Hou, hou, les Verts, PRG, Ufal, Fourest, Corbière, où manifesterez-vous le 24 août ?

Publié le 22 août 2011 - par - 873 vues
Share

Le 3 septembre 2006, à l’occasion de l’inauguration de la place Jean-Paul II, devant le parvis de la cathédrale Notre-Dame, des contre-manifestants, emmenés par les Verts de Paris, derrière des leaders comme Garel, Contassot et Beaupin, manifestaient contre le maire de Paris, accusé par Act-Up de bénir un assassin, rien de moins. Des internautes avaient fait des reportages fort intéressants, qui montraient déjà la liberté que prenait le maire de Paris avec la séparation du religieux et du politique. (1) Lors de cette manifestation, la composante laïque était représentée par par l’Union des Familles Laïques, dont une vaillante animatrice finira dans le panier à salade. (2)

On remarquera que le nommé Corbière, pourtant déjà implanté à Paris, prétendu chevalier de la laïcité, et grand bouffeur de curés devant l’éternel, n’avait pas été remarqué parmi les manifestants. Peut-être lui fallait-il préserver des accords politiques prometteurs avec le maire, Paris valait bien une messe !

On remarquera également que la détermination de ces manifestants contre l’Eglise catholique, et le fait d’accorder le nom d’une place publique à un pape controversé, était inversement proportionnelle à leur étonnant silence devant les prières musulmanes de la rue Myrha et d’autres rues de Paris.

On n’a pas oublié, par contre, la médiatique présence de Caroline Fourest, d’Alexis Corbière, de toute l’extrême gauche, de l’Ufal, et de tous les anti-racistes, pour manifester, à 50, contre les Assises sur l’islamisation de nos pays. On n’a pas oublié non plus la célèbre phrase de notre amie « Caro » qui expliqua que « quand on luttait contre l’islamisation, on n’était pas laïque, mais on était racistes ». On n’a pas davantage oublié l’héroïque combat du PRG qui entendait, par la voix du nommé Moulin, interdire la commémoration de la chanson française, le 18 juin dernier.

Nous attendons donc avec impatience l’attitude de ces vaillants défenseurs de la laïcité, le 24 août prochain, lorsque le maire de Paris célébrera le ramadan, à l’Hôtel de Ville, avec un buffet que les sites musulmans annoncent halal, ce qui, faut-il le rappeler, financera un culte. Fourest va-t-elle nous dire que « fêter le ramadan, c’est anti-raciste, donc c’est laïque ». On attend avec impatience les protestations des associations dites laïques, devant les libertés prises par le camarade Delanoé avec la séparation du religieux et du politique.

Vont-ils nous organiser une manifestation devant l’Hôtel de Ville, avec la même détermination que le 3 septembre 2006, ou le 18 décembre 2010 ?

Jeanne Bourdillon

(1) http://vigilance-laique.over-blog.com/article-3729902.html

(2) http://www.atheisme.org/guibert.html

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.