Idiots, cocus contents et cocus mécontents…



Un lecteur bien avisé de l’éditorial de Riposte laïque a produit cet excellent commentaire qui résume parfaitement  les résultats de cette élection :
« – Les Français se plaignent des dérives du mondialisme, ils élisent le candidat de la mondialisation sauvage.
– Les Français ont peur du terrorisme, ils élisent le candidat de l’islamisme radical.
– Les Français trouvent l’immigration trop importante, ils élisent le candidat de l’immigration massive.
– Les Français se plaignent des dérives de la finance, ils élisent le candidat des banquiers.
Ceux qui sont en train de fêter la victoire de Macron seront les mêmes qui crieront « Macron démission ! » dans 3 mois…
Les Français sont… à vous de compléter ! »

Ceci dit, malgré les tambours et trompettes triomphants, Macron n’a pas été élu mieux que Hollande.

Le pourcentage des voix des inscrits se répartit ainsi :

Emmanuel Macron       44 %
Marine le Pen               22 %
Votes blancs et nuls      9 %

Abstention                     25 %

Les pourcentages de voix clamés par la presse à 20 heures hier soir ne comprenaient ni les abstentions,
ni les votes blancs, ni les votes nuls !

Ce qui fait 56% de mécontents pour 44% d’idiots. Ce qui modère le triomphe du freluquet gagnant.

A titre comparatif, rappelons les scores de 2012 qui ont permis l’élection du désastreux Hollande :

Hollande                      39,1 %
Sarkozy                        36,6 %
abstentions                  20 %
votes blancs et nuls      4,6 %

Ce qui fait 39,1% d’idiots (qui ose dire qu’il a voté Hollande en 2012 ?), 36,6% de cocus contents (qui ont redemandé du Sarko après avoir eu 5 ans de catastrophe Sarko).
Et 24,6% de cocus mécontents désireux de rester impuissants.

Conclusion positive :
Si la bêtise est encore victorieuse, elle régresse néanmoins beaucoup puisque les mécontents ont plus que doublé à l’issue du quinquennat calamiteux de Hollande.

Mais il faut quand même pointer que si les mécontents s’étaient unis en mai 2017 au regard des enjeux vitaux, des menaces mortelles qui pèsent désormais à court terme sur la France, nous aurions pu nous sortir dès hier soir de la nasse assassine du mondialisme en retrouvant la maîtrise de notre destin.

Bilan comptable et psychologique de ces élections :
– 44% d’idiots, cocus et contents.
– 34% de cocus mécontents qui préfèrent rester cocus et impuissants.
– 22% de Français cocus, mécontents et qui ne veulent pas en reprendre pour cinq ans.

M’est avis qu’il faudra réagir concrètement avant les prochaines élections présidentielles (à commencer par les prochaines Législatives) pour échapper au piège mortel dans lequel nos cons-citoyens, en donnant leurs suffrages à leurs bourreaux, ont précipité nos compatriotes.

Victor Hallidee

image_pdfimage_print

5 Commentaires

  1. la principale chose à contrer et battre, c’est la propagande !
    la propagande qui manipule !

  2. Bon, je suis rassuré et j’échappe à l’idiotie. Mais je reste mécontent et un français cocu encore une fois!

    • romanin, te laisse pas abattre, TU N EST PAS UN COCU. toi de cela tu pourras en faire une force, te laisse pas abattre par ses pourris. c est ce qu il attendent faire du peuple des lavettes.romanin, comporte toi comme un combattant, tu dois proteger ta famille tes enfants ta femme, tes amis, et notre pays.t es un homme; n est pas peur.

  3. OUI maintenant j’en reste persuadé. Depuis plus de 30 ans j’entend les français dirent « je vais voter Le Pen ! » ras le bol de ces incapables, tous des bandits etc… Et ca fait plus de 30 ans que les français votent pour ces bandits incapables. Qu’en pensez vous ? Pour ma part je crois que le français est encore plus incapable qu ceux qui le gouvernent.
    Pour ce qui est de la société, le français est un pro islamiste en puissance et je reste persuadé qu’à partir de maintenant, TOUS les partis « nationalistes » ne doivent plus faire de cadeaux en cas d’attentat islamistes et avouer que ces attentats sont la volonté du peuple de France qui vote pour la politique d’immigration aveugle. Seuls responsables LES ELECTEURS

Les commentaires sont fermés.