Hôpitaux : où sont passés les soignants français de souche ?

La vie nous joue parfois des sales tours. L’année 2022 est pour moi une suite mensuelle d’emmerdes et pourtant, ces emmerdes m’auront confronté à des réalités factuelles comme la dépendance et le personnel hospitalier.

Depuis février, j’ai fait connaissance avec ce qui est, pour beaucoup, une horreur : le cancer. Après la stupeur vient l’incompréhension, puis le doute, la colère inutile, et enfin l’acceptation. Sportif, fier de ma forme physique, j’ai bien vite déchanté. Je l’ai vécu comme une trahison. On perd vite de sa forme, de sa puissance et le cancer vous ramène vite à la réalité de petit bonhomme.

Mon premier contact avec le personnel infirmier fut celui de la soumission, et de la révolte. La vaccination et le port du masque obligatoire m’ont révolté. Impossible d’entrer dans l’hôpital sans les clefs imposées par la clique de Macron, de Castex, de Véran et de leur « Conseil de défense ».  Soumission et rage contre ceux qui m’obligeaient, qui m’ordonnaient ce que j’avais évité de faire jusqu’en février.

Après l’opération, j’ai eu la chance d’être soigné par une infirmière issue du Togo. Douce et d’une grande patience. Une grande gentillesse aussi. J’ai pu constater, à la marche obligatoire dans le couloir, en traînant mon portique, et mon sac d’urine, que le personnel infirmier était loin d’être de souche.

Après ma sortie de l’hosto vinrent les semaines de radiothérapie dans un autre hôpital spécialisé. Même constat, les    « souchiens » avaient déserté en majeure partie ces hôpitaux. Aussi triste que ce soit, l’idée de ma France était bien loin.

Où sont-ils passés, ces Français de souche ? Faisaient-ils partie de ceux qui avaient refusé la vaccination obligatoire ? Avaient-ils tous démissionné ? Dans tous les cas, je remercie les mains noires et arabes qui m’ont soigné.

Comment ne pas remercier ce personnel qui a su gérer mes inquiétudes, mes espoirs, mon envie de sortir au plus vite, et retrouver ma famille et mon antre d’ours mal léché.

Je me croyais sorti de mon enfer. À la mi-novembre, il faut croire que je n’en avais pas fini. Un beau matin, au lever du lit, j’avais perdu la vue de mon œil gauche.

Retour dans le cycle infernal. Là, c’est le 15/20 de Paris (hôpital spécialisé pour les yeux) avec masque obligatoire. Six heures d’attente pour être pris en charge par un interne de souche qui me trouvait trop lent, et ne me donnait aucune explication.

Six heures avec une population hétéroclite et très diversifiée. Hôpital public et universitaire, la diversité est complète au 15/20. Des médecins, jusqu’au personnel. Je ne parle même pas des patients. Mon épouse et moi étions les rares Blancs de souche. Chacun y allait de son AME et de sa CMU.

Là aussi, j’ai pu me demander où était passé les Français. Mais après ma récente expérience, je savais que je trouverai une écoute et une attention de la part du personnel infirmier.

C’est une jeune femme, une ophtalmologiste, issue du Liban, une musulmane, qui s’occupa de mon œil, fit des examens durant mes trois visites. Elle ressemblait à s’y méprendre à une amie juive sépharade. C’est avec beaucoup de prévenance, de patience qu’elle répondit gentiment à mes questions. Au passage des examens, j’ai appris que mon cerveau allait bien, c’est l’essentiel.

Alors quoi ? Que veut dire cet article ?

Il se veut un constat d’une situation vécue. Celui d’hôpitaux qui sont à l’image de cette France d’aujourd’hui.  Je me demande vraiment ce que font les 2 millions de Français au chômage et les 9 millions de pauvres dans notre pays.

Je me demande également comment nous pouvons accepter cette situation de Français dans cette situation, et de continuer de faire entrer des millions de clandestins sans que ceux qui nous gouvernent ne prennent conscience que cette situation est intenable à long terme, sur le plan économique au minimum.

Il est vrai qu’ils sont capables de nous expliquer que c’est la faute de Poutine si nous n’avons plus de gaz et d’électricité.

Il est vrai que lorsque l’on interroge les Français, ils sont dans la platitude abjecte, la peur de tout, l’acceptation mièvre, la soumission au maître, la compréhension larmoyante, alors qu’ils devraient être en rage du fait que c’est bien la Macronie qui est responsable de cette pénurie d’énergie : centrales nucléaires non entretenues, embargo sur le gaz russe, tarification imbécile de l’électricité sur le prix du gaz devenu rare, la situation dans les hôpitaux, la justice, la police, etc.

Alors quoi d’autre ? Je me demande simplement ce que deviendrait mon pays si demain, par un coup de baguette diabolique ou magique, tous ces immigrés anciens ou de fraîche date travaillant dans les hôpitaux n’étaient plus là.

J’ai bien conscience que mes propos sont à rebours de mes idées anti-immigration, mais cette année 2022 m’a fait découvrir que ce n’était pas si simple.

Reste que personne ne m’a imposé quoi que ce soit de religieux dans les quatre hôpitaux que j’ai eu à fréquenter, contraint et forcé. Je n’ai vu aucun personnel voilé. Pris aucune réflexion sur mes propos parfois et souvent provocateurs.

Reste que le cancer est derrière moi, même s’il a eu des conséquences irrémédiables.

J’ai hélas toujours perdu mon œil gauche dû à un œdème papillaire sur une veine alimentant le nerf optique. Il paraît que cela arrive, comme il paraît que cela peut revenir. On verra bien. (sourire)

La fin de l’année arrive et c’est tant mieux car cette année est maudite pour moi et sur tous les plans. Je pense pourtant à mes compagnons d’infortune, à ceux que j’ai rencontrés et qui sont souvent, et encore, dans ces hôpitaux. Aux médecins, aux infirmières, aux techniciens. C’est à eux que je pense aujourd’hui. Pour eux que j’écris cet article.

Gérard Brazon

image_pdfimage_print
32
2

72 Commentaires

  1. Merci Monsieur Brazon pour ce témoignage. Mais, ni dans votre texte ni dans les commentaires je ne vois la remarque suivante : Tous ces personnels hospitaliers compétents originaires du sud manquent cruellement dans leurs pays d’origine. Il est connu que presque tous les hôpitaux d’Afrique vont à la dérive ce qui donne une raison de plus aux populations, compétentes ou non, de migrer. Et ils sont bientôt 2 milliards ! Une amie infirmière m’a expliqué une des causes : quand la diversité pénètre dans un service l’ambiance change, l’entraide communautaire joue à plein, et le personnel d’origine quitte peu à peu.

  2. Bon rétablissement M. Brazon et merci pour votre honnêteté dans ce témoignage. Et oui, on peut être contre l’immigration et reconnaître que certains immigrés font du bon travail. Personnellement, j’ai voté Zemmour au 1er tour et MLP au second pour les présidentielles. Pourtant mon compagnon est africain et se lève tous les matins à 4 h pour aller au travail. Ce ne sont pas des gens comme ça que je voudrais voir expulser, mais tous les délinquants et les profiteurs d’aides sociales. et je suis contre le fait qu’on s’impose en forçant les frontières et en jouant le faux réfugiés. En tout cas, je vous souhaite beaucoup de courage en espérant que 2023 soit meilleure pour vous. Amicalement.

  3. N étant pas d accord avec vous sur votre idéologie, je vous souhaite qd même un bon et prompt rétablissement. C est bien d avoir noté que le personnel soignant d origine immigré à été bienveillant avec vous.

  4. Infirmière non vaccinée je viens de prendre ma retraite à 62 ans avec des trimestres manquants
    Ma nièce est partie travailler en Suisse car mieux payée et charge de travail raisonnable, elle y a rejoint 2 collègues
    Voilà où sont les infirmières de souche

    • « Jeune retraitée »
      Idem pour les médecins et c’est un scandale , une honte pour la France qui fait fuir son peuple , des professionnels qualifiés , pour faire venir d’autres populations moins bien formés et qui accepteront des conditions de travail et des revenus médiocres .
      J’aimerais bien savoir ce qu’en pense les « beaux esprits » , ou plutôt les zombies lessivés , qui ne partagent pas « l’idéologie » supposée …de G.Brazon de RL etc . S’ils croisaient ma route je leur conseillerais certains hopitaux à leurs risques et périls

  5. ne pas oublier que nous étions 50 millions en 1970 et que désormais nous en sommes à 70 millions !Logique que le remplacement se voit aussi fort ….et ce n’est pas finit : au Sénégal ça pond des bébés , en veux tu en voila , dans un pays sahélien proche de la désertification et du manque d’eau!!!

  6. Apres sur le constat, je suis tres surpris. Je parle de ce que je connais: 3 mois passés à visiter en service de réanimation à l’hopital nord de Marseille. Pendant la seconde vague covid (coucou les delepines, je sais que vous racontez n’importe quoi), et bien 2 infirmières magrhebines en tout et pour tout. Equipe de nuit.
    Pour d’autres raisons, je connais le pole maternité de l’APHM: 3 sage femmes maghrébines, et une black sur une centaine. A Marseille. Niveau docteur, zero mais je peux me tromper car je ne les connais pas tous.
    Donc la progression sociale, je la vois pas beaucoup hélas. Apres ASH et AS oui effectivement, le ration est du 50/50 mais je suis navré, c’est pas vraiment du médical.

  7. Tout d’abord je vous souhaite du courage et bon rétablissement. On peut être un abruti de zemmouriste ou un abruti de macroniste, on reste tous démuni face à la maladie.

    Ensuite je note que vous avez trouvé le personnel compétent et agréable avec vous bien qu’issu de l’immigration. Je rajouterai patient aussi vu que vous parlez de vos « provocations ». Elles ont vu en vous la personne malade, et pas la personne qui leur refuse l’appellation de française car prénommée Fadhila.
    L’article se veut reconnaissant envers ces personnes, et c’est à votre honneur, mais vous avez vu d’abord la personne « étrangère » et ensuite le « soignant ». Et ca c’est triste.

    • « merci aux soignants »
      Gardez vos « mercis » vous vous les mettez où vous voulez . On va la faire courte ça vous permettra peut être de comprendre qqe chose pour une fois dans votre vie .
      1/ Quand on sait pas on se tait
      2/ Les soignants étrangers sont moins bien formés que ceux qui ont été formés en France ( qqe soit , évidemment , leur origine …ça vous évitera d’ouvrir votre bec )
      3/ Ces soignants étrangers sont importés par des salopards et débiles à la fois que vous devez apprécier , pour boucher les trous et faire durer un système de santé malade que les soignants français fuient à cause de leur politique et à cause de vous
      4/ Fadilha et cie ne sont pas des prénoms de culture française ou européenne . Mais peut être que vous ne comprenez pas le mot culture
      5/ Zemmour a raison
      6/ Ta g

  8. Je m’étonnais aussi de vos rares parutions cette année…
    DE TOUT COEUR je vous souhaite un prompt rétablissement et une meilleure nouvelle vie avec 2023 ! 🌹♥️🌺🌺👍💐

    Je ne sais pas si ça peut vous consoler, mais pour moi aussi 2022 a été assez difficile sur beaucoup de plans à supporter : 2022 ANNEE MAUDITE !🤬

    Et surtout n’oublions pas que MACRON rime avec ETRON !!!💩🤣💩🤣

  9. Courageux témoignage de Gérard Brazon. Tout est dit, ou presque. J’espère que notre infortuné auteur à RL aura eu au moins une chambre seule pour éviter la télé et les visites des blaireaux et des bidochons.

  10. Parti en retraite anticipée ( pour ne pas être piqué ) en mars 2023 après maintes péripéties, je confirme que dans mon service, 2 tiers des soignants ( IDE + AS + ASH )sont des  » venus d’ailleurs où le soleil brille « .
    Pas plus, je voulais juste confirmer vos propos.
    Si ce n’est pas un autre exemple du grand remplacement, qu’est-ce ?

    • Raskasse
      Le système de santé c’est le grand remplacement mais en pire pour importer main d’oeuvre à « bas coût » , vite fait , moins bien formée , au détriment de la santé des français , pour masquer le désastre d’un système de santé moribond que des hyènes charognardes , margoulins et politiques réunis , veulent dépecer et se partager les restes .
      Moi aussi j’envisage une retraite anticipée .
      En attendant toujours surpris d’entendre des têtes de noeud la bouche enfarinée tenant le discours du style LF(in)soumise en forme de diarrhée orale qui vient se répandre jusqu’ici . Cela montre que ces gens là sont très « occupés » à ne rien foutre …Rien d’étonnant

  11. les FRANCAIS ont lâchement voté pour l’ordure qui les conduit tout droit au cimetière;
    ils ont choisi le pire des pires, le fossoyeur, le traître

  12. Ah enfin ! Depuis le temps que j’en parle ! J’ai peur de m’y faire soigner, 80% des soignants sont d’origines dont vous imaginez bien.

  13. Courage Monsieur. Acceptez que je pense à vos difficultés physiques et que je prie pour vous.

  14. Gérard, vous êtes un pilier de RL.
    Un pilier se fissure mais ne s’écroule pas, sauf s’il est de mauvaise qualité, ce qui n’est pas votre cas. Nous avons grand espoir pour votre santé.
    Pour ce qui est du personnel hospitalier, il en est de même que dans beaucoup de professions : les gens fuient ces emplois de plus en plus mal payées et mal reconnus.
    Les acquis sociaux des dernières décennies sont en régression.
    Où partent ces personnes mis à part celles qui émigrent ou se réorientent? c’est un mystère.
    Je suis dans une région où il y a des industries alimentaires. Ce sont des étrangers, des femmes voilées qui travaillent à l’emballage : les trois huit que plus personne ne veut faire, les gestes répétitifs et le salaire qu’on dit peu attrayant.

  15. Nous sommes bien soignés ..un jour pour m’anesthésier …un homme pas de chez nous …bref ma tête a refusé …il n’a pas réussi à me piquer pour m’endormir ..tout était bloqué en moi ..alors le chirurgien a dit le masque ..au réveil cet infirmier m’a dit « vous êtes un drôle de phenomene ,,,non ai je répondu seulement une mamie de choc ..

  16. Cette augmentation de cas de bronchiolite chez les nourrissons, subitement, ça me paraît un peu bizarre. Une femme enceinte doit éviter les médicaments, même certaines crèmes à tartiner sur le corps sont fortement déconseillées. Et depuis 2 ans les bons penseurs, ont martelés qu’il était bon pour elles et qu’il n’y aurait aucuns problèmes pour le fœtus de se faire injecter un nouveau produit dont on a aucun recul. Serait-il possible que ce fameux liquide soit à la base de toutes ces bronchiolites ?

    • Aucune preuve et ils le savent….mais habituellement les médecins disent aux femmes enceintes que si on ne sait pas s il y a des risques on évite un médicament. Dans le doute s abstenir.
      Pour le vaxin covid ils ont dit comme on ne sait pas il faut vacciner.Tout le contraire…..

  17. Courage M.Brazon, je vous souhaite un bon rétablissement et une victoire sur ce mal tellement répandu, qui pourrait être « éradiqué » s’il y avait la volonté…N’oubliez pas la « médecine naturelle » qui pourrait vous aider, je ne fais plus confiance du tout à la médecine « moderne » depuis le décès de mon époux, nous sommes devenus des cobayes!!! Quant au personnel soignant, vu qu’on ne veut pas réintégrer les non vaccinés, il ne reste plus que ceux qui veulent bien travailler et ont beaucoup de mérite, qu’ils soient de souche ou non!!!

  18. Salut Gerard. Tiens bon, laisse pas gagner ce crabe, et a Noël mange un tourteau, ça fera un partout comme disait Desproges….
    Le personnel qui ta soigne et écoute est payé, tout comme les quelques arabes venus travailler en France en 70, et qui ont généré la gangrene actuelle…tout ça n enleve rien au constat….les arabes, les noirs, les roms, les albanais, les turcs, etc etc, ceux qui foutent rien et profitent de tout NOUS EMMERDENT !!!
    Les Rdv sont chez eux, donc font ce qu ils veulent…

  19. Ce texte demeure tout de même une magnifique image de ce que je répond à ceux qui me disent que la solution serait dans le libéralisme, donc que c’est l’ordre morale libérale qui en mettant en place une société individualiste du chacun pour soi donne sa consistance à la gauche avec des gens qui vont chercher chez l’autre la cohésion qui n’existe plus chez les nôtres

  20. L’européen moderne c’est un schizophrène qui par recherche d’hédonisme met en place ou laissé se développer une société individualiste qui brise les peuples pour après venir se plaindre que la cohésion inhérente au peuple n’existe plus et justifier toujours plus sa société individualiste qui lui a très probablement refilé sa maladie en lui faisant bouffer de la merde pas cher par recherche d’enrichissement personnel

  21. Nos dirigeants ont dégoûté les Français de travailler dans ces métiers du soin, en maltraitant et en sur-bureaucratisant l’hôpital et la médecine de ville logique socialiste).
    Ne pas oublier le numerus clausus, et le nombre de places de formation longtemps plafonné pour les médecins, les infirmières etc.
    Le déficit de personnels français vient de là !
    Et résultat, on est obligé d’ « importer » des soignants étrangers, qui préfèrent exercer chez nous que dans leur pays malgré les conditions dégradées en France (c’est toujours mieux que chez eux). NOUS PILLONS LITTÉRALEMENT CES PAYS de leurs meilleurs éléments, ce qui est à mes yeux aussi grave que de détruire notre système de santé.
    C’est vraiment le monde à l’envers, du n’importe quoi de compétition.

    • Jacques B.Si vous ne connaissez pas , de tte évidence , épargnez vous et épargnez nous la propagande macroniste et abrutis associés ( assez nombreux ) qui n’ont qu’une explication unique toute prête au désastre sanitaire , le numérus clausus . Cette explication débile vise à faire détourner le regard de leur écrasante responsabilité dans ce désastre et dans la MAL TRAITANCE des français qui en découle et dont ils se foutent . Le problème est la fuite des professionnels de santé eux mêmes MAL traités par les salopards de « service » que l’on sait ( avec leurs cabinets de « conseils » , comptables et financiers plus ou moins véreux ) . Le fameux numerus qui peut varier sert à réguler l’effectif d’une profession . Il est indispensable . Sinon vous filez le diplome de médecin dans des pochettes surprise et vous allez vous faire soigner chez les papous .

      • Le numerus clausus est une mesure autoritaire et communiste, par essence. On s’en fiche qu’il y ait trop de médecins en l’absence de numerus clausus : qu’on laisse faire le marché, comme avant le numerus clausus, où cela marchait beaucoup mieux qu’aujourd’hui.
        Vous semblez aimer le communisme : grand bien vous fasse, mais gardez vos insultes.

        • Nul à chhh Jacques B, les notaires ont un num clausus par exemple . Toutes les professions « libérales » en ont ou devraient en avoir .
          Pas de num clausus est le meilleur moyen de tuer une profession autrefois respectée . Vous répétez comme un âne . Vous aurez la santé que vous méritez !
          Sans moi ….Je vais raccrocher plus ôt que prévu

    • @Jacques B suite
      J’envisage très sérieusement de me barrer plus tôt que prévu ainsi que beaucoup d’autres ! Donc rien à voir avec le « numerus » …et bon courage . A moins que l’on vire la mafia macronienne et ses supplétifs ( lfi et rn réunis ) avec leur clique de têtes à claque

      • Vous ne comprenez pas – ou ne voulez pas comprendre – que le numerus clausus n’est pas incompatible (au contraire) avec d’autres facteurs ayant abouti à la destruction de notre système de santé : merci de m’éviter votre pensée binaire.
        La SS est aussi un grand problème : qu’on laisse les gens libres au lieu de collectiviser toujours plus ce pays. Et après, on s’étonne qu’il y ait des problèmes ! Tout vient du collectivisme et du totalitarisme qui en découle.

        • Vous n’allez pas m’expliquer la médecine « mon bon » Jacouille B ni quoi que ce soit . Quand j’ai passé le concours il ne fallait pas être trop con . Surtout ne m’expliquez rien …..Ce sont les autres facteurs qui expliquent TOUT . C’est tout . En philosophie , comme en médecine , on apprend la différence entre des relations de causalité et des circonstances favorisantes ….
          Le numerus peut varier d’une année sur l’autre ! Vous avez un blocage ? Une « vocation » contrariée ?

  22. Merci pour votre témoignage ! Courage… même si la résignation face à l’âge qui avance est sans doute ce qui nous immunise le plus.
    Vous avez raison, ce n’est pas aux « nouveaux Français » qu’il faut en vouloir, c’est à nos « élites » qui ont organisé ce grand remplacement depuis 50 ans avec une accélération depuis le traité de Maastricht…
    Un peuple fatigué mérite-t-il de conserver le pays de ses ancêtres ?
    Espérons que nos enfants sauront trouver leur place et sinon qu’ils pourront trouver une terre plus accueillante si les nouvelles populations devenues majoritaires ne partagent pas nos idéaux « républicains » de liberté, d’égalité et de fraternité…

    • @CLEMENT
      Oh que si les « nouvelles populations » partagent « nos idéaux » ( les votres) républicains . C’est d’ailleurs grâce à ces « idéaux » qu’ils sont là et grâce à ses « idéaux » que certains abrutis/cyniques les font venir en masse . Plus « républicains » qu’eux tu meurs ! C’est leur paravent et l’assurance vie d’une caste qui se fout du peuple ( c’est le cas de le dire ) prétendant ramener la France à un « concept » , leur concept évidemment . Un peu comme dans « l’art conceptuel » il faut se gratter longtemps la tête et qu’on te donne les codes .
      Non pour être franc massif et direct , ce qu’ils ne partagent pas c’est la culture chrétienne et plus encore la foi chrétienne . Là c’est indéniable . Concernant les enfants , les générations futures , je vous trouve très détaché ou équanime

  23. Vous avez en effet vécu une année maudite.
    Nous vous souhaitons un très bon rétablissement.
    Ma belle-soeur, cette année également, s’étant cassé le fémur (et non le col), a dû se faire opérer d’urgence dans un hôpital de l’Aveyron.
    Le chirurgien qui l’a opérée était grec, tandis que le personnel infirmier était encore de souche. Egalement prévenant.
    Non vaccinée, elle a pu échapper à la vaccination car le test a révélé à sa surprise qu’elle avait déjà eu le covid.
    Pour ma part, j’évite au maximum la diversité soignante à l’exception des asiatiques. Je sais que pourtant, il y a parmi les divers des gens très compétents et bien intentionnés, mais ceux qui appartiennent aux minorités les plus revendicatives à la différence des Asiatiques ne peuvent qu’inspirer a priori de la méfiance.

    • Je suis allé plusieurs fois à l’hôpital depuis 15 ans, je vois le remplacement des aides soignantes blanches de souche par des Africaines, et bien je me souviens des cours de psychologie commerciale que j’ai suivi, je n’ai jamais oublié ce que le prof disait à propos des noirs en général, et c’est un noir guadeloupéen qui nous a dit cela, à savoir : que les blancs sont remplacés par des noirs parce que, les Africains en particulier sont moins empathique, moins sensible que les blancs, ils sont dans les douanes, et les hôpitaux en général, les Direction veulent des gens sans sensibilités  » Voilà, c’est pas très marrant dans les hôpitaux avec des infirmières qui manquent d’empathie, très dure même parfois. Mais les directives veulent que ce soir ainsi, l’hôpital doit rapporter l’argent d’abord avant les sentiments.

    • @dupond
      1/ « On » ( qui ça ? ) n’en veut pas . En tous cas pas moi car cette importation est une forfaiture , un coup de poignard dans le dos , pour les soignants et pour les patients
      2/ Ils n’ont pas le même niveau théorique et pratique que les soignants formés en France . Certes ils peuvent se former sur le « tas » . Je vous laisse passer devant . Quand on connait le sujet on voit les dégats très concrètement

  24. Nous, c’est le constat contraire, opération dans une clinique cet été que des fds (médecin, anesthésiste). Pas de cmu, mais du dépassement d’honoraire, les patients pareils. Dans les hôpitaux de l’ouest, beaucoup de personnel quittent la région parisienne pour être embaucher dans les chu chez nous, car la région parisienne cela fait très longtemps que la vie est infernale.

  25. Cher Gérard, je me permets de vous rappeler que les FDS n existent pas. C est un concept raciste, inventé par des fachos. Votre président vous l’a bien expliqué pourtant.

    • Désolé mon cher, les ancêtres remonte à 1489 dans la Sarthe. La France n’a jamais été une terre d’immigration. Il fallu la République pour qu’en 1870, les premiers immigrés vinrent (Italiens, Polonais).
      Il n’y a rien de raciste dans le fait d’être pour que la France et son identité soient respectées.
      Quand à votre fascisme, apprenez que le fascisme fût inventé par l’ex socialiste Mussolini. Le fascisme est de gauche, pas de droite.

      • Affirmer que le fascisme est une idéologie de gauche relève du politiquement correct, de la soumission au terrorisme intellectuel de la gauche.
        Car comme il est convenu, sur injonction de la gauche, de penser que tout est mauvais dans le fascisme, il ne reste plus à ceux terrorisés par cette injonction qu’à dire qu’en fait non le fascisme est une idéologie de gauche.

  26. les dessouches sont partis dans les pays qui payent mieux ou travaillent dans le commerce qui paye autant ou mieux sans les emmerdes
    une connaissance dont le fils avait fait les études d’infirmier , a démissionné au bout d’un an. Avec le manque de personnel et la pression pour bâcler le travail ,il a eu peur de tuer un malade en faisant une erreur

    • L’immigration est par nature une arme passive oh ! combien efficace,il ne ne manque plus Grand chose pour qu’il détiennent le pouvoir absolu , mes amis préparons nous à survivre ou disparaître vive E-Z .

  27. Vous faites un constat personnel qui reflète la situation dans les grands hôpitaux de la région parisienne ou autres grandes villes à fort pourcentage de population allogène (et aussi dans les villes universitaires avec gros CHU-CHR). Dans les villes moyennes, il y a toujours (encore !) une majorité de FDS dans le personnel soignant qualifié. Bon rétablissement à vous.

    • @Anton
      C’est tout à fait faux . Pleins d’hopitaux périphériques , régionaux , sont pourris remplis de soignants étrangers qui SQUATTENT les places et poussent vers la sortie des « de souche » plus compétents , largement plus , qu’eux .

  28. Vous ne faites que confirmer ce que nous dénonçons : seuls les immigrés clandestins sont nuisibles au pays car le personnel soignants est issus d’une immigration légale, par des gens qui sont réellement motivés de vivre en France comme des Français. D’ailleurs vous aurez remarquer que le personnel hospitalier le moins «assimilé  », qui ne répond jamais à un «bonjour » et celui qui arborent des signes extérieures ostentatoires d’appartenances ethnique, souvent le personnel (brancardier, ménage, aide-soignante…)

    • Votre commentaire ne fait que confirmer ce que je pense, beaucoup se plaisent à utiliser le mot patriote mais en réalité seul leur vie leur importe peu importe que le peuple fds soit genocide

      Stop à l’OPA des progressistes qui sont complètement responsables de cette situation sur la sphère patriote, aller vous entretuer avec les intégrationnistes car si c’est le vivre-ensemble que vous souhaitez sauver cela n’a rien à voir avec la patrie

    • @JEANIG75
      Bof et rebof . Les légaux viennent pour la tune et leur intégration est très variable . Ensuite ils attirent leurs congénères légaux ou illégaux

  29. Merci pour l’honnêteté de vos propos et la révélation de vos questionnements.
    Les choses ne sont pas simples dites vous, et bien sur, il existe quantité de soignants d’origine étrangère capables et humains.
    N’empêche que le résultat que vous décrivez est bien du à une politique de long terme, qui ne nous demande pas notre avis.
    Je vous souhaite la meilleure santé possible.

    • Oui, la question n’est pas de savoir s’il y a des « immigrés gentils » ! Bien sûr que oui ! Mais le problème est qu’il y a trop d’immigrés !
      Si ces gens partaient, et qu’on offre des conditions de travail décentes aux Français, le personnel ne manquerait pas. On constate une baisse importante des candidatures dans les écoles d’infirmières, et bon nombre de démissions. Conditions de travail harassantes, mauvais salaires, plus aucune considération, insécurité… les métiers de la santé n’attirent plus de vocations. Mais c’est un bon créneau pour ceux qui acceptent des emplois sous-payés.

      • vous avez tout a fait raison , si les salaires correspondaient aux études et aux conditions de travail il y aurait beaucoup plus de desouche pour s’engager dans ces métiers.ça nous couterais plus cher mais on ferrais beaucoup d’économies sur beaucoup d’autres postes. Un immigré intégré ,c’est beaucoup d’autres qui arrivent, amis , famille, et par les organisations d’accueil qu’ils financent

      • gentils, ben oui! pourquoi ils ne le seraient pas? le problème est que la population française historique est remplacée sans l’avoir demandé.
        c’est tout le problème.

        • @angora etc
          « gentils » ? Faut voir !
          Pourquoi les islamistes et les égorgeurs , pour la plupart , sont-ils de bons fds ? On croit rêver ! Le politiquement correct fait des ravages et s’infiltre comme une pollution des esprits

    • normal;c’est le changement de population,plus de 50ans que cela dure,bientot le petit blanc sera minoritaire,la faute aux hommes politiques mais aussi par les francais qui votent pour ceux qui les detruisent,apres de gaulle,la france etait la 3.puissance mondiale maintenant la 6 ou 7 ,bientot le tiers monde attends nos enfants,les jeunes,partez ailleurs comme mon fils en australie,qui a une bonne situation et ne reviendra jamais en france,la france c’est finie,merci les moutons d’avoir detruit mon pays

      • les Français ne sont pas capables d’anticiper quoi que ce soit. des cons…….

  30. tous nos voeux de retablissement meme si cela prendra un peu de temps !mais l essentiel est d en sortir . on vous souhaite aussi de BELLES FETES DE NOEL meme si ce mot ecorche la gueule des ennemis de la NATION FRANCAISE .2023 sera l annee de tous les perils car le dictateur a decrete LA TRANSITION DEMOGRAPHIQUE c est a dire a ouvrir en tres grand les vannes de l immigration . le prix du gasoil va exploser et se rarefier et on se demande QUAND les FRANCAIS DECIDERONT qu ils ont assez souffert et atteint la limite du supportable et de la soumission …mais ca ne pas etre joli joli …

  31. bonjour. merci pour votre témoignage. il est courageux. il enseigne à ceux qui l’ignore que l’humanité est une et diverse et qu’elle s’exprime de diverses manières. l’hôpital est un révélateur de la relativité de toute chose et de toute certitude.
    c’est aussi une concentration d’empathie. et ceux qui nous y accueillent quels qu ils soient ne sont pas là par hasard . portez vous bien ami patriote lucide et tellement humain !

    • Merci beaucoup. Il y a toujours plus loin de la cuillère à la bouche. C’est ce que peu à peu, on réalise. Au début, on exige, puis on voudrait,on demande, on espère puis on finit par supplier qu’on en finisse avec ceux qui sont responsables mais notre voix se perd dans le brouhaha des lamentations, des plaintes et des soumissions.
      Je ne pardonnerai jamais à ces responsables gauchistes et macronistes d’avoir organisé la mort de mon pays.

  32. L hosto est obligė de recruter tout azimut pour asseoir les soins aux innombrables AME.
    Bon courage GG.

  33. Comme beaucoup de français vous ne comprenez pas et restez dans la sidération et le lâche soulagement d’être toujours en vie . La santé est bradée , vous avez eu de la chance de vous en tirer contrairement à d’autres . Elle est bradée délibérément par de petits boutiquiers ou comptables qui tiennent les manettes du pouvoir et c’est pourquoi les français de souche , médecins et soignants , n’y restent pas ou n’y vont plus . C’est pourquoi la mafia recrute à l’étranger des gens plus ou moins bien formés et qu’être bien soigné devient difficile

  34. Bonsoir.
    J’ai passé pas mal de temps ces dernières années dans plusieurs hostos de régions différentes. Je tiens à préciser cela car d’un endroit à un autre, le personnel, la prise en charge et même les protocoles medicamenteux et de soins peuvent être COMPLETEMENT différents.
    Je me suis posé les mêmes questions que vous.
    La réponse que je me suis trouvé est que chacun fait pour sa survie, pour sa vie et ses motivations ( famille, etc). Les soignants quels qu’ils soient ne sont pas différents des autres êtres humains.
    Parfois vous tombez sur des gros cons,j’en ai vu, et parfois sur des gens qui ont encore la niaque et qui s’accrochent à leurs idéaux fondamentaux, peu importe qui ils sont. Mais dans ces métiers là, si vous n’avez pas un minimum d’integrité humaine, vous ne restez pas longtemps.

    • Au contraire , si vous avez « un minimum d’intégrité humaine » vous ne restez pas et partez travailler ailleurs ou changez de métier . Les médecins n’ont pas fait tout ça pour être sous tutelle administrative , de simples exécutants

      • D’accord également sur votre point de vue.
        J’en ai connu dans ce cas,qui ont claqué la porte ces 7 dernières années Pour les raisons que vous évoquiez plus haut.
        Ils étaient revoltés et dégoûtés et pourtant ils l’aimaient leur travail. Et pour justement la fameuse survie, ils ont dit stop.
        Oui, je vois de quoi vous parlez.
        On y est de toute façon dans la déliquescence de l’hosto et de la santé au rabais. Un des trucs qu’il ne fallait pas toucher.
        Malheureusement, on tournent en rond dans les constats et on plonge encore.
        On fait quoi alors? On sert les fesses et on prie pour passer entre les gouttes. Moi aussi ça me gonffle mais que pouvont nous faire d’autre?
        Si quelqu’un à la solution…

Les commentaires sont fermés.