Holodomor : le grand non-dit russo-ukrainien

Dans l’une de ses vidéos de mai 2021 :

https://odysee.com/@sansconcession:f/recits-surrealistes-de-survivants-4:a

Vincent Reynouard recommande aux élèves qui vont visiter Auschwitz en compagnie de leurs professeurs de ne pas faire confiance à ces derniers : « Ils ignorent le dossier » déplore-t-il.

***

Selon un sondage effectué dans la population française, publié en juillet 2012 (les choses ne se sont sans doute pas améliorées depuis), une majorité (entre 57 et 67%) des moins de 35 ans ne sait pas ce qu’est la rafle du Vel d’Hiv, qui conduisit à la déportation de plus de 13.000 Juifs arrêtés à Paris par la police française

***

Alors quid de Holodomor  ?

Alors que j’enseignais dans un lycée de la proche région parisienne, un de mes collègues d’histoire d’une classe de Première m’annonce un jour (c’était il y a une quinzaine d’années) qu’il allait emmener nos élèves visiter Auschwitz, et me demande si je souhaitais servir d’accompagnant.

Je décline l’offre, arguant du fait que les voyages en car m’ont toujours rendu malade.

Je lui suggère de profiter de l’occasion pour pousser un peu plus loin vers l’est, en Ukraine, pour que nos élèves puissent voir les traces restantes de Holodomor.

« Holo… domor ?… Mais qu’est-ce que c’est ?… », me demande alors très sérieusement mon collègue d’histoire (qui par ailleurs, n’était pas un perdreau de l’année)

Je peux donc attester qu’il est un dossier que certains professeurs d’histoire de l’Éducation nationale ignorent totalement : celui de Holodomor.

Inutile de préciser qu’une infime minorité des actuels élèves de nos lycées connaissent ce qu’est le Holodomor.

 ***

Holodomor (« Famine » en ukrainien) fit selon certains historiens entre 2,6 et 5 millions de morts. Pour d’autres, le nombre de morts s’étage entre 7 et 10 millions. Cela uniquement durant les quatre mois de l’hiver 1932-1933. Plus des deux tiers des enfants ukrainiens sont morts durant cette courte période.

***

La méthode bolchévik a été infiniment plus efficace que celle des nazis contre les Juifs : pas de camps de concentration, pas de transit ferroviaire spécialement destiné au transport des déportés (cela dans une « guerre totale », où l’Allemagne avait pleinement conscience de jouer son existence même, et qui aurait nécessité l’entière mise à disposition à la Wehrmacht des moyens de communication), pas de Zyklon B, pas de fours crématoires dispendieux en fuel alors que certaines unité de blindés de la Wehrmacht commençaient à en manquer dès le début de l’année 1943 pour contenir l’invasion soviétique). Non, un seul moyen, mais terriblement efficace : laisser une population entière mourir de faim par des températures de -10° à -20°.

La négation de Holodomor n’est punie par la loi d’aucun pays. C’est ainsi qu’en France, l’historienne communiste Annie Lacroix-Riz peut encore tranquillement nier des faits pourtant dûment avérés depuis l’ouverture des archives du Kremlin en 1991, et désormais reconnus par les autorités russes elles-mêmes.

Fin 2006, l’Ukraine indépendante a officiellement qualifié le Holodomor de génocide, qualification reconnue par un certain nombre de pays dont les États-Unis, mais le caractère génocidaire de cette famine est contesté par le Kazakhstan et – on ne s’en étonnera pas – par la Russie.

Le Parlement européen a reconnu en 2008 le Holodomor comme crime contre l’humanité.

***

Henri Dubost

In girum imus nocte ecce et consumimur igni 

image_pdfimage_print
17
3

29 Commentaires

  1. Bien vu ! Votre post sur le génocide de 1932 / 33 tombe à point avec les derniers événements en UKRAINE, ce qui explique mieux les raisons historiques de l’intérêt pour l ex URSS de cette région « FORTERESSE »…

    Vous ne dites pas la raison de ces massacres VOLONTAIRES… Alors voici :

    « Si nous n’entreprenons pas immédiatement le redressement de la situation en Ukraine, nous pouvons perdre l’Ukraine. […] Il faut transformer l’Ukraine, dans les plus brefs délais, en véritable forteresse de l’URSS, en république véritablement exemplaire. Ne pas lésiner sur les moyens. »
    Lettre de Staline à Kaganovitch, 11 aout 1932

    des millions de paysans d’Ukraine et à majorité ukrainienne de la région du Kouban (Caucase du Nord) furent affamés par le pouvoir communiste…

    Vive le communisme…( a titre de comparaison je ne vois rien de comparable ailleurs, sauf avec le massacre des juifs ou des armeniens )

    • il existe une notable différence entre Russie et URSS, c’est l’idéologie marxiste

  2. les « ukrainiens » morts étaient russes où ukrainiens. c’est juste par le fait qu’ils étaient dans des villes non ravitaillées où dans des régions qui étaient sous blocus qu’ils crevaient, pas une question d’ethnie.

    C’est la dékoulakisation bolchevique qui ne s’intéressait pas à la race mais aux opinions politiques supposées.

    « Quand vous attaquez, il n’y a pas de grâce. Ne pensez pas aux enfants affamés des koulaks ; dans la lutte des classes, la philanthropie ne tombe pas à sa place. » Staline

    • Excepté dans quelques régions du Kazakhstan ou proches de la Volga, la famine n’a atteint nulle part une telle ampleur. Elle a touché une région potentiellement rebelle et grenier à blé de la Russie.
      Comme si on disait que la grande famine en Irlande n’était pas une question d’ethnie.

      • Volga = cosaque = ennemi du bolchevique
        Kazakh = nomade = pas adepte du kolkhoze

        D’ailleurs comme le juif était le nomade, similitude de pensée des 3 idéologies. Nomades de l’esprit, cosmopolites, nomades géographiques sans état, sans enracinement où sans civilisation construite.

  3. Ce n’est pas parce qu’UN professeur ignorait cet événement que LES professeurs l’ignorent.
    Par ailleurs, le terme est effectivement peu compris mais ce n’est pas très important. Au temps lointain où j’étais lycéen, on nous enseignait aussi bien les grandes famines d’Ukraine que l’extermination des Juifs mais les mots Holodomor et Shoah étaient alors parfaitement inconnus.

    • On nous avait parlé de la famine en Ukraine et organisée par les communistes …. je n’ai entendu parlé du terme « holodomor » que assez récemment !

    • Je n’ai pas écrit « LES professeurs » comme vous me le faites dire mais « CERTAINS professeurs ». D’autre part, je vous parle d’il y a quinze ans, pas du paléolithique inférieur : il y a quinze ans, les termes de Shoah et de Holodomor étaient parfaitement connus. Le film Shoah de Claude Lanzmann a reçu un César d’honneur en 1986, il y a 36 ans. Au moment de l’effondrement de l’URSS, il y a 32 ans, le terme Holodomor était couramment employé par les historiens.

  4. Mr Dubost .. il faut tout dire sur le génocide de HOLODOMOR e Ukraine ( 5 millions de morts Ukrainiens CHRETIENS ) . Le maitre d’œuvre de ce génocide est le membre du Politburo communiste et grand ami de Staline KAGANOVITCH .ON ne dit rien sur HOLODOMOR en France parce que KAGANOVITCH EST JUIF , tout comme les autres monstres du Bolchevisme : le plus terrible C’est YAGODA responsable direct de 10 millions de morts russes et ukrainiens CHRETIENS en 2 ans à la tête du NKVD …Le PS et les Golliste de l’UMPS et leurs mediologues israelites couvrent ces crimes abominables comme ils couvrent le Crime de Churchill à Mers El Kebir et des Bombardements US en Normandie …. ils préfèrent s’en prendre au Maréchal Pétain et à Jean Marie Le Pen qui n’ont pas tué une mouche …. Chut !! il ne faut pas désespérer BHL et Billancourt

    • Et c’est également un juif qui a fait exécuter le tsar Nicolas II, son épouse et ses enfants.
      Il avait pris soin de se faire baptiser protestant, afin que l’opprobre ne rejaillisse pas sur les juifs.

  5. tout les gens sérieux savaient que staline avait confisqué les récoltes de blé de l’ukraine

  6. Et oui, il faut éviter de faire de l’ultracrépidarianisme.
    Ce que l’on sait sur l’Holodomor (qui n’a pas touché que les « Ukrainiens ») : c’est qu’on ne sait pas grand-chose, et comme vous dite dans « La méthode bolchévik » ; sans traces matérielles, pas de preuves.

  7. La politique de russification forcée de Staline a donnée entre autre cette monstruosité que fut l’Holodomor. Souhaitons que jamais un tel crime se répète…

    • Politique de russification forcée qui n’empêche pas Poutine et ses fans de dire que la nation ukrainienne est une invention des bolcheviks.

  8. L’HOLODOMOR a été très bien décrite par KRAVCHENKO, qui y a participé puis a fui en occident à la première occasion. Le but des rouges était de détruire les paysans, le koulak. Les commissaires politiques accompagnés de tueurs façon Einsatzgrupen exécutaient ceux qui gardaient du grain y compris les semences.

  9. Sauf qu’il ne faut pas mélanger Russie et bolchévisme.

    Aujourd’hui, tout le monde trouve normal de dissocier l’allemagne du nazisme (ce qui, selon moi, est un tort), alors s’il vous plait épargnez-nous votre deux poids – deux mesures !

    • Tiens donc ! Le nazisme serait consubstantiel à l’Allemagne mais le bolchevisme n’aurait pas grand chose à voir avec la Russie ?

  10. Bravo M Dubost … vous avez touché du doigt la propagande SEMITIQUE (oui la propagande anti aryenne eanti chretienne et anti gauloise en France est SEMITIQUE juuve et arabe islamique et judaique MAIS SURTOUT JUIVE et c’ets elle qui detient les medias et les appareils ideologiques detat ) .. Elle consiste a taire les crimes Bolcheviques parce que commis par des monstres juifs communistes et a nous assome avec le Machin d’Hitler tous les jours 5 fois par Jour .. Et comble de l’infamie, ces criminels juifs BHLiens héritiers de leur précurseurs et prédécesseurs Bolcheviks et capitalistes , osent s’en prendre à la mémoire instacte du Héros de France , le brave soldat GAULOIS le Marechel Pétain , tandis qu’ils mettent au Pantiou le cadavre de la première danseuse de cabaret noire afro-americaine et la première sorcière juive israélienne Simone Weil

    • Elle consiste a taire les crimes Bolcheviques parce que commis par des monstres juifs communistes./ dixit

      Il faut continuer de prendre vos gouttes, n’arrêtez surtout pas. .!

      Au fait, le donneur d’ordres
      en 32 etait Staline « le petit père des peuples » un chrétien orthodoxe et certainement pas un juif !

      Kaganovitch, n’étant qu’un exécutant zélé !

      • Quel menteur ce Charles il doit etre muz pour etre debil a ce point
        On peut pas etre chretien et menteur comme ca

      • Trotsky s’appelait Bronstein… Et d’autres encore qui avaient russifié leur nom trop « voyant »…

  11. Lorsqu’on visite Auschwitz, le guide montre l’endroit où les chambres à gaz ont été détruites par explosion avant l’arrivée des alliés

  12. Holodomor fait partie des crimes bolcheviks.Plein de nations ont des cadavres dans les placards : génocide vendéen, siège de Léningrad, millions de russes assassinés selon la règle  »Shoah par balles » pendant Barberousse,la guillotine à sept fenêtres d’Arras, les mariages nantais,les massacres de septembre, les gazages collectifs chers aux nazis…… Et les mondialistes qui veulent dépeupler en tuant des milliards de gens par injections…..ces réalités atroces ne doivent pas tromper les ukrainiens de bonne foi que les mondialistes manipulent. Ils doivent regarder leurs vrais intérêts, la soupe n’est pas meilleure en face.

    • Bien sûr que les mondialistes sont encore et toujours à la manœuvre. Ils manipulent tout le monde grâce à leurs médias qui jouent H24 sur les émotions du citoyen lambda. Et ça marche à presque 100% !!! Tout le monde, tous les pays sont ukrainiens, maintenant ! Il semble que les gens ont déjà oublié les sévices qu’il ont subi depuis 2 ans, sous la férule des Mondialistes; lesquels ne font plus mystère du sort qu’ils entendent réserver à la terre entière, dès que les choses seront revenues à la normale.

Les commentaires sont fermés.