Le Houellebecquistan et la théorie du complot

HouellebecqsoumissionitlaieSi le seul mérite de Hussein Obama est d’avoir été le premier président afro-américain, on comprend pourquoi le premier président américain noir ne laissera rien de bon dans l’histoire politique nord-américaine.

On a fait élire un président noir aux USA, comme on vend si bien de l’entertainment, du spectacle, pour ne pas montrer la réalité de la politique-business et le racket fiscal. On sait que la politique américaine n’est que du télé-show-business et de la communication chèrement tarifée à la télé ! Malgré cela, selon Grant Smith, « une majorité d’Américains pensent que la terre d’Israël est occupée par les Palestiniens« .

Pendant ce temps, « les utopistes (socialo-gauchistes) des débuts du mouvement (de la nuit de boue) ont vite été dépassés (à l’insu de leur plein gré) par la tournure des événements. Infiltrés par les militants d’extrême gauche et autres anarchistes, ils sont débordés (à l’insu de leur plein gré) par les casseurs en tout genre qui voient la place de la République comme un symbole à abattre » écrit Vincent Jolly sur le Figaro.fr

La face cachée du complot : « Sciences Po et les représentants des principaux cultes ont annoncé le lancement d’un programme (laïc) de formation interreligieux. Dès la rentrée 2016, prêtres, pasteurs, rabbins, imams et moines bouddhistes seront les étudiants de l’Institut d’Études Politiques de Paris. Cet enseignement est destiné à former les responsables et cadres religieux, clercs ou laïcs, des communautés religieuses. Elle est baptisée « Emouna, l’amphi des religions« . L’objectif est (d’officialiser) les liens et la connaissance mutuelle, et assumer une juste place (de l’islam) dans la laïcité ( ???) et la culture françaises. » (Le salon beige).

Lucette Jeanpierre écrit : « Le musulman Sadiq Khan élu maire de Londonistan« . Nos amis les Anglais auraient tiré les premiers, si nos amis américains n’avaient pas élu Hussein Obama, le premier président afro-américain de la repentance gay-mondialiste.  « Il y a huit ans, toute la bobocratie s’extasiait : un noir était élu président des États-Unis. Et les adeptes de la repentance, à sens unique, de notre pays, interpellaient les politiques : pourquoi pas en France ? Après l’élection de Sadiq Khan à la mairie de Londres, marquant la (progression en Europe de la) « conquête musulmane » d’une capitale européenne, il faut s’attendre à ce que les islamo-collabos nous jouent, pendant plusieurs jours, le coup du modèle à suivre : (vive le) Londonistan ! »

La fable de Sophie Noël a su démasquer le complot de la bien-pensance victimaire : « Une femme, au cœur tendre, vit un pauvre serpent à moitié gelé… Sa belle peau colorée de serpent était couverte de givre de rosée. Oh ! s’écria-t-elle : « Je vais m’occuper de toi » Elle l’enveloppa confortablement dans une couverture de soie. Puis, le déposa près de la cheminée et lui offrit « du miel et du lait« . Elle le serra fort contre sa poitrine.

« Tu es si beau » lui dit-elle. Elle caressa sa jolie peau, l’embrassa et le tint serré dans ses bras.

« Mais, au lieu de la remercier, le serpent la mordit violemment. « Je t’ai sauvé« , cria la femme, « et tu m’as mordu, pourquoi ? Tu savais que ta morsure était empoisonnée et maintenant je vais mourir. »

« Oh, tais-toi, femme stupide« , dit le serpent avec un sourire. « Tu savais que j’étais un serpent«  avant de m’accueillir ! » Toute ressemblance de cette « femme stupide au serpent » avec Merkel n’est pas fortuite !

Libé et les bobos de gauche pleurent sur le cas « Romain Caillet écarté de BFMTV : quel gâchis ! »

Romain Caillet reconnaît « une aventure intellectuelle » avec les thèses du jihad politique. Et c’est pourquoi Romain Caillet a été écarté de BFMTV. Un pseudo comme Willy le devin écrit dans Libé :

« Quel dommage de se passer d’une telle expertise. En écartant Romain Caillet, son (très justement nommé) « monsieur jihadisme », sur l’autel d’un passé trouble (avec les thèses du jihad politique), BFMTV a réussi à torpiller (la propagande insidieuse d’une) des rares compétences sur le sujet. Dommage pour une chaîne d’information de se priver de l’un des meilleurs connaisseurs d’un phénomène si polymorphe que le jihadisme. Dans son communiqué, la chaîne justifie cette fin de collaboration : « Romain Caillet n’a pas jugé utile de préciser à la chaîne un certain nombre d’éléments importants de son passé, liés directement aux questions qu’il devait évoquer à l’antenne«  : une aventure intellectuelle avec les thèses du jihad politique !

Toujours sur Libé de gauche : « Sadiq Khan officiellement élu maire de Londres ! Le parti travailliste a revendiqué la victoire de son candidat, qui succède au conservateur Boris Johnson… Sadiq Khan a d’ores et déjà imposé son style, à des années-lumière de son prédécesseur Boris Johnson. Il sera sobre« . Normal, pour un bon musulman, non ? « Avec 57% des voix, Sadiq Khan est maire de Londres. Il a récolté 1.310.143 voix, soit le plus important mandat direct jamais reçu par un homme politique britannique. Boris Johnson, lors de sa première élection en 2008, avait attiré 1,16 million de voix. Quant aux Premiers ministres, ils ne sont pas élus directement, mais en fonction du nombre de circonscriptions gagnées par leurs partis politiques« .

C’est pourquoi la propagande socialo-populiste, relayée sans cesse par la télé officielle digne des « JT de la Corée du Nord », est reprise par Libé de la gauche bobo pour faire pleurer Margot : « Petite silhouette, Sadiq Khan, apparemment très ému, a eu des mots forts pour évoquer son parcours, lui, le fils d’un chauffeur de bus et d‘une couturière, tous deux immigrés du Pakistan… « J‘ai grandi dans une cité à quelques kilomètres d‘ici… À l‘époque, jamais je n‘aurais rêvé que quelqu‘un comme moi puisse être élu maire de Londres« , a-t-il dit, avant de remercier « les Londoniens qui ont rendu l‘impossible possible« . Sadiq Khan, fin stratège politique, a promis d’être le « maire (travailliste originaire du Pakistan) de tous les Londoniens« , même non-Pakistanais.

Lucette Jeanpierre écrit : « Bien que son palmarès soit chargé, quant à ses engagements sulfureux, il affirme les avoir eus en tant qu‘avocat, sans soutenir les orientations de ses clients. Ben voyons !

« En 2001, il était l‘avocat de la Nation of Islam, un groupe radical musulman d‘Outre-Atlantique dirigé par Louis Farrakhan, qui prône la supériorité raciale noire et la haine des Blancs. En 2005 et 2006, il a visité le terroriste Babar Ahmad à la prison de Woodhill. Ahmad a été extradé des USA en 2012 où il purgeait une peine de prison avant d‘être renvoyé au Royaume-Uni en 2015. Ahmad a plaidé coupable des charges de terrorisme et de conspiration en apportant un soutien matériel aux Talibans. Sadiq Khan a fait campagne pour la libération et le retour au Royaume-Uni du saoudien Shaker Aamer, le dernier détenu de Guantanamo.

« Ce dernier, un islamiste actif en Afghanistan, est revenu en Angleterre en novembre 2015.

« Pourtant… les Londoniens ont préféré se laisser enfumer, plutôt que d‘ouvrir les yeux. Ils ont élu un maire musulman et fait que, pour la première fois en Europe, une capitale est dirigée par un disciple d‘Allah.

« Quel terrible symbole (socialiste en faveur du vote des étrangers) !… Le fait que les étrangers votent aux élections locales anglaises, dans une ville multiculturelle comme Londres, a constitué un apport de voix très important pour le fils de Pakistanais, qui commence ses discours par « Salem Aleykoum » ! (Selon la théorie du complot rampant) les électeurs ont (voulu nier) les attentats de 2005, commis au nom d‘Allah, dont se réclame leur nouveau maire. Ils ont (nié) la sauvage décapitation, en plein Londres, d‘un soldat britannique par deux musulmans. Ils ont (nié) les quartiers à Londres tombés sous la coupe de la charia !…

« Il est vrai qu’à Londres, on est habitué à voter pour les agents de l’islam…

« En 2004, les électeurs ont élu Ken Livingstone, dit Ken le Rouge, véritable islamogauchiste, qui avait multiplié les concessions à des islamistes se comportant en territoire conquis« .

Et Cambadélis, toujours  au service de l’Absurdistan, nous ressert la soupe de la propagande islamo-socialo-populiste : « Félicitations @SadiqKhan. Bravo au @UKLabour (islamo-soumis) qui conquiert Londres pour en faire (enfin) une ville (islamo-)solidaire. Un beau symbole d’égalité (des agneaux au pays des loups !).

Thierry Michaud-Nérard

image_pdf
0
0

4 Commentaires

  1. Le terme « mérite »(dans la première phrase de l’article) est tout à fait inapproprié.

  2. Merci pour cet article et en particulier pour les infos au sujet du nouveau maire de Londres

Les commentaires sont fermés.