Hollande dévoile de futures frappes françaises à des journalistes !

Hollande dévoile les frappes françaises à des journalistes… Que raconte-t-il aux amis de Gayet ?

Non seulement c’est une faute grave, qui devrait entraîner illico presto sa destitution, mais en sus cet imbécile, que dis-je, ce traître, a dévoilé à des journalistes certaines des frappes prévues en Syrie.

Il se trouve qu’en 2013 ces frappes étaient prévues… contre Assad. Mais oui, c’était le temps où le caniche d’Obama voulait faire plaisir à son maître et obtenir un su-sucre  en tapant sur l’ennemi de l’Arabie saoudite qui voulait voir disparaître les anti-wahhabites.  Les bobos auxquels il a(urait) fait des confidences se seraient sans doute tues, de peur de faire rater l’opération. Mais si cela avait concerné des frappes contre les djihadistes… chacun sait que dans le monde des bobos les journalistes sont rois. Chacun sait que dans le monde des bobos les islamophiles sont rois. Chacun sait que dans le monde des islamophiles les anti-Bachar sont rois. Chacun sait que dans le monde des anti-Bachar les pro-djihadistes sont rois… Hollande aurait donc très bien pu confier à n’importe qui des documents  montrant les plans d’attaque des amis de l’Etat islamique.

De là à penser que les journalistes ayant reçu les confidences du traître qui nous sert de Président de la République auraient pu parler,  prévenir les cibles prévues il n’y a qu’un pas…

Il se trouve que l’opération a été annulée, et que la cible était Bachar, mais dans le cas contraire, avec des journalistes peu scrupuleux, ou des journalistes bavards sur l’oreiller…

Je n’ose imaginer les confidences de Hollande aux amis de Gayet pour se faire mousser… Je n’ose imaginer les soirées entre bobos à l’Elysée ou à Avignon, le soir du 14 juillet, quand le traître faisait le beau devant les « artistes et autres starlettes », protégé par les compagnies de policiers enlevés à Nice pour renforcer la sécurité du minable. La suite on la connaît hélas…

Hollande et le secret défense : trois questions sur l’enquête ouverte après la fuite d’un document confidentiel

Le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire pour « compromission de la défense nationale », après la publication par Le Monde d’un document classifié sur des frappes françaises en Syrie.

Le président français s’est-il tant dévoilé qu’il s’est mis hors-la-loi ? Lundi 21 novembre, la justice a lancé une enquête après la publication d’un document « confidentiel défense » sur un projet de frappes françaises en Syrie en 2013. Ce fameux document avait été obtenu par des journalistes du Monde, Gérard Davet et Fabrice Lhomme, dans le cadre de leurs nombreux entretiens à l’Elysée avec François Hollande en préparation du livre Un président ne devrait pas dire ça ! paru mi-octobre. 

Le parquet de Paris, saisi par le député Les Républicains Eric Ciotti le 4 novembre, a ouvert une enquête préliminaire pour « compromission de la défense nationale », selon les informations de Libération confirmées par une source judiciaire à franceinfo.

Quelles sont les informations sensibles en question ?

Dans un article publié dans Le Monde (article payant) au mois d’août, Gérard Davet et Fabrice Lhomme, qui ont pu s’entretenir pendant une soixantaine d’heures avec le chef de l’Etat, notamment à l’Elysée, dévoilent un avant-goût du livre événement qu’ils préparent. Titré « Le jour où… Obama a laissé tomber Hollande », cet article révèle comment la France avait renoncé, à l’été 2013, du fait des tergiversations américaines, à mener des frappes contre le régime syrien de Bachar Al-Assad, alors fortement soupçonné d’utiliser des armes chimiques contre son peuple.

Les deux journalistes y relatent un entretien avec le président Hollande à l’Elysée le 30 août 2013 et évoquent un document estampillé « confidentiel défense », dont ils disent avoir eu copie. D’ailleurs, le quotidien le reproduit. « Rédigé la veille, le 29 août, par son état-major particulier, il détaille la ‘timeline du raid’ à venir. C’est le véritable vade-mecum de l’intervention française », écrivent-ils, avec force détails.

Pourquoi cela pose-t-il problème ?

Pour le député Les Républicains des Alpes-Maritimes Eric Ciotti, il s’agit d’« une compromission flagrante et dangereuse du secret nécessaire à notre sécurité et à notre souveraineté ». Dès lors, il écrit un courrier au parquet, ainsi qu’au ministère de la Défense (à deux reprises), sans obtenir de réponse. Dans l’un d’eux, il demande à obtenir des réponses sur la classification du document et sur le degré éventuel d’atteinte portée à la défense nationale, selon une source judiciaire citée par l’AFP.

Pendant ce temps, le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, proche de François Hollande, relativise la gravité des faits. Ainsi, le 6 novembre, il s’interroge : « De quoi s’agit-il ? De la publication dans un journal du soir d’éléments (…) sur des événements qui remontent à trois ans et, en plus, sur une opération qui n’a pas eu lieu ?«

Que risque le président ?

A ce stade, le parquet n’a pas saisi de service d’enquête, a précisé la source judiciaire. Mais si l’enquête n’en est qu’à ses prémices, elle pourrait, à terme, poser la question de l’immunité présidentielle du chef de l’Etat. A noter qu’en parallèle, les députés LR ont engagé une procédure de destitution du chef de l’Etat. Une initiative qui a peu de chance d’aboutir.

Par ailleurs, le délit de compromission de la défense nationale peut être puni d’une peine allant jusqu’à sept ans de prison et 100 000 euros d’amende.

http://www.francetvinfo.fr/politique/francois-hollande/trois-questions-sur-l-enquete-ouverte-sur-la-fuite-d-un-document-confidentiel-defense-dont-est-accuse-francois-hollande_1932269.html

Christine Tasin

http://resistancerepublicaine.eu/2016/11/22/hollande-devoile-les-frappes-francaises-a-des-journalistes-que-raconte-t-il-aux-amis-de-gayet/?

image_pdf
0
0

15 Commentaires

  1. pourquoi sa destitution est-elle quasiment impossible . La sécurité des FRANCAIS ne compte pas aux yeux de la justice. il faut nommer une cour martiale pour juger des cas similaire de traitres à la Nation!

  2. Certes, les plans sont maintenant obsolètes MAIS au moment où ils ont été divulgués, il s’agissait bien d’une faute contre le principe qui veux qu’un document classé « confidentiel défense » ne peut être communiqué qu’aux personnes dûment « habilitées » et limité au seul besoin d’en connaître… ce qui n’était pas le cas des deux journalistes.

  3. Suivant que vous serez puissant ou misérable …… Peut-être aurons nous droit pendant quelques années à des enquêtes ou autres mises en examen envers cet individu comme il l’a ordonné à l’encontre de ses détracteurs, tel Sarko, ou ennemis politiques. Cela nous ferait du bien de voir la « justice » s’acharner sur cet individu comme un chien sur un os.

  4. Présidentielle 2017: Stéphane Le Foll «ne doute pas» que François Hollande sera candidat

    Il en est convaincu. Stéphane Le Foll, proche de François Hollande, « ne doute pas » que le chef de l’Etat sera candidat à un second mandat. « Moi je n’en doute pas, c’est lui qui le dira », a répondu le porte-parole du gouvernement, mercredi sur BFMTV et RMC, à la question de savoir si François Hollande sera candidat.

  5. A savoir que le policier qui a refusé de serré la main a hollande et valls vien d etre révoqué de la police

  6. Le processus de destitution du Président de la République Française a été engagé puis interrompu … par qui ??? Par une Assemblée Nationale Française composée d’une majorité de députés, soit disant représentants du peuple, qui devront rendre des comptes pour intelligence avec l’ennemi … l’ennemi étant leur propre chef !

  7. Ce mec est gland,un clown qui ne fait malheureusement plus rire personne,en plus c’est un traître et un danger pour la France,il ne devrais plus être président de la France,dans un pays normal il devrais etre arrêter par les militaires pour haute trahison !!!!!!!

  8. C’est dangereux de laisser les codes de notre bombe atomique à cet homme.

    • ce doit être TOUS LES GENERAUX RETRATES OU PAS QUI doivent monter aux créneaux pour destituer le président traite à la NATION POUR AVOIR DIVULGUER LES SECRETS DEFENSE C EST UNE HONTE QU ILS NE FASSENT PAS ILS ONT PERDU TOUT LE SENS DU PATRIOTISME ET DE L HONNEUR DE LA FRANCE,? le sinistre des ARMEES AUSSI ? CEPENDANT ILS ONT SIGNE POUR LA PLUPART LA RADIATION D UN GENERAL CITOYEN PATRIOTE qui a « OSE » participer à une manif on maRche sur la tête en FRANCE ON BAISSE LE FROC NOS AYEUX DOIVENT SE RETOURNER DANS LEURS TOMBES ON LES FAIT MOURIR DEUX FOIS HONTE A CETTE FORFAITURE pour avoir oublier qu’ils ont donné leur vie pour la PATRIE et voulez encore voter ? pouahhhhh

Les commentaires sont fermés.