Il dit tout et son contraire : je ne supporte plus Philippe Bilger !

Publié le 9 janvier 2021 - par - 39 commentaires - 2 532 vues
Traduire la page en :

Philippe Bilger nous fatigue, nous déprime. Sa prose molle et embrouillée, sans conviction, qui erre, n’apporte absolument rien qu’une mièvrerie affligeante, une manière de pactiser avec le pire. Assez !

C’est peu de dire que Bilger est assis entre deux chaises. C’est plus grave : il ne sait pas où il est assis. À droite ? À gauche ? Au milieu ? Nulle part ? Je pencherais plutôt pour nulle part. Car il ne sait pas où il est. Or s’il y a une chose qu’on demande à un écrivain, un essayiste politique, c’est de savoir où il est, où il en est.

Pour plagier Oscar Wilde : Bilger comprend-il lui-même ce qu’il écrit ?

Bilger attend toujours de savoir où le vent souffle avant d’écrire quoi que ce soit. Il commence par écrire dans une direction puis, tout à coup pris de vertige, il écrit dans l’autre. Ou tout simplement il sombre dans un gloubiboulga indéfinissable duquel il est excessivement difficile de décrypter ce qu’il a voulu dire. Rien, sans doute.

Il semble pris de vertige à l’idée d’exprimer une idée personnelle qui ne recevrait pas le satisfecit de l’idéologie dominante globalisante, mondialiste, déconstructiviste de gôche.

Mais c’est qu’en fait il ne sait pas lui-même ce qu’il veut écrire. Tétanisé par la peur de déplaire, il choisit d’aller toujours, en définitive, dans le sens de la doxa dominante. C’est plus prudent, croit-il.

Il avait été mis au mur des cons par ses pairs magistrats. Sans doute la seule erreur qu’ils n’aient pas commise.

Philippe Bilger, c’est un filet d’eau tiède, ça fait du bien quand il s’arrête.

Ainsi il vient de commettre un billet sur Causeur :

On imaginait Trump mauvais perdant, mais pas à ce point! – Causeur

Dans ce billet il commence très fort : « le seul mérite qu’a Trump est de n’avoir jamais dissimulé qu’il ne respecterait pas les résultats de l’élection s’il était déclaré perdant parce que pour lui ils seraient alors nécessairement truqués. » Pour Bilger, Trump a contesté l’incontestable.

« Peut-on être un mauvais perdant quand on a affaire à des tricheurs ? » dit très justement un commentateur.

On serait en droit d’exiger d’un magistrat, fût-il à la retraite, qu’il montre moins de détermination à plomber un dossier qu’il n’a pas eu entre les mains.

D’autant plus que chacun a pu prendre connaissance des chiffres : 40 % des Américains seraient convaincus qu’il y a eu fraude.

Mais Bilger a attendu pour s’exprimer de voir où tournait le vent. Quitte à trahir père et mère, il lui faut à tout prix aller dans le sens dominant.

Or on a assisté à une cascade de démissions, de condamnations, de trahisons de Trump, même parmi ses fidèles les plus proches. À se demander d’ailleurs ce qui les a motivées. C’est troublant.

Tout est à reprendre dans son billet. Voyons le plus significatif :

« Certains de ses partisans républicains, fanatiques et irrespectueux, chauffés à blanc par lui, ont pris à la lettre ce que Donald Trump continuait à proférer, malgré l’élection de Joe Biden : menaces et volonté sadique de battre en brèche une tradition et une civilité démocratiques trop honorables et honorées. »

Volonté sadique ? N’est-ce pas plutôt la voix du désespoir devant une élection volée ? Civilité démocratique, mais laquelle ? On voit bien que Biden ne respecte rien et surtout pas la démocratie.

Là, conscient d’exagérer un peu quand même, Bilger se fend de quelques compliments envers Trump. Qu’il regrette aussitôt. Aussi tempère-t-il par un : « Je me doutais qu’il serait mauvais perdant mais pas à ce point. »

Bilger sait qu’il y a eu une fraude massive, mais dénie à Trump le droit de s’en plaindre. Réclamer qu’on fasse droit à une demande, réclamer que la justice fasse son travail, pour Bilger c’est être hystérique. Encore une fois, la justice américaine a refusé d’examiner les plaintes. C’est un déni de justice. Mais pour le magistrat Bilger, tout est normal. Bilger a l’esprit de corps avec ses pairs américains, qui n’ont pas voulu examiner les plaintes. Il a été inscrit au mur des cons, mais il en redemande.

« C’est un peu de notre rêve américain qui nous a été volé » : certes, mais pas par l’action de Trump et de ses partisans comme le pense Bilger, mais bien par l’action de Biden et des siens.

« Je ne crois pas une seconde que le futur démocratique sera obéré par cette catastrophique fin de mandat ». Quelle manque de vision ! Bien sûr, ce vol délibéré d’une élection au profit d’un politicien usurpateur, corrompu, sans colonne vertébrale, une potiche qui ne sait même pas distinguer sa femme de sa sœur, va non seulement obérer mais dramatiquement influencer l’avenir des USA et aussi le nôtre !

« Une forme de normalité reprendra ses droits ». La promotion des Black Lives Matter, des LGBTQI puisqu’on va rayer du dictionnaire les mots père, fils, mère, fille, la promotion d’un socialisme échevelé, la régularisation de onze millions de clandestins, la réconciliation avec l’Iran, une islamisation du pays, la fin du « America First », il n’y a que Bilger pour trouver cela normal. Sur quelle planète vit-il ?

(Bilger contorsionniste)

« Elle ne sera sans doute pas géniale mais reposante. Il nous rendra à sa manière un peu du rêve américain ».

Reposante ? Le vol d’une élection, c’est reposant ? Au contraire, cette élection illégitime et illégale de Biden nous prive désormais du rêve américain. On croyait les Américains honnêtes, manquant certes un peu de finesse, en cowboys qu’ils sont, mais épris de démocratie. C’est fini. C’est la fin de la démocratie en Amérique et en Occident. Déjà Macron a fait subrepticement modifier ces jours-ci la loi électorale pour faciliter le vote par correspondance. On imagine dans quel but : 2022 n’est pas loin. Il fera comme Biden !

On ne voit pas ce qu’il y aura de reposant dans un retour à la politique d’Obama : se rapprocher de la Chine, s’éloigner au contraire de la Russie, ne plus soutenir inconditionnellement Israël, on doute que ce soit reposant. Trump est le seul Président qui n’ait pas lancé son pays dans un mouvement guerrier. Obama, lui, a carrément trahi son prix Nobel de la paix. Toutes les inquiétudes sont permises.

Soutenir à nouveau le plan des climatologues fous du genre de Greta, non plus. Trump avait remis l’emploi au cœur des préoccupations américaines. Surtout, il défendait le peuple américain. N’est-ce pas le rôle d’un Président ? Biden ne sera pas à la hauteur, on le sait.

« si Marine Le Pen l’emportait en 2022, mille manifestations se dérouleraient dans la rue mais son adversaire battu ne contesterait pas le résultat de l’élection et n’inciterait pas ses soutiens à investir l’Élysée ? »

Comme Bilger est naïf, cela fait peur. On sait très bien que si Marine était élue, ce serait la guerre. Certains de ses opposants ont déclaré qu’ils prendraient les armes. Bilger a la mémoire très courte.

Les commentaires de l’article ne sont pas décevants. « Pauvre, pauvre M. Bilger » dit l’un. « M. Bilger essaie-t-il de nous démontrer que l’on ne peut pas avoir fait une belle carrière de magistrat en France sans être profondément conformiste ? Si c’est le cas il y réussit brillamment » dit un autre.

Que Bilger se méfie, à force de conformisme, de contorsionnisme, de dislocation, on a du mal à se redresser et on finit définitivement plié, soumis, cassé. En morceaux difficiles à remettre dans le bon sens.

Sophie Durand

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
Les ROUGES

Bilger, dès qu’il est sur CNEWS, je zappe ! Ainsi que pour Burgardt !

Nevada

Bilger n’est qu’une merde! Un fonctionnaire! Une merde, vous dis je et je l’ai toujours pensé. Avec sa façon d’a.r.t.i.c.u.l.e.r tout simplement parce qu’il ne sait pas parler et qu’en plus, son cerveau ne lui permet pas de réfléchir. Je me suis toujours demandé pourquoi on ne l’avait pas viré plus tôt de RL. Il n’a rien à y foutre. C’est une merde, à l’instar de tous ses collègues magistrats. J’ai connu un président de tribunal( sans majuscules) complètement taré, très probablement pédophile et certainement pédé, les femmes de ménage du tribunal se foutaient de sa gueule. Le pire, c’est que cet espèce de pédé, qui a dû pisser au lit très tard, se permettait tout vis à vis des autres. C’est à cause de tout cela qu’il était magistrat.

PHIPHI

si la bouillie qu’il a dans la bouche est l’image de ce qu’il a dans le crâne, je me demande comment il a eu son poste

AYIN BEOTHY

PHIPHI, souvenez-vous du nombre de magistrats qui n’ont pas prêté serment à Pétain : UN SEUL !

Jacques de Ste Hermine

j’ai personnellement connu Monsieur Philippe BILGER quand il siégeait à la cour d’Assises du Palais de Justice à Paris, c’était un homme respectable et qui était juste ce qui est une qualité assez rare chez un magistrat, ayant connu d’autres juges et avocats. Aujourd’hui, je ne regarde plus la télé, sitôt que vous “allumez” le poste, vous êtes assailli par la Covid

AYIN BEOTHY

Bilger n’était pas respectable, il faisait mine de l’être. Et vous y avez cru, ce qui n’est pas à l’honneur de votre intelligence, lucidité, etc
Désolée, je parle en connaissance de cause.

gaulois en colère

Trump a eu un très grand tort aux yeux de ses détracteurs : Etre contre les EUA “no border” et “open bar”. Il est donc infréquentable et, dans une société de plus en plus dégénérée car coupée du monde réel, il est inévitablement comparé aux personnages les plus vils de l’histoire moderne récente (qui étaient tous des socialo-bolchéviques nationalistes et internationalistes !). Bilger, par son article infâme sur Causeur, a montré qu’il a cessé de réfléchir et d’écrire avec un esprit critique. Il fait partie de cette cinquième colonne de pseudo-défenseurs de la liberté. Bilger est partisan de la liberté mais à géométrie variable, selon que l’on appartient au camp du bien autoproclamé ou pas. Grâce à Bilger, je comprends mieux pourquoi la justice française est en faillite complète.

Laure

Cé qui ?

meulien

C’est surtout un bourgeois !

L'Imprécateur

Lorsque j’ai fini de lire cet article, j’ai eu la confirmation de ce qui s’entrevoyait déjà dans les premières lignes : Bilger – au demeurant un homme qui sait écrire, n’en déplaise à Mme Durand – n’a qu’un tort : ne pas encenser le dieu Trump.
Trump refuse le résultat de cette élection présidentielle, certes. Mais au mépris d’une réalité : la justice a confirmé la validité de cette élection.
Contestations qui reposaient plus sur des convictions que sur des preuves, bien relayées sur ce site, mais sans rien apporter de nouveau.
Alors, c’est sûr, c’est un mauvais perdant.
J’ai le sentiment qu’il n’est pas le seul…

Sophie Durand

@L’imprécateur
Mais absolument pas, ce n’est pas uniquement d’être contre Trump que je reproche à Bilger. Je le connais depuis longtemps figurez-vous, car j’ai longtemps suivi son blog. Longtemps suivi ses interventions diverses. Un filet d’eau tiède, aucune conviction. Il ne dit rien de profond et noie ses idées quelles qu’elles soient. En fait il n’a pas d’idées. Il a peur de son ombre.

Marcus

Trump et son équipe ont des milliers de preuves, tout le monde le sait y compris mes chats, mais personne ne veut ne serait-ce que les examiner. Tout ça par lâcheté et pour préserver la paix sociale. Il a été élu avec 12 millions de voix de plus qu’en 2016.
Si vous croyez que les soit disant “démocrates” ont gagné loyalement, c’est que vous êtes un grand naïf (et j’emploie là un mot très gentil)…

Skippy

La JUSTICE… vous êtes pitoyable ! Je vous souhaite d’avoir affaire à la JUSTICE un de ces 4 et on vous verra pleurnicher 😆😆😆

L'Imprécateur

Pas de chance: j’ai eu affaire avec la justice trois fois – deux en temps que simple citoyen, une en temps que syndicaliste: et j’ai gagné trois fois…

Ren3

Moi aussi il m’agace, ce triste donneur de lecons qui n’a qu’un objectif, attirer des gogos dans son Institut de la parole ou il prétend … leur apprendre à parler. Triste, chient, moralisateur, sans spontanéité comme tout magistrat qui se respecte. Une caste d’orgueilleux qui oublient facilement qu’ils ne sont que des fonctionnaires et s’imaginenr sortis de la cuisse de Jupiter. Des gens à mettre a la poubelle.

Bousquetos

Un traitre de plus démasqué !

Marcus

Personnellement je ne suis pas étonné. J’ai vite remarqué que Bilger, qui m’ avait été décrit un moment comme un patriote, un peu dans le genre d’Ivan Rioufol, disait tout et son contraire, et était plutôt un “mou du genou”. Ce type n’est définitivement pas un patriote de droite, du moins selon mes critères.

charlot

C’est un gars qui aime se faire “mousser”, alors aucun intérêt pour un tel bonhomme !on doit l’ignorer.

Sibille

le corps des magistrats français n ‘a jamais donné d’homme talentueux, contrairement au corps médicale qui certes à produit pas mal de monstres mais aussi quelques génies comme, notamment, Céline. La prose de Bliger est alambiquée tout comme , sans doute, sa pensée. Il arbore fièrement sa rosette de légion d’honneur, c’est le but de tout membre de ce corps professionnel constitué de médiocre et, en effet, vous avez raison pour ce qui est de toujours aller dans le sens du vent…Rappelez vous qu’en quarante tout les magistrats de France à l ‘exception d’un seul , jurèrent fidélité à Pétain . Ces gens là, monsieur, devait arborer avec la même fierté leur francisque.

Gilles Hayjaune

J’ai commenté l’article de BIlger dans causeur dans le même sens: un imbécile mou qui croit avoir inventé l’eau tiède”.

didile

Il gâtifie de plus en plus sous nos yeux .
Aujourd’hui plus qu’hier et bien moins que demain.

a.hourquetted'arre

On ne l’écoute pas ! Son élocution n’est pas agréable, par contre il parle lentement, ce que devraient faire les autres invités sur les plateaux.

michelhbu de la colo

Il suffit de l’entendre sur Sud Radio pour situer le personnage… Une vraie savonnette !

patphil

Bilger est devenu macronien, ça vous étonne ?

Skippy

En bon magistrat Bilger suce celui qui est au-dessus.

Alice

Merci! Je pensais être la seule à penser tout ça de lui….

BERNARD

En effet, bilger ne brille guère.

TUTTBULL45

Médaillé 5M – Magistère de la Magistrature Médiatique des Merdias Mainstream.
Artiste assuré de la pratique du Menuet : un pas en avant, deux pas en arrière; un pas à droite, deux pas à gauche..et on termine panache, en rond, ron ron ron ron…
Droit dans ses bottes en zigzaguant, affecté dans sa rhétorique cauteleuse et mielleuse, dont la lenteur me pousse plus à m’endormir, qu’à l’écouter.
Excusez-moi je baille…!

François Desvignes

Non mais Sophie,
Soyons raisonnables

Est-ce que vous accepteriez d’avoir “ça” comme père de vos enfants ?

Vous voyez vous avez failli faire un AVC !

François Desvignes

Mais ne vous mettez pas dans ces états là, Sophie.

Bilger est magistrat de formation : donc prostitué

Reconverti dans le journalisme de saltimbanque : parce que prostitué

Sur une chaine appartenant aux mondialiste : puisque prostituée.

Laissez-moi rencontrer Bilger : en lui offrant une promotion dans l’ordre de la la légion d’honneur, je lui ferai ecrire et soutenir l’exact inverse de ce qu’il a écrit.

Sans honte.

Quand Trump sera élu, il apprendra à ses dépens, que le mauvais joueur, c’est lui.

Amsallem

Sophie Durand 100%d’accord avec vous , j’ai lu l’article de Bilger je le savais très c.. mais pas à ce point là j’étais frustrée de ne pas pouvoir faire un commentaire sur Causeur dont je m’éloigne chaque jour un peu plus , vous m’avez comblé .Ce type est insipide .

LIONEL

J’ai songé à me désabonner de boulevard voltaire tellement ce Mr Bilger m’insupporte .
J’ai gardé quand même BV mais je ne lis plus aucun article de Bilger .

ABRUTI

C’est un libéral de la pensée….un tiède…..ffffflllee

.Dupond1

Bilger est aigri car sa fille a été évincée du ministere de la “justesse” (mdr) chez ces gens là monsieur ,il y a des affronts que l’on ne digerent pas !!! Et pour finir le yéti est
mis en éxamen !!! …..mais ça ne nous regarde pas (qu’ils s’entretuent m’indiffere)
https://www.20minutes.fr/justice/2948375-20210108-conflits-interets-information-judiciaire-va-etre-ouverte-contre-dupond-moretti
https://www.youtube.com/watch?v=AeT0KV0FPnY

Rikk

« si Marine Le Pen l’emportait en 2022, mille manifestations se dérouleraient dans la rue mais son adversaire battu ne contesterait pas le résultat de l’élection et n’inciterait pas ses soutiens à investir l’Élysée ? »

Ah bon ???????????????????????

Marine Le Pen n’a jamais été élu, et certaines personnalités ont déjà dit que si elle était élue, ils refuserait catégoriquement d’admettre sa victoire.

Cela donne une maigre idée de ce que ce serait s’il elle était élue…

D'un point de vue rationnel

Peut être la raison pour laquelle elle se saborde elle même, entre les 2 tours, en fait…
Car de toute façon elle ne sera JAMAIS élue. Le “système” s’y opposera, quoiqu’il arrive !

Titanium

Qui est ce Bilger? Un ex petit magistrat insignifiant qui a contribué à faire de la “justice” française l’ignoble système qu’elle est devenue, et qui maintenant donne son avis sur tout. Quelle compétence a t’il de plus que moi? Ou que de notre ami Marcel Berrichon, brave paysan français? Ce Bilger n’est qu’une merde qu’on écrase en passant sans même s’en apercevoir!

Pierre Sebire

Du pied gauche, si possible

Westhoek

Mon grand-père, homme respectable, officier de carrière, nombreuses décorations, premiere et seconde guerre mondiale aurait dit:”un con solemnel”….

Lire Aussi