Hommage à Raoul Salan, un homme d’honneur

Publié le 16 août 2016 - par - 39 commentaires
Share

Salan2

Général Salan: « Quand on a connu la France du courage, on n’accepte jamais la France de l’abandon »

C’était hier (en 1961, en Algérie) et explique la France de 2016. Retour sur des pages d’Histoire de France falsifiées par les programmes de la ministre de l’Education nationale, N.V. Belkacem http://ripostelaique.com/najat-vallaud-blecacem-agente-de-larabisation-de-defrancisation.html

« Un quarteron de généraux à la retraite » C’est le vocable immortalisé à la télévision par un De Gaulle plein de colère, suivi de la supplique « Françaises, Français ! Voyez où risque d’aller la France par rapport à ce qu’elle était en train de redevenir. Françaises, Français ! Aidez-moi ! ».

En fait d’ordre déguisé au ralliement du peuple français, l’ex-homme providentiel (avec les moyens des Alliés) n’était déjà plus celui de l’Appel (s) du 18 juin 1940.

http://ripostelaique.com/immigration-algerienne-plateforme-de-soummam-a-60-ans-mois.html

Et en fait d’officiers généraux retraités, il s’agissait plutôt d’hommes alertes et fondementalement patriotes : Maurice Challe, Edmond Jouhaud, André Zeller.

https://youtu.be/kGTBlu29oLY

Et avec ces hommes d’honneur, Raoul Salan, dévoué au service de la France, sa vie durant, comme en témoignent les hommages sur sa pierre tombale, à Vichy.

https://youtu.be/taBD27fgLKc

Quant au chapitre ci-dessous sur la démission de l’Etat et la dictature des juges, il n’est pas sans rappeler les tout derniers coups fourrés de Hollande – Valls – Cazeneuve en ce mois d’août *: http://ripostelaique.com/le-general-martinez-a-pointe-du-doigt-la-trahison-de-valls-et-des-siens-face-a-lislam.html

http://ripostelaique.com/hollande-va-devoyer-garde-nationale.html  

http://www.breizh-info.com/2016/08/16/48019/commerces-jungle-calais-etat-de-droit-dictature-juges

http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2016/08/12/31001-20160812ARTFIG00401-la-circulaire-passee-sous-silence-qui-supprime-la-notion-d-immigration-illegale.php

Dans la nuit du 21 avril 1961, le 1er Régiment Etranger de Parachutistes, sous les ordres du commandant Hélie Denoix de Saint-Marc, s’empare des points stratégiques  d’Alger.

https://youtu.be/SYT6nEciqvY

Le 22, l’état d’urgence est décrété ; les partis de gauche, les syndicats et la Ligue des Droits de l’Homme appellent à manifester « l’opposition des travailleurs et des démocrates au coup de force d’Alger » . (55 ans plus tard, ces mêmes structures abondamment subventionnées ont toujours une vision de la violence à géométrie variable). Le 24, ces mêmes syndicats déclenchent une heure de grève générale en France. Déjà l’islamo-collaboration rampante se précise.

Est déféré au Haut Tribunal militaire le nommé Salan (Raoul, Albin, Louis), né le 10 juin 1899 à Roquecourbe (Tarn) 

(Ndlr JC : Le procès du général Salan devant le Haut Tribunal militaire, qui avait jugé les principaux acteurs du coup d’état d’Alger du 21 avril 1961, s’est tenu à Paris, du 15 au 23 mai 1962. A la tête de l’Etat : De Gaulle et Pompidou).

« Je suis le chef de l’O.A.S. (Ndlr JC : Organisation de l’Armée Secrète) Ma responsabilité est donc entière. Je la revendique, n’entendant pas m’écarter d’une ligne de conduite qui fut la mienne pendant 42 ans de commandement. Je ne suis pas un chef de bande, mais un général français représentant l’armée victorieuse, et non l’armée vaincue. 

A la différence de celui qui vous demande licence de me tuer, j’ai servi le plus souvent hors de la métropole. J’ai voulu être officier colonial, je le suis devenu. Je me suis battu pour garder à la Patrie l’Empire de Galliéni, de Liautey et du père de Foucauld. Mon corps a conservé les traces profondes de ce combat. J’ai fait rayonner la France aux antipodes. J’ai commandé. J’ai secouru. J’ai distribué. J’ai sévi et, par dessus tout, j’ai aimé. Amour de cette France souveraine et douce, forte et généreuse qui portait au loin la protection de ses soldats et le message de ses missionnaires. 

Quand, par deux fois, l’heure du péril a sonné pour la vieille métropole, j’ai vu les peuples de l’empire accourir à son secours : Algériens, Marocains, Tunisiens, Vietnamiens et Sénégalais se sont battus avec nous et souvent sous mes ordres. Quand on a connu la France du courage, on n’accepte jamais la France de l’abandon. Vient 1945 et les prémices de cet abandon… 

Quand le 1er novembre 1954, en exécution des ordres de Ben Bella, un jeune couple d’instituteurs et de nombreux musulmans sont assassinés, ce sont les troupes revenues d’Indochine qui auront à faire face à cette rébellion sanguinaire…Quand je prends, le 2 décembre 1956, le commandement en chef des forces en Algérie, les attentats meurtrissent quotidiennement les Français chrétiens, juifs ou musulmans. Au mois de décembre 1956, 950 attentats seront commis par l’ennemi dans le seul département d’Alger…Des dizaines de tués et des centaines de blessés sont les victimes des ordres de Ben Khedda et de Yacef Saadi, le chef des tueurs de la Casbah. Au stade de Saint-Eugène, au milk-bar, dans un bal, des enfants sont mutilés sans que jamais un mot de compassion ne soit écrit par certains journaux, spécialistes en d’autres temps de la réprobation… ». 

Déjà des journaleux sévissaient, apprend-on, avec moins de moyens médiatiques qu’aujourd’hui.

« … En plein accord avec M. Robert Lacoste, ministre résident en Algérie, nous confions la responsabilité de ramener la paix et la sécurité à Alger à la 10ème division parachutiste. Cette unité gagnera en trois mois la bataille d’Alger sans tirer sur les immeubles avec des mitrailleuses lourdes, et sans qu’un seul avion français n’arrose de balles la Casbah. C’est dans cette situation qui évoluait favorablement et rapidement que se placent deux faits importants. 

 – A Paris, les hommes politiques et la presse spécialisée accablent d’outrages l’armée et le ministre résident. Ils aident ainsi de tout leur pouvoir l’ennemi en difficulté et le font impunément… » 

Aider l’ennemi islamisé, la routine des gouvernants français. 

 « – A Alger, intervient le monstrueux attentat du bazooka. Le 16 janvier (1957), à 19 heures, deux roquettes sont tirées, l’une sur mon bureau, l’autre sur celui du commandant Rodier qui est tué sur le coup. C’était le premier acte de violence n’émanant pas du FLN et il était dirigé contre le commandant en chef. Qui donc l’avait commis ?  Ses instigateurs sont ceux qui demandent aujourd’hui pour moi la peine capitale. Ils désirent obtenir par un jugement ce qu’ils n’ont pu réussir par le bazooka…Après l’attentat, je déclare que je lutterai par tous les moyens contre ceux qui veulent agrandir le fossé déjà entrouvert entre les communautés… Dans mes directives, je prescris aux forces sous mes ordres de tout mettre en œuvre pour l’amélioration sur tous les plans de la vie des populations musulmanes…»

L’armée suppléera les défaillances des services publics *  

« … Mois après mois, au cours de cette année 1957, nos affaires s’améliorent. Les barrages étouffent les willayas de l’intérieur. Les villes ne connaissent plus de graves attentats. La circulation routière ne connaît plus de réelles difficultés. « Le 1er janvier 1958, le général de Gaulle m’écrivait : « Puisse la France comprendre les immenses services que vous lui rendez en Algérie. » 

Par contre, le début de l’année 1958 semble comporter à Paris, toujours à Paris, de vives inquiétudes pour l’avenir. On parle de cessez-le-feu. Aux questions qui me sont posées, ma réponse est invariable. Le seul cessez-le-feu acceptable est celui du 11 novembre 1918, il doit consacrer la victoire de nos armes … L’armée se dépense sans compter et ne cesse d’accroître l’aide aux populations sous toutes les formes. Pour permettre de rendre l’administré à l’administrateur, c’est-à-dire de la rendre pacifiée, elle s’engage sans réticence et avec succès. 

Le monde entier avait pu constater que, pendant les journées de mai et de juin, aucun acte de terrorisme n’avait ensanglanté les rassemblements de foule. La circulation à l’intérieur n’avait posé aucun problème. 

Le FLN, abasourdi et désemparé par cet immense mouvement, avait été incapable de s’y opposer et même de marquer une réaction quelconque. Le 19 décembre 1958, je quitte l’Algérie, laissant une situation plus que favorable. Je la remets militairement aux mains expertes du général Challe… » 

En1959, Salan est le gouverneur militaire de Paris

« …Inquiet des formules nouvelles et des théories équivoques professées par les milieux officiels sur l’Algérie, j’exprime sans détours ma désapprobation en de nombreuses occasions… le 16 septembre 1959, c’est une politique nouvelle, mensonge avant l’abandon, qui est définie. Je manifeste mon opposition. Je dis et je redis. Je mets en garde. Arrivent les journées des « barricades… 

… Résidant à Alger depuis le 3 août 1960, j’en suis expulsé le 19 septembre suivant parce que j’avais protesté contre le réseau de trahison Jeanson, et pris une fois de plus position contre les mensonges du pouvoir sur l’avenir de l’Algérie. 

Maintenu à Paris, j’y suis l’objet d’une surveillance policière telle que, désirant garder ma liberté puisque je suis fermement décidé à revenir en Algérie, je pars pour l’Espagne. Là, j’attends le moment où il me sera possible de regagner l’Algérie pour y reprendre la lutte contre le FLN, et c’est par mes propres moyens que je rejoins Alger le dimanche 23 avril 1961, à dix heures du matin. Je n’ai pas été invité, pour des raisons qui seront mises en lumière, à l’élaboration du plan du putsch du 22 avril, ni à sa réalisation. Quand je suis arrivé à Alger, l’autorité du général Challe était installée. Je me suis intégré à l’organisation dite « Conseil Supérieur de l’Algérie », et j’ai eu, tant avec Challe qu’avec les généraux Jouhaud et Zeller, de nombreux entretiens sur la situation… 

… Ma préoccupation principale au cours de ces trois journées, c’était le rapprochement des communautés et les mesures qu’il était possible d’envisager pour le réaliser. J’ai insisté sur la mobilisation de deux bataillons d’Unités Territoriales et le rappel de huit classes en Algérie.. »

De Gaulle a assuré le triomphe du FLN, ses successeurs l’ont conforté depuis, sur le sol de France

« … A aucun prix, je ne pouvais admettre d’être considéré comme le complice du général de Gaulle dans le martyre de l’Algérie française et dans sa livraison à l’ennemi. Si j’avais trompé le peuple d’Algérie et l’armée en criant : « Vive de Gaulle », c’est parce que j’avais été trompé moi-même. Mais celui qui fut commandant en chef se doit de réparer, fût-ce au prix d’une vie dont il a consenti le sacrifice en entrant à Saint-Cyr. La réparation, c’était d’abord de demeurer au milieu de ce peuple. C’était ensuite de prendre la tête de l’O.A.S… » 

… C’est pourquoi je vous dis, puisque le général de Gaulle a assuré le triomphe du FLN, vous ne pouvez pas juger. Vous n’avez pas le droit de juger. En jugeant vous légitimeriez devant la postérité les crimes innombrables du FLN. Vous affirmeriez que les massacreurs d’El Alia, et les égorgeurs de Melouza avaient raison. Vous jetteriez l’opprobre sur les tombeaux de ceux qui sont morts pour garder l’Algérie à la France et vous absoudriez leurs meurtriers. Et qui donc, en dehors du FLN, a commencé à user de la violence ? … Je n’ai pas à me disculper d’avoir refusé que l’on mît d’abord une province française aux voix pour la brader ensuite dans le mépris cynique des engagements les plus sacrés. Je n’ai pas à me disculper d’avoir refusé que le communisme s’installât à une heure de Marseille et que Paris fût mis à portée de ses fusées courtes. Je n’ai pas à me disculper d’avoir défendu les richesses que de jeunes pionniers ont données à la France au Sahara, assurant ainsi son indépendance pétrolière… »

En savoir plus :

Enregistrement de la magistrale plaidoirie de Maître Tixier-Vignancourt pour la Défense du général Raoul Salan. Cette plaidoirie, reconnue comme un des plus grands moments d’éloquence judiciaire, rétablit certaines vérités historiques encore gênantes à ce jour.

https://youtu.be/Y_eHs7aVdx4

– Loi du 31 juillet 1968 portant amnistie des infractions commises en relation avec les « événements » d’Algérie  https://www.legifrance.gouv.fr/jo_pdf.do?id=JORFTEXT000000693181

– Face à l’omerta des chaines de télévision et au silence des politiques, le film documentaire « LA VALISE OU LE CERCUEIL » est sur internet, afin que la vérité historique soit connue du plus grand public, au plan international;

https://youtu.be/lghZQSfhDWY

http://ripostelaique.com/saint-etienne-expo-parcours-de-harkis-de-leurs-familles.html

Des allers qui ne sont plus sans retours en France, comme en témoigne un récent communiqué de la CCI 42 :  « Deux nouvelles lignes régulières au départ de l’aéroport de Saint- Etienne à destination de l’Algérie. Pour Saint-Etienne, l’ouverture de cette ligne est prometteuse du fait de l’importante communauté d’origine algérienne implantée dans la Loire et en Rhône-Alpes. Par ailleurs, le choix d’Atlas Atlantique Airlines s’est, sans conteste, porté sur l’aéroport de Saint-Etienne pour sa centralité en Rhône-Alpes Auvergne, mais aussi pour ses atouts principaux que sont : son accès facile et rapide, son parking gratuit et l’embarquement immédiat » www.atlasfly.fr

Jacques Chassaing

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Romanin

Merci monsieur Chassaing pour cet article qui remet à l’heure les pendules de l’histoire. Merci pour les vidéos et les liens, je vous avoue très sincèrement que je suis resté sans voix et admiratif à l’écoute du témoignage de cet homme. Je viens aussi de perdre mes dernières illusions sur l’homme qui dirigea notre pays. Excellent travail d’informations qui permet de comprendre pourquoi nous en sommes arrivés là. Mais aussi d’analyser le comportement de nos classes dirigeantes qui en définitif n’ont pas évoluées depuis l’après guerre. Merci aussi pour ce « devoir de mémoire » important pour réhabiliter tous ces Hommes que… lire la suite

meknès

Salan , Challes, Jouhault et Zeller, ont oublie qu’ils étaaient issus de la résistance.

Gilcouilles

Merci pour cet excellent article et ces vidéos qui ouvriront bien des yeux et de rétablir des vérités cachées.cela permettra aussi d’informer les jeunes générations de ce qui s’est vraiment passé à cette période de la France et que aujourd’hui encore en subissons les concéquences.Quant aux Médiasmerdias il y a belle lurette qui ne font plus véritablement leur vrai travail avec éthique et sérieux et dont beaucoup sont sous la botte d’un pouvoir en place Machiavélique et mortifère qui fait sombrer la France dans un gouffre dont on ne voit pas le fon et que le pays aura bien du… lire la suite

Il y a, à ce sujet d’ailleurs, fort à développer. Suite commentaire. La toute première victime de cette « guerre » d’Algérie fut Laurent François, jeune PN de Picard, qui revenant de Mostaganem s’est détourné de sa route pour se rendre à la gendarmerie de Cassaigne avertir qu’une ferme était attaquée. Laurent François est tombé sous les balles des rebelles le 31 Octobre 1954 à 23heures. Ces rebelles qui projetaient d’attaquer la gendarmerie. Si les gendarmes s’étaient hâtés à ouvrir le portail, ils auraient évité la mort de ce jeune de 22 ans. la même nuit à St-Denis du Sig le garde… lire la suite

Monsieur Chassaing je me joins à nos compatriotes s’exprimant et vous félicitant pour cet article sur le dernier Général d’Empire Raoul Salan Officier le plus décoré de l’Armée Française avec de surcroit l’honneur que lui a fait la Légion Etrangère en le nommant Caporal-Chef. Je me permets toutefois d’apporter un rectificatif quant aux deux instituteurs assassinés ce 1er novembre 1954. Tout d’abord il n’y a eu que Guy qui a été assassiné, son épouse n’ayant été que blessée. Mais je tiens à apporter une rectification quant aux dires que Guy Monnerot fut la première victime. Guy Monnerot a été cité… lire la suite

François Hollande rend hommage à un dictateur !
« Pour Hollande, Ben Bella « restera, pour les Français et pour les Algériens, l’un des symboles d’une étape historique décisive de nos deux pays ».
http://www.dreuz.info/2012/04/15/francois-hollande-rend-hommage-a-un-dictateur/
Le général Salan combattait le FLN, Hollande rend hommage au tueur de français Ben Bella ancien mac de la casbah d’Alger.

Erreur Jacquou sur Ben Bella; c’est Ali la Pointe qui était proxénéte à la Casbah d’Alger. Ben Bella était de la région Oranaise et son premier forfait fut l’attaque de la poste d’Oran d’où sa condamnation en droit commun.

leglandu

Bravo pour cet hommage. Aujourd’hui nous continuons de payer les pots cassés de la politique arabe du quai d’orsay.

BALT

C’est émouvant. Tous ceux qui ont vécu les « évènements  » en Algérie l’affirment: La guerre était gagnée en 1960. Il n’y avait presque plus d’attentats.Mais la décision était prise. Jacques Chassaing, merci pour cet article.

ahje

On peut mesurer ici toute la nocivité de De Gaulle dont nous payons la traîtrise avec nos « chances pour la France » en ce 21ème siècle et n’oublions pas qu’il a interdit que l’armée protège les civils contre la tuerie organisée par le FLN lors des massacres d’Oran(Juillet 62) Je relève une chose importante: la bataille d’Alger qui demeure un modèle pour lutter contre les terroristes fellouzes. Si nos stratèges songeaient à la sécurité du territoire national, ils constateraient sans surprise que notre ennemi manœuvre sur notre sol et que notre stratégie devrait s’orienter contre cet l’ennemi pratiquant le terrorisme. Face… lire la suite

Galoufa de Belcourt

C’était un grand homme, surtout un homme d’honneur comme il n’en existe plus, j’ai vécu toute cette période. De Gaulle a trahi la France et les Français il n’a jamais eu d’honneur même en 39-45 il se planquait à Londres pendant que les autres se battaient. Enfin c’est l’histoire mais on en parle pas assez, quand j’entends toute cette vermine de politique qui se pavane en clamant qu’ils sont sont gaulliste, je souris c’est leur idiotie qui ressort. Tout ça pour dire que le Général Salan aurait mérité d’entrer au Panthéon.

Charles DALGER

ENFIN ! Cet excellent article apprend aux trop nombreux ignorants, y compris parmi les habitués de Riposte Laïque, la véritable origine de l’islamisation de la France. En donnant l’Algérie, en 1962, aux assassins du fln, militairement vaincus, puis en trahissant Israël en 1967, 2gol s’érige en fondateur de la politique d’islamisation de la France. Les successeurs de 2gol, ont eux, réussi à entrainer l’Europe occidentale dans ce funeste déclin. Et aujourd’hui, ce qui manque cruellement en France, c’est précisément des hommes de la trempe exceptionnelle, de Raoul SALAN et Edmond JOUHAUD. Ils ont eu le courage de prendre les armes,… lire la suite

allobroge

Il faut bien comprendre que le procès de SALAN voulu par DE GAULLE (qui aurait souhaité qu’il fut fusillé) n’était en fait que le procès que lui DE GAULLE aurait du subir sous le régime PETAIN s’il était revenu sur le territoire français non occupé !D’une certaine manière il a eu une peur bleue rétrospectivement !Ce que lui DE GAULLE s’autorisait en 1940, il ne l’acceptait pas en 1961 et surtout pas des officiers généraux, ses subordonnés, qui pourtant l’avaient mis au pouvoir !. Se sentant trahis ils entrèrent donc en « Résistance » ! Etrange retour des choses !

ferrandi

il n y en a plus comme eux, c est ter mi né, la gloire c est fini, les actuels généraux sont pour moi des officiers de salon, qui se pavanent au gré de leurs services, attendant de partir comme celui de la gendarmerie … chez TOTAL.. sur ce.. n attendons pas de la nouvelle génération le même sursaut patriote que l ancienne, que j ai eu la chance de connaitre, qui a osé.. ceux qui osent actuellement doivent rendre des comptes et hop dehors.. surtout grâce à eux que nous sommes revenus encore vivants sans eux… nous aurions été… lire la suite

Jean

Ferrandi

Vous êtes le fils du capitaine Ferrandi , l’ancien aide de camp de Raoul Salan ?

Dans ce cas , le monde est décidément petit

ferrandi

oh que non, mais de la famille… oui.. quand on a vu vécu et ce que l on voit actuellement … on est blasé, ecoeuré. on pense à eux les valeureux qui nous ont défendu jusque au bout.. le Général à failli oui, mais l Algérie avait été vendue par M.France.. sans compter les autres colonies, les socialistes ont bradé et sont entrain d en faire autant de la France… Honte à eux, ils ne braderont pas leur peuple.

Cet homme d’honneur,que j’ai eu le privilège de voir de près dans des circonstances particulières qui appartiennent désormais au passé,fut un véritable héro.L’histoire a terni son image de patriote de tous les instants.Que sa mémoire soit honorée à tout jamais.

Echec&mat

Rétrospective émouvante, pour qui a vécu en partie ces évènements. Il est certain, que le général Salan était un homme hors du commun. »Perdre un Empire, c’est se perdre soi-même, c’est enlever tout son sens à une vie d’homme, à une vie de bâtisseur », écrivait-il, à la fin du tome II de ses mémoires. Aujourd’hui, à son tour, la France prise de vertige est en train de se perdre. Malheureusement, dans une armée « otanisée », islamisée à 18%, en passe de ne plus être tout à fait française, n’espérons pas retrouver, parmi nos carriéristes, un général de la trempe d’un Salan qui,sa… lire la suite

François Desvignes

Je retiens de cette excellente rétrospective que nous vivons une guerre d’Algérie à l’envers où les colons d’hier sont les musulmans d’aujourd’hui et et les algériens d’hier les desouche d’aujourd’hui.

Je vois bien bien où sont nos traitres
Mais où est notre F.L.N ?

allobroge

Notre FLN attend peut-être la Toussaint ?!…

Echec&mat

Effet miroir dirions-nous, sans notre F.L.N et pour cause. Nous Français n’avons pas vraiment d’idéologie qui soutienne ce nouveau concept de décolonisation de l’Europe, comme le marxisme a pu contribuer puissamment à la décolonisation de l’Asie, de l’Afrique et de l’Amérique latine. Sur ce plan, manque, il me semble une véritable doctrine pro-européenne qui nous permettrait de combattre à la fois la vassalité atlantiste et l’islamisation qui nous sont imposées, sans retomber dans les tentations du nationale socialisme. L’ouverture sur l’Eurasie, telle que la présente Alexandre Douguine pourrait être une solution !

Agathe

Je ne connais aucun peuple à aucune période de l’humanité qui n’ai pas fini par virer ses occupants. C’est juste une question de temps.

montecristo

Effectivement Agathe !
Les Indiens ont viré les américains.
Les aborigènes ont viré les anglais.
Les sud américains ont viré les espagnols.
Il n’y a que les français qui n’ont jamais viré personne …

montecristo

C’est un grand plaisir de constater que le fameux devoir de mémoire n’est pas mort après toutes ces années ! J’ai vécu les trois « indépendances » ! Celles de Tunisie, du Maroc et de l’Algérie, de 54 à 62 ! A partir de mes 14 ans j’ai vu mourir la France à petit feu ! Le sort du Général Salan, le Général le plus décoré de France, a été particulièrement tragique quand on sait qu’il a été emprisonné pour avoir servi son pays, par un Général nommé à titre provisoire puis mis à la retraite, qui est arrivé au pouvoir de… lire la suite

Magali

Monsieur Jacques Chassaing, Fervente lectrice de tous des livres de Monsieur Roger Holeindre, je vous remercie vivement de cet article. 1961 le début de la grande manipulation, jadis les immigrés Chrétiens d’Europe étaient indésirables, mais après 1961 les immigrés sont devenus désirables car Musulmans. (c’est ce que Monsieur Holeindre ne dis pas) Car jadis les immigrés Chrétiens Européens n’ont jamais été très bien accueillis mais au bout d’une génération c’était plié, ils étaient plus Français que les Français ! C’est toujours le cas aujourd’hui, les immigrés Européens Chrétiens sont quasi indésirables là où les Africains-Orientaux Musulmans seraient « des chances pour… lire la suite

Antheé

les cimetières son rempli de personne irremplaçable!
Les hommages ne concernent que votre génération qui arrive en fin de vie

Cher ami; la première des choses que vous devriez apprendre VOUS la nouvelle génération c’est de savoir vous exprimer et écrire en BON Français et éviter les fautes d’orthographe. Ca c’est ma première réflexion. La seconde: vous devriez savoir VOUS la nouvelle génération qui savez tout qu’un arbre ne vit pas sans racines. Bon c’est sans doute trop compliqué pour vous. Je reformule: un Peuple sans mémoire, c’est un arbre sans racines. Le commentaire de Magali devrait t’ouvrir les yeux mais je crains fort que tant tes yeux que tes oreilles soient à l’image de ton cerf veau. Ce qui… lire la suite

Jean

O.A.S. Ce texte est le résultat d’une , petite certes, recherche personnelle . » La gauche du P.S. et le P.C. F. ont toujours traité les gens de l’O.A.S. ou les partisans actifs de l’Algérie française, de factieux , comprenez de putschistes , d’extrême droite donc de pro Vichy et pourtant quand on voit le pédigrée politique , pendant l’occupation ,des principaux membres , on est ébahi par ce mensonge ; qu’on en juge Georges Bidault , ancien leader de l’O.A.S. , était tellement d’extrême droite qu’il a remplacé Jean Moulin , après l’ arrestation de ce dernier à Caluire… lire la suite

Jean

Merci de publier la fin du commentaire sur l’OAS

Jean

Colonel Argoud :Campagne de Tunisie Hélie de Saint-Marc, combattant de la Résistance à 20 ans, arrêté, déporté à Buchenwald, puis saint-cyrien, officier sur tous les champs de bataille avec 13 citations au combat. Roger Degueldre, organisateur et chef des commandos Delta : ancien F.T.P. , aux cotés de Roger Pannequin (le commandant Marc ). On pourrait citer d’autres exemples . Ces soldats et ces civils ne servirent ni Vichy , ni bien sûr l’Allemagne alors que des leaders de gauche portèrent l’uniforme et servirent dans la gestapo (Doriot, Déat ….) Cette gauche est héritière des accusateurs du capitaine Dreyfus. C’est… lire la suite

Jean

général Edmond Jouhaud : résistance à Bordeaux (O.R.A. ), débarquement de Provence général Challe : Jedbourgh ( commando de parachutistes formés par les Anglais ); transmission d’informations capitales à Londres en 44. Dix victoires au combat ; as (aviation de la deuxième guerre ), comparable à Max Guedj; général Zeller: campagne de Tunisie , campagne d’Italie sous les ordres de Juin. général Massu :Aux ordres de Leclerc ; raid franco-britannique sur Mourzouk, blessé ; bataille de Normandie, Colmart généraux Aussaresses et Bigeard :Jedbourgh; volontaires parachutés en Ariège , en Août 44, pour retarder les troupes allemandes se portant vers la… lire la suite

suite…. Pour écrire ce que tu écris il faut réellement être au bas de l’échelle sociale, intellectuelle (bof) car tu bafoues la mémoire de ceux qui se sont battus pour – justement – que tu puisses t’exprimer, le cas échéant cracher sur des hommes et des femmes dont tu n’arriveras jamais à la hauteur. Hier la France était un pays de liberté, de fraternité qui accueillait des étrangers venus de toutes parts MAIS qui s’intégraient parfaitement. D’ailleurs toi-même doit être issu de quelque étranger. Demain, la France sera un pays dirigée par une culture de l’âge de Néandertal qui supprime… lire la suite

Sjean-louis

@Moktar, Ravi de vous retrouver sur le site avec une réplique cinglante à un personnage outrecuidant; il fait partie des imbéciles qui ne digèrent pas les faits militaires pendant la campagne d’Algérie conduite par d’excellents Chefs et, pourtant, nombreux sont les lecteurs de RL qui en réclament pour sortir notre FRANCE de ce bourbier gauchiste !
Merci également à Monsieur Jacques Chassaing pour l’hommage rendu au Général (non provisoire) Raoul SALAN.

Cher ami je m’éloigne quelque peu car je me rends compte que la grande majorité des Français n’a encore strictement rien compris à l’image de notre camarade Hanté (par je ne sais quoi). On ne peut forcer à boire un âne qui n’a pas soif. Le Maréchal Juin avait eu cette prédiction en 1962 : »la France est en état de péché mortel, elle en paiera le prix ». Elle a déjà payé un prix fort (Charlie, Bataclan,Nice) mais ce n’est strictement rien à côté de ce qu’elle va connaitre dans les mois à venir; nous pourrions croire que compte-tenu de certains… lire la suite

Romanin

Moktar, c’est un immense plaisir de vous retrouver sur RL, vos interventions sont d’une grande qualité morale et intellectuelle. J’avoue très honnêtement que votre réponse à « nouvelle génération », en lui rappelant à juste titre que les cimetières étaient remplis « d’anciens » qui lui ont permis, aux prix de nombreux sacrifices, de pouvoir aujourd’hui s’exprimer. Émotion sincère devant votre hommage qui m’a rappelé mes « morts pour » inscrits sur un monument de Meurthe-et-Moselle, à mes parents immigrés italiens et résistants de la « toute première heure ». De ces braves parmi les braves qui ont eu une vie exemplaire vouée aux travail et au respect… lire la suite

je ne sais pas à quelle distance vous êtes de votre propre fin de vie. Vie misérable comme le sont vos propos qui ne vous font pas honneur. En effet des gens comme vous ont leur place au cimetière et le plus tôt sera le mieux aux côtés de ceux qui vous ressemblent.

Jean

Patrice LUCCHINI

Quelle violence de votre part à l’égard d’Anthée qui n’a rien dit de terrible ou de si offensant que cela et vous lui souhaitez , pas moins que la mort !!!!!!.C’est par des propos comme les vôtres , injustifiés , cruels , que les grandes causes sont désertées et abandonnées par des militants à jamais blessés.

Raoul Salan , Ferrandi le confirmerait, était un immense soldat , mais il était aussi d’une grande douceur et d’une grande camaraderie . Ce qui en a fait le héros que nous louons aujourd’hui

Tâchez d’en être digne

ferrandi

amen, vous ne savez pas qui partira avant, de vous ou de nous.. Anthée je vous plains notre génération qui a encore de belles années devant elle.

Antheé

Bonjour
Je ne vous en veux pas ni au général
Mais à certain intervenant ici ,qui ne sont que des hypocrites