Hollande l’imposteur fait allégeance aux oligarchies financières mondialistes

Publié le 16 février 2012 - par - 1 686 vues
Traduire la page en :

Le sieur François Hollande ne manque pas de souffle …pour véhiculer loin et sans cesse l’imposture inhérente à sa candidature.

Dans les numéros 235 et 236 de “Riposte Laïque”, avec notre ami Robert Albarèdes nous avions montré combien sa proposition d’inscrire la loi de 1905 dans la Constitution était une fable manipulatrice et destructrice de l’essentiel de cette loi première…

Il faut aujourd’hui dénoncer sa parole mensongère en matière d’économie et d’orientation future de sa gouvernance si, par malheur pour la France, il était élu!

Oh, certes, il y a eu la mise en scène du meeting du Bourget où le candidat “socialiste” a clamé, l’œil furibard et la voix menaçante, devant des admirateurs chauffés à blanc et formatés à l’applaudimètre, vouloir lutter contre le “vrai pouvoir” anonyme qui accable la France (et l’Europe”), celui qui n’a pas de nom, pas de visage, qui ne se présente pas aux élections mais qui pourtant gouverne : ” le monde de la finance !”.

Et cela a bien été claironné ensuite par les médias complaisants qui organisent, chaque jour, la propagande éhontée de ce grand manipulateur …

Et cela a particulièrement été bien mis en musique par la caste journalistique qui cire quotidiennement les pompes de son champion…

Les “faiseurs d’opinions” ont même cru, ce jour -là, entendre du “Mitterrand”!
Mitterrand, vous savez, ce président “socialiste” venu du “vichyssisme” qui a gouverné pendant 14 années pour enrichir les plus riches, imposer l’Europe mondialiste, organiser les délocalisations, ouvrir en grand les frontières, renforcer les féodalités financières, …Bref qui, sous couvert d’Europe et de libéralisme maîtrisé, a ouvert la route empruntée depuis ( et notamment par “la gauche plurielle de Jospin”) et qui nous a menés à la situation d’aujourd’hui où les féodalités financières imposent leurs vues au Monde, à l’Europe et à notre Nation qu’elles veulent détruire.

En fait, le sieur Hollande a eu raison d’en appeler à son “maître ès-socialisme”: il va faire la même chose…

D’ailleurs, il l’a dit …mais pas au Bourget !

Il l’a dit le 13 février dernier dans une interview au journal anglais “Le Guardian” où, pour rassurer “la City” et la finance internationale, on trouve cette phrase : «La gauche a gouverné pendant quinze ans, pendant lesquels elle a libéralisé l’économie et ouvert les marchés à la finance et à la privatisation. Il n’y a pas de crainte à avoir.»

L’aveu est incontestable et révèle la vraie nature du candidat…

Mais soyons honnêtes, cet aveu réservé aux lecteurs anglais n’est pas une nouveauté : le 31/01/2011, dans une réunion pré-électorale à Gentilly, en réponse à une question , François Hollande avait montré combien il est favorable à la finance européenne et internationale qui pressure les Etats-Nations et organise leur dette …La vidéo ci-après est révélatrice : http://www.youtube.com/watch?v=jxqbtkheYTA

[youtube jxqbtkheYTA] 

Le Parti socialiste et son candidat actuel sont, de fait, les soutiens les plus efficaces des oligarchies financières qui imposent leur loi à l’Europe en nommant les dirigeants politiques (en Grèce, en Italie, à la tête de la BCE, pour de premiers exemples qui seront vite suivis…), en imposant leur orientation financière et monétaire, en organisant les délocalisations industrielles et l’immigration sans limites qui tue le marché du travail et l’espace sociétal français, en préparant la disparition de notre État-Nation…

Et ils l’ont montré, depuis Mitterrand, certes, mais aussi à travers la gestion “Jospin” , caractérisée par les privatisations, les délocalisations, l’afflux de main d’œuvre étrangère et le développement de l’immigration de peuplement, les traités d’Amsterdam et de Nice (qui amplifient les effets pervers du traité de Maastricht), le protocole de Lisbonne (qui fait de l’éducation et de la formation une marchandise), les accords de Barcelone (qui tuent les services publics et détruisent les bases de nos retraites professionnelles…)…

Gestion jospinienne et “gauche plurielle” écolo-coco qui crée l’euro, développe l’Europe mondialiste et atlantiste, ne remet pas en cause (bien sûr) la loi Pompidou du 3 janvier 1973 qui dessaisit l’État de sa fonction régalienne de faire et de contrôler sa monnaie…et d’emprunter à sa banque nationale.

Gestion approuvée en permanence par le sieur Hollande, alors premier secrétaire du parti socialiste, comme il approuvera le projet de traité constitutionnel pour lequel il fera campagne aux côtés de Sarkozy (ils feront même, ensemble, la “une” de “Paris-Match” !), et dont il désavouera le vote négatif des Français en apportant sa caution au traité de Lisbonne, dont l’article 123 oblige les États à emprunter sur les marchés financiers, aux taux définis par les financiers….et donc à s’endetter sans cesse pour le plus grand profit des oligarchies libérales et financières… C’est ainsi que pour les seuls intérêts cumulés de cette dette inextinguible notre pays a emprunté, depuis 1980, 1300 milliards…. Ce qui correspond, grosso modo, à la totalité de sa dette actuelle!

La boucle est bouclée…

Tout, dans son action passée comme dans ses volontés actuelles (même si elles sont souvent honteusement cachées par des postures électoralistes), contribue à faire du sieur Hollande le candidat de recours de la finance internationale, mondialiste et européïste.

Oui, vraiment oui, dans le domaine de l’économie comme dans celui (déjà traité) de la laïcité, monsieur François Hollande est un imposteur.

Empédoclatès

Écouter également le député européen anglais Nigel Farage :

[youtube w3SbpMGIkZE&sns=em]

http://www.youtube.com/watch?v=w3SbpMGIkZE&sns=em

 

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi