1

Honte à cette Église arriérée qui a couvert ses réseaux pédophiles

Image associée

 

Honte à cette Église catholique arriérée qui refuse le mariage des prêtres mais qui a littéralement couvert des réseaux  pédophiles pendant des décennies.

Combien de scandales, combien d’abominations cachent les archives du Vatican ?

En Pennsylvanie, ce sont 300 prêtres prédateurs qui ont martyrisé plus de 1 000 enfants, victimes des sévices de saligauds qui prétendent transmettre la parole de Dieu. Le calvaire dure depuis 70 ans.

Deux prêtres seulement ont été inculpés.

Un barbare à soutane a même violé 5 sœurs de la même famille, la dernière petite fille ayant 18 mois, selon le Procureur général de Pennsylvanie.

Et la hiérarchie savait, y compris le pape.

https://www.huffingtonpost.fr/2018/08/26/le-pape-francois-accuse-davoir-couvert-les-actes-dun-cardinal-americain-accuse-de-pedophilie_a_23509698/

Aux États-Unis, ce sont 6 721 prêtres qui ont été accusés d’abus sexuels entre 1950 et 2016, selon l’organisme Bishop Accountability.

Au Chili, ce sont 158 personnes – évêques, prêtres ou laïcs liés à l’Église – qui sont ou ont été visées par une enquête pour sévices sexuels, sur mineurs et adultes, depuis les années 1960.

En Australie, c’est le numéro 3 du Vatican qui est accusé de sévices sexuels par plusieurs plaignants.

En France, c’est le père Preynat qui est soupçonné d’avoir abusé de 70 jeunes scouts, couvert par l’archevêque de Lyon.

Et 25 évêques auraient couvert des actes de pédophilie.

https://www.lexpress.fr/actualite/societe/pedophilie-dans-l-eglise-25-eveques-soupconnes-d-avoir-couvert-des-abus-sexuels_1891008.html

Une soixantaine d’affaires sont entre les mains de la justice. Mais combien sont passées au travers des mailles du filet pendant des décennies d’omerta ?

Résultat de recherche d'images pour "photo eglise pediphilie"

En Belgique, selon un rapport de l’Église belge, ce sont plus de 1 000 victimes d’abus sexuels de la part de prêtres qui ont été répertoriées en quatre ans.

Mais c’est en Irlande, pays le plus fervent de l’Église catholique, que 14 500 enfants ont été victimes de barbares déguisés en prêtres.

https://www.lci.fr/international/visite-du-pape-francois-en-irlande-pedophilie-adoptions-illegales-l-eglise-catholique-irlandaise-plombee-par-les-scandales-2096380.html

Les enquêtes remontent jusqu’en 1936. Là aussi, les autorités religieuses savaient.

Mais l’Église irlandaise s’est aussi rendue coupable de complicité dans des milliers d’adoptions illégales.

Les enfants nés de femmes non mariées étaient confiés à des parents adoptifs avec de faux certificats de naissance, leur attribuant la parentalité biologique de l’enfant.

La St Patrick’s Guild était une agence d’adoption gérée par les Sœurs de la charité !! Elle a falsifié 126 certificats de naissance entre 1946 et 1969.

Mais selon l’ONG de défense des enfants Barnardo’s, toutes les agences d’adoption ont été impliquées dans ces pratiques frauduleuses. 10 % des adoptions sur 15 000 seraient illégales.

Parlons aussi de “l’affaire des fosses communes”, où l’Église s’est encore particulièrement distinguée depuis 1925.

Une commission d’enquête s’est penchée sur le cas de 18 maisons “mère-enfant” qui accueillaient les filles-mères.

Ces maisons d’accueil se sont signalées par un fort taux de mortalité des bébés.

L’historienne Catherine Corless affirme que près de 800 enfants nés dans le foyer St Mary des sœurs du Bon secours de Tuam, dans l’Ouest du pays, avaient été enterrés dans une fosse commune entre 1925 et 1961.

On n’est plus à la messe, on nage en plein film d’épouvante.

Enfin, l’article évoque aussi le cas des “Magdalene Sisters” où l’on voit que, pour l’Église irlandaise, la morale divine sait se montrer particulièrement souple au besoin.

“Entre 1922 et 1996, plus de 10 000 jeunes femmes tombées enceintes hors mariage (un péché impardonnable, une ignominie dans l’Irlande aussi pieuse et arriérée de l’époque) ont été littéralement réduites en esclavage.

Elles ont travaillé gratuitement dans des blanchisseries, exploitées commercialement par des religieuses catholiques !!!

Les pensionnaires étaient surnommées les “Magdalene Sisters”.

Qu’en pense François, lui qui invite l’Europe à faire preuve de bonté, de générosité, de compassion à l’égard de tous les migrants de la planète ?

Cette Église catholique nous fait honte et insulte 1,3 milliard de fidèles. Elle est incapable de faire le ménage chez elle et elle couvre de actes abominables perpétrés sur des enfants innocents.

Comment, après de telles révélations, espérer que cette Église, coupable de complicité dans les pires crimes, prenne la défense des chrétiens d’Orient autrement que par des paroles sans lendemain ?

La femme de lettres franco-canadienne Nancy Huston vient de demander au souverain pontife de “mettre fin au célibat des prêtres et de reconnaître l’importance de la sexualité dans l’équilibre des êtres humains”.

On attend la réponse…

Jacques Guillemain