, ils continuent à détruire la France et son identité, sa fierté : ils tuent vos familles, vos enfants…et continuent l’installation du Tiers-monde dans nos banlieues et déjà dans vos campagnes…
L’objectif des personnages politiques, c’est maintenant 2017. L’objectif des agriculteurs, c’est de pouvoir manger au prochain repas de midi….Allez-vous attendre 2017 pour bouffer ou allez-vous leur mettre la misère aujourd’hui et les virer séance tenante !!?!?!?

Pépé le putois

Pour 1 euro que l’europe donne aux paysans francais, la france lui verse 1.50 euro.
Supprimons le racket de l’europe et versons directement la somme allouee a l’europe a nos agriculteurs… Plus a nos petits agriculteurs et moins aux grandes entreprises cerealieres et d’elevage intensif!!!

Par le racket europeen, la france fincance entre 33% et 50% la concurence deloyale europeenne, et tue a petit feu l’agriculture francaise.

Que chacun se debrouille en europe, les 2 ou 3 pays qui donnent plus qu’ils ne recoivent ne donnent plus rien, et les vaches seront bien gardees…

Stop a tout cela !!!

François

Sortir de l’Europe : une priorité nationale…