1

Hommage à Pascal Bruckner, jugé pour avoir dit la vérité sur Bouteldja et Diallo

bouteldjadialloÇa fait du bien.

Pascal Bruckner soutenu par Riss, le directeur de Charlie Hebdo, par l’ancienne présidente de Ni Putes ni soumises Sihem Habchi, Luc Ferry et quelques autres, qui ont confirmé ses paroles. Oui certaines associations comme le Parti des Indigènes de la République d’Houria Bouteldja, les Indivisibles, sans parler de Bedos attisent la haine contre la France et les Français et collaborent ainsi avec ceux qui ont tué le 7 janvier.

Remarquable Pascal Bruckner qui a persisté et signé et rappelé des choses très importantes que nous nous tuons à dire, expliquer, démontrer nous aussi depuis des années. Et lui et ses témoins ont porté cette voix devant la 17 ème Chambre, trop souvent fossoyeur de la liberté d’expression. J’y serai à nouveau dans deux semaines et à nouveau encore le premier mars…

Pourquoi ce silence des medias sur le procès du courageux Pascal Bruckner qui a dénoncé les collabos ?

L’usage du terme « collabo » renvoie, explique-t-il, à la Seconde Guerre mondiale et à « ces journaux qui ont justifié la liquidation des résistants ou des juifs ». Luc Ferry parlera de « complicité objective » entre ces associations et les terroristes, « comme Rebatet et Drumont étaient les complices objectifs du fascisme. Comme Aragon et Althusser qui, s’ils n’ont pas armé la mitraillette, ont été les complices du stalinisme ». Pour Bruckner, la rhétorique victimaire et l’excuse sociale dès lors qu’il s’agit pour ces associations d’expliquer, par exemple, l’incendie de Charlie Hebdo survenu en 2011 ou la tuerie du 7 janvier 2015 « accoutument les esprits et reviennent à dire que Charlie Hebdo a mérité, en quelque sorte, un châtiment exemplaire ».

On saluera au passage le Point, qui, par ses petits mots (surlignés en jaune dans l’article ci-dessous) nous dit carrément et clairement de quel côté il penche à présent… les lignes bougent.

Il n’empêche, le silence des medias est assourdissant. Et on ne trouve aucune mention de la réquisition du Procureur… Demande-t-il la condamnation de Pascal Bruckner ?

Le curieux procès Bruckner

L’intellectuel comparaissait mercredi devant la 17e chambre pour des propos visant deux associations « complices idéologiques » des terroristes. Récit.

PAR  (*)

Pascal Bruckner, intellectuel engagé mais traîné devant les tribunaux. © ZUMA Wire / Aristidis Vafeiadakis/ZUMA/REA