Hollande l’imposteur sera le fossoyeur de la loi de 1905, au nom de toute la gauche !

La manœuvre était habile… Et elle fut  bien exécutée.

Dans le grand hall du Bourget, en ce 22 janvier 2012, François Hollande, enflammé volontaire et histrion de kermesse électorale, jeta, à la face d’une foule enthousiaste, cette phrase mémorable et inattendue:  » présider la République, c’est être viscéralement attaché à la laïcité, car c’est une valeur qui libère et qui protège. Et c’est pourquoi j’inscrirai la loi de 1905, celle qui sépare les Églises de l’État, dans la Constitution ».

Et les ouailles socialistes et sympathisantes de bêler d’aise à l’unisson…

Et les journaleux formatés « pensée unique socialo-bobo » de répandre partout la « bonne parole laïque » du petit père Hollande, à grands renforts de trompettes médiatiques et autres instruments de propagande qui leur permettent de confisquer et de manipuler l’information au profit de leur champion socialiste.

Oui, la manœuvre était habile….

Au point qu’un Jean-Michel Quillardet, ancien grand maître GODF, actuellement président de » l’Observatoire International de la Laïcité » put se fendre d’un communiqué approbateur (en date du 23 /01 /12) où il mettait en demeure les autres candidats d’imiter le candidat qu’il semble soutenir… avant de freiner brutalement et de revenir sur son texte dans un second communiqué daté du 27 /01, bien plus lucide et critique.

C’est que, dans l’intervalle, la réalité avait transpiré.

Ne boudons pas notre plaisir: ici, à « Riposte Laïque », nous y sommes pour un (petit) quelque chose, et il est sûr que les papiers de nos numéros 235 et 236 ont dû faire sérieusement « cogiter » dans les milieux  qui se targuent de compter les meilleurs (et les seuls) défenseurs de la laïcité telle que la suppose la loi du 9 / 12 / 1905.

Car, après  une approbation de principe de ces « laïques » institutionnels, adversaires de Sarkozy et de l’ Église Vaticane – mais complaisants avec la religion de l’Arabie Saoudite-, apparurent d’abord quelques timides réactions du type « Oh, François, on te soutient mais on te tire l’oreille, ta proposition manque de clarté… », puis de franches réserves (au point qu’un rédacteur prévoyant soumit au candidat une formulation plus « laïque ») et enfin, tout récemment, une nette désapprobation montrant le danger du texte qu’Hollande envisage d’inscrire dans la Constitution pour, dit-il hypocritement, institutionnaliser la loi de 1905 !

On peut aisément suivre ce processus sur le blog www.mezetulle.net  tenu par « la philosophe de la laïcité »!

Nous n’allons pas ici reprendre la démonstration imparable faite aussi bien par Empédoclatès que par moi-même dans les deux articles précités et qui dévoile l’intention cachée du sieur Hollande : défaire la loi de 1905 en effaçant son article 2, maintenir et renforcer le concordat Alsace-Moselle (« Bien loin de porter atteinte aux règles qui régissent, de façon particulière, les relations entre l’ État et les cultes concordataires en Alsace-Moselle, elles seront au contraire confortées dans leur spécificité, en se voyant reconnues au niveau constitutionnel. » dit la lettre adressée par Hollande aux représentants des cultes en Alsace-Moselle pour les « rassurer »), ne rien faire dans les DOM-TOM, en Guyane ou à Mayotte où s’applique la charia!

Mais si certains en sont à chercher une formulation précise pour introduire la loi de 1905 dans la Constitution, et faire ainsi en sorte qu’elle s’applique partout où se trouve notre République laïque et démocratique, suggérons leur d’ajouter tout simplement dans son article premier:  » : La République assure la liberté de conscience. Elle garantit le libre exercice des cultes sous les seules restrictions édictées  dans l’intérêt de l’ordre public. Elle  ne reconnaît, ne salarie ni ne subventionne aucun culte. »

C’est simple, clair et juste.

Mais ça, M. Hollande ne le fera pas… car cela irait à l’encontre de ce qu’il est, de ce qu’il veut, de ce qu’il cache.

M. Hollande est l’homme du Parti Socialiste qui a déposé, en juin 2006, sur le bureau de l’Assemblée Nationale, une proposition de loi sur la laïcité qui effaçait, déjà, l’article 2 de la loi de 1905 et qui confortait et élargissait le concordat Alsace-Moselle.

M. Hollande était le responsable de ce parti socialiste dont le ministre de l’éducation, Jack Lang, signa les accords Lang-Cloupet en 1992-1993, qui ouvrirent une manne financière à l’enseignement privé catholique.

M. Hollande est soutenu par le sieur Delanoë, qui dégage 22 millions d’euros du budget public parisien pour construire deux mosquées et une école coranique…et  les maires socialistes, qui organisent sa campagne, sont aussi ceux qui détournent l’article 2 de la loi de 1905 pour financer l’édification de mosquées…comme le réclame M. Valls, l’un des responsables de son « cabinet de campagne ».

M. Hollande est appuyé par le nommé Vaillant, maire parisien du XVIIIème, qui a toléré les prières publiques musulmanes et donc  l’intrusion de la religion sur le domaine public.

M. Hollande est l’ami politique de la nommée Aubry-Brochen, célèbre pour avoir réservé, dans les piscines municipales, des horaires particuliers aux musulmanes afin de les isoler de la population lilloise comme leur religion l’exige.

M. Hollande a approuvé et approuve toujours l’imposition de la viande « halal » dans la restauration publique (cantines scolaires, hôpitaux, armée…), comme le font nombre de maires socialistes à l’image de celui de  Strasbourg, son copain Ries, sans jamais s’insurger contre le fait qu’alors que la République a supprimé la dîme du clergé en 1789, lui favorise , en 2012, la dîme de l’imam…

M. Hollande est piloté, en matière de laïcité, par l’ineffable Glavany auteur, avec l’autoproclamée « anthropologue » Dounia Bouzar, d’un « guide pratique de la laïcité«  qui n’est rien moins qu’un recensement des « accommodements utiles » à consentir à l’islam et un guide pratique de construction des mosquées avec l’argent public! (voir l’article de Djamilla Gérard dans RL n° 230 – 4).

Il relève d’un angélisme poussé jusqu’à la cécité intellectuelle (ou jusqu’à une complicité inavouable) de croire que le nommé Hollande, dont tous les comportements, tout le parcours politicien, toutes les initiatives réelles, ont porté atteinte à l’expression de la laïcité dans l’espace public et sociétal français, allait se transformer en défenseur de ce qu’il pourfend!

Mondialiste et européïste convaincu et actif, le sieur Hollande sait que la disparition de la Nation passe par le démantèlement de l’espace unique laïque et démocratique qui la fonde, et que le communautarisme (dont il est un porte-parole résolu : je le montrerai dans un prochain article.) est un outil efficace pour atteindre cet objectif.

Par nature, par conviction, par pratique « politique » quotidienne, M. Hollande n’est pas un défenseur de la laïcité construite dans notre pays à travers, notamment, la loi de 1905. La mystification du discours du Bourget et la signification de  la phrase que veut imposer Hollande dans notre Constitution trahissent et vident de leur substance les principes de cette loi.

Ceux qui , aujourd’hui, croient qu’ils auront pouvoir sur un Hollande élu (avec les voix écolos, antilaïques et communautaristes par essence) pour l’obliger à modifier ses intentions réelles se trompent (dans le meilleur des cas) ou trompent les véritables défenseurs de la laïcité.

Quand triomphera le communautarisme islamique, quand l’argent public coulera à flots pour les lieux de culte musulman et les écoles coraniques, quand l’islam aura la primauté de sa loi sur celle de la République démocratique et laïque,  quand l’Église Vaticane (et les « autres églises ) profiteront de ce retour dans l’espace public au nom de l’équité et de l’Europe ( auprès des instances européennes, s’active vigoureusement la COMECE : www.comece.org), quand donc disparaîtra , grâce à M. Hollande, ce qui a fait la spécificité et l’efficacité de la laïcité « à la française », il sera légitime de demander à tous ceux qui auront porté sur « les fonts baptismaux » ce fossoyeur émérite de la laïcité s’ils osent encore se regarder dans une glace sans  rougir de honte et de remords, sans mépris pour eux-mêmes.

Robert  Albarèdes

 4 – https://ripostelaique.com/comment-trahir-la-laicite-un-guide-ecrit-par-dounia-bouzar-signe-par-jean-glavany-et-publie-par-le-ps.html

 

 

 

 

 

image_pdf
0
0