Hommage à Marcel Gotlib et à Superdupont

Publié le 5 décembre 2016 - par - 5 commentaires - 928 vues
Share

superdupont2
La presse bien-pensante vous l’a annoncé : Marcel Gotlib le père de « Superdupont » n’est plus. Peut-être est-il allé rejoindre ces dieux qu’il conviait à un rassemblement bien peu œcuménique dans une de ses bandes dessinées.

Superdupont était un personnage génial qui cumulait tous les travers de la franchouillardise poussée à son paroxysme. Mais on prend soin d’oublier la parution dans « l’Echo des Savanes » de 1973 où tous les Dieux de la création humaine se rencontraient pour visionner un film X.

gotlib

Interrogé après l’attentat de Charlie, Gotlib se contenta d’esquisser un sourire triste pour évoquer une époque où l’on pouvait se permettre de représenter un personnage du monde musulman sans devoir le lendemain se balader dans la rue avec une escorte policière. Et on pouvait passer devant ce genre d’affiche sans que le publicitaire n’y signe son arrêt de mort.

Malgré cela, des prétendus progressistes interdisent quand même le droit de dire « que c’était mieux avant ».

Jean-Louis Pichon

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
La_Soupape

Il était bon le Marcel et je sais pas si c’est fait exprès, mais je lis mon site préféré souvent d’un téléfon (moderne quand-même les gars, pas un cadran à trous hein !) et on voit le héros de Gotlib super bien dessiné au dessus d’une des bouses de riss, ça se passe de commentaire.

Repose en paix Marcel et si tu croises les branleurs de Charlie, apprend-leur la finesse, le dessin et la modestie, ils découvriront tu verras…

Athé Tanné

Oui! C’était mieux avant. SuperDupont a été remplacé par SuperDucon et ce, a tout les échelons… Pauvre France!

J’adorais la coccinelle et ses mimiques, surtout quand elle n’était pas contente ! Honneur à Gotlib !

Themis

SUPERDUPONT REVIENT CAR L’ANTIFRANCE EST AU POUVOIR ET ON A BESOIN DE TOI !

Themis

Merci d’avoir rappeler cette époque faste mais qui rend bien nostalgique quand on voit où nous sommes rendus aujourd’hui. Gloire à Gotlib et à l’autodérision de son Superdupont qui nous ont tant fait rigoler et merci à vous de nous l’avoir remémorer.