Hommage au peuple kurde, agressé par Erdogan

S’il est un peuple qui mérite toute notre estime et notre admiration, c’est bien le peuple kurde, dont le courage n’est plus à démontrer.

BHL, qui est loin d’être ma référence parmi nos philosophes, a remarquablement mis en valeur ce courage des combattants kurdes, et notamment des femmes, avec son film Pershmerga, qui a conquis le public, jusque dans les rangs de l’ONU.

Et si la coalition occidentale a pu vaincre l’Etat Islamique dans un délai plus rapide que prévu, elle le doit au peuple kurde qui a mis toutes ses forces dans la bataille.

Bien que musulmans sunnites, les Kurdes ont fait le choix de la démocratie et de l’égalité hommes-femmes.

200 000 chrétiens chassés d’Irak ont pu se réfugier au Kurdistan.

Et bien des Yézédis leur doivent la vie sauve.

Ce peuple maudit, qui n’a toujours pas son Etat propre, contrairement aux promesses qui lui avaient été faites en 1920 après la chute de l’Empire ottoman, se bat depuis un siècle pour son autonomie en vue de son indépendance.

Répartis à la jonction de  4 Etats, Turquie, Iran, Irak et Syrie, environ 40 millions de Kurdes subissent régulièrement les attaques des pouvoirs centraux, qui écrasent toute velléité d’indépendance, par peur d’une contagion généralisée dans tout le Kurdistan.

D’autant plus que le Kurdistan est riche en pétrole.

On se souvient des bombardements chimiques lancés par Saddam Hussein sur les Kurdes d’Irak.

On connaît la haine d’Erdogan pour le PKK, ce groupe armé kurde qui mène une guérilla constante contre Ankara.

Alors, où en est-on aujourd’hui ? Pas simple.

Profitant du chaos syrien, les Kurdes de Syrie ont pris le contrôle d’un vaste territoire et s’autogèrent  totalement, loin du pouvoir de Damas.

Et ce Kurdistan syrien est passé sous la coupe du PYD, branche syrienne du PKK.

La branche armée du PYD est l’YPG, hostile à Bachar el-Assad.

Mais c’est contre l’EI que les Kurdes ont consacré toutes leurs forces, avec le succès que l’on connaît.

Ce qui a irrité Erdogan le 14 janvier, c’est la décision de Washington, qui soutient les FDS, de déployer 30 000 gardes-frontières kurdes dans le nord de la Syrie.

C’est donc dans le contexte d’un renforcement du Kurdistan syrien, qu’Erdogan a décidé le 21 janvier de lancer l’opération “Rameau d’olivier” contre les forces kurdes de Syrie, avec l’appui inconditionnel du peuple turc, qui considère le PKK et l’YPG “comme une menace existentielle”.

« Nous allons tuer dans l’œuf cette armée terroriste” a déclaré le leader turc.

Erdogan, après sa féroce répression du coup d’Etat manqué, veut redorer son blason par une victoire qui lui ouvrirait un boulevard pour les élections de 2019.

Les opposants rasent les murs. Leurs manifestations sont interdites.

“Nous écraserons quiconque se dressera contre nous dans cette lutte nationale” a dit le dictateur turc.

Avec lui, on est vite catalogué “traître à la patrie” !

Mais la propagande ne fait pas tout et l’offensive dans le nord de la Syrie se heurte à la forte résistance des combattants kurdes, soumis au bombardements d’Ankara.

Toute la population est appelée à prendre les armes, y compris les volontaires occidentaux qui avaient combattu auprès des Kurdes contre l’EI. (Américains, Britanniques, Allemands, Français)

Les FDS, Forces démocratiques syriennes constituées de combattants de l’YPG, bloquent l’invasion turque.

Pour l’instant, le conflit est localisé dans la région d’Afrine.

Mais si le conflit se déplace sur la région de Manbij, les soldats turcs pourraient  se retrouver face aux troupes américaines qui soutiennent les FDS.

Bien que le ton monte du côté turc, contre Washington qui soutient les milices kurdes, le risque d’un affrontement entre deux alliés de l’OTAN parait néanmoins peu probable,

Américains et Turcs  ayant chacun tout intérêt à calmer le jeu.

Quant aux Russes et aux Européens, ils prêchent la modération faute de mieux.

Les Turcs veulent créer une zone tampon de 30 kms en territoire syrien.

Les Américains veulent déployer 30 000 gardes-frontières kurdes pro-américains dans le nord de la Syrie.

Ce qui n’a rien d’incompatible. Ce sera donnant-donnant.

Les négociations devraient donc l’emporter.

Faute de quoi, Manbij sera sous peu le nouveau point chaud du Moyen-Orient….

Jacques Guillemain

image_pdfimage_print

46 Commentaires

  1. Je n oublie pas que les zentils kurdes exterminaient les armeniens il y a encore 100 ans
    Donc sur le long terme tres mefiant !

    • Mais au moins les Kurdes ne nient pas le génocide, ni que leurs descendants y aient joué un rôle. Au moins eux s’en repentent et reconstruisent des églises en Kurdistan.

      Et puis l’important c’est maintenant, et maintenant l’essentiel est de repousser les hordes jihadistes dans l’au-delà, ce à quoi excellent les Kurdes, admirables guerriers s’il en fut – y compris leurs femmes. Tout musulmans qu’ils soient (personne n’est parfait), ils ont leur propre culture et contrairement aux Arabes, sont capables d’évoluer.

      Et puis le courage, d’où qu’il vienne, m’inspire toujours du respect. C’est un sentiment qui avait de l’écho, autrefois, chez les Français.

    • Oui c’est bien de le rappeler. N’oublions pas aussi qu’ils sont majoritairement musulmans sunnites … donc doublement méfiant.

    • @ceutron. C’est quoi ces âneries que vous écrivez, ce sont les turcs qui ont massacré les arméniens il y a 100 ans.

      • Bertrand, faite au moins une petite recherche, et vous verrez qu’il n’écrit pas des « âneries ».

      • Les turcs ont organisé les marchés dans les déserts, ont activement participé à des centaines de massacres mais les Kurdes n’ont pas été en reste Et ont été de très bons auxiliaires des ottomans sur ce coup-là !

        • Des Circassiens aussi y ont participé. Ces Kurdes étaient à la solde des Ottomans, ils n’avaient pas de conscience nationale.

    • Exactement !
      Mais bon espérons que nos contemporains valent mieux que leurs ancêtres !

  2. «… tuer dans l’œuf cette armée terroriste” – M’sieur Erdogan appelle ça opération « Rameau d’olivier ».Ça m’étonnerait que les Kurdes soient tentés par ce symbole de paix façon ottomane.

  3. Erdogan est en train de commettre un véritable génocide envers le peuple kurde. Tout cela sous un silence écœurant de l’Union Européenne qui fait semblant de ne rien voir. Cette même UE, pourtant habituelle donneuse de leçons lorsqu’il s’agit de protéger les palestiniens ou autres rohingyas, se met la tête dans le sable et laisse tranquillement Erdogan massacrer un peuple en toute impunité. Une véritable honte qui démontre que l’Union Européenne est déjà infestée de la tête aux pieds par les islamistes.

  4. Il faudrait que quelqu’un lui rabatte son caquet, à ce dictateur sanguinaire qui a inventé le coup d’état pour museler ceux qui veulent lutter contre l’envahissement de l’Islam.

    • ils le font déjà en considérant leurs femmes comme des égales , le reste suivra!

  5. « Et si la coalition occidentale a pu vaincre l’Etat Islamique dans un délai plus rapide que prévu … »
    En Syrie, la coalition occidentale n’a pas vaincu l’Etat islamique. C’est l’intervention de la Russie à partir de septembre 2015, appuyant des troupes au sol iranienne, du hezbollah et de l’AAS qui ont permis de renverser la situation. Il suffit de regarder une carte de Syrie avec les territoires de l’Etat Islamique avant et après cette date. Alors que la fumeuse coalition d’une soixantaine de pays n’arrivait à rien depuis 2011, la situation a commencé à s’inverser quelques mois après l’action de la Russie. Il faut dire que les principaux instigateurs de la coalition occidentale (USA) et la France menaient un jeu trouble en Syrie en soutenant les terroristes pour faire tomber Assad ..

  6. Il y a eu des négociations entre les Kurdes et la Russie + Damas. Les Kurdes ont refusé leur offre de protection contre le maintien de l’intégrité territoriale de la Syrie. Ils ont préféré se tourner du côté des Américains qui souhaitent toujours démembrer la Syrie. Sauf que la Turquie ne pouvait pas l’accepter. Du coup on obtient des accrochages militaires entre un pays de l’Otan (Turquie) et un autre pays de l’Otan (USA) : déjà quelques conseillers américains tués lors de bombardements turques. La Turquie devrait vraisemblablement régler le problème qui gênait Moscou et Damas de cette enclave américano-kurde au Nord de la Syrie, à moins que ce bourbier géopolitique se complique encore …

  7. Les kurdes …des musulmans modérés aussi je présume ;ainsi qualifiait t’on Erdogan il y a quelques années .Pour moi toute cette engeance islamique est à mettre dans le même sac .Les martyrs d’aujourd’hui seront les bourreaux de demain .Qu’ils se démerdent entre eux .

    • Beaucoup de Kurdes sont alévis (comme beaucoup d’Albanais et de Turcs) donc pas vraiment musulmans, influencés pas le chamanisme et le christianisme des origines. J’ai travaillé avec une Kurde alévie qui s’intéressait au bouddhisme et au christianisme.
      Le moins qu’on puisse dire est que les alévis ne sont pas en odeur de sainteté chez les fondamentalistes sunnites.
      Beaucoup de Kurdes sont aussi yézidis, encore moins musulmans.

      • Il y a aussi des arabes chrétiens ou juifs,mais ils restent une infime minorité .
        Il faut se baser sur le global,non sur les exceptions .

        • Alevis (au moins 20% des Kurdes dans l’Etat turc) et yézidis (environ 900.000 en tout) sont des minorités mais quand même pas infimes.

  8. Les prétentions des américano-kurdes, avec 30 mille hommes s’opposant à Bachar, tout comme celle des turcs, avec l’occupation d’une partie du territoire syrien, sont inadmissibles. Laissons-les s’entre-tuer.

  9. « Toute la population est appelée à prendre les armes, y compris les volontaires occidentaux qui avaient combattu auprès des Kurdes contre l’EI. (Américains, Britanniques, Allemands, Français) » Ça ne devrait pas poser de problèmes vu le nombre de manifestants pro kurdes qu’il y a en Europe de l’ouest à moins que ces derniers comme les maliens de France ne veuillent que les occidentaux fassent la guerre à leur place ?

  10. Je ne suis pas un inconditionnel mais reste tout de même très impressionné par les femmes kurdes au combat…

  11. les femmes kurdes quel exemple ! ayant travaille dans une boite avec des immigres turc j etais surpris de leur haine des kurdes la propagande erdoganne marche bien

  12. russes et américains s’en lavent les mains!
    pourtant sans les kurdes, elbagdadi plastronnerait encore à raqqa!
    nous devons faire plus que les soutenir moralement, comment leur faire parvenir quelques sous pour qu’ils achètent des armes?

    • Les Russes, en accord avec Damas, leur ont proposé une large autonomie. Mais non ils veulent carrément un morceau du pays avec les champs pétrolifères, tout en s’associant avec les Américains qui entraînent sur place toute une armée de « rebelles » terroristes YPG et autres, et bien qu’ils en payent le prix.

    • Les djihadistes les craignent comme la foudre. Dans son infinie sagesse, Allah interdit l’entrée de son baisodrome aux hommes tués par des femmes.

  13. Peut être c’est à vous de le lire, c’est le livre plus haineux de la terre, quelques exemples: sourate 9 v29 : Combattez ceux qui ne croient pas en Allah , qui ne considèrent pas comme ce qu’Allah et son prophète ont déclare illicite jusqu’à ce qu’ils paient, humiliées et de leurs propres mains le tribut.
    Autre exemple sourate 9 v5 : lorsque les mois sacrés seront expirés , tuez les infidèles partout où vous les trouverez …
    Sourate 4 v29 : Les infidèles sont pour vous un ennemi déclaré, bref de 6235 sourates dans le Mein Kampf des musulmans il ya 3150 sourates pleins d’haine,contre les juifs, les chrétiens, les femmes, les apostats, la djihad ( la guerre) etc,etc,
    Peut être sera meilleur la fermer avant de balancer n’importe quoi ou se renseigner tout simplement

  14. « Sauf que », comme dirait Zemmour, bible et torah sont œuvres humaines alors que le coran(d’ air) est la parole d’ allah(poubelle), un « Dieu » psychopathe sanguinaire et misogyne qui appelle au meurtre de tout ce qui n’ est pas musulman.
    Si dans bible et torah le fidèle peut prendre ce qu’il juge bon et considérer le mauvais comme erreur humaine, le coran ne peut se découper à la carte. Il faut en appliquer sans faire appel à la raison ce qui est bon (très peu) et ce qui est mauvais soit sa presque totalité. Le coran est le triste support d’ une religion de merde. Pauvres musulmans…

  15. Ci li cucuran le problème qui incite à tuer li non muzz pauvre petit neurone cramé à li pisse di chameau di mahomet

  16. Que les Américains se dépêchent d’intervenir en faveur des Kurdes car si ces derniers comptent sur les Européens, ils seront massacrés par le fou d’Ankara jusqu’au dernier !!! Sur les télés, ils en parlent furtivement… c’est une honte car ce peuple, hommes et femmes, s’est battu avec acharnement contre l’infamie islamiste !

    • Les Américains ont fait assez de dégâts comme ça, non ? Vous croyez qu’il s’intéressent au Kurdes ? Toutes leurs guerres n’ont qu’un seul but : déstabiliser des nations sous des prétextes pseudo-humanitaires, puis s’approprier une partie de leurs richesses. Car depuis que le dollar n’est adossé à plus rien et qu’ils en ont imprimé des quadrillons pour financer leur train de vie pharaonique au frais du monde entier, les USA sont, en réalité, en banqueroute totale. Ce sont les autres pays qui payent leurs guerres indignes et parfois, contre eux-mêmes, un comble. Quand aux Kurdes de Syrie, je crois ils se sont installés là en fuyant les ottomans et maintenant ils revendiquent un morceau de la Syrie ? C’est un peu comme si les migrants voulaient s’approprier une région française.

    • De plus les USA ont bien plus besoin de la Turquie que des kurdes. C’est le deuxième membre de l’OTAN, en terme d’effectif, et y sont installées des bases militaires américaines indispensables au niveau stratégique (pour mener leurs conflits illégitimes dans le Moyen Orient).

  17. Muzulmerdogan fera de tout pour que la turquie entre dans l’UE afin que ses islamopithèques submergent l’Europe.

  18. Les Kurdes sont au centre d’un jeu obscur ! « Tiraillés » dans tous les sens du terme !
    Erdogan, le nouvel Hitler de la Région, fait feu de tous bois…

  19. EN 1990, j’ai employé des KURDES. Ils m’ont invité à l’une de leur réunion sous chapiteau à VIncennes. Leurs salaires versés à leur cause. Le discours …..pas besoin de comprendre le KURDE .Impressionnant. Ces gens là sont déterminés et gagneront. ERDOGAN ira se rhabiller. Si seulement les Français pouvaient leur ressembler

  20. Pour nos chers gouvernants du pays des droits de l’Homme et des clandestins, les kurdes sont un sous peuple incapable d’organiser un procès équitable mais très capable de condamner à mort un djihadiste capturé armes à la mains. Ce qui n’est pas bien et même pas humain ni gentil. Les kurdes et les syriens sont trop méchants . Nos gentils gouvernants feront tout pour épargner les tribunaux kurdes et syriens à nos chers compatriotes partis faire le djihad. Ils feront tout pour rapatrier ces vermines leurs femmes et leur progéniture. Plus que jamais nous savons ce qu’il nous reste à faire.

Les commentaires sont fermés.