Ian Brossat (PCF) trahit la France comme son grand-père (KGB) trahissait Israël

Publié le 19 mai 2016 - par - 51 commentaires - 12 376 vues
Share

IanBrossatgrandpere1996Ian Brossat est ce maire adjoint communiste de Paris qui a décidé que la capitale devait se couvrir de logements sociaux et accueillir des migrants dans des arrondissements où les habitants étaient jusqu’à ce jour privés de cet apport irremplaçable.

http://www.lejdd.fr/JDD-Paris/Ian-Brossat-Des-logements-sociaux-dans-les-7e-8e-et-16e-785513

Il faut croire que la soupe de la mairie parisienne est bonne puisque, à la grande colère de Jean-Luc Mélenchon et de son complice Corbière, le chef du Parti communiste de Paris, malgré l’ampleur des trahisons socialistes, a choisi, dès le premier tour, de faire liste commune avec les socialistes, derrière Anne Hidalgo, qui le récompensera par une place d’adjoint, avec les 6.200 euros qui vont avec, sans parler des frais de représentation.

Danielle Moulins nous avait déjà esquissé un premier portrait du personnage.

http://ripostelaique.com/le-bobo-communiste-ian-brossat-veut-des-clandestins-a-la-place-des-parisiens.html

Ian Brossat nous montre donc qu’on peut être communiste, prétendre défendre les travailleurs (qu’il ne connaît pas), tout en s’alliant avec les traîtres socialistes. Autre petite contradiction du personnage, il vit juste dans le quartier le plus huppé de Paris, rue Lepic, dans un très coquet pavillon, comme quoi on peut prôner la mixité sociale pour les tous, tout en s’en préservant soi-même.

Ian Brossat est fils d’un père et d’une mère trotskistes, tendance Ligue Communiste Révolutionnaire. Mais attention, ses parents n’étaient pas ouvriers chez Renault, comme d’autres militants révolutionnaires, dans les années 1970. Non, Papa Brossat était professeur de philosophie à l’Université de Paris VIII, tandis que Maman Brossat, Sylvia Klingberg, est sociologue. Tous deux ont publié des travaux sur le yiddish révolutionnaire. Autrement dit, par filiation, Ian Brossat est juif. Et, en appelant leur fils Ian, en 1980, ils montrent clairement qu’ils n’ont pas intégré l’assimilation française, pas davantage que les musulmans qui appellent leur enfant Mohamed ne l’ont fait trente ans plus tard.

IanBrossatIan Brossat est également homosexuel. Oserai-je dire, sans me faire traiter d’homophobe, que cela se voit sur son visage ? Dès la loi Taubira votée, il s’est précipité à la mairie, pour épouser son compagnon Brice, présenté comme professeur de mathématiques en classes préparatoires au lycée Louis Le Grand. Signalons que Ian a lui étudié dans le très prolétarien lycée Henri IV.

Brossatmariage

Fasciné par son grand-père communiste, Marcus Klingsberg, et bien que fils de parents trotskistes, il adhère au PCF en 1997, à l’âge de 17 ans. Bref, il adhère au Parti de ceux qui ont fracassé le crâne de Léon Trotsky, idole de ses parents… On ne peut comprendre le parcours actuel, et les choix politiques du communiste Ian Brossat, si on n’étudie pas l’histoire de son grand-père.

La famille de Marcus Klingsberg est massacrée dans les camps d’extermination nazis. Ce dernier adhère au Parti communiste à l’âge de 21 ans. Il effectue de brillantes études de médecine, et décide, en 1948, de rejoindre Israël. Il acquiert rapidement de hautes responsabilités dans un centre de recherches d’armes chimiques et biologiques. Mais priorisant l’idéologie communiste à la défense d’Israël, il fournira, pendant plus de vingt ans, des informations de la plus haute importante au KGB.

http://benillouche.blogspot.fr/2012/09/lechec-du-mossad-linstitut-de.html

Chez Marcus Klingsberg, l’idéologie communiste était supérieure à la défense du pays, Israël, qui l’a accueilli dès 1948. Il savait, en fournissant des informations stratégiques vitales à l’URSS, il mettait en danger ses compatriotes israéliens.

Il faut mesurer ce que signifie un tel choix. Travailler pour le KGB, c’est soutenir l’URSS de Staline, ses camps de concentration, la persécution des juifs, les goulags, les hôpitaux psychiatriques, le Parti unique, les syndicats uniques à la solde du Parti, la dictature communiste contre le prolétariat et l’ensemble de la société soviétique, mais aussi des pays de l’Europe occupée par les envahisseurs staliniens (Pologne, Hongrie, Tchécoslovaquie, Allemagne de l’Est, Bulgarie, Roumanie, Albanie, Yougoslavie…).

Sans le moindre complexe, le grand-père de Ian Brossat se conduit comme un salaud, et comme un parfait collabo de la dictature communiste, contre la liberté des peuples européens.

Naturellement, quand il mourra, à Paris, à l’âge de 97 ans, il ne recevra pas que des hommages de la communauté juive.

http://www.liguedefensejuive.com/un-salaud-de-moins-mort-du-traitre-marcus-klingberg-2015-12-01.html

Bref, Marcus Klingsberg est un traître, qui fascina suffisamment son petit-fils, Ian, pour que celui-ci publie un livre élogieux sur son grand-père, intitulé « L’espion et l’enfant ».

Faut-il rechercher dans cette admiration sans borne de son grand-père traître les engagements actuels de son petit-fils ? Cela paraît évident, pour nombre de raisons.

Bien que juif, Ian Brossat soutient systématiquement les terroristes palestiniens, qui n’ont juste qu’un programme : éradiquer Israël, et exterminer tous les juifs.

http://www.europe-israel.org/2015/08/tel-aviv-sur-seine-le-propalestinien-communiste-ian-brossat-ne-veut-pas-que-lon-sattaque-a-son-grand-pere-espion/

Il est du côté de tous les combats pour les clandestins, appelés sans-papiers. Il milite ouvertement pour l’ouverture de toutes les frontières, et l’invasion migratoire. Au quotidien, telle la taupe creusant ses galeries pour que le sol s’effondre, il utilise son mandat de maire-adjoint de Paris pour accélérer le remplacement de population, et imposer dans les quartiers préservés des populations nouvelles qui détruiront l’âme de Paris. Il sait pourtant que la majorité des clandestins sont musulmans, et qu’il est juif. Il ne peut pas ne pas connaître l’Histoire, et l’antisémitisme pathologique des disciples d’Allah.

Marx disait que les prolétaires n’avaient pas de patrie, et que le principal ennemi était sa propre bourgeoisie.

Le grand-père avait parfaitement compris le message, trahissant ouvertement le pays qui l’avait accueilli, Israël.

Le petit-fils travaille au quotidien à détruire une capitale qu’il n’aime pas, mais aussi un pays qu’il combat ouvertement, au nom d’un internationalisme qui s’accommode fort bien de la mondialisation capitaliste. Le fait qu’il rêve de raser, par simple idéologie, le Sacré Coeur, confirme que nous avons affaire à une crapule stalinienne, qui rêve d’éradiquer l’identité d’une ville, Paris, pour imposer le dogme du multiculturalisme. Brossat fantasme à l’idée de détruire le Sacré Coeur de Montmartre, et de voir les mosquées s’implanter dans Paris. Au nom du vivre ensemble.

Il suffit de regarder sa morgue arrogante, hautaine et méprisante, pour comprendre que ce garçon n’a rien d’un vrai communiste. Il utilise cette étiquette parce que, par haine de lui-même, de ce qu’il est vraiment, un petit Blanc né avec une cuillère d’argent dans la bouche, fils de grands bourgeois se disant révolutionnaires, juif, homosexuel, il s’abrite derrière la justice sociale pour justifier le Grand Remplacement, qui en est tout le contraire.

Ian Brossat est de culture nihiliste, il n’aime pas la France, ni Paris. Pour lui, ces symboles sont ceux de la Monarchie et de la bourgeoisie, et il ne voit dans la capitale qu’un symbole d’inégalités sociales, sans se soucier que la véritable injustice touche les classes moyennes et populaires, chassés par l’alliance bobos et immigrés. « Ma France » de Jean Ferrat, (ses références, pourtant) ou à Paris, de Yves Montand, cela ne lui parle pas.

Ian Brossat vit au milieu des « people », et fort bien. Comme les communistes du Parti Toudeh, en Iran, il espère, avoir avoir collaboré avec les islamistes, toucher sa récompense. Cet idiot utile de l’islam subira le même sort que ses camarades iraniens, et cela ne fera pleurer personne. Mais à cause de lui, Paris aura été détruit, la France abîmée, les Français agressés.

Car voilà ce qu’il font de Paris, Ian Brossat et Anne Hidalgo.

Sans parler de la Place de la République…

Ce qu’ils ont fait dans l’Est de Paris, et place de la République, ils veulent le faire, avec le bobo-communiste Ian Brossat aux manettes, dans l’ouest de Paris, qui avait, jusqu’à ce jour, la chance d’être préservé de ces vestiges du Grand Remplacement.

Ian Brossat est un traître à la France, un traître à Paris, comme son grand-père était un traître à Israël. C’est également un traître à la communauté juive. Comme disait Clémenceau, en temps de guerre…

Paul Le Poulpe

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
camille

Intéressant comme effectivement on nous parle souvent de la formidable mixité à Paris, alors qu’il n’y a plus que des étrangers (logement social) et des bourgeois (propriétaires), dont les seconds nous font croire qu’ils vivent avec les premiers, tout en se permettant de faire la morale aux travailleurs, qui eux, ont du partir en Banlieue et sont bien confrontés à la réalité de leur idéologie.

Clamp

Si encore il y avait une logique derrière, mais l’internationalisme n’a plus aucun sens aujourd’hui puisque le communisme a capitulé. Or l’internationalisme, je le rappelle, c’était l’extension du modèle communiste à l’entièreté de la planète, parce que l’internationalisme est justement un de ses piliers. Le communisme a conscience qu’il ne peut pas résister face à une concurrence capitaliste et libérale, dans une compétition qui lui est par définition déloyale, suivant ses propres critères. C’est pourquoi le communisme était si prosélytique et avide de l’espoir de s’étendre. Seulement c’est fini, le modèle libéral a repris le dessus partout sauf en Corée… lire la suite

Yves ESSYLU

C’esr bien vrai et c’est pourquoi l’internationale socialiste , d’une part, s’entend si bien avec l’Oumma qui a les mêmes visées mondialistes et, d’autre part, s’emploie à masquer son immigratonnisme électif sous la pseudo volonté des chefs d’entreprise de favoriser cette même immigration pour faire baisser les salaires ceci alors que la logique élémentaire montre qu’un chef d’entreprise ne veut pas s’encombrer d’employés à la fois incompétents et à problèmes

Yves

Je ne pense pas que ce bolchevique habite dans un quartier multi ethnique….

Philippe

Il est marqué dans l’article qu’il habite « rue Lepic ».
Vous ne devez pas connaître Paris, sinon vous sauriez que c’est dans le XVIIIe arrondissement comme Barbès ou la Goutte d’or.
Le « quartier le plus huppé » n’est qu’une fantaisie de l’impayable Paul Le Poulpe.

Yves ESSYLU

C’est Montmartre et donc un quartier de bobo-gaucho avec un prix actuel au m2 qui n’en fait effectivement plus un quartier de pauvres bougres

Danielle Moulins

Il s’agit du « haut » de la rue Lepic, quartier très bobo, chic et cher, non loin de la place du Tertre…regardez sur google view.

Yves

Je ne connais pas Paris Philippe, mais vous conviendrez que ce genre de personnage n’habite pas dans un quartier dans lequel il vous y ferez vivre. J’ai vécu dans le 93 pendant 30 ans et je peux vous assurer que le grand remplacement de Mr Camus à bien eut lieu en sachant que les différents maires socialistes qui se sont succédé ni vivaient pas.

Clamp

@ Philippe

Et voilà maintenant les sophismes qui débarquent : « le même arrondissement que » ! Comme si Barbès était à Montmartre ! Le boulevard Barbès est à l’est de l’arrondissement, la rue Lepic à l’ouest.

Sur les vues Google, on peut voir une piscine particulière dans une rue adjacente à la rue Lepic, en plein Paris.

Philippe

Je suis de Paris, je n’ai nul besoin de Google…
La rue Lepic est au métro Blanche soit à environ 1,5 kilomètre de Barbès.
Ne pensez-vous pas que les personnes qui tremblent dans le XVIe à l’idée d’avoir un ou deux immeuble social à deux kilomètres de chez elles croiseront beaucoup moins de pauvres que Ian Brossat ?

Clamp

@ Philippe Que savez-vous de qui tremble pour quoi ? Croyez-vous qu’il existe des espaces vides de tout résident et d’un rayon supérieur à 2 km dans le 16ème ? Et il n’est pas question que du 16ème, ni de seulement de un ou deux immeubles sociaux. Vous êtes une caricature du gôcho. Aucune honnêteté intellectuelle, tous vos arguments ne sont que sophismes, mensonges, déformations, détournements, décontextualisations, provocations, mépris, ignorance, sous-estimations, exagérations, plaisir d’enquiquiner, jouissance de se trouver digne de donner des leçons de morale quand la morale vous dénonce pourtant si lourdement etc… Sous l’article de Sami Aldeeb, je… lire la suite

Philippe

Ou voyez-vous que je parle d’un espace « vide de tout résident » ?
Simplement, j’aimerais savoir pourquoi tant d’habitants du XVIe arrondissement tremblent de peur et hurlent de colère à la simple idée qu’il va y avoir un immeuble social à deux ou trois kilomètres de chez eux…
Vous m’avez répondu des insultes mais aucun argument.

Clamp

@ Philippe Parce qu’en plus, vous ne comprenez même pas les implications de vos propres propos ? Ceci explique sans doute cela… Si on installe DES immeubles sociaux dans le 16ème, ou le 8ème ou d’autres arrondissement de l’ouest, tous les effrayés ne seront pas à deux kilomètres ou plus de ces logements, certains seront juste à côté. Et j’ai justifié ma description de l’attitude générale des débateurs gôchos par l’exemple que vous venez de donner, permettant de vous y associer, tout en pensant également à l’ensemble de vos commentaires. Mais mon intime conviction va plus loin ; comme vous… lire la suite

Ce mec est le rescapé d’un parti moribond qui ne survit qu’avec l’aide socialiste et les subsides des contribuables . . Je me demande comment il ose la ramener et comment il a droit au chapitre !!!

Clamp

@ Lulu

Moi, je me demande comment un prof de maths en prépa à Louis Le Grand arrive à trouver son bonheur avec un pareil trouduc ( jeu de mot compris ). Ça ça me dépasse. Ça ouvre l’hypothèse qu’il n’y a aucune conviction derrière ces choix politiques mais qu’il s’agit purement et simplement de profitisme, d’arrivisme et de gavage sans frais et en planque.

Genevieve

Il n’a jamais bossé de sa vie. C’est un professionnel de la politique. J ai lu une de ses interviews: il est psycho rigide et malgré les protestations des riverains a décidé de pourrir le 16ème. Totalement dans le déni de lui meme: sait il comment il serait traité en tant que Juif et homosexuel s il tombait dans les griffes de certains de ses protégés?

Yves ESSYLU

c’est pourquoi il convient de différencier les bolcheviques juifs qui ont sévit en URSS et sévissent toujours à l’image de BHL et ATTALI, du juif lambda qui tente de vivre comme tout le monde

Aaron

Merci d’avoir fait le distinguo..L’auteur de l’article a brossé le portrait d’un traître à la France ( de par sa généalogie)….

Philippe

Autrement dit, ce qui indigne Paul Le Poulpe, c’est quand un communiste veut construire des logements sociaux dans les quartiers où ses amis ultra-bourgeois refusent la canaille ?
Comme quoi, si les communistes changent, les Paul Le Poulpe ne changent pas.

jamin

Donc vous assimilez logements sociaux et canailles ?

be...cool

c’est lui qui le dit……..
les cocos changent …pour le pire ..c’est sûr

Philippe

Pas vous ?
Alors pourquoi tremblez-vous de peur à l’idée que l’on puisse construire du logement social dans les quartiers privilégiés ?

Clamp

@ Philippe

Vous n’avez pas de courage car votre phrase qu’on peine à comprendre ne soutient aucune thèse et na d’autre fonction que de satisfaire votre plaisir d’insulter. Vous seriez bien en peine de vous confronter à un débat. En attendant, par cette attitude primaire et sans aucune intellectualité, vous nous montrez au contraire combien ce sont les communistes qui persistent à s’enfoncer dans leur image de médiocrité qui leur colle à la peau et leur ont coûté tout leur électorat.

Allez bonne recherche pour trouver d’autres sites à polluer puisque ça semble être une de vos activités de loisir.

Philippe

Je n’insulte personne et je n’ai ni plus ni moins de courage que vous, cher insulteur anonyme.
Pour le reste, si vous ne comprenez pas une phrase parfaitement construite, évitez d’y répondre.

Clamp

@ Philippe Parfaitement construite du point de vue syntaxique mais sans aucun égard des ambiguïtés qu’elle y laisse : « ses amis » ; les amis de qui ? de Paul Le Poulpe ou de Ian Brossat ? Parce que les ultra-bourgeois sont du côté de Ian Brossat qui n’a de communiste que la carte. De quelle canaille parlez-vous ? De la canaille politique, du peuple des pauvres français de souche, de la racaille islamiste ? Quoi qu’il en soit, et qui que l’on soit, et quelle qu’elle soit, on refuse forcément de voir de la canaille là où on habite, par… lire la suite

Philippe

Si vous ne savez pas ce que signifiait « la canaille » dans la bouche de ceux qui employaient ce mot, je n’ai rien à expliciter mais juste un conseil amical à vous donner : apprenez l’Histoire.

Clamp

@ Philippe Toujours rien à dire d’intéressant donc. Toujours ce goût prononcé d’afficher votre mépris insultant tout en fuyant le débat – que vous n’avez pas intérêt à développer, et vous n’êtes pas là pour ça. Si je ne sais pas à quoi vous faîtes référence, c’est justement le moment de m’éclairer plutôt que de prétendre me donner des conseils condescendants – attitude nullissime pour rester poli. Mais tout le monde pouvait et peut encore utiliser le mot « canaille », que vous n’aviez d’ailleurs pas mis entre guillemets. Vous confirmez vous-même ici abondamment toute l’ambiguïté dont je vous accusais en révélant… lire la suite

Dominique

Il faut refiler son adresse aux gentils réfugiés puisque si inoffensifs et la rue Lepic étant un havre et un nid douillet d’humanistes richissimes, ils y seront bien accueillis.

Flibre

Toujours les même mouche a merde qui sévisse en France depuis trop longtemps.
Cette bande de rat sans patrie déteste foncièrement l’intelligence des peuples non soumis.
Nous leur devons rien ! ils ne nous on apporter que misère et crasse.
Se sont des parasites dangereux pour l’humanité.
J’espère foncièrement que je verrais le destruction avent de disparaître.
Boycotté toute leur merde.

Philippe

Vous avez raison, ils ne savent pas écrire.

BALT

Un taré qui touche 6000 Euros par mois. Comme tous les socialauds, le partage c’est pour les autres,pas pour moi. Le salaud!

Nico57

Super article qui démontre bien que les gauchistes bobos pseudos humanistes etc n’ont pas de colonne vertébrale,tout juste bons à ramper devant l’envahisseur en espérant de leur part une clémence qui ne viendra jamais…Une fois que ces pions ont fini leur boulot de traitrise ils se font éliminer par ceux qu’ils ont servi mais le pire c’est qu’ils auront à coeur de garder le sourire pendant les exécutions

Sniper83

Cette tarlouze avec les aérofreins qui lui servent d’oreilles ferait mieux de la fermer car Paris n’est pas une ville très sûr pour ce genre de migon communard qui risque bien de se faire refaire le portrait au coin d’une rue !!!

jamin

OUi, « elle a tout d’une grande « 

WOLFRED

même combat que le Boudarel , salopards un jour vous paierez !

André Léo

Le Waterloo des communistes! Le Citoyen Laïc et Démocrate vous remercie pour cette biographie éclairante d’un djeune bobo traitre à son pays! L’appartenance à une classe sociale, avait professé K. Marx, détermine la conscience politique: l’ouvrier se bat avec la « classe ouvrière », le nanti défend ses semblables de la bourgeoisie. Normal! Le gugusse Brossat a choisi une troisième voie que Marx ne pouvait alors imaginer: la boboïtude parisianiste. Beau-ian, Beau…pin, belle-Anne H, ils sont évidemment entre soi. L’ouvrier parisien a disparu avec le faubourg St Antoine, Billancourt ou le quai de Javel. Le salarié loge désormais dans l’ex banlieue rouge,… lire la suite

Filochard

Et bien en voila qui vient de se faire mettre un costume trois points chapeau et gants assortis, prêt à en découdre avec les islamistes…

Daniel Boutonnet

A Paris en particulier, mais dans toute la France aussi (voir les attaques contre Neuilly, Saint-Maur ou Ormesson, sans parler de petits villages ruraux), les socialo-écolo-communistes ne veulent plus de zones préservées de l’insécurité, des tchadors, des barbus, de l’islam, des vols et trafics en tous genres, des agressions. Leur credo, la chienlit et l’islam pour tous. Véritable traîtrise à l’égard de la France.

Noway

Il est très représentatif de la pensée socialope, un peu plus à gauche encore, c’est gerbant que des petites merdes arrivent à des postes pareils par idéologie et arrangement électoral.

Paris brule t il ? Pas encore mais …

Mais ce sont certains francais qui les ont elus, 40 ans qu’ils votent umps qui ont detruit la France; et ces idiots utiles recommenceront en 2017 en mettant un juppe repris de justice ou macron; je ne comprends pas ces Français, une fois à droite, une fois à gauche. Ils n’ont pas compris que ce sont les memes, leur tableau de bord c’est bruxelles et nous qui avont compris en subissons les conséquences: ces francais là sont aussi dangereux que daesch; en votant pour ces traitres, restez chez vous les idiots utiles, n’allez pas voter, rester a regardez drucker a… lire la suite

jamin

C’est son portrait ?
Oh le pauvre..
Je le plains de devoir faire du vélo,avec vent de façe.
Ca doit sacrément freiner !

montecristo

Manifestement cette « demoiselle » a des comptes à régler avec le genre humain et sans doute elle même … !

La Mécréante !

Pour faire ma Cassandre, je prédis que ce petit Narcisson (qui ne se sent plus pisser) finira par se suicider.

souvenez-vous de l’oracle de Tirésias : «Narcisse vivra très vieux à condition qu’il ne se voit jamais.»

c’est la mujer d’Al-Andalus qui lui sert de miroir fatal… (ils veulent faire de Paris le trou du cul du monde).

from Persia wiz love

Ou alors, comme beaucoup de ses camarades iraniens, il ira se réfugier aux USA, tout en continuant de dire du mal de l’impérialisme. Et tout comme ces fils de pute qui au lieu de se repentir et de s’excuser continuent de dire du mal du Shah et de rejeter la faute sur lui, lui, il rejettera la faute sur le FN…. ou tout comme eux, il inventera des justifications du genre révolution volée, que les pseudo-intellos du genre Yan Moix ont appris à répéter comme des perroquets. Lui je m’en fous, mais Natacha Polony m’a vraiment déçue en reprenant cette… lire la suite

Gilbert L.

Bravo pour ce reportage et respect pour le courage d’écrire et de publier cet article.

Yala

Ce brossât est de la viande pour chien comme son grand père

Est ce que le mossad ne pourrait pas s en charger…?

Ça ferait plaisir à tout le monde

from Persia wiz love

Ce n’est pas au Mossad de s’en occuper mais aux patriotes français.

Dominique

Je ne pense pas qu’il risque grand chose, vu la djimmitide, le degré de désinformation et du jeanfautisme actuel, plus la répression du père Cazevide.

Un maroquin qui observe de loin

Je comprends pas… On oppose souvent la civilisation européenne avec sa démocratie, ses droit de l’homme,… à l’Islam barbare.
Vous, en France, vous êtes une démocratie, non?
D’où vient cette contradiction entre cette démocratie dont vous gargarisez et tout ces commentaires dignes des opprimés d’une dictature?
Je m’interroge.

« Un maroquin qui observe de loin »
Monsieur la France est une fausse
démocratie.
Regardez cette vidéo et vous en serez convaincu.
https://www.facebook.com/video.php?v=10204569192140196&fref=n

Dominique

Parce que c’est devenu comme dans la pub pour le Canada dry, ça en a le goût, la couleur, même l’odeur , mais ce n’en est pas ou plus. Et là, on ne parle plus de la boisson, mais de la démocratie française. Quant aux droits de l’homme, c’est devenu le radeau de la Méduse ou l’Arlésienne. On en parle souvent, on la met à toutes les sauces , mais en ce moment, ce sont souvent les citoyens délinquants, les migrants illégaux qui ont gain de cause sur les légaux … La justice tape sur le peuple de souche et… lire la suite