Il arrive lui aussi d’Afrique : un ver parasite mortel

Publié le 5 mars 2019 - par - 23 commentaires - 4 097 vues
Share

Les pays touchés par la bilharziose dans le monde, en 2016. En rouge, les zones d’endémie. (Illustration : Percherie/CC)

Responsable de la fièvre de l’escargot, qui touche 200 millions de personnes dans le monde, le schistosome alarme les chercheurs. Très présent dans l’hémisphère sud, responsable de dizaines de milliers de morts par an, ce ver pourrait s’acclimater à l’Europe.

Peut-être n’avez-vous jamais entendu parler de bilharziose ou de schistosomiase. Ces deux termes savants cachent une seule et même maladie mortelle, qui touche plus de 200 millions de personnes dans le monde. Traditionnellement présente dans l’hémisphère sud, elle pourrait très vite s’accommoder du climat européen. Depuis 2011, elle est régulièrement détectée en Corse, et cela pourrait n’être qu’un début.

Selon l’OMS, au moins 206,4 millions de personnes dans le monde (en 2016, dont 92 % en Afrique), nécessiteraient un traitement contre la schistosomiase. Il s’agit de la deuxième endémie parasitaire mondiale, derrière le paludisme.

Impossible à estimer, le nombre de morts par an était évalué à 200 000 par l’OMS, en 2000. Mais ce chiffre a dû considérablement baisser depuis, à la suite des campagnes de prévention. La bilharziose touche principalement les populations pauvres d’agriculteurs, d’enfants et de pêcheurs, contaminées par une eau douce infectée.

Des milliers d’œufs par jour

Cette maladie parasitaire est due à un ver, le schistosome. Plat, il mesure de 8 à 25 mm, selon son genre. Les vers élisent domicile dans les mollusques et s’y multiplient. La forme larvaire du schistosome infecte l’eau et pénètre la peau des humains qui s’y baignent, ou y lavent leur linge. Une fois dans le corps, la larve se développe, jusqu’à sa taille adulte. Là, le ver femelle colonise les vaisseaux sanguins, migre vers la vessie et produit des centaines de milliers d’œufs, qui déclenchent des réactions immunitaires : diarrhées, sang dans les selles, douleurs abdominales, fièvres, cancer de la vessie voire lésions du système nerveux central. Parfois jusqu’à la mort.

Présent en France

Le ver, absent d’Europe depuis les années 1970, y refait son apparition. En Corse. En 2015, des personnes qui se sont baignées dans la rivière du Cavu, un parc naturel touristique au sud-est de l’île, présentent des troubles de l’appareil urinaire. 110 personnes sont touchées, selon les chiffres de l’Agence régionale de santé (ARS) de Corse, sans développer une forme grave de la maladie. Le site est fermé, puis rouvert en 2016. D’autres personnes sont alors touchées.

Comment expliquer son arrivée en Corse ? Toujours selon l’ARS, l’hypothèse la plus probable serait qu’une personne contaminée, originaire d’une zone touchée par la maladie (le Sénégal), aurait uriné dans l’eau, contaminant les bulins (mollusques) du site, qui ont à leur tour contaminé les baigneurs. Le site est suivi de près par la préfecture et les autorités sanitaires, qui ont multiplié les actions de prévention pour endiguer la contamination.

Mais celle-ci pourrait s’étendre dans d’autres régions d’Europe, pour plusieurs raisons : d’abord, les parasites recueillis dans la rivière du Cavu ont évolué vers des formes hybrides, compatibles avec une contamination des bovins. Ils pourraient donc, à terme, se modifier pour contaminer de plus en plus d’espèces européennes.

Feces = matières fécales

Poster destiné à la prévention contre la fièvre de l’escargot, aux États-Unis, datant de 1945 (Illustration : National Library of Medicine / Flickr).
Les différentes migrations humaines contribuent à diffuser la maladie, avec l’arrivée de personnes originaires d’Afrique tropicale ou subsaharienne en Europe.

Dans un article publié en juin 2015 sur le site du CNRS, une équipe européenne de chercheurs spécialistes des infections pathogènes alerte les autorités. « Les gouvernements, les organismes de recherche ainsi que les agences de financement doivent investir dans la recherche sur les maladies liées aux mollusques vecteurs. Il ne s’agit plus d’un risque d’introduction en Europe en raison de changements climatiques et globaux. L’introduction s’est produite. »

Dans un article publié dans The Conversation, Karl Hoffmann, professeur de parasitologie à l’université d’Aberystwyth (Pays-de-Galles), tire lui aussi la sonnette d’alarme. « Le médicament Praziquantel a été développé dans les années 1970. Il est sûr, peu cher et facile à digérer. Mais à cause de ses qualités, aucun effort n’a été fait dans la recherche de nouveaux médicaments (contre les vers plats, N.D.L.R.) depuis 20 ou 30 ans. Cela pourrait représenter un réel danger si les schistosomes devenaient résistants au Praziquantel. »

Anne Schubert

(Source : ouest-France. FABRICE BERNAY)

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
CRI

QUAND ALLONS NOUS DE RAMASSER LES POUBELLES DU MONDE MACRON NOUS NE SOMMES PAS UN VIDE ORDURE

Jean-Francois Morf

Les envahisseurs chrétiens de l’Amérique avaient tué tous les autochtones avec des maladies importées. Les envahisseurs mahométans font de même pour tuer tous les chrétiens autochtones…

Détrompez-vous : la siphyllis s’est transmise dans l’autre sens.

DUFAITREZ

L’Afrique, source de nos origines lointaines, devient la source de tous nos maux…
Migrations originelles, maintenant renouvelées pour le pire. Les microbes et virus divers, dont le Sida, s’y collent !
On avait Sapiens contre Néandertal, maintenant Blancs contre Noirs ? Qui gagnera ?
Ah ! L’Histoire !

Stratediplo

La plupart des pays en rouge sur la carte sont situés dans l’hémisphère nord, et on remarque que les pays développés de l’hémisphère sud sont épargnés, comme s’il s’agissait plus d’une question hygiénique que géographique.

Bribrilanarchistededroite

Les parties en rouge sont dans l’hémisphère Sud et non Nord

Emile

Une saloperie parmi beaucoup d’autres qu’importent ces sauvages

Humour Amer

ça va créer des emplois sans créer de richesse

GILLET DOMINIC

bonjour, j’ai attrapé la Bilharziose au pays Basque, en me baignant dans le lac de Saint Pée sur Nivelle (64) …vraiment malade pendant 2 ans, 3 traitements de choc …maintenant, je n’ose plus aller me baigner dans ce lac aménagé, magnifique écrin dans un petit vallon ! vive la France

Bribrilanarchistededroite

C’était en quelle année ? SVP

Aux Armes Citoyens

Ca fait froid dans le dos.
Et dire que la spécialité « médecine tropicale » a été supprimée ou va l’être (si quelqu’un peut donner un renseignement là-dessus)…
Toutes les saloperies nous viennent de ces pays à la c…, comme le chikungunya, la dysenterie, etc…
Et une saloperie de plus qu’on se récolte, une !
Merci, les racailles et merci aux gouv. génocidaires.
On peut dire que le jour J, il y aura un sacré boulot d’éradication à faire !

mac namee

Par contre la connerie qui infeste le monde provient bien de France. Le Chikungunya est transmit par l’aedes qui est un moustique omnipresent dans le departement Francais de La reunion

jan le Connaissant

le ver ( africain ) est dans le fruit ( européen ) …

BUTTERWORTH

https://theconversation.com/brain-eating-parasites-are-winners-in-the-warming-world-16620 parasite cerebral certain peuvent etre facteurs de mutations

Aux Armes Citoyens

S’ils pouvaient muter les racailles en les clouant chez eux, incapables de penser ou d’agir… ça nous rendrait un sacré service !

andrea

Ça c’est déjà fait….

Hollender

Pas besoin de penser pour voyager, les passeurs empochent le fric de la famille qui s’est cotisee et larguent les tarés dans la nature en Europe.

BUTTERWORTH

https://www.spotmydive.com/fr/news/les-10-parasites-marins-les-plus-cauchemardesques il existe des parasites attaquant le cerveau pouvant modifier le comportement et tuer son hote humain insectes animaux

Jean-Paul Bourdin

à noter : on ne dit pas « Grand Remplacement » (c’est une grossièreté, c’est du racisme, c’est les heures les plus sombres, c’est Renaud Camus, c’est facho) on dit « basculement de très grande ampleur » (c’est de la science).
blob:https://www.dailymotion.com/f42d424b-a80b-4b73-b130-cf5d089d0242

GAVIVA

j’ai tellement basculé ce matin que la chasse d’eau n’a pas pu en venir à bout toute seule. Quelle merde!

Pedro de la Mancha

Aïe ! Le ver solitaire était plus sympa et moins mortel si soigné. Tous nos malheurs nous arrivent d’Afrique. Ahhhh, chère mondialisation ! Faudra penser à demander aux croyants comment des espèces peuvent muter pour s’acclimater alors que Dieu a tout prévu pourtant.

Rahouia

Dieu a tout prévu en effet à condition que tous se convertissent…Si trop de débauche LGBT,GAYS ….AVORTEMENT ….nous connaitrons catastrophes naturelles…famines..épidémies plus plus plus donc tous à nos chapelets pour enrayer tout çà. C’est en priant jour et nuit que le Pape a gaghé la bataille de Lépante…Aide toi et le Ciel t’aidera …DIEU est MISERICORDE mais revenons dans les clous

Denys

Une fanatique mais catho cette fois !