Hollande père-UBU a dit : « Gouverner, c’est pleuvoir ! »

Hollande a été élu roi UBU de l’Absurdistan et son fils prodige, le divin Macron, qui marche sur ses pas, à défaut de pouvoir marcher sur les eaux tranquilles de LREM, a choisi la mise en scène de toutes les séquences commémoratives pour passer à la télé. C’est la mise en scène du show hollywoodien, façon Top Gun, des époux Macron, qui illustre à l’évidence l’amateurisme et l’autoritarisme juvénile du Président-élu.

Philippe Naszályi a écrit sur Cairn.info : « Gouverner, c’est prévoir ! » Girardin fut un adversaire de Guizot, l’auteur du fameux « Enrichissez-vous par le travail et par l’épargne« , incarnation de cet orléanisme louis-philippard, qui sans cesse tente de revenir « vêtu de lin blanc et de probité candide » de type LREM.

« L’auteur de cette maxime, surnommé le « Napoléon de la presse » par son idée géniale de créer « La Presse » en 1836, avait commencé par son titre évocateur en (politique) : « Le Voleur ! » Son journal était fondé sur « l’emprunt d’articles » qui aurait convenu à nos contemporains supposés « penseurs », comme Attali, Minc et consort, ces hommes « pour qui la vérité ne compte pas« … L’entrepreneur de presse a été homme d’honneur, ce qui n’a plus cours aujourd’hui. Attaqué de toutes parts par la gauche d’alors, « les républicains », il se bat en duel contre le directeur du « National ». Parmi les calomnies répandues sur lui, son élection de député avait été contestée par ses détracteurs (socialistes) républicains, ce qui confirme que l’instrumentalisation de la justice et les attaques ad hominem (du Canard Enchaîné) ne sont pas propres à notre époque et ne signifient pas une plus grande dépravation de nos mœurs (politiques) actuelles… N’ont-ils pas poussé leur vergogne ignare jusqu’à refuser de reconnaître à côté de la presse d’information politique générale sous perfusion permanente de fonds publics de la part des politiques dont elle nous abreuve des moindres faits et gestes, une autre vraie presse (de ré-information) une presse soucieuse, non pas de l’éphémère, mais de durable… »

Olivier Aubert sur Le Figaro : « Hollande sous la pluie : après lui, le déluge ! » Dès les premières heures de son mandat présidentiel, Hollande était sous la pluie, pour sa descente des Champs-Elysées. Des averses qui ne l’ont pas quitté depuis, à l’image de sa matinée sur l’île de Sein. Alors que Valls annonçait la démission de son gouvernement, Hollande prononçait un discours à l’Île de Sein, sous une pluie battante. En termes d’image, Hollande a déjà surpassé la célèbre prévision historico météorologique du défunt Louis XV : « Après moi le déluge » qu’on prête à la Pompadour et qui ne prévoyait des intempéries que … pour son successeur…

« Hollande bravant les intempéries sous la pluie, ses cheveux trempés et dégoulinants (heureusement que sa teinture a tenu), ses lunettes embuées, a cru donner de lui-même une image valorisante de père de la nation (de la république stalinienne) au-delà des contingences temporelles… Pour parodier Michel Audiard « L’autorité c’est comme la Sainte Vierge, si elle ne se manifeste pas de temps en temps, le doute s’installe… »

Hollande a été le faiseur de pluie de taxes et impôts sur les uns et de la gabegie pour les copains du PS, façon république socialiste de l’incompétence, avec les frais de taxi exorbitants de l’ex-présidente Saal, de l’INA socialiste, qui n’ont été rien d’autre que la continuation de la gabegie habituelle qui règne au sein de la république socialiste. Le Figaro a rapporté les multiples infractions présumées, reprochées à la dame Saal.

Anticor a révélé la gabegie de la république socialiste touchant à la « probité publique« , et la république de « l’incompétence irréprochable« . Pour inventer « l’excuse de la gabegie« , son avocat mystificateur (comme le sont les avocats) a mis en avant les dépenses encore plus importantes de son prédécesseur, Mathieu Gallet.

L’incompétence de la gabegie de Hollande, incapable de comprendre que « Gouverner, c’est prévoir ! », a renoncé à maintenir un ordre social minimal. Il a pris le risque de réduire, dans le peuple, le consentement à l’impôt. Hollande père-UBU-faiseur de pluie a renoncé à gouverner. Surtout, si on est élu à la tête d’un pays, il faut éviter de monter les groupes sociaux les uns contre les autres pour en « sauvegarder l’unité ! » (Bayrou).

  1. Roman et A. Romby ont écrit : « Amani, faiseur de pluie » : « La sècheresse (social-confiscaliste) s’est abattue sur la région. (Hollande), un jeune berger qui campe avec sa tribu (socialiste) aux abords d’une ville, part à la recherche d’une chèvre (frondeuse) éloignée du troupeau (socialiste). Il s’égare dans le désert avec son âne, (le sinistre Ayrault). Pour se donner du courage, il se met à jouer de la flûte » (pour inverser la courbe du chômage). Jouer de la flûte, pour le faiseur de pluie, c’est de bonne guerre pour relancer l’économie !

Hollande père-UBU-faiseur de pluie et faiseur de lois iniques contre la laïcité à l’école, avec l’idéologie des « ABCD de l’égalité » et la propagande homosexuelle, bi-, trans-, du lobby LGBT et du déglingo-Gender à l’école, contre les familles et les parents d’élèves, contre la population qui travaille et les classes moyennes, n’aura pas été le chamane, ni le sorcier-guérisseur socialiste de la France outragée ! de la France brisée !  de la France martyrisée ! avant de pouvoir être la France libérée ! du général de Gaulle. Vive la France libre !

Le chamane est un être qui se présente comme l’intermédiaire (socialiste) ou l’être intercesseur entre l’humanité (souffrante par la misère socialiste et le chômage) et les esprits de la nature. (Wikipédia)

Hollande père-UBU-faiseur de pluie, pour qui « Gouverner, c’est (faire) pleuvoir » taxes et impôts sur les uns et favoriser la gabegie des copains PS, a réinventé la calamiteuse « pompe à phynances » de père Ubu, et de la « boîte en Sapin » du PS à l’agonie, avec le « ras le bol fiscal » venu de la fiscalité socialo-confiscatoire.

Bayrou (de secours de LREM) a déclaré chez Bourdin : « Je suis en opposition avec la façon dont la France est gouvernée… Je revendique une différence… Il ne faut pas oublier notre histoire. Il faut que chacun apporte sa richesse. Un pays dont on dresse une moitié contre l’autre ne peut s’en sortir en période de crise. Aujourd’hui, la politique n’est pas sélectionnée sur la résistance mais sur le conformisme. Ce qui m’a frappé, « c’est l’omniprésence des ors de la République« … La distance entre les signes de richesse de la République et l’incapacité à dire que l’on construirait un « nouveau monde » est très frappante. Je suis en opposition avec la manière dont la France est gouvernée aujourd’hui. La (politique) est aujourd’hui en décalage avec les besoins du pays. Les idées [FN] sont dangereuses. Quand on est à la tête d’un pays, il faut en sauvegarder l’unité ! »

Hollande est le faiseur de pluie qui n’aura pas épargné les « rentes de situation des copains LR-PS-MoDem » et les assistants familiaux, les grands travailleurs franchisés de l’Assemblée Nationale et du Sénat.

C’est pourquoi la « mystification de la moralisation heureuse » du MoDem a été « contrariée grave » par le Canard Enchaîné. La pluie du hollandisme risque de continuer à tomber sur la mare des élus corrompus !

Thierry Michaud-Nérard

image_pdf
0
0

6 Commentaires

  1. C’est l’effet miroir. Les gouttes d’eau representent les larmes qu’il nous a fait verser : augmentation ahurissante des impots, insecurite liee au terrorisme, laxisme de facon generale.

  2. Hollande, la pluie, « c’est la poisse ». C’est la poisse sur la république socialiste. C’est le désastre des primaires. C’est le Canard des politiciens corrompus. C’est la honte de la France. C’est Macron-Bayrou et la catastrophe à venir. C’est le scandale des oeufs pourris contaminés au fipronil, après Tchernobyl, C’est la scoumoune pour tous. C’est la MALÉDICTION de la France !

  3. Tous ces types comme Hollande , et consorts , devraient être jugés pour avoir laissé la France dans la merde , et entaulés !

  4. « S’il y en a, c’est pour eux, pour les autres, circulez, y’a rien à voir ! » (Coluche)

Les commentaires sont fermés.