1

Hommage à Roger Holeindre, qui disait : « notre patrie est aux mains des voyous »

Hommage à Roger Holeindre, qui disait : « notre patrie est aux mains des voyous »

Oui, hommage à Roger Holeindre, grand soldat et amoureux de la France comme on n’en fait plus
Roger Holeindre n’est plus. Il nous a quittés, malgré l’incroyable vitalité et l’incroyable pugnacité dont il faisait preuve, malgré ses 91 ans. J’avais fini par le croire indestructible… Hélas la Camarde n’épargne rien ni personne, même les Justes.
Je n’étais pas proche de Roger Holeindre, je n’étais pas d’accord avec lui sur tout, loin de là, mais je l’admirais. Combattant ô combien valeureux pendant la guerre d’Algérie (entre autres), cet homme de cœur, 60 ans après, pleurait encore en parlant de ses fidèles harkis abandonnés par de Gaulle à un sort épouvantable. C’est d’ailleurs à eux qu’il pensait quand il parlait de l’islam, qu’il ne voyait pas de nos yeux, croyant encore à cet islam tenu en laisse dans les pays sous autorité républicaine et laïque… Mais peu importe.
Je ne l’ai rencontré que deux fois.  Il y a 6 ou 7 ans, un ami commun nous avait conviés à déjeuner et je m’étais accrochée avec Roger qui employait des mots que je trouvais choquants. Je crois maintenant qu’il les employait par habitude, sans y mettre de mépris ou de méchanceté, mais ce n’était pas mon milieu ni mon univers. Et une autre fois, il y a 3 ou 4 ans. Nous étions invités à participer à une conférence, lui, Pierre Cassen, moi et quelques autres… Roger, que je découvris alors sous un autre angle, avait pris la parole avant nous et m’avait subjuguée. À près de 90 ans, il  avait parlé, sans une note, debout, avec un souffle à la Malraux, pendant une demi-heure. L’amour de la France chevillé au corps, il était de ce bois dont on fait n’importe quoi sauf naturellement des flûtes, comme le chantait Brassens. Chapeau l’artiste !
Guerre d’Indochine, guerre d’Algérie, écrivain, journaliste, homme politique (un des fondateurs du Front National)… toujours partant pour de nouveaux projets, pour de nouvelles actions, il a vécu avec passion plusieurs vies en une seule, avec un seul maître-mot, la France d’abord. Un Trump français, sans l’argent de Trump. Toujours droit dans ses bottes, attaqué de toutes parts, il pouvait avoir le mot féroce et ses ennemis le craignaient…
Et des ennemis, il en avait beaucoup. C’est qu’il voyait avec révolte et inquiétude l’évolution de la France « aux mains de voyous » et les dénonçait…
Son franc-parler, sa lucidité, sa combativité, son réseau… vont nous manquer pendant les heures sombres qui se profilent…
Christine Tasin
https://resistancerepublicaine.com/2020/01/30/hommage-a-roger-holeindre-qui-disait-notre-patrie-est-aux-mains-des-voyous/
Ci-dessous le communiqué de ses amis anciens paras.

COMMUNIQUÉ :
Roger HOLEINDRE a rejoint saint Michel
Roger HOLEINDRE, grande figure pour tous les patriotes et nationalistes français, pour les anciens militaires, et en particulier parachutistes, nous a quittés cette nuit suite à un infarctus foudroyant, et a rejoint saint Michel.
Il était né le 21 Mars 1929 à Corrano (Corse), et fut en 1944 l’un des plus jeunes Résistants de France. Parti en Indochine à 17 ans, il a servi à la 1ère Division Navale d’Assaut.
Puis un 2ème séjour au 5° Bataillon de Commandos Parachutistes Coloniaux. Puis un 3ème séjour, volontaire pour Dien Bien Phù au 7° Bataillon de Parachutistes Coloniaux… Volontaire pour l’Algérie, il avait servi au Commando du 8° Régiment de Parachutistes d’Infanterie de Marine (8ème RPIMa). Il était titulaire de la Médaille Militaire, de la Croix de Guerre TOE avec trois citations, de la Croix de la Valeur Militaire avec deux citations, d’une citation exceptionnelle pour son action envers la jeunesse musulmane. Il a été blessé deux fois au combat, notamment dans un corps à corps après avoir infiltré une katiba rebelle avec quatre hommes.
Membre fondateur du Front National, Ancien Combattant d’Indochine et d’Algérie, son parcours et son palmarès étaient impressionnants Médaillé Militaire, écrivain, grand

page1image35554736page1image35554320

reporter et ancien député de la Seine-Saint-Denis, il avait créé en 1985 le Cercle National des Combattants, dont les buts étaient et demeurent :
-Assurer la défense matérielle et morale des Anciens Combattants ayant participé à des opérations militaires sur l’ensemble du territoire national ou en tout autre lieu.
-Lutter contre les campagnes de désinformation propagées par la plupart des médias, en particulier rétablir la vérité sur les combats d’Indochine et d’Algérie.
-Restaurer dans l’esprit de nos compatriotes les valeurs patriotiques, religieuses et humaines, qui ont contribué à faire la renommée de la France.
Au fil des années, il avait écrit de très nombreux ouvrages, comme il était très préoccupé de l’état actuel de la France, irrité par l’incompétence notoire de l’actuel gouvernement, ce qui le mettait d’ailleurs souvent en colère, très inquiet de l’asservissement de notre pays au diktat de Bruxelles ainsi que de la déferlante musulmane qui nous est imposée avec le risque de voir s’abattre sur nous et nos enfants cette charia que le monde libre déteste et pour lequel danger nous alertent nombre d’analystes et de commentateurs.
Il était naturellement proche des idées et des motivations de Résistance Républicaine et de notre amie Christine dont il saluait le courage. Il se tenait d’ailleurs informé de ses publications dont je lui faisais la synthèse, comme le faisaient également d’autres de nos Camarades.
Pour ceux que cela intéresserait, les informations concernant la date et le lieu de ses obsèques seront données par moi-même ou par mon Ami Dharma.
Pour tous, Roger HOLEINDRE demeurera un modèle de droiture et d’abnégation. Repose en paix Camarade !
PARACHUTISTE (membre actif de Résistance républicaine et contributeur)