Hommage à André Dufour, un vrai résistant, qui combattit le nazisme, puis l’islam

Publié le 19 août 2018 - par - 13 commentaires - 1 729 vues
Share

J’ai appris, il y a quelques jours, le décès d’André Dufour, à l’âge de 94 ans. Je l’avais rencontré  pour la première fois il y a plus de dix ans. Il était alors une des plumes les plus appréciées du site LibertyVox auquel il consacrait de nombreux articles, en compagnie de la regrettée Anne-Marie Delcambre. C’était une époque où Fdesouche n’existait pas et où le simple fait de parler de l’immigration et de l’islam vous valait l’étiquette infamante de « nazi » ou « d’extrême droite », ce qui n’a pas beaucoup changé… sauf qu’à présent, nous sommes plus nombreux à le faire.

À cette époque, notre regretté ami Roger Heurtebise (de son vrai nom Dominique Cadorin) avait fondé un site, France-Échos, avec des rubriques désopilantes comme celle de l’imam Grouik Grouik ou le Cochon Halal. Mais en 2007, épuisé, il avait arrêté ce site. Et ce fut l’arrivée de Riposte Laïque, qu’il rejoindra rapidement.

Il ne faudra jamais oublier ces pionniers du combat contre l’islamisation de notre pays, qui prirent à l’époque beaucoup de coups. Participaient également à cette bataille quotidienne d’autres sites qui tenaient souvent par le volontarisme d’un ou deux militants, comme Bivouac ID ou, justement, LibertyVox.

Ce site vient de lui rendre un bel hommage.

http://libertyvox.com/article.php?id=541

Dans le contexte où j’avais lancé Riposte Laïque et où notre premier combat avait été pour défendre Fanny Truchelut, j’avais rencontré André Dufour à plusieurs reprises, dont une fois en compagnie de la propriétaire du gîte des Vosges. André Dufour, c’était son nom de résistant.

Il m’avait raconté de nombreux souvenirs de cette période agitée des années 1940 et multipliait déjà les comparaisons historiques entre les collabos de ces années-là, qui fricotaient avec les occupants, et ceux d’aujourd’hui, soumis à l’islam. C’était plus difficile à dire à l’époque que maintenant, il n’y avait pas eu l’Apéro saucisson pinard, les Assises sur l’islamisation et nombre d’initiatives qui ont fait tomber les masques.

Il avait, comme Anne-Marie Delcambre, dans ces années-là, connu les bureaux de la Brigade de Répression de la Délinquance à la Personne (BRDP), ce qui n’avait pas l’air de l’avoir ému outre mesure. Il ironisait sur les lois dites antiracistes et sur le coup de la haine contre les musulmans.

Il était d’une érudition exceptionnelle, savait dire avec une grande simplicité des choses fondamentales et était d’une grande humilité. Il n’avait pas son pareil, en deux phrases, pour démonter les fausses vérités de l’ennemi.

André était un vrai résistant, car toute sa vie, de sa prime jeunesse à ses dernières années, il s’était opposé aux trois totalitarismes qui menaçaient nos libertés publiques : le nazisme, le communisme et l’islam. Ils sont fort rares ceux qui peuvent se targuer d’avoir mené ces trois combats essentiels.

Pour ceux qui ont envie d’écouter cet homme exceptionnel, aussi bon à l’écrit qu’à l’oral, vous pouvez savourer cet entretien, donné au site LibertyVox en 2011, où, durant une heure, il expose sa vision du monde et ses souvenirs, depuis les années 1940 jusqu’aux années 2010.

http://www.libertyvox.com/files/LibertyVox_Andre_Dufour_ITW_par_SR_111223.mp3

Ses paroles doivent paraître assez classiques pour tous ceux qui lisent Riposte Laïque depuis des années. Mais dire les choses telles qu’il les énonçait, à cette époque, était exceptionnel. Si on veut faire des comparaisons, c’est aussi fort que de réclamer, en 2018, l’interdiction de toute visibilité de l’islam et la remigration de tous ceux qui se réclament de lui et des lois de la charia.

André Dufour possédait une plume exceptionnelle et je regrette vraiment qu’il n’ait pu publier que six articles sur Riposte Laïque.

https://ripostelaique.com/author/Andre-Dufour

En 2009, nous étions à l’époque de Durban 2, il avait administré une magistrale leçon historique à Caroline Fourest et aux prétendus défenseurs de la paix, la comparant à Marcel Déat après Munich, en 1938.

https://ripostelaique.com/Quelques-rappels-historiques-d-un.html

Il avait également vivement réagi, en 2010, à la première menace judiciaire que connaissait Riposte Laïque, de la part du maire socialiste de Trappes, Guy Malandrain.

https://ripostelaique.com/Trappes-ouverture-de-la-chasse-aux.html

En 2010, il avait osé s’interroger sur la compatibilité entre l’identité nationale française et l’islam.

https://ripostelaique.com/notre-identite-nationale-est-elle.html

Puis, il avait exprimé son ras-le-bol de la cause palestinienne.

http://libertyvox.com/article.php?id=422

Dans cet article, avec toujours de nombreuses références historiques, il étrillait les délateurs de gauche.

https://ripostelaique.com/les-pagures-des-diversitaires.html

Puis, il avait disserté sur le non-dit du mot « jeune » de la part des Tartuffe du politiquement correct.

https://ripostelaique.com/le-mot-jeune-symbole-des-nouveaux.html

Sur LibertyVox, parmi ses articles mémorables, il s’était indigné contre les pratiques de Prochoix et de celles qu’il appelait les Caroline, Brancher et Fourest.

http://www.libertyvox.com/article.php?id=261

Il avait parlé de l’AFP et de ses journalistes comme des égouts de la désinformation.

http://www.libertyvox.com/article.php?id=365

Il avait parlé de « souteneurs » pour qualifier ces journalistes qui, tous, comme un seul homme, avaient signé une pétition en faveur de Charles Enderlin.

http://www.debriefing.org/26578.html

Notre amie Elisseievna, en 2010, lui avait rendu un vibrant hommage, pour répondre à ceux qui le salissaient.

http://elisseievna.blogspot.com/2010/01/andre-dufour-un-vrai-resistant-et-un.html

Dans ces années-là, il avait pointé du doigt la manière honteuse avec laquelle Geert Wilders avait été abandonné par l’Occident

Le Sacrifice de Geert Wilders par André Dufour

Je recommande, dix ans plus tard, à nos lecteurs de prendre leur temps et de bien relire la qualité de cette plume exceptionnelle, qui incarne une époque où bien rares furent ceux qui, comme André Dufour, combattirent le nazisme quand ils étaient jeunes et l’islam quand ils étaient sur leurs vieux jours.

Qu’André Dufour repose en paix, et que nous sachions nous inspirer de cet homme exceptionnel pour continuer le combat pour la survie de notre civilisation.

Pierre Cassen

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
HIRAM 2

UN TRES BEL ARTICLE TRES EMOUVANT DE PIERRE UNE FOIS DE PLUS ET QUI NOUS PARLE D UN HOMME QUI LUI RESEEMBLE BEAUCOUP AVEC MON ADMIRATION . YVES

hagdik

J’ai toujours bien aimé les contributions d’André sur LibertyVox.
Il va me manquer.

Claude

C’est avec beaucoup d’intérêt que je vais écouter cette heure de conversation avec M. André DUFOUR.
Très bel hommage de Piere Cassin à ce Résistant que je découvre aujourd’hui, grâce à vous.

DUFAITREZ

Plus que 6 Compagnons de la Libération…
Créez l’Ordre des Compagnons de la Riposte ! En son nom.

limone

merci pour ce bel article et hommage à une personne que je ne connaissais pas et dont les liens vont nous permettre de faire connaissance, malheureusement après son décès, de son combat et des argumentaires .

patphil

qu’il repose en paix en sachant que de nombreux lépreux suivent sa ligne de conduite

Charles DALGER

Merci cher Pierre, pour ce magnifique hommage à André DUFOUR, dont j’apprends le décès par le présent article.

Et merci d’avoir rappelé, les tous premiers combats sur la toile auxquels participa le cher disparu avec le site Libertyvox.

Paix à son âme.

Et continuons le combat

Yohann le debattant

Un grand Monsieur qu’aucun média « mainstream » soumis à l’ennemi ne rendra hommage. Merci cher Mr Cassen de le faire…

ANONYME

Merci M. Cassen pour cet hommage touchant et votre fidélité à ce patriote Français qui le mérite par ses actions pour sauver notre pays.

BERNARD

Merci pour l’hommage et aussi pour la transmission des liens qui vont bien, personnellement, je ne connaissais même pas son nom quoi qu’il me semble que JMLP l’ai cité au moins une fois, je vais archiver tout ça.

Victor Hallidée

Très très bel hommage. Cette incitation soutenue à relire André Dufour l’aurait certainement beaucoup touché.

Bermudienne

Bel hommage à ce monsieur qui avait les attributs du « Mensch ».

jean Neymar

Merci Pierre, c’est important d’honorer les combattants qui nous quittent.