Hollande ose rendre hommage aux Farc : et les victimes ?

Ce mardi 24 janvier, Hollande est allé rendre visite aux Farc, en Colombie.

http://www.lefigaro.fr/international/2017/01/24/01003-20170124ARTFIG00215-colombie-francois-hollande-dans-un-camp-des-farc.php

L’ancien président colombien Alvaro Uribe a tweeté : « Hollande, le président français qui n’a pas réussi à faire face au terrorisme djihadiste, visite la Colombe remise aux Farc… »

Uribe a raison, Il y a un certain nombre de choses auxquelles le président français n’a pas su faire face  sans parler du chômage calamiteux : la crise des migrants, l’islam salafiste, les jeunes partis en Syrie et leur retour, et tout simplement l’islamisation de la France…et tout le reste. En fait il n’a trouvé de solution à rien et n’a fait qu’empirer le désastre.

Oscar Zulugala, président colombien du Centre démocratique, candidat aux présidentielles de 2018, a renchéri sur cette très inquiétante « remise de la Colombie aux Farc » :

« L’annonce de la visite du président français est un défi et une offense pour tous les Colombiens qui ont voté non lors du référendum. C’est une offense aux valeurs démocratiques : les Farc restent un groupe armé, ils ne sont pas démobilisés. Pourquoi ne pas rendre visite aux victimes des Farc plutôt ? Nous ne comprenons pas comment un président en exercice peut ainsi se permettre de bafouer les institutions et la démocratie dans notre pays ».

Oui, qu’allait faire Hollande dans cette galère ?…Comment a-t-il pu ?…

Et pourquoi n’est-il pas plutôt allé rendre visite aux victimes des Farc ?…Mais il y est allé aussi, le 25 janvier :

http://www.ladepeche.fr/article/2017/01/25/2503974-hollande-avec-les-victimes-des-farc.html

Seulement il n’a vu que les associations de victimes favorables aux accords de paix. Et les autres, celles qui n’y sont pas favorables, certainement prédominantes comme le « non » ?…C’est bien du genre de Hollande de ne pas aller au fond des choses et de faire du bricolage avec sa fameuse boîte à outils… il  a déclaré ingénument : «Il ne peut y avoir de justice que s’il y a au préalable la recherche de la vérité». Mais justement, la vérité, les familles ne l’ont toujours pas. Et il a eu le toupet de leur déclarer que leur action était facteur d’espoir. Mais celles et ceux qui ont tout perdu aimeraient d’abord que les coupables soient châtiés et mis définitivement hors d’état de nuire avant de penser à l’espoir.

Les victimes, j’en connais : j’ai une cousine colombienne dont le mari a été kidnappé contre rançon par les Farc. En 1987. Elle ne s’en est jamais remise, la famille non plus. Elle a cherché à réunir la rançon, pendant six mois. Six mois d’horreur. Puis le jour où elle y était presque, ayant vendu ses derniers biens pour cela, les farc lui ont rendu le corps sans vie de son mari. Elle n’a plus eu qu’à l’enterrer. Elle n’a jamais compris pourquoi il avait été enlevé. Elle n’a jamais eu d’explication. Il ne faisait pas de politique, n’était pas dans les affaires, n’était pas businessman, encore moins trafiquant de quoi que ce soit, c’était un homme simple et heureux de vivre, comme elle.

Après l’enterrement de son mari, elle a eu peur que les Farc ne kidnappent un autre membre de la famille, pour la rançon réunie. Alors elle a fui et a passé de longs mois à l’étranger. Aujourd’hui elle est décédée, minée par ce drame. Cela m’étonnerait que ses enfants et petits enfants, en Colombie, soient prêts à oublier et à tendre la main aux Farc sans autre forme de procès.

Les Farc ont mis la Colombie à genoux pendant cinquante ans. A tel point que la mort violente en ce qui concerne les hommes était la première cause de mortalité, pour les femmes la troisième :

http://quebec.huffingtonpost.ca/2013/07/28/la-violence-principale-c_n_3667872.html

Aussi ne peut-on pas croire le chiffre officiel de 260 000 morts dans ce conflit. Il est beaucoup plus important.

Le président actuel de la Colombie a probablement bien fait d’essayer de proposer un accord de paix avec les Farc. C’était un essai de mettre fin à cette guerre civile. Mais il s’y est très mal pris.  Le référendum sur cet accord, qui a eu lieu le 2 octobre 2016, n’a eu que 37 % de participants et la réponse a été « non », le non l’emportant avec 50,23 % des voix, contre 49,76 % pour le oui.
http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2016/10/03/colombie-victoire-du-non-a-l-accord-de-paix-avec-les-farc_5007006_3222.html#vb0i8K6VWs23VPLh.99

Non, car les Colombiens n’ont pas voulu de ce traité plus favorable aux combattants Farc qu’aux petits paysans colombiens. Non, car les sanctions contre les guérilleros ont été jugées laxistes (et taubiresques). Piétinant le non au référendum, un nouvel accord a été signé entre le parlement et les Farc, sans passer par les électeurs cette fois. Technique que nous connaissons, en France.

D’ailleurs on se demande si les Farc ont l’intention de respecter cet accord : ils ont fait savoir qu’ils resteraient ensemble et qu’ils n’envisageaient pas un retour à la vie civile, en effet beaucoup d’entre eux enrôlés dès leur enfance chez les Farc, n’ont jamais connu autre chose et sont donc incapables de faire un autre métier que la guerilla. Et puis la démobilisation a déjà six mois de retard…

Les Colombiens ne peuvent pas pardonner aux Farc leurs exactions et leurs crimes. Ils n’y sont pas prêts. On les comprend.

C’est sur ces entrefaites que Mhollande s’est rendu à l’invitation du président colombien Juan Manuel Santos et est allé rendre visite… aux Farc ! Pour aider au processus de paix avec les Farc, La France apporte 17 millions d’euros au fonds européen de 95 millions prévus par l’Union européenne, en particulier pour le développement rural. Les agriculteurs français, parmi lesquels il y a des suicides tous les jours, seront contents.

Si Hollande voulait être injoignable pendant les primaires de son propre parti, agonisant en grande partie par sa faute, il n’y avait pas un autre plan que celui d’aller s’immiscer dans l’histoire compliquée de la Colombie ? Les destinations tranquilles où les gaffes importent peu et où les déclarations stupides et insultantes pour un pays ne sont pas entendues, cela doit exister ? Ou alors, il pouvait tout simplement rester enfermé chez lui au guignol de l’Elysée, ou rue du Cirque…

Sophie Durand

image_pdf
0
0

10 Commentaires

  1. Si ce guignol pouvais rendre hommage à daech il le ferais. Ce type devrais être jugé pour haute trahison et condamné et, ont devraient lui supprimer tout ces avantages qu’il aura en tant que ancien président

  2. Ce pauvre type n’en a rien à faire des Français, alors les victimes il s’en contre-fout aussi. Tout ce qu’il voulait c’était le poste, le reste lui passe sous les semelles!! J’espérais une balle perdue, ça en ferait peut-être réfléchir quelques uns……J’espère que tôt ou tard il va payer ainsi que tous ses sbires d’un gouvernement qui n’a rien à envier à tous les criminels de guerre connus!!! Et dire qu’il existe encore des gens qui vont voter à gauche… faut-il qu’ils soient nourris du travail des autres, bien entretenus aux frais de la princesse, s’ils payaient la même chose que nous ils changeraient d’avis !!

  3. Le FARC est financé par Soros.
    Personne ne se met Soros à dos et notre larve présidentielle n’est pas Trump

  4. Les farc n’ont qu’à garder cette grosse crevure. L’ennui c’est que scooterman est tellement mauvais que personne n’en veut.

  5. N’oubliez pas qu’il a osé rendre hommage aux combattants FLN ennemi de la France.

  6. Ce type est une ordure. Comment les FDS ont-ils pu passer à G. et voter un c….rd pareil ?
    Ca ne suffisait pas avec miterrand ? On s’est coltiné 21 ans de socialo-coco en y incluant la cohabitation. Ca ne suffisait pas ?
    Il fallait encore que la majorité des zombies votent pour ce guignol !
    Cette ordure ne votera pas aux présidentielles et pour cause, il sera en voyage… pour ne pas changer. Il ne s’est jamais penché sur les problèmes de la France, il a tjrs préféré aller dans des pays à la c… il a bien profité des deniers du contribuable pour se faire à plusieurs reprises le tour du monde. Et là, il fait comme obama : il s’en va faire sa grande tournée d’adieux et nous on paye !
    Il va mettre un peu plus la pagaille en allant saluer les salauds de son acabit et en dédaignant les victimes.
    Il a osé bouffer la g… aux farc. Il a tourné le dos aux familles des victimes.
    Beaucoup d’enfants, de femmes, d’adultes, de personnes âgées ont été enlevés, séquestrés et sont morts faute de soins, de nourriture suffisante et tout le reste…
    Des familles entières ont été enlevées, comme ça, par hasard, pour mettre le pression sur le gouvernement colombien et pour terroriser la population et s’en faire une alliée. Et ça, ça ne compte pas ?
    La mère bétancourt libérée grâce à la France, n’est-ce pas ? Cette femme non-Française malgré le nom qu’elle porte n’a eu aucune reconnaissance pour la France et on n’a plus entendu parler des farc et des enlèvements et des morts suite aux affrontements avec les forces militaires colombiennes.
    Ce n’était plus intéressant.
    Quel était l’intérêt de libérer une non-FDS ?
    Une belle garce qui avait tout manigancé.
    Car, quand on entend les témoignages d’autres détenus libérés par leur pays ou qui ont réussi à s’évader, en captivité, c’était une belle garce au point de se brouiller à mort avec son amie qui l’avait soutenue.
    Il nous faut un chef d’Etat identique à Trump.
    Identique. Quelqu’un qui ait les c… pour nous sortir de l’UE, balayer les lois récentes déshonorantes, remettre de l’ordre dans la Justice de notre pays, virer tous les sans-papiers qui ne se cachent plus, dissoudre les associations félonnes qui les soutiennent, interdire l’immigration en France, supprimer toutes les aides aux coraniques sans distinction, les renvoyer chez eux, etc…
    Tout refaire, en somme !
    Oui, il y a du pain sur la planche.
    Ne nous leurrons pas : le FN ne passera pas encore cette année.
    Mais dans 5 ans, la situation se sera tellement aggravée que les zombies vont certainement se décider à se réveiller…

  7. Notre insipide benêt se balade…Certains avions ne s’écrasent jamais…dommage .

  8. Il est complètement à côté de ses pompes ce pauvre type qui n a pas la carrure d un président mais d’un sous secrétaire de sous préfecture au service archives. Rendre hommage au FARC. !!!!!. Du n importe quoi. Il est ni chien ni loup. un vrai serpent sans envergure.

  9. Autour de moi, j’ai pu constater que des gens de gauche avaient le regard brouillé pour dire les choses poliment. On doit balayer devant sa porte avant de s’occuper des autres. Et du ménage, ce n’est pas ce qui manque en France. Il aurait pu ainsi ne pas dépenser notre argent avec ce voyage, de surcroît.

  10. les victimes? Elles peuvent crever si c’est pas deja le cas voilà ce qu’ils pensent ces beaux humanistes, tant qu’il en va de LEURS INTERETS

Les commentaires sont fermés.