Hollande et Macron, les présidences de toutes les trahisons

MacronHollande.png

La politique française de Hollande-Macron contre les Français. Aucun des deux n’était prédisposé ni par leur manque de culture, ni par leur manque de formation, à mettre en cause les préjugés progressistes. Ils ont pourtant accepté de trahir la France et les Français par l’immigration de masse et la voyoucratie impunie.

En réalité, aucun des deux ne s’est senti concerné par la politique et la culture de la France et le bien-être des Français. La grandeur de la politique de la France a perdu toute signification après la fin de la présidence du général de Gaulle. C’est oublier que la France du général de Gaulle a rêvé de grandeur depuis le Second Empire et qu’elle a voulu être un État destiné à accomplir le destin de la France dans le monde.

Les idées et les comportements se diffusent depuis les élites politiques qui les conçoivent jusqu’au peuple qui devra vivre avec leurs conséquences. Le général de Gaulle, plus que tous les autres, a été responsable dans le monde du grand dessein français et il en a également supervisé les conséquences.

Quand le général de Gaulle incarne à ce point les intérêts de la France, ses aspirations, ses qualités, le pays ne peut que s’identifier avec lui dans l’histoire. Éric Zemmour a compris à quelle hauteur le général de Gaulle était l’incarnation de la France éternelle par-delà la République. Si la plupart des historiens de gauche ont remarqué cette tendance, nul n’a osé s’interroger sur les causes de ce phénomène national spécifique.

Curieusement, ces islamo-gauchistes mondialistes sont passés à un alignement total sur les positions de Macron, le petit banquier d’affaires, qui a fait de la déconstruction de la France son objectif prioritaire.

L’objectif de Macron est le suivisme des concepteurs progressistes de la politique de la France qui ont imaginé la France et les Français dans la soumission au mondialisme et à la spéculation des usurpateurs.

La France et les Français savent comment cette perception, cette compréhension et cette imagination ont conduit à l’élaboration d’une politique dont la ligne directrice immigrationniste n’a en fait pratiquement pas varié avec Hollande-Macron pour la présidence du pire. Il est facile de voir les continuités au lieu de s’arrêter aux différences de ces présidences du pire et de se demander si la politique de Hollande-Macron vis-à-vis de la France et des Français n’est pas enracinée dans un déni progressiste de la réalité de la nation.

Ainsi les témoignages écrits et oraux des générations de médiocres expliquent comment un nombre de partisans immigrationnistes motivés ont entretenu à l’égard de la France et des Français des préjugés très anciens et très anti-Français. Leur action progressiste a toujours joué contre les intérêts d’une France qui se veut promoteur des Lumières, défenseur des droits de l’homme et héraut du droit international.

Les activistes de la caste politico-médiatique de gauche tiennent en main le destin de la nation.

Par tradition, les socialistes français aiment à se piquer de politique, ce qui les autorise à postuler aux rentes de l’État pour le bénéfice d’une carrière médiocre mais comblée. Les clubs fermés où les socialistes français de la grande époque aimaient se retrouver pour échanger leurs vues progressistes leur rappelle la nostalgie de l’atmosphère de club fermé comme le Siècle qui régnait autrefois, sinon encore et toujours, sur la politique socialiste pour imposer contre la majorité leurs objectifs mondialistes de l’Anti-France.

Les personnels infiltrés dans les ministères sous la présidence de Hollande-Macron se composent de nombreux membres issus de l’ultra-gauche et d’activistes islamo-gauchistes totalitaires. C’est ce qui explique le sentiment de caste islamo-gauchiste pérenne en vigueur au sein des institutions de la république, transmis de génération en génération par la tradition de caste pour le bénéfice de la carrière des socialistes français.

L’expression de carrière politique a toujours été synonyme de rente des médiocres socialistes.

C’est ce qui suggère qu’il n’en existait aucune autre envisageable pour les médiocres socialistes.

Pour de nombreux médiocres socialistes, la carrière politique est un moyen de continuer à se servir et à profiter des rentes de la République au lieu de servir le bien public, la France et même la République.

Aucun respect pour la patrie française et pour la grandeur de France !

Avec Éric Zemmour : Nous devons reprendre le contrôle de notre pays !

Thierry Michaud-Nérard

 

 

image_pdfimage_print
14

8 Commentaires

  1. La «construction de l’union européenne» est une création des Etats Unis, conçue à la fin des années 40 pour vassaliser l’Europe à leurs intérêts :
    https://mobile.twitter.com/UPR_Asselineau/status/1547973415637700610

    Ceux qui ne comprennent pas la vassalisation et le projet de destruction de la France n’ont aucune excuse.
    L’U.E. est étasunienne, c’est écrit noir sur blanc par leur stratèges.
    https://mobile.twitter.com/SimonRamage6/status/1547981533239119878

    Et Qui dirige les Etats-Unis..

  2. Dans la nuit du 16 au 17 juillet 1918 : Nicolas II, sa femme Alexandra, Olga (22 ans), Tatiana (21 ans), Maria (19 ans), Anastasia (17 ans) et Alexis (13 ans) sont assassinés sur ordre de Lénine.
    Plus d’un siècle s’est écoulé et l’idéologie communiste (voir qui est derrière) est toujours bien vivace.
    (Klaus Schwab a un portrait de Lénine dans son bureau).

  3. Ho mais ils ne sont pas les seuls traîtres à la manoeuvre ! Hélas hélas hélas !

Les commentaires sont fermés.