Hommage au libre penseur islamophobe Jack-Henri Léger

Un grand islamophobe nous quitte. Jack-Alain Léger a mis fin à ses jours, à l’âge de 66 ans.

Ses deux ouvrages « Tartuffe fait Ramadan » (admirez le jeu de mot sur le double sens de Ramadan) et « A contre-Coran » sont des références pour tout islamophobe.

Deux souvenirs me viennent à l’esprit.

Dans « Tartuffe fait Ramadan », quand Jack-Alain Léger explique pourquoi il se revendique islamophobe, il dit : « Comment faire autrement si l’islam se montre athéophobe, éleuthéiophobe, apostasiophobe, gynophobe, homophobe, judéophobe, hétérophobe, exogamophobe, érotophobe, eidolophobe, oenophobe, et j’en passe ? »

Dalil Boubakeur était harcelé par Jack-Alain Léger sur un plateau de télévision. L’écrivain citait au recteur le fameux verset permettant au musulman de battre son épouse sans aucune raison fondée. Boubakeur répond en traitant Léger de « raciste ». Le libre penseur Jack-Alain Léger persiste et dit que c’est bien ce qui est écrit dans le Coran, ce qu’il se tue à répéter. Excédé, Boubakeur répond : « Je me fous de ce qu’il y a dans le Coran ».

[dailymotion]http://www.dailymotion.com/video/xc830h_l-islam-attaque-par-jack-alain-lege_news#from=embediframe[/dailymotion]

http://www.dailymotion.com/video/xc830h_l-islam-attaque-par-jack-alain-lege_news#from=embediframe

Il est intéressant de regarder cette émission, qui se déroulait chez Thierry Ardisson, en 2004. Sur le plateau, outre l’invité, il y a Mélenchon, la beurette de service qui se la joue émancipée, nous fait le coup des problèmes sociaux, qui nous dit d’abord qu’elle n’est pas musulmane, pour après nous raconter qu’elle croit en Dieu, et que son message, au-delà de son aspect moderne, c’est surtout « Pas touche à l’islam ». Bigard et Baffie, qui multiplient les platitudes et enfoncent des portes ouvertes, sont consternants de médiocrité.

On sent la pression qu’il y a contre lui. Il est seul contre tous. Il est obligé de parler de ses amis musulmans pour prouver qu’il n’est pas raciste. Il est obligé d’être prudent, pour dire qu’islam et islamisme, c’est pareil. Il est obligé de rappeler qu’on est en France, dans le pays de Molière et de Voltaire. Il est obligé de rappeler que l’islam autorise à battre sa femme, que c’est écrit dans le Coran.

Malgré toutes ses précautions, et son talent, il passe quand même pour le salaud, le méchant, l’excessif, le haineux. Que dire de Mélenchon, apparemment mal à l’aise, rêvant de prendre Jack-Alain Léger en flagrant délit de racisme, de le qualifier de facho, mais qui n’y arrive pas. Egal à lui-même, autant bouffeur de curés que lécheur de babouches, Méluche.

C’est en revoyant ces images qu’on mesure mieux l’ensemble des tabous que nous avons pu lever, en dix années, sur l’islam grâce à des personnes comme Jack-Alain Léger. Hommage lui soit rendu.

Paul Le Poulpe

 

image_pdf
0
0