Hommage au courage de Julien Odoul

Publié le 15 octobre 2019 - par - 2 444 vues
Share

Cher Monsieur COURAGE,

Je ne suis pas française, je n’ai donc pas à intervenir, sauf que la situation actuelle me terrorise. J’ai vu, revu et re-revu votre intervention méritante et déterminée.
Je vous ai écrit un message sur FB hier, et me suis retrouvée au centre de centaines de messages haineux à votre égard. Je ne peux croire que tous ces gens qui vous ont sifflé sont des compatriotes.
Je ne peux pas croire que Schiappa prenne la défense de l’agitatrice.
Je ne peux pas croire que Laurence Ferrari s’adresse à vous sur un ton d’insupportable donneuse de leçon.

QUI a provoqué un scandale ? Un jeune Français engagé comme vous l’êtes, ou une créature s’introduisant SCIEMMENT dans la séance dans une tenue à incontestable connotation islamique ?
Qui sont donc tous ces « compatriotes » qui vous ont sifflé ? Que veulent-ils ? Veulent-ils des bâchées partout où ils vont ? Dans les écoles, les hôpitaux, les facultés, au tribunal, peut-être ?

Cher Monsieur, j’ai moi-même trois grands et beaux garçons de votre âge et je fondrais de fierté si l’un d’eux avait montré un tel courage. Soyez fier !
Cette musulmane d’origine marocaine portait un hijab, c’est-à-dire un voile islamique. 5 jours avant, un de ses coreligionnaires avait assassiné 4 policiers français. Elle ne pouvait l’ignorer ! De quoi déclencher votre colère ! Mais dans votre attitude, rien d’agressif, vous avez poliment demandé à la présidente de la prier de retirer son lambeau, du moins pendant la séance. Précisant qu’elle pourrait le revêtir dès sa sortie. Votre réaction honnête et courageuse, au lieu d’attirer des applaudissements mérités, a provoqué un énorme brouhaha et la suspension de la séance. Venir vêtue de cette manière, c’est soit de la profonde naïveté, je n’y crois pas un instant, soit de la provocation. Dans les deux cas, ce n’est pas acceptable, avez-vous ajouté, à juste titre.

Monsieur Courage, vous avez toujours été patriote et sensible à la défense des valeurs de la République et la laïcité.
Bravo à vous. Honte à tous ceux qui vous lâchent.

Anne Schubert

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.