Idée géniale : expérimenter les cours en turc dans deux écoles allemandes

Publié le 4 septembre 2019 - par - 16 commentaires - 855 vues
Share

La réponse allemande à Nicole Belloubet (je parle de sa tête) – Madame Prien (CDU)

Je suppose que vous vous souvenez du gentil migrant qui avait reçu une médaille pour son intégration, qui avait sa photo dans le journal, un modèle pour tous et qui, par la suite, a poussé un petit garçon de 8 ans sous un train ? Bien entendu, ce genre de fait divers vous fascine ! Sans doute êtes-vous un sale raciste, un xénophobe bas de gamme, un affligeant chauvin, un intolérant crapuleux, un franchouillard de mes fesses, un fanatique nuisible ?

Dans le Nord de l‘Allemagne, les gens font des efforts pour encourager ces chances, ces gentils réfugiés, et tous leurs frères, vous allez voir : le Schleswig-Holstein est fier de sa ministre de l‘éducation, Madame Prien, qui vient d’avoir une idée de génie. Et comme Monsieur Macron et Madame Merkel sont grands copains, l’idée va rapidement traverser la frontière (ah ! c’est vrai, il n’y en a plus). Tant pis pour vous, consternants gaulois ! Vous n’avez pas fini de vous énerver. Vous croyiez être arrivés au comble de l’absurde ?

Pour éviter de « blesser » nos « amis » musulmans, à partir de l’automne, les cours seront donnés en turc dans les écoles de Lübeck et de Kiel. Deux villes ravissantes, que je connais bien. Ravissantes, avant !

Qu’est-ce qui lui prend, à cette pie-grièche ? Frau Prien impose l’enseignement en langue maternelle pour les refuzniks de l’intégration !

Ne soyez pas surpris si vos enfants rentrent parfois irrités de l’école. Au plus tard à l’automne, à Lübeck et à Kiel les cours seront donnés en langue turque : le parti CDU, qui défend la diversité – au plus barbouillé au mieux, il n’y a jamais assez de couleurs, vive la pluralité, les mariages composites, les sites de rencontre interraciaux et les cours de savoir-vivre pour clandos – semble avoir hâte d’abolir la langue allemande (celle de Beethoven et de Goethe) pour handicaper les enfants de ceux qui y ont leurs origines et pour booster l’invasion. L’offre de cours en langue d’origine sera aménagée peu à peu.

D’une part des classes surpeuplées, la pénurie manifeste d’enseignants, les écoles en piteux état – d’autre part les Turcs de la troisième génération, qui jusqu’aujourd’hui ne parlent pas allemand ou à peine – tout cela, Prien l’occulte complètement. Au lieu de cela, un programme d’étude « turc en option complémentaire » sera mis en place à sa demande à l’université de Kiel, afin que les enseignants de demain parlent enfin convenablement le turc. Et qui paie le tout : le contribuable bien sûr !

Voilà la direction vers laquelle le gouvernement titube. L’obligation des migrants de s’intégrer semble avoir été complètement perdue de vue. On préfère soutenir ceux qui refusent l’intégration, qui fourguent leurs enfants à l’école alors qu’ils ne parlent que le turc et qu’à la maison, on célèbre frénétiquement Erdogan. Le parti CDU, lui, est toujours prêt à le soutenir.

https://www.stern.de/familie/kinder/schleswig-holstein–bildungsministerin-prien-will-unterricht-auf-tuerkisch-an-schulen-in-kiel-und-luebeck-8877070.html

Anne Schubert

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Eric des Monteils

Nous ne somme pas à une connerie supplémentaire prêts, ici comme ailleurs, en Allemagne, dans toute l’UE.

POLYEUCTE

Et Belkacem et l’arabe ?
Blanquer n’a pas renoncé….

le Franc

amener à apprendre le turc à l’ europe Blanche, c’est aussi lui faire apprendre que le premier homme qui a marché sur la lune était turc.

sSCHEYDER Alain

1969, j’étais militaire en Allemagne ,un soldat, comme moi, profession instituteur, révolutionnaire (qui avait quand même évité de se mouiller en 68) me disait qu’il ne comprenait pas que l’on oblige les enfants à savoir lire et écrire, d’une part, et de l’autre qu’il était scandaleux de demander aux étrangers d’apprendre le français. ! c’était voici 50 ans ! je suppose que son ou ses enfants sont illéttrés ???? nous marchons sur la tête depuis bien longtemps

Eric des Monteils

Une grosse gauchiasse avant l’heure. Hélas, cela est devenu contagieux, on a pas encore trouvé le remède . . . .quoi que . . .

zéphyrin

trois réactions pour moi;
la première indignée, mais ils sont fous ces goth !
la seconde; ben oui mais avec la maitrise du turc une remigration reste possible.
la troisième; ils rêvent…ils sont fous ces goths !

La_Soupape

Mon bon Zéphyrin, tu te fais « bas-pousser » mais par des abrutis qui ont été élevés à coups de dorothée débile et qui ont jamais ouvert un seul album d’Astérix !

Au passage, au sujet d’Astérix, je suis tombé l’autre jour sur une pub Lidl avec justement Astérix, ben chuis pas certain que du temps de Gossigny et d’Uderzo ce genre de collaboration aurait été signée, c’est pas à la gloire de ce monument de la culture française.

Le pognon pourri tout :(((

zéphyrin

ces « bas poussages » sont révélateurs de visites de curiosité (sourire)
mine de rien, on devine ce qui touche….à la fin de l’envoi comme dit cyrano

Vova

Ils sont malades dans leur tête ! C ‘ est enlever toute motivation pour apprendre la langue du pays , c ‘ est ghettoïser ces populations , ce sont les problèmes de demain !
Quand je suis arrivé en Belgique en 1947 , je ne pétais pas un mot en français , j ‘ ai vite appris , CONDAMNÉ à réussir , cet effort m ‘ a hissé en tête de classe ? La plupart de mes petits camarades étrangers ont fait d ‘ excellentes études , preuve en est qu ‘ apprendre à travailler et faire des efforts , ÇÀ PAIE !!

Joël

« l’idée va rapidement traverser la frontière »
C’est déjà fait, et même avec des profs : Christine Hélot et Anna Stevanato : les enfants d’immigrés doivent parler leur langue maternelle en classe.
http://resistancerepublicaine.eu/2019/08/29/christine-helot-et-anna-stevanato-les-enfants-dimmigres-doivent-parler-leur-langue-maternelle-en-classe/
Je propose que l’éducation « nationale » s’appelle désormais éducation européenne et que son personnel soit rétribué par la France à hauteur d’un vingt-septième. Le reste étant à réclamer auprès des états-membres. Puis étendre cette répartition à toute l’Afrique.
Quelles économies pour l’état.

patphil

les ouest européens se suicident!
c’est aux autochtones à se se culturaliser étranger et non comme ce fut le cas pendant des millénaires aux étrangers à s’assimiler:
à rome fait comme les romains!

François Desvignes

La nation n’a pas d’obligation éducative envers les personnes qui se sont introduites sur son territoire en violation de ses lois.

Et en fait, la nation n’a aucune obligation d’aucune sorte , ni éducative ni d’assistance, envers les étrangers qui se sont introduits ou maintenus sur son territoire en violation de ses lois

Ou alors on va aller prendre notre petit déjeuner dans les palais des rois nègres.

François Desvignes

Ce serait en France une violation constitutionnelle, le Français étant seule langue nationale selon notre constitution, et l’Education (donc nationale) ne pourrait y déroger sans violer le plus haut texte qui la régit.

Il pourrait y avoir des écoles enseignant en turque : mais privées.

Des « écoles étrangères ».

La_Soupape

Plus je vous lis, Anne, et moins j’ai envie de refoutre les panards un jour en Allemagne et pourtant j’aimais bien ce pays…

Jill

Ben… dans certaines écoles allemandes il n’y a que des turcs.

Kooper

A quand les cours de turc obligatoire pour les ADS ?
C’est Conne Bandite qui va se réjouir …