Horreur : ils ont osé dégonfler le plug-anal géant de Bruno Julliard

Publié le 19 octobre 2014 - par - 9 956 vues
Share

La France réactionnaire et nauséeuse a encore frappé, et de la plus sordide des manières. Dans la nuit, un commando, sans doute constitué de forces d’extrême droite, a osé lâchement s’attaquer à l’œuvre d’art de 24 mètres de haut de l’artiste américain Paul Mac Carthy, exposée place Vendôme. Rappelons que le jour de l’inauguration, le malheureux avait pris une patate en pleine tête, de la part d’un Parisien mécontent…

Mccarthy2

Soufflant sur les braises, certains sites, comme Boulevard Voltaire, ont parlé de Paris et de la France humiliées.

http://www.bvoltaire.fr/gabrielrobin/plug-anal-geant-place-vendome-paris-france-humiliees,132190

L’inévitable Caroline Alamachère n’avait pas pu s’empêcher d’en rajouter et d’attiser la haine !

http://ripostelaique.com/un-pervers-sexuel-viole-la-place-vendome-avec-une-poire-a-lavement-geante.html

Conséquence, d’affreux réactionnaires sont passés à l’action. Voyez le résultat épouvantable du travail des vandales, qui, dans la nuit, ont détruit ce fleuron de l’art moderne que la mairie de Paris avait offert à la vue de ces veinards d’administrés.

pluganaldegonfle

Alors qu’avant cette catastrophe, voilà ce qu’était la place Vendôme :

CAPlug-vendome

Bouleversé, l’adjoint à la Culture d’Anne Hidalgo à la mairie de Paris, le sémillant Bruno Julliard, s’est fendu d’un communiqué rageur.

BrunoJulliard

Il a raison, Bruno ! N’oublions pas, dans le même esprit, la sordide agression de l’Œuf d’Hayange, d’un artiste local, peint en bleu par le méchant maire de la ville, Fabien Engelmann. Où cela s’arrêtera-t-il ?

Rappelons, au passage, la brillante carrière du jeune Bruno Julliard. Fils d’Arlette Arnaud-Landau, qui fut le temps d’un mandat, de 2001 à 2008, maire du Puy, avant de se faire éjecter en prenant une sévère déculottée, le petit, étudiant en droit public, adhère à l’Unef Indépendante et Démocratique (Unef ID) en 1999. Il devient président de la grande Unef en 2005, et a son heure de gloire dans les manifestations étudiantes contre le CPE, en 2006.

Voulant jouer au méchant, il qualifie l’historien Bernard Lugan de révisionniste, ce qui lui vaut un procès, et une sévère amende.

Les engagements syndicaux du petit ne l’empêchent pas d’avoir des convictions politiques, et, dès 2001 (à l’âge de 20 ans), il est déjà responsable du Mouvement des Jeunes Socialistes. En 2008, il est élu sur les listes de Bertrand Delanoë à la mairie de Paris, où il devient adjoint à la Jeunesse. En 2011, il annonce son homosexualité, ce qui, bien évidemment, bouleverse la France profonde.

Devenu adjoint d’Anne Hidalgo à la Culture lors de la dernière élection municipale, c’est donc à lui que les Parisiens doivent cette œuvre d’art exceptionnelle, place Vendôme.

Rappelons donc que, comme un Manuel Valls, un Jean-Christophe Cambadelis, un Julien Dray ou une Delphine Batho, autres anciens responsables étudiants du Parti socialiste, il n’a jamais bossé une journée de sa vie, et ne sait rien pratiquer d’autre que la cuisine politicienne.

Seules des mauvaises langues, dont nous ne serons pas, oseront faire un parallèle entre les œuvres de l’artiste et la personnalité de Bruno Julliard.

CAPedophile CAétrons CAenfilage CAEnfant-bouc

Quant à nous, éternels humanistes, nous préférons regonfler le moral du malheureux Bruno, qui parait-il, serait au bord de la déprime : « T’inquiète pas, petit, ils vont le remettre en érection, le Plug-Anal géant de ton artiste américain, et, comme cela, les méchants réactionnaires nauséeux l’auront bien profond… »

Cela va mieux, Bruno ?

Paul Le Poulpe

Dernière minute : Terrible nouvelle pour le petit Bruno, le malheureux Paul Mc Carthy, désespéré par l’incompréhension des Français devant son génie, a décidé de reprendre son œuvre, et d’aller se faire voir ailleurs. Toutes nos condoléances à la mairie de Paris et à Fleur Pellerin…

McCarthyplielesgaules

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.