Hommage posthume au préfet Mahdi Hacene

Publié le 16 septembre 2016 - par - 11 commentaires - 2 130 vues
Share

mahdihaceneCadre de la Préfecture de Colmar à la retraite, je tiens à rendre hommage à l’ancien préfet du Haut-Rhin, Mahdi HACENE dont il est question incidemment dans un reportage de L’Alsace du lundi 5 septembre 2016 : « Portrait du lundi : Fernand HESSEL, cardiologue humaniste ».

Ayant subi lors de ma carrière trois sérieuses alertes cardiaques en 1986, 1998 et 2003, j’ai eu l’agréable surprise de recevoir la visite sur mon lit de la Clinique Saint-Joseph, début 1986, la visite de mon supérieur hiérarchique Mahdi HACENE et de son fidèle secrétaire général de l’époque, Bertrand LABARTHE.

Cela m’a fait plaisir et mérite d’être salué : un préfet qui se préoccupe vraiment de la santé de ses collaborateurs.

Il y a dans l’article en question une double erreur.

Mahdi HACENE n’était évidemment pas « issu de l’immigration », erreur qui semble trouver son origine dans un article nécrologique du Monde de janvier 2014. Le Monde est un quotidien de référence des biens-pensants de gauche, en pâmoison devant le vocable magique « d’immigration ».

Mahdi HACENE, né Français, commençant ses humanités au lycée Bugeaud à Alger, a débuté sa carrière dans le corps préfectoral en tant que directeur de cabinet du Préfet de l’Aveyron en 1959. Il a toujours été exclusivement au service de l’Etat français et sa seule référence que peu « provincialiste », ce sont ses racines kabyles dont il était fier à juste titre, comme étaient fiers deux prix Nobel français Albert SCHWEITZER et Alfred KASTLER d’être Alsaciens de naissance.

Au surplus, Mahdi HACENE n’est pas non plus le premier préfet d’origine maghrébine, comme l’affirme le commentateur. Bien avant lui, Chérif MECHERI qui a fait une éblouissante carrière a été nommé préfet, délégué de la Haute-Vienne dès 1944 par … Pierre LAVAL. Bien d’autres préfets ont exercé avant Mahdi HACENE, il y eut notamment BELHADDAD et Mohand OURABAH. Certains journalistes du Monde gagneraient à approfondir leurs connaissances historiques…

Jean-Michel WEISSGERBER

Print Friendly, PDF & Email
Share

11 réponses à “Hommage posthume au préfet Mahdi Hacene”

  1. Dorylée dit :

    L’Immonde est un jour-anal qui a toute sa place au clou rouillé dans la cabane au fond du jardin. C’est le seul cas connu où du papier de chiotte peut être souillé des deux côtés AVANT de s’en servir…

  2. Duranton dit :

    Les journalistes du Monde Bof! Un organe de presse collabo avec le système comme tous les autres organes de presse. Ils se disent de gauche, mais travaillent pour le grand capital qui contrôle tout. Le peuple n’est plus dupe de ces tartufferies.
    Conclusion, toute la presse officielle est à boycotter, alors surtout ne leur donnez plus un sous, vous ferez un geste de résistance.

  3. Romanin dit :

    Monsieur WEISSGERBER, désolé de ne pas participer à votre hommage posthume, le corps préfectorale et entièrement soumis aux gouvernements en place. C’est un corps administratif qui aurait dû disparaître depuis longtemps!
    Qu’il soit kabyle ou pas n’y change rien, au cours de sa carrière, il n’a eu de cesse de faire appliquer les « désirs » des politiques en place et malheureusement la liste serait trop longue à détailler ici. Que vous l’honoriez en tant qu’ancien collaborateur soit, mais sans plus!

  4. Mahdi HACENE,un patriote authentique, dans la lignée d’un Bachaga Boualem et de tant d’autres.

    • Axeclaw dit :

      @ Hervé boismery, désolé cher monsieur, Mahdi Hacène n’est pas de la même lignée que le bachagha boualem pour beaucoup de raisons. L’un était collaborateur et l’autre était un patriote français d’origine kabyle comme c’est précisé plus haut. N’oubliez pas que les seuls francophiles d’Afrique du Nord c’est bel et bien les kabyles. Le général Bigeard, suite au soulèvement kabyle du printemps 1980, parlait de guerre de KABYLIE qualifiée faussement de guerre d’Algérie. Il faut que nos amis français comprennent que les kabyles ont fait la guerre au colonialisme et non pas à la France. les kabyles ont, de tout temps, fait la différence entre la France officielle et la France citoyenne.

  5. Pobeda dit :

    Les patriotes français ne sont pas forcémment gaulois d’origine. L’Algérie pacifiée par la France a donné de grandes figures : le Dr Chérif Sid Kara, l’avocat Ali Chekal, le grand sportif Alain Mimoun, le cinéaste Jean Amrouche et d’autres encore…..la france aimée et respectée produisait des patriotes, la france haïe et humiliée produit des terroristes

  6. Jake dit :

    J’ai dit en 1970, à un repas à l’Internat (médical psy), que devant les âneries que les journalistes racontaient sur notre Domaine que nous connaissions bien, nous pouvions en inférer aisément sur la validité (NULLE) de ce que ces mêmes journalistes nous racontaient sur tous les autres sujets….!!!!
    Mr Weissgerber le bien-nommé! rend (Teint (plus) blanc la vision du problème journalistique… Eclaircissement bien apprécié!

  7. Mahdi Hacene était Kabyle et pas arabe. J’ai eu des Amis kabyles, il ne fallait par leur dire qu’ils étaient arabes c’était pour eux une injure grave.

    • Otto Ktohn dit :

      Je confirme et c’est tout à fait justifié vu le traitement qu’ils leur ont fait subir et que nous commençons à connaître.

  8. Charles Martel-dans-leur-Gueule dit :

    Le Monde est depuis des années, depuis le passage de Plenel, un torchon boboïste.