1

Hortefeux, LR et tous les fossoyeurs de la France, dehors !

Citation Amor Abbassi politique : Quand le peuple est trahi par ses élus, il prend...

« LR, c’est l’espoir » ose clamer Hortefeux après 30 années de trahisons de la droite !

Brice Hortefeux est fâché avec les maths, oubliant qu’au premier tour, seulement 10 % des inscrits ont voté pour son camp, le score le plus pitoyable qui soit pour un « vainqueur ».

Si cela suffit à rafler la mise au niveau des régions et des départements, on est très loin du ticket d’entrée pour le deuxième tour des présidentielles, qui se situe au-delà de 20 %.

La droite pavoise et prétend porter l’espoir d’alternance. Une alternance pour quoi faire ? Pour revivre les incessantes trahisons d’antan ? On a déjà donné et j’y reviendrai.

Non, monsieur Hortefeux, la « première famille politique à la fois municipale, départementale, régionale, sénatoriale », ce n’est pas les Républicains, c’est avant tout les abstentionnistes qui ne se traînent pas dans les bas-fonds avec un misérable score de 10 %, mais qui rassemblent 65 % des inscrits.

Il y a 9 fois plus d’électeurs qui vous rejettent que de fans qui vous soutiennent. Les chiffres ne mentent pas monsieur Hortefeux, contrairement à votre discours de victoire aussi grotesque que malvenu.

Vous n’avez vraiment rien compris au cri du peuple et ne rêvez que d’un retour à l’Elysée pour y poursuivre la même politique dévastatrice menée depuis 40 ans, pour vous coucher devant l’UE et faire allégeance à cet impérialisme bruxellois qui nous détruit et nous ruine.

Notre France millénaire, vous êtes incapable de la défendre, de la protéger, de la chérir et de la sublimer. Vous ne savez que la brader comme tous les bonimenteurs qui nous mentent depuis 40 ans.

A cause de vous, les fossoyeurs de l’héritage des Trente Glorieuses, nos Poilus se sont sacrifiés pour rien. Vous piétinez leur mémoire en bradant notre cher pays à l’UE et en ouvrant les frontières à des populations qui propagent les thèses décoloniales et indigénistes hostiles à la République.

Et vous prétendez avoir la compétence pour gouverner ! Quelle arrogance. Une encyclopédie en 10 volumes ne suffirait pas pour commenter vos quarante années de pouvoir et la médiocrité de votre bilan. Votre bilan est apocalyptique, tant l’avenir des générations futures est menacé.

Vous prétendez avoir apporté la paix en faisant l’Europe. C’est faux évidemment, puisque c’est la paix scellée entre de Gaulle et Adenauer qui a donné naissance à l’Europe.

Et en guise de paix, vous semez les germes de la guerre civile en imposant une immigration de masse qui ne s’intègre plus parce que trop nombreuse.

Michel Poniatowski annonçait déjà des Saint Barthélémy il y a 30 ans. Qui l’a écouté ? Les élites les plus lucides vous les avez au mieux ignorées, au pire diabolisées.

Le naufrage identitaire et économique de la France, c’est votre oeuvre depuis quatre décennies, partagées entre droite et gauche.

Votre bilan économique, c’est 3000 milliards de dettes, plus de 40 000 euros par citoyen, bébés compris ! Une industrie laminée et une agriculture en perdition, laissant nos paysans crever de faim avec 350 euros par mois.

Vous n’êtes même pas capables de protéger nos femmes harcelées dans les transports ou nos enfants rackettés dans les écoles.

Chaque ligne de ce texte n’est que vérité.

Et vous osez nous parler d’espoir, en convoitant à nouveau l’Elysée ? Vous n’avez vraiment ni honte ni fierté.

Vous ne rêvez que de mondialisme, donc d’immigration de masse, d’islamisation de la société et de cancel culture, comme vos complices de gauche. Tout vous rapproche, tout vous unit dans votre entreprise de démolition de la nation.

Jamais vous ne vous opposerez aux diktats de Bruxelles.

Par conséquent, vous serez toujours en opposition frontale avec le peuple qui ne veut plus d’immigration ni d’islam.

Que dit ce peuple que vous n’avez jamais écouté ? Valeurs Actuelles résume :

« Pas eu envie d’aller voter »

« Je n’ai pas voté, ils n’ont qu’à faire leurs magouilles entre eux »

« Je n’y crois plus à leur cinéma »

« Quoi que tu votes, qui que tu élises, ce sera toujours la même politique »

« Quand ils en auront assez de jouer entre eux en se moquant de tout le monde, ils n’auront qu’à faire signe »…

Le peuple est fatigué, écœuré, désabusé et ne croit plus en ses élus qui ont toujours gouverné contre lui, contre sa volonté, contre ses intérêts, détruisant son avenir en partageant le fruit de son travail avec toute la planète, sans jamais lui demander son avis.

Le peuple, vous l’avez littéralement ruiné avec l’immigration de millions de pauvres inutiles à une économie moderne.

Et ce formidable déclassement économique, vous l’avez masqué par l’emprunt, donnant l’illusion de la croissance alors que nous vivons à crédit sur le dos des générations futures.

En France, un sans-papiers est mieux soigné qu’un citoyen qui travaille et cotise.

En France, un squatteur a plus de droits que le propriétaire des lieux.

Cette monstrueuse injustice, droite et gauche l’ont voulue et toujours défendue. Aucun pays au monde n’agit ainsi contre ses propres ressortissants.

Depuis 40 ans, le peuple souverain vous en avez fait un peuple asservi, continuellement méprisé et écarté des décisions. Systématiquement le dernier servi au guichet social.

Le peuple, vous l’avez muselé par des lois iniques pour lui imposer votre politique mondialiste odieuse qui va liquider nos 2000 ans d’Histoire.

Cette abstention historique, c’est bien la preuve que depuis 40 ans, droite et gauche ont mené strictement la même politique mondialiste qui nous a menés au chaos racial et à la ruine.

75 % des jeunes musulmans placent l’islam au dessus de la République, 80 % des détenus sont d’origine immigrée. Et vous tous, responsables politiques, ne savez que dire que l’immigration est une chance pour la France ou que l’islam est une religion de paix et d’amour.

Et cette abstention vous étonne ?

Monsieur Hortefeux, croyez-vous nous faire rêver en nous promettant l’alternance ?

Vous avez toujours menti, trompé, trahi vos électeurs.

Avez-vous oublié les Assises sur l’immigration de Villepinte, quand vous promettiez une immigration zéro, quand vous reconnaissiez que l’islam est incompatible avec la République, quand vous vouliez réserver le social aux seuls Français ? C’était en 1990 !

Avez-vous oublié que vous avez confisqué au peuple son « non » à la Constitution européenne, lors du référendum sur l’avenir de l’UE ?

Avez-vous oublié que vous avez supprimé de la Constitution le référendum populaire préalable à toute nouvelle adhésion à l’UE, dans le seul but de plaire à Ankara ?

Avez-vous oublié les dizaines de formations militaires dissoutes, les 13 000 postes de policiers supprimés, les tribunaux, les hôpitaux, les écoles, les bureaux de Poste fermés par centaines ?

Avez-vous oublié la suppression de la double peine pour les malfrats étrangers alors que cette population est massivement représentée dans nos prisons ?

Avez-vous oublié l’exonération de toute incarcération pour les peines de prison ferme inférieures à deux ans ?

Avez-vous oublié le rapport Obin de 2004, qui dénonçait la dangereuse islamisation de l’école républicaine mais que vous avez aussitôt enterré ?

C’est tout cela que nous promet le retour de la droite. La trahison quotidienne. Vous avez toujours fait pire que la gauche en prétendant faire mieux. Saborder nos services publics c’est votre spécialité.

Vous vous voyez déjà au pouvoir parce que le RN et LREM ont été laminés au cours de ces élections faussées par un record d’abstentions.

Mais vous oubliez qu’un candidat patriote, celui que le peuple attend depuis si longtemps, celui qui place la France et le peuple au-dessus de toutes les instances, y compris Bruxelles, peut surgir très vite et rafler la mise au nez et à la barbe des légions d’incapables qui ont toujours trahi.

En effet, quand un candidat promet de rendre au peuple la maîtrise de son destin, en lui redonnant la parole par référendum, il est clair que ce peuple saura faire le bon choix en 2022.

Car il sait très bien que Bruxelles ne pourra que s’incliner devant le verdict du référendum populaire, ce droit élémentaire de la démocratie que droite et gauche lui ont toujours refusé.

La France, droite et gauche l’ont menée à la ruine et au bord de la guerre civile, comme l’a rappelé Gérard Collomb. Place à un vrai patriote, bien décidé à gouverner au cri de « La France et les Français d’abord » !

Jacques Guillemain