Honte aux collabos qui ont manifesté à la mémoire des victimes de Christchurch…

Publié le 19 mars 2019 - par - 180 commentaires - 4 477 vues
Share

Depuis les cinquante morts de Christchurch, nous assistons à de curieuses réactions, révélatrices du climat dans lequel nous vivons. Les associations musulmanes, et leur filiale, le Mrap, multiplient les menaces de procès contre tous ceux qui ne pleurent pas assez fort et ne condamnent pas assez clairement cette tuerie. Ainsi, trois plaintes sont déposées par l’inévitable CCIF (qu’il faudrait dissoudre sur le champ) contre Guillaume Tabard, responsable des rédactions du Figaro, Marine Le Pen en personne, et Catherine Blein, une élue régionale de Bretagne.

Patrick Jardin, père de Nathalie, tuée au Bataclan, coupable d’avoir écrit qu’il ne pleurerait pas les morts de Christchurch, et d’expliquer pourquoi, est lui aussi dans l’œil du cyclone. Ce sont deux journaleux de France Soir qui le livrent en pâture aux musulmans, aux associations dites antiracistes et au procureur de Paris. En 1940, ils auraient fait merveille, ces jeunes gens…

https://ripostelaique.com/selon-les-journaleux-plottu-et-mace-je-devrais-pleurer-moi-les-morts-de-christchurch.html

Dans un autre registre, la gauche collabo, qu’Yves Mamou, dans un remarquable article publié par Causeur, qualifie avec ironie de « progressiste » exige un coupable français, qui ne peut être que Renaud Camus et son supposé complice, Alain Finkielkraut ! Et Aude Lancelin, responsable du site de Mélenchon (en train de couler), qui n’a jamais mis en cause le Coran après des assassinats musulmans, joue les commissaires politiques contre ceux qui osent évoquer le Grand remplacement.

Dans un style différent, l’ineffable pitbull de Macron, l’ancien trotskiste Romain Goupil, pourfendeur de Gilets jaunes, reproche à Robert Ménard, qui ose se poser des questions sur l’immigration et l’islamisation de son pays, de défendre une race pure, comme les nazis, bien sûr, et d’être responsable, lui aussi de Christchurch !

https://www.youtube.com/watch?time_continue=244&v=Ma-SP0qlfbk

Mais c’est contre Christine Tasin que les paisibles disciples de la religion d’amour, de tolérance et de paix se déchaînent. Le crime de Christine : avoir commis un article, dans RR, que RL a repris 24 heures plus tard, où elle expliquait pourquoi, tout en condamnant le geste de Brenton Tarrant, elle se refusait à le renvoyer dos à dos avec les assassins islamistes.

https://ripostelaique.com/on-ne-peut-pas-renvoyer-dos-a-dos-brenton-tarrant-et-mohamed-merah.html

On peut ne pas partager cette vision, la contester, et répondre par un article. Dans nos sociétés occidentales, cela s’appelle le débat démocratique. Mais avec les soldats d’Allah, aucune nuance n’est possible. Ils fonctionnent en meute et donc, quand un imam de Roubaix appelle ouvertement à inonder Christine de messages, et, à travers les lignes, à passer à la violence contre la présidente de Résistance républicaine, ils se déchaînent. RR comme RL sont submergés de milliers de messages, souvent orduriers et vulgaires, et de menaces de mort à peine déguisées, de la part d’internautes musulmans.

Bien sûr, les avocats de Christine examinent sérieusement les suites à donner à cette vidéo, qui ressemble étrangement à une fatwa lancée contre la présidente de Résistance républicaine.

Nous sommes dans l’ère des soumis, et on ne supporte pas ceux qui, comme Christine et d’autres, refusent de courber l’échine. Nocibé vire son cadre, Alain Bizeul, qui, dans le privé, a qualifié Yassine Belattar de « pourriture d’islamiste ». Etam sacrifie une directrice de magasin de lingerie féminine, qui a refusé de prendre le CV d’une voilée en mission de provocation et de victimisation.

C’est dans cet esprit de soumission que le Comité Laïcité République, les copains d’Anne Hidalgo par ailleurs, ont donc décidé de se rassembler devant l’ambassade de Nouvelle-Zélande, ce lundi, en mémoire des victimes, en compagnie d’une dizaine d’associations et partis.

http://www.laicite-republique.org/rassemblement-en-hommage-aux-victimes-de-l-attentat-de-christchurch-paris-18.html

Pourquoi devons-nous les qualifier de collabos, alors que cela pourrait paraître normal de se recueillir devant une ambassade d’un pays où a eu lieu un acte grave ?

Pour plusieurs raisons. D’abord, sommes-nous certains que cette mosquée néozélandaise était fréquentée par des paisibles disciples d’Allah, des hommes de paix ? Apparemment, ce n’est pas si sûr, si on en croit un article du site contre-info, qui évoquait une mosquée radicalisée, qui avait fourni deux djihadistes à Al Qaida.

D’autre part, ces « émotifs » ont-il déjà organisé un seul rassemblement, un seul « hommage, aux milliers de Coptes, assassinés et mitraillés dans leurs églises en Égypte ? Ont-ils organisé une seule initiative en mémoire de toutes les victimes des soldats d’Allah, en France, mais aussi en Belgique, en Grande-Bretagne, au Danemark, en Suède, en Norvège, aux Pays-Bas (hier), en Espagne, aux États-Unis, en Australie, au Mali, et dans les nombreux pays où « déséquilibrés » tuent des non-musulmans, comme le leur réclame les textes sacrés de l’islam ? La réponse est accablante : JAMAIS ! Non seulement ils n’ont jamais organisé le moindre rassemblement devant une ambassade du Qatar ou de l’Arabie saoudite, commanditaires, bien souvent, des attentats, mais ils ont immédiatement pourfendu une prétendue extrême droite, voire ont multiplié les amalgames avec les intégristes catholiques, pour mieux noyer le poisson, et protéger l’islam. Faut-il rappeler la mascarade « Je suis Charlie », où la religion des assassins n’a jamais été évoquée lors des différentes cérémonies avec bougies et fleurs…

Certes, le moins qu’on puisse dire est que ces guignols n’attirent pas grand monde : 14 signataires, une petite cinquantaine de manifestants !

Mais en ayant organisé ce rassemblement, pendant que les associations musulmanes se victimisent à qui mieux mieux, et attaquent les vrais résistants à l’islamisation de notre pays, ces islamo-collabos envoient un message très clair aux militants musulmans. Ils leur disent : « TANT QUE LES VÔTRES TUENT DES INFIDÈLES, NOUS NE BOUGERONS PAS. MAIS DÈS QUE DES REPRÉSAILLES AURONT LIEU, NOUS SERONS À VOS CÔTÉS« .

Ils sont les premiers, comme leurs complices musulmans, à hurler « Pas d’amalgame » quand un islamiste tue au nom d’Allah, par contre, ils multiplient les amalgames avec la prétendue extrême droite quand un « suprémaciste blanc » tue, en pensant – à tort – contribuer à la sauvegarde de sa civilisation.

Que les socialistes, la Licra, le Printemps républicain de Clavreul et les habituels lèche-babouches cautionnent cette infamie, pas de surprise. Mais les prétendus laïques devraient avoir honte, qu’ils s’appellent l’Ufal, présidée à présent par Christian Gaudray, le CLR, dont le vice-président est un ancien contributeur de notre site, ou bien Cap 21, présidé par Corinne Lepage, qu’on a connue plus courageuse, il y a quinze ans, dans le combat contre l’islamisation de notre pays.

On serait curieux de connaître l’avis de Zineb El Rhazoui, voire de Céline Pina, sur cette initiative qui sent bon la soumission… Pas étonnant que ces prétendus laïques ne bougent pas une oreille, alors que la loi Avia se prépare, et qu’elle comportera des restrictions graves à la liberté d’expression quand elle s’en prendra à une religion, en l’occurrence l’islam. Ils prétendent défendre la loi de 1905, mais se taisent quand le délit de blasphème, au seul profit de l’islam, est réinstitué. Ce que notre fondateur, qui les connaît bien, dénonçait, lui, dans une vidéo, il y a quelques jours.

Bref, ce n’est pas avec une gauche collabo pareille, et des laïques soumis de ce type qu’on va gagner la guerre que l’islam nous mène quotidiennement. Mais cela, on le savait depuis longtemps…

Paul Le Poulpe

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Malek

L’hypocrisie est la seule arme qu’utilisent les musulmans, les islamistes, leurs associations ainsi que leurs collabos de gauche comme de droite en France et dans le monde. Pourquoi n’ont-ils jamais protesté contre l’attentat commis contre une mosquée au Pakistan en 2010 faisant plus de 100 victimes et autant de blessés? Réponse: parce que les assaillants étaient des musulmans, et la mosquée appartenait à un groupe dit « Al-Ahmadiyya », que l’islam sunnite et chiite persécute et considère comm sectaire. Or, les deux mosquées au Christchurch appartiennent à ce même groupe interdit dans de nombreux pays musulmans. Pourquoi ces hypocrites n’ont manifesté aucune… lire la suite

Pika

Un assassin est un assassin