Horreur ! L’islam a osé tuer des journalistes de gôche !

Publié le 31 janvier 2015 - par - 202 vues
Share

Moutons-suis-CharlieMesdames  et  messieurs  les  politiciens  et  journalistes  de  France,  ça  suffit  avec  Charlie  Hebdo !

Victimes  d’un  drame  certes  épouvantable;  c’est   bien  la première  fois  qu’on  confère  à  des  journalistes  d’un   hebdomadaire   anarchiste  – via  une  hallucinante  mise  en  scène  politico –médiatique –  le  statut  de « martyrs » de  la  France !

Enfin  voilà  un  « journal » qui  n’avait  plus  qu’un  nombre  très  limité   de  lecteurs,   donc  à  l’évidence   peu  d’intérêt !  Dont  la  raison  d’être  de  ses  auteurs   était  la  provocation,  l’outrance,  le  mépris  de  tout  ce  qui  représente  l’autorité  et  la  structure  morale  et  culturelle  de  notre  Nation.

Que  son   contenu   attire  la  violence  n’est  pas  une  surprise  en  soi!

Que  ce  « journal »  ait  été  confronté  à  un  horrible  drame,  c’est  indéniable!

Que  ses  journalistes  aient   été  massacrés  –  pour  avoir  provoqué   des  gens  qui  n’avaient  de  l’humour  pas  la  même  vision  qu’eux – c‘est  dramatique  !

Mais  comment  ont-ils  pu  se  laisser  surprendre ?  N’avaient-ils  pas  lu  le  Coran  et  les  menaces  contenues  dans  certains  de  ses  versets  afin  de  tuer tout  blasphémateur ? (mais  aussi   tous  ceux  qui  ne  croient  pas  en  Allah!).

S’informer  des  risques  est  quand  même  la  moindre  des  choses  quand  on  veut  se  foutre  de  la  morale  ou  de  la  religion  de  quelqu’un!

Ces  journalistes  ne  méritaient  évidemment  pas  de  mourir  pour  leurs opinions , et  tout  le  monde  peut  être  choqué!  Mais  de  là  à  être  encensés  comme  des  héros  par  toute  notre   classe  politique  et  journalistique,  toutes  tendances  confondues  est  semble-t-il   assez  saugrenu !

Au  sujet  de  la  marche  du  11  janvier  2015,  le  soi-disant  “élan“  du  peuple  est  surtout  le  résultat  d’une  propagande  médiatique  inouie.  L’“union sacrée“,  le « peuple  uni“  ! Mais  vous  vous  foutez  de  qui  ?

Quand  nos  policiers  et  nos  soldats  se  font  tuer,  cela  ne  déplace  pas  les  foules !  Et  pourtant  eux  sont  de  véritables  héros!

Quand  des  enfants  se  font  massacrer   dans  leur  école  vous  ne  faites   pas  descendre  quatre  millions  de  personnes  dans  les  rues !!

Mais  cette  fois,  on  a  osé  tuer  des  journalistes …!

On  a  osé  toucher  au  monde  médiatique !  Alors  journaux,  radios,  télévisions,  mais  aussi   gouvernement,   politiciens  de  tous  bords,  tout  ce  monde  de  manipulateurs  professionnels  s‘est  mobilisé !

Combien  de  personnes   dans  cette  mobilisation  du 11  janvier   avaient- elles  déjà  lu  un  Charlie  Hebdo ?

Alors  évidemment,  ces criminels  étant  ce  qu’ils  sont  ( mais il ne faut  surtout  pas  stigmatiser!)  notre  classe  politique  ne  pouvait  plus  ne  pas  réagir  concernant  l’insertion   de  l’immigration   en  France !

Quant  à  légiférer  sur  la  limitation  de  cette  immigration  et  quant  à  sévir  sur  l’immigration  illégale  il  faudra  attendre  les  prochains  attentats !!!

Car  depuis  des  lustres  au  vu  et  au  su  de  tous  nos  politiciens,  une  masse de plus  en  plus   importante  d’immigrants  vient  chez  nous !  Ils  ne  viennent  pas  en  France  pour  s’intéger  à  notre  société,  dont  ils  n’ont  strictement  rien  à  faire;  ils  ne  viennent  que  pour  profiter  de  nos  avantages  sociaux !

Alors  dans  cette  France  trahie   depuis  cinquante  ans  – et en  toute  impunité –  par  une  grande  partie  de  ses   élites  politiques,  syndicales,  journalistiques,  (liste  hélas  non  exhausive)  ne  serait-il  pas  temps  que  le  Peuple  Français  demande  des  comptes   à  ses  soi-disant « dirigeants“  de  gauche  et  de  droite   qui  ne  gèrent  que  leur  carrière  et  leurs  intérêts  personnels  et  mènent  la   Nation  au  désastre  ?

Serge Bernard

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.